* Témoignage de Joëlle sur les cours de yoga à lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Ici François, de yoga et professeur de yoga et de méditation à Lyon..

Aujourd’hui je suis en compagnie de Joëlle qui me suit depuis très longtemps, qui vient aux cours de yoga à lyon depuis 7-8 ans, depuis le moment où j’étais cours lafayette  et on était en train d’en parler justement. Très fidèle, sans interruption, et tu étais en train de témoigner de ce moment où tu es arrivée, il y a 7-8 ans, dans le premier appartement où j’ai commencé les cours de yoga, on était dans une toute petite salle…

Joëlle : C’est ça, je suis arrivée, j’étais très méfiante parce que j’avais connu le yoga gymnastique dans d’autres endroits de Lyon et j’avais très peur aussi que l’on fasse trop de spirituel, on disait tellement de choses sur le yoga, ça va peut être ça ou ça. J’ai empoisonné François en disant « je veux bien commencer le yoga mais je ne veux pas rentrer dans un genre de secte…c’est bien de la gymnastique ? » Alors François me répond « oui oui, c’est des étirements mais aussi autre chose, etc. ».
Et là, j’ai suivi le premier cours, je me suis dit que c’était là que je voulais aller. Parce que vraiment, c’était un très bon équilibre entre justement les mouvements avec derrière la spiritualité mais qui vient tout naturellement, parce que François c’est un vrai yogi et ça j’avais jamais connu.
Avant j’avais connu le yoga dans un club de gym et ça n’avait rien à voir. J’ai beaucoup apprécié, ça fait 7 ans que je viens régulièrement, une fois par semaine.

J’ai suivi François dans son 2e appartement puis maintenant dans ce très beau local à proximité immédiate du centre commercial de Lyon part dieu et où l’on a beaucoup plus de place. Il est d’ailleurs victime de son succès, il y a beaucoup plus de monde encore. Et c’est heureux parce que c’est vraiment un cours extraordinaire parce qu’on apprend à la fois le yoga, ça fait un bien fou au corps, ça apprend aussi à mettre en relation le corps et l’esprit, parce qu’on ne se rend pas compte qu’on marche toujours à côté de ses pompes et que finalement on est très content comme ça mais on s’aperçoit que quand on met l’un dans l’autre ça se passe bien aussi, et ça c’est François qui nous l’apprend.

François : Merci beaucoup Joëlle ! Doublement merci parce que tu fais partie des gens qui me soutiennent depuis longtemps et c’est aussi grâce à toi que tout ça peut se développer et perdurer.

Joëlle : Surtout toi, tu es un très bon professeur de yoga.

François : Je ne peux pas faire les choses tout seul, donc je voulais aussi que ce soit un moment privilégié pour te remercier.

Joëlle : Oui et il y a aussi…quand on fait partie de ce cours de Yoga avec françois, justement, on a également des moments conviviaux comme ça où on fait des petits repas, où on se retrouve, parce qu’on n’est pas tous à la même heure et comme il y a énormément de gens qui viennent au cours de Yoga , quand on peut se réunir tous, c’est sympathique parce qu’on échange, on commence à se connaître et tout cela, c’est très agréable, et c’est François qui fait le lien de tout ça.

François : C’est super ! SI tu avais un message pour ceux qui regardent la vidéo, en une phrase ?

Joëlle : Si vous avez envie de voir la vie autrement, d’être bien dans votre corps, esprit et tête et sans se prendre la tête, venez au yoga de François et si vous vous intéressez à trouver un cours de yoga à Lyon, venez donc essayer en priorité ici avec François parce que vous aurez trouvé le bon professeur.

François : Merci Joëlle !
J’espère que vous avez aimé cette intervention de Joëlle ! Si c’est le cas vous pouvez aimer la vidéo et vous abonner !

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo mes amis, au revoir !

* Soirée resto avec mes amis et élèves de yoga à Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes chers amis et bienvenue avec nous tous ici à l’occasion d’une soirée de yoga que j’organise à Lyon dans une restaurant du quartier de la part dieu: l’Asian Hall.

Là vous avez un plein portrait de Véronique qui va faire un tour de table avec moi pour que vous puissiez apprécier l’ambiance d’une soirée yoga quand on organise un resto ensemble entre élèves de yoga et moi-même.

Véronique va m’accompagner, faire un tour, pour que vous puissiez voir un peu tout le monde, tous les participants car il y a aussi des anciens élèves de yoga, des gens qui me suivent à travers mes vidéos, ma page Facebook, la formation pour apprendre à méditer « 2 mois pour une vie nouvelle » sans pour autant participer aux cours réguliers de yoga à Lyon. Voilà ok, si tu veux m’accompagner Véronique.

On a Joëlle que vous avez déjà vue. Lise-Marie la fidèle. Brygida ici. Ici j’ai Lou et Laurent. Avec Michel là bas, et Frank, Claire. Nathalie. Marc, un collègue professeur de yoga lyonnais. Ici on a Delphine, Nathalie, Cathy des élèves de yoga.

On va faire un petit saut parce qu’il y a des personnes qui ne souhaitent pas vraiment êtres vues. Ici donc, Fatima, un beau sourire. Salima, ici. Maryline, Anne-Marie. Cédric, qu’on n’a pas vu tout à l’heure.

Audrey ici. Je vais refaire un zoom sur Véronique parce qu’elle n’est pas encore élève de yoga mais sur une supportrice N°1 sur Facebook, je tiens à te remercier parce que c’est avec les gens comme toi que ça avance peut être plus vite que ça n’avancerait autrement. Merci beaucoup.

Véronique : Merci à toi François, je mets les gens en relation et j’espère que tout ce que je fais sur Facebook aide et j’espère pouvoir suivre le course yoga  et intégrer le groupe de tes élèves dès l’an prochain.

François : Tu seras la bienvenue bien sûr !

On va faire un petit tour du restaurant pour que vous puissiez voir à quel point l’endroit est agréable, c’est très grand, lumineux. Très chouette. Ça vous donne une petite idée. Heureusement ce soir on était là pour remplir le restaurant, on a une bonne table, on est une trentaine, vous voyez.

Et en plus c’est très bon !

Quelle est votre source de bonheur?

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Chers amis bonjour, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Aujourd’hui je voulais faire cette vidéo de yoga, comme je vous l’avais promis, dans la continuité de la dernière vidéo dont l’intitulé était « Est-ce que tu m’aimes? » où je parlais du concept d’aimer, de ne pas aimer. Je vous avais dit que je ferai un petit développement sur le plan de la philosophie du yoga sur cette paire d’opposés en quelque sorte, qui fait qu’on place les choses soit dans la catégorie des choses que l’on aime, soit dans celle que l’on n’aime pas.

Alors, dans la philosophie du yoga, on dit déjà qu’il y a 5 obstacles majeurs sur la voie qui mène au yoga donc qui nous empêche d’atteindre le yoga, donc l’union. Et en particulier, on a ça, d’une part tout ce qui peut s’assimiler au « j’aime », tout ce qui est de l’ordre de l’attachement, de l’attraction, qu’on peut ressentir vis-à-vis de certaines situations, des choses qui nous attirent, des expériences que l’on souhaite voir se produire ou reproduire si on les a déjà vécues, des expériences auxquelles on est attaché.

Et puis par ailleurs, à l’inverse, on a un certain nombre de choses, de situations, d’expériences que l’on fuis et pour lesquelles on éprouve une certaine aversion et qu’on ne souhaite pas voir se produire ou reproduire.

Et, de la même façon qu’on fonctionne en j’aime/j’aime pas, là on fonctionne avec ça. Soit avec un sentiment d’attraction envers les choses, soit avec un sentiment d’aversion.
En pensant que tout ce qui est source d’attraction pour nous, si on a de l’attraction, c’est qu’on pense que ça va nous apporter du bonheur.

En fait, nous dans la philosophie on parle plus de plaisir, de plaisir mondain, et on fait une certaine confusion entre le bonheur authentique, stable, indépendant des conditions extérieures et ces plaisirs mondains qu’on recherche dans les situations extérieures. Dans le programme de formation à la pratique de la méditation, outre les techniques de méditation, nous approfondi-dissons toutes ces réflexions.

Et pourquoi finalement ce bonheur est insatisfaisant, illusoire ? C’est tout simplement que les situations, tout ce qui peut se manifester sur le plan mondain, par nature, est impermanent, c’est-à-dire qui ne dure pas. Quand bien même on pourrait acquérir ce qu’on voulait acquérir pour expérimenter ce plaisir mondain eh bien on aura mis des efforts, beaucoup d’efforts pour acquérir ce que l’on voulait et ça aura été source de souffrance pendant ce temps là.
Et quand on a acquis ce qu’on voulait eh bien ensuite on sera dans cette crainte de perdre ce qu’on a si durement acquis et là ce sera une autre forme de souffrance. Au passage, le but du yoga, en tant que voie spirituelle, c’est la libération… Libération de tout ce qui se trouve à l’origine de la souffrance… 

Au final, quoi qu’il en soit, puisque par nature, sur le plan mondain, eh bien tout est impermanent, eh bien, à un moment, cette expérience qui nous réjouit va cesser d’une manière ou d’un autre, c’est inévitable. Là on va souffrir de perdre ce qu’on a si durement acquis.

C’est pour ça qu’on dit que si on s’attache à vouloir construire notre bonheur sur la base des choses extérieures, des situations, possessions, acquisitions que l’on va pouvoir faire. Eh bien on se méprend totalement, et ça porte déjà par nature le germe de la souffrance.

A l’inverse, toutes les situations que l’on cherche à éviter, et qui sont pour nous source de rejet, d’aversion, eh bien là aussi, on rejette ces choses, ces situations, parce qu’on pense que ça nous amène de la souffrance. De fait, le fait d’y penser, on le construit mentalement, on conceptualise, ça devient comme ça, on souffre vraiment.

Et on fonctionne comme ça, c’est-à-dire qu’on sépare les choses, les expériences de la vie, dans des catégories. On les compare, les évalue, on fait une différenciation entre toutes les expériences.

L’idée serait d’aller chercher le bonheur au fond de soi, indépendamment des circonstances extérieures, pour développer un état d’esprit qui soit beaucoup plus équanime et beaucoup moins dépendant des circonstances extérieures et pouvoir embrasser la vie avec toutes les expériences qu’elle nous offre d’expérimenter. Parce que la vie comprend toutes sortes d’expériences.

Alors, des expériences qui sont de prime abord, je dis bien de prime abord, perçues comme agréables, et d’autres expériences qui sont, encore une fois de prime abord, sont perçues comme désagréables, mais ne le sont pas forcément.

Avoir finalement une attitude d’esprit beaucoup plus ouverte et embrasser la vie avec toutes les expériences qu’elle nous propose de vivre, tout simplement.

Alors ça c’est un point de vue que l’on développe encore plus profondément pendant les formations bien sûr, donc si ça vous intéresse, je vous encourage à vous pencher un peu sur le sujet du cycle de formation « 2 mois pour une vie nouvelle » parce que c’est intéressant… Et outre le fait d’aborder différentes techniques de méditation, d’apprendre à méditer, on développe aussi toutes ces réflexions de manière encore plus profonde.

Avant de partir je voudrais vous poser une question et vous demande de répondre en commentaire à cette question : pour vous, qu’est-ce qui vous amène le plus de bonheur dans votre vie ? Est-ce que vous pensez que ce bonheur est vraiment stable pour vous ? C’est-à-dire, est-ce que vous comptez sur cette chose qui vous apporte le plus de bonheur dans votre vie, est-ce que vous comptez dessus à un point où vous vous dites « oui franchement ces conditions seront toujours là pour moi pour que je puisse expérimenter cette chose à laquelle je suis tant attaché, à laquelle je tiens tant ».

Dites moi ça, faites moi un commentaire, l’expérience qui semble vous apporter le plus de bonheur dans votre vie.

Est ce que tu m’aimes? :-) ❤️

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour chers amis, François, expert de méditation et de yoga à lyon.

Je voulais commencer aujourd’hui cette vidéo en vous remerciant de tous les petits témoignages d’amitié que j’ai pu recevoir, en particulier sur mon profil Facebook.
J’ai été inondé de petits messages d’amitié pour mon anniversaire, merci ! Je suis très sensible à tous vos témoignages, bien sûr.

Dans cette optique de célébration, je voulais célébrer aussi quelque chose de particulier concernant la chaîne YouTube, que j’ai lancé il y a un peu plus de 3 mois, où il y a maintenant à peu près 80 vidéos gratuites de méditation et de yoga pas seulement pour mes élèves de Lyon mais pour tout le monde, et cela fait environ 10h de contenu.
C’est vrai que ma foi, beaucoup de bons retours. Et, pendant longtemps, je me suis posé la question, parce que, c’est vrai que j’ai une centaine de J’aime, vous savez de Like, et jusqu’il y a encore quelques jours, il n’y avait encore aucun J’aime pas, c’était à un point tel que je me disais qu’il y avait un problème de réglage pour ma chaîne, une fonction YouTube qui ne marchait pas.
Je me suis retrouvé rassuré parce que j’ai eu quelques J’aime pas pour la première fois. J’en ai eu 3-4 de suite comme ça.

En réalité, la personne qui a cliqué sur J’aime pas, je la connais, elle était attachée à la relation que je pouvais entretenir avec elle, mais cette personne souhaitait m’entraîner dans un jeu psychologique qui m’intéressait pas, donc bon, j’ai pas alimenté plus que ça la relation et je pense que la personne s’est sentie un peu atteinte. Je lui donne plus la chance de se responsabiliser. J’ai pas envie d’être le sauveur de quelqu’un qui s’installe dans une position de victime.

Donc la personne a réagi en cliquant sur J’aime pas sur quelques vidéos, je ne sais pas pourquoi elle ne l’a pas fait sur toutes les vidéos d’ailleurs. Mais, quelque part c’est un J’aime pas qui ressemble à un Je t’aime, je désespère un peu d’avoir de vrais J’aime pas. En même temps, les J’aime pas donnent de la valeur aux J’aime, c’est pour ça que je les recherche un petit peu aussi, j’en veux un peu.

C’est quand même un meilleur indicateur si j’ai une majorité de J’aime, mais il faut quelques J’aime pas aussi parce que c’est en dépendance de l’un que l’autre peut exister. A quoi ressemblent les J’aime si y a aucun j’aime pas ? Ca ne veut plus dire grand-chose.

Alors que s’ils existent en dépendance d’un certain nombre de J’aime pas, ça a vraiment de la valeur à ce moment là, c’est vraiment, je me positionne « J’aime la vidéo ».  

J’ai remarqué, d’ailleurs, que dans les vidéos qui offrent le plus beau des contenus, des contenus d’extrême valeur, qui ont une valeur incontestable, alors moi j’ai vu ça, en particulier sur quelqu’un qui est dans le domaine du développement personnel mais qui est probablement un des plus formidables de France, il a certaines vidéos qui sont d’un niveau absolument exceptionnel. Certaines de ces vidéos ont quand même 4% de J’aime pas.

Et quand vous regardez des vidéos comme ça qui ont été vues beaucoup de fois, j’entends au moins 100 000 fois, il y a toujours un certain nombre de J’aime pas.
J’ai regardé des vidéos d’artistes dans le domaine de la musique, Michael Jackson par exemple, sur certaines vidéos qui sont parmi les vidéos qui ont été vues des centaines de millions de fois, eh bien vous avez 7 ou 8% de J’aime pas, c’est comme ça !

Tout ça pour vous dire que si vous, à un moment donné, on vous critique ou quelque chose comme ça, encore une fois, ne prenez pas ça personnellement.
Je dis toujours comme ça, même le Christ ne faisait pas l’unanimité, la preuve, il s’est retrouvé sur la croix. Il serait bien prétentieux de prétendre vouloir faire l’unanimité. C’est pas possible, tout simplement.

Et en vérité, quand les gens vous disent qu’ils n’aiment pas, ce n’est pas si clair que ça, si on va chercher un peu en profondeur, parfois ils vous admirent, ils vous aiment. Mais l’effet mirroir n’est pas toujours très agréable, on des réactions un peu paradoxales comme ça. Sans compter que parfois il y a des gens qui voulaient cliquer sur J’aime et qui se sont trompés.

On peut se faire une réflexion, se dire « en dépendance de quoi je n’aime pas quelque chose ? si je regarde la vidéo pourquoi je la regarde si j’aime pas ? est-ce que je l’ai regardé jusqu’au bout ? comment savoir sans tout regarder s’il y a un intérêt ou pas ? ».
Si on l’a regardé jusqu’au bout et qu’on n’aime pas, c’est qu’on a des tendances masochistes, parce que si vraiment on n’aime pas et qu’on se farcit la vidéo jusqu’au bout, je ne comprends pas bien non plus…

En fait, bon, je ne sais pas si vous trouverez beaucoup d’intérêt à ce que je dis là, je partageais beaucoup de réflexion, je dis quelque chose qui me passait par la tête aujour’hui et je pensais que c’était intéressant qu’on en parle ensemble.

Mais je vais aller un peu plus loin dans la prochaine vidéo où je vais parler aussi de cette façon que l’on a de fonctionner par paires d’opposées. C’est-à-dire il y a des choses que j’aime, des expériences que j’aime reproduire systématiquement parce que j’ai l’impression que ça va m’apporter du bonheur, et il y a d’autres expériences qui, au contraire, je cherche à éviter, rejeter, m’éloigner, parce que j’ai l’impression que ça va apporter douleur et souffrance.

Ça je vais vous en parler dans une toute prochaine vidéo pour se placer un peu plus sur le plan de la philosophie pure, celle du yoga.

Dans cette attente, j’espère que ce premier jet, cette première vidéo, vous l’avez aimée.
Si c’est le cas, vous pouvez cliquer sur J’aime, si vous avez suivi la vidéo jusqu’au bout et que malgré tout vous n’avez rien aimé là dedans, vous avez le droit de cliquer sur J’aime pas.
Vous pouvez aussi vous abonner sur la chaine parce que de temps en temps certaines vidéos vous plairont, j’en suis sûr !

A bientôt mes amis pour une prochaine vidéo, au revoir !

* La salutation au soleil – conclusion – yoga lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Je voulais vous faire une vidéo de clôture par rapport au sujet que j’ai traité, sur la salutation au soleil avec une série de 11 vidéos, 12 avec celle-ci, et j’ai déjà eu quelques retours directs de la part des gens qui suivent les cours de yoga à Lyon avec certains témoignages de satisfaction comme quoi, effectivement, il y avait beaucoup de détails qui leur avait échappé et que ça leur permet aujourd’hui de mieux pratiquer.

Alors je suis très content de ces retours bien sûr, parce qu’au départ quand je fais ces vidéos c’est aussi l’objectif.

Et ce que j’aimerais aujourd’hui, c’est que vous qui ne me connaissez pas forcément directement mais qui suivez mes vidéos et qui pratiquez le yoga par ailleurs, je serais vraiment très heureux d’avoir aussi vos retours, n’hésitez pas à témoigner, à me dire ce qui vous a plu dans ces séries de vidéo et éventuellement les points que vous auriez aimé voir abordés et qui ne l’ont pas été, ça peut me permettre à l’occasion d’une vidéo spécifiquement de répondre à une question qui peut être intéressante pour tout le monde.

Alors, vous avez vu, pour résumer déjà, comment synchroniser correctement les mouvements et la respiration, c’est vraiment très important et en particulier dans une des premières vidéos où il y avait une démonstration globale de toute la salutation au soleil, je vous ai mis des petites annotations qui vous indiquaient clairement, c’était marqué à chaque fois, inspiration, expiration.

C’est vraiment important de suivre ça, ça peut permettre de rendre la pratique de la salutation au soleil plus efficace, donc faites attention à ça: dans mon centre de yoga à Lyon j’habitue les élèves à pratiquer ainsi.

Vous avez certainement vu par ailleurs dans les différents mouvements qu’il y a un tas de choses auxquelles on ne pense pas mais qui ont leur importance.

J’attire à nouveau votre attention sur le temps 3 où il faut être prudent.
Quoi qu’il en soit, vous avez vu aussi que par deux fois j’ai fait toute une mise en garde avec un texte qui se déroulait au début de certaines vidéos en vous expliquant que c’est plus indiqué de travailler sous la supervision d’un professeur de yoga pour qu’il puisse voir exactement avec vous ce qui va et ne va pas.
Il est vrai aussi que vous pouvez être déstabilisé parce qu’il y a différentes sortes de salutation au soleil dans le yoga.
Celle que je pratique n’est pas très loin de celle qu’on retrouve le plus souvent mais ce n’est pas celle qu’on retrouve le plus souvent.

Donc il y a quelques variantes, j’ai adapté à ma façon pour des raisons que je pourrais développer mais ce n’est pas le propos ici.

Ne vous formalisez pas, et si vous avez quelques doutes, rapprochez vous de votre professeur de yoga, pour que la série de vidéos sur la salutation au soleil puisse vous servir mais qu’en même temps ça ne vous déstabilise pas le cas échant dans votre pratique.

Encore une fois, pour terminer, je voudrais que, même si vous n’êtes pas directement en contact avec moi, témoignez avec un petit retour pour me dire ce qui vous a plus dans cette série de vidéo, ce que ça vous a apporté également. Si vous avez des questions, posez-les moi. Et toute question qui peut être en rapport avec le yoga et la méditation, vous pouvez me les poser aussi.
Je suis assez demandeur d’avoir d’autres retours, et pas forcément de personnes que je suis habitué à côtoyer toutes les semaines sur Lyon.

Et si vous avez aimé ces vidéos mais que vous n’êtes pas encore abonné, vous pouvez le faire. Vous recevrez un email dès que je sors une nouvelle vidéo.

En tout cas je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo. La prochaine que je vais faire paraître, ce sera assez animé, je vais vous montrer l’ambiance d’une soirée que j’ai partagée avec quelques élèves il y a peu, au restaurant, quelque chose de sympa, on était une trentaine, ça vous donnera une idée.

Je vous dis à bientôt, merci de me suivre, c’est un plaisir de vous servir encore une fois, à bientôt mes amis, au revoir !

 

*Coaching de vie par François Yogesh cours de Yoga à Lyon 3

Comment se passe un coaching de vie à Lyon avec François?

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Aujourd’hui, je voulais aussi vous parler du coaching de vie, ce qu’on appelle aussi le life coaching; c’est assez complémentaire au yoga et je propose cela en complément à mes élèves lyonnais.

Ceci dit, c’est assez inhabituel qu’on en parle dans le cadre du yoga mais en fait je trouve que oui, c’est très complémentaire avec le yoga, si toutefois vous avez entamé une pratique du yoga pour vous sentir mieux dans votre vie, vous sentir non seulement moins stressé mais peut être aussi dénouer certaines choses qui vous embêtent dans votre vie, que ce soit sur le plan mental, émotionnel…

Et si vous pensez que le yoga peut vous aider, certes ça peut vous aider mais parfois aussi, il peut être intéressant de se faire accompagner par un coach pour faire le point sur sa vie, un point à date sur aujourd’hui, dans quelle situation vous êtes, qu’est-ce qui vous convient, ce qui vous convient un peu moins, et si quelque chose ne vous convient pas, de voir pourquoi, d’où est-ce que cette situation provient, pourquoi vous en êtes là aujourd’hui.
Prendre conscience de tout ça, et aussi savoir où est-ce que vous voudriez aller dans l’absolu, quelle est la situation qui serait celle dont vous pourriez rêver.
La situation idéale, qu’est ce que vous aimeriez à la place de ce que vous vivez aujourd’hui et sur quoi vous pouvez vous appuyer pour faire ce chemin de là où vous êtes aujourd’hui, où tout ne vous satisfait pas complètement, vers un état plus souhaité, quelque chose qui se rapprocherait plus d’une vie idéale telle que vous pourriez l’imaginer.

Comment se passe un coaching de vie à Lyon avec François?

Pour ça, donc, quelqu’un qui vous accompagne peut être très utile, bien entendu à condition qu’il soit compétent. Les principes du coaching c’est de vous accompagner, c’est pas de faire ingérence dans votre vie ou de vous juger. Si toutefois vous avez quelqu’un qui est là, qui prétend vous coacher et qui est en train de vous dire ce qu’il faudrait faire ou qui est en train de vous juger, je vous conseille de fuir en courant parce que c’est surtout à ne pas faire.
Quelqu’un qui va vous coacher sera là pour vous accompagner, ça veut bien dire ce que ça veut dire, il ne va rien faire à votre place, il va juste vous questionner, vous amener à vous poser les bonnes questions pour que vous trouviez vous-même les bonnes réponses, et c’est aussi comme ça que vous allez développer beaucoup de confiance en vous parce que vous allez vraiment vous rendre compte que finalement toutes les réponses sont en vous.

Simplement, vous êtes accompagné pour ça.
Toutes les réponses, c’est vous-même qui allez les trouver.

Alors, il se trouve que moi-même j’ai suivi pas mal de formations, dans le domaine des thérapies brèves, dans celui qui aborde toutes les techniques d’accompagnement et de coaching, donc si vous le souhaitez je peux très bien vous accompagner, mais si vous n’êtes pas très proche de Lyon et s’il se trouve que je ne suis pas trop accessible, parce que c’est vrai que des coachings j’en fais pas plus de un ou deux à la fois parce que je suis très occupé par ailleurs, c’est très volontiers que je vous dirigerai vers quelqu’un d’autre de compétent… ce ne sera pas du YogaCoaching 🙂 mais vous pouvez avoir quelqu’un pour le yoga et quelqu’un pour le coaching soit deux personnes différents y compris si vous suivez les cours de yoga avec moi à Lyon, vous pouvez très bien préférer séparer les rôles et avoir un coach de vie toujours à Lyon mais qui soit une autre personne que moi.

Le coaching de vie peut vous permettre de délier pas mal de choses et d’avancer vraiment franchement dans votre vie en finalement quelques mois, sachant que l’accompagnement peut se situer entre 8 et 20 séances suivant ce que vous voulez travailler.

Comment se passe un coaching de vie à Lyon avec François?

En tout cas, si vous voulez faire un première séance, ne serait-ce que pour vous rendre compte, faire un point sur votre situation, voir comment vous pourriez faire évoluer votre situation favorablement, vous sentir mieux dans votre vie, voir comment je pourrais vous accompagner, juste faire un essai, comme ça, vous pouvez me contracter, je vous aiderai volontiers, on se donnera un petit rendez-vous et je vous aiderai là-dessus.

Mais ne sous-estimez pas le fait de prendre un coach, ça peut vraiment vous aider dans votre vie.
Si vous faites ça + le yoga, c’est top !

Si vous avez des questions, posez-les-moi. Je n’ai pas la prétention d’être exhaustif en 5 minutes. N’hésitez pas à laisser un commentaire. J’y répondrai volontiers.

J’espère que vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur J’aime si c’est le cas et abonnez-vous.

A bientôt pour une prochaine vidéo mes amis, au revoir !

Comment se passe un coaching de vie à Lyon avec François?

* La salutation au soleil – mouvements 8 à 12

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Regardez bien cette série de vidéo sur la salutation au soleil… Par, expérience, je constate invariablement à mes cours de yoga à Lyon que quasiment tous les élèves ont besoin de parfaire leur pratique de la salutation au soleil, donc étudiez et faites de votre mieux!

Chers amis, rendez-vous pour cette dernière vidéo sur la salutation au soleil où on s’est arrêtés au temps 7.

Ici nous nous retrouvons au temps 5, Emilie tu peux enchainer avec le temps 6, genoux poitrine et front au sol. 7, demi cobra, en extension comme ça.

Et alors, à partir de maintenant, on va revoir des mouvements qu’on a déjà vu, on va se replacer en position renversée, temps 8, donc ça on l’a déjà vu en détail, pas grand-chose ne change, ce sont exactement les mêmes consignes, donc à ce sujet vous pouvez revoir la vidéo qu’on a fait exprès pour le temps 5, pas grand-chose ne change.

Le temps 9, on va ramener le pied droit sur la même ligne que les deux mains, vraiment sur la même ligne, les orteils sur la même ligne que les doigts des mains, la colonne vertébrale est dressée, la tête relevée, le genou gauche au sol.
Mais comme on l’a expliqué pour le temps 4, au final, ce qui est important c’est que le tibia soit bien bien droit… Ici tu pourrais d’ailleurs légèrement reculer le genou gauche, et là c’est parfait, vous voyez ?

Ensuite, le temps 10. Tu vas le faire lentement, volontairement lentement, pour vraiment le faire bien, pour quelqu’un qui n’est pas flexible, c’est-à-dire jambe fléchie, bien fléchie. Vous êtes jambe fléchie, vous protégez votre dos, vous ne vous imposez surtout pas d’être jambes tendues si vous n’êtes pas hyer flexibles, et vous placez maintenant les bras dans le prolongement du corps, et vous redressez très prudemment, vous dépliez très progressivement les jambes et vous amenez en extension, poussez bien le bassin vers l’avant, on est du coup sur le temps 11, et là simplement on termine en ramenant les bras le long du corps.

Là, on a terminé un cycle complet !

Peut être, pour terminer, ce que je vous propose c’est qu’Emilie vous fasse un nouveau un cycle de 12 mouvements complets, à peu près à vitesse normale, et moi je vais vous mimer les temps respiratoires pour que ça vous soit audible.

Allons-y.

Vous vous êtes rappelé qu’à la fin du temps 5, il ya une rétention poumons vides et on reprend par une inspiration au temps 7.

A ce moment là, vous ne m’avez pas entendu ni inspirer, ni expirer.

Voilà, on a terminé cette série de vidéos concernant les explications complémentaires pour vous permettre de pratiquer la salutation au soleil du mieux que vous pouvez.
Encore une fois, n’hésitez pas à poser des questions complémentaires si vous en avez besoin, que ce soit ici sur la chaîne via les commentaires ou alors en présentiel à l’occasion des cours lorsque vous arrivez un peu en avance, n’hésitez pas à aller vers moi ou Emilie pour nous poser vos questions.

En tout cas j’espère que tout ça vous a été super utile !

Je vous invite, bien sûr, à nous soutenir pour contribuer au développement de cette chaine, en partageant ces vidéos avec les gens qui susceptibles d’être intéressés sur vos réseaux sociaux.

En tout cas merci pour tout, c’est un bonheur d’être là pour vous aider jour après jour.

A bientôt mes amis, au revoir !

Peut-on commencer le yoga à tout âge?

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour chers amis, François, expert de yoga et méditation à Lyon.

Alors, je suis avec vous aujourd’hui pour répondre à un email qui m’a été envoyé de la part d’une personne qui me demande si je peux faire une vidéo pour expliquer si commencer le yoga à un « âge avancé », je cite, mot à mot, « (exemple, 40, 50 ans) », ne serait pas trop tard ?

Moi ce qui m’a fait rire tout de suite c’est l’âge avancé 40-50 ans.
C’est un peu comme si on était encore au XIXe siècle où effectivement, quand on avait cet âge, on était considéré comme quelqu’un de vieux parce qu’on avait dépassé l’espérance de vie moyenne quand on avait 40 ans. C’est fou à dire mais c’était comme ça.

Aujourd’hui, bien souvent, on n’a même pas encore passé la moitié de sa vie à 40 ans.
Ce n’est pas encore un âge avancé. 50 ans non plus, j’ai beaucoup d’élèves à qui ont cet âge là et qui suivent mes cours de yoga à Lyon.

Ici peut être que la personne qui me pose cette question fait référence aux capacités physiques, parce que bien souvent, quand on parle de pratique de yoga, pour le candide, la personne qui découvre ça, pour elle c’est une pratique qui se limite à des exercices physiques et c’est tout.

Or, le yoga, c’est pas du tout ça, et le corps est plus un support qu’autre chose, en ce sens, on ne va pas chercher à réaliser une performance quelconque. On ne va pas non plus se comparer à qui que ce soit, ou à quoi que ce soit. On ne va pas rentrer en compétition avec soi même. On va accepter les choses telles qu’elles sont et les imperfections qui peuvent être celles des capacités physiques qui sont les nôtres, au contraire, on va les accueillir pleinement comme n’importe quoi.

Ces pratiques physiques qu’on va entreprendre sont plus des moyens qui vont mener au yoga qu’une finalité en soi.
Si je dis « des moyens qui vont vous mener au yoga », peut être que ça vous surprend, parce qu’il convient peut être de redéfinir ce que c’est le yoga.

Le yoga, traditionnellement, déjà, c’est une voie spirituelle à part entière. Beaucoup d’êtres se sont accomplis pleinement au niveau spirituel grâce au yoga. C’est vraiment une pratique spirituelle en soi, et les exercices physiques ne sont que des moyens qui sont là pour permettre au corps physique d’être en excellente santé et, quand le corps physique est en excellente santé, c’est beaucoup plus facile d’avoir des pratiques internes, des concentrations, pratiques méditatives.

On voit très bien que lorsqu’on est malade, on n’est pas du tout dans la même humeur, pas dans la même capacité à se concentrer, et on n’a pas du tout les mêmes dispositions pour pouvoir se sentir bien, en paix, on est beaucoup plus facilement tourmenté, fragile mentalement et émotivement lorsqu’on est malade, on peut tous le constater.

Ces pratiques physiques sont là pour maintenir le corps en bonne santé et créer des conditions qui sont favorables pour les pratiques internes.

Maintenant, nous, dans le contexte dans lequel on partage le yoga, c’est vrai que ça prend la forme d’exercices physiques et puis c’est tout.
Mais sachez que ce ne sont que des moyens, et là ça nous permet d’être en bonne santé, ça nous permet de nous ressourcer une fois par semaine, de faire circuler l’énergie librement, et bon, c’est très salutaire sur le plan de notre santé, de notre équilibre mental, et émotionnel.
Mais ça reste extrêmement basique ! C’est-à-dire que si vous voulez aller plus loin et creuser votre pratique du yoga, vous ne pouvez pas soupçonner à quel point vous pouvez vous épanouir personnellement encore bien au-delà de ces bienfaits qui sont déjà très importants.

Donc non, les pratiques physiques doivent s’adapter à une seule chose : à notre corps, tel qu’il est, là, maintenant, avec ses capacités du moment. Et ça ne reste qu’un support.
On trouvera toujours un moyen de s’adapter.

Certes, dans certains cours collectifs, il arrive qu’ils soient parfois pas totalement adaptés pour certaines personnes. Je sais, par exemple, que dans notre centre on donne des cours collectifs de hatha yoga traditionnel, et dans le hatha yoga traditionnel, il y a des parties où on est très intériorisé mais d’autres où ça peut être un peu dynamique, et parfois, pour certaines personnes, c’est tout simplement impossible. Ça reste une partie réduite des personnes, mais ça arrive ! Et dans ce cas, j’oriente ces personnes vers des cours particuliers si elles ont les moyens de s’en payer ou aller dans des centres où les pratiques sont beaucoup plus douces, où le public est différent.
Nous, dans notre centre, on a des gens qui sont dans une tranche entre 25 et 60 ans, et qui ma foi sont en capacité de mouvoir leur corps un tant soit peu, sans forcément faire des performances, loin de là. Enfin, ils n’ont pas de difficultés majeures.

Maintenant, quelqu’un qui aurait des difficultés majeures, il faut peut être trouver des centres avec des formes plus atténuées, des pratiques peut être un peu moins traditionnelles, mais ma foi adaptés pour certaines personnes pas à l’aise dans leur corps.

De manière relative à l’âge, quand on parle de yoga, on parlerait plus de pratiques méditatives si on veut aller au bout des choses.
Et ultimement, le yoga, c’est le but, c’est-à-dire l’union, l’union de l’âme individuelle avec l’âme universelle.

Sur les pratiques internes, quand on parle de méditation, je voulais reprendre une phrase que le Dalaï lama a dite, il disait simplement, et j’en parlais encore avec quelqu’un, il disait « si on intégrait la pratique de la méditation, c’est-à-dire de l’observation de soi même, comprendre comment on fonctionne et par la même de comprendre comment ses semblables fonctionnent, si on était familiers avec le fonctionnement de l’esprit au travers de cette pratique méditative et si on intégrait ça dans l’éducation à part entière, comme on intègre la pratique du français, des maths, etc., s’il y avait un enseignement de la méditation fait de manière correcte pour tous les enfants à partir de l’âge de 8 ans, de telle sorte, qu’ensuite, toute la vie durant de l’individu, ça fait partie de son être, il ne faudrait pas plus d’une génération pour que règne la paix et l’harmonie sur Terre ».

Vous vous rendez compte ?

Ça rejoint un peu une vidéo que j’ai faite il y a peu sur l’intelligence, on se demande justement où est l’intelligence ?
Déjà de ne pas faire ce genre de choses alors que ça permettrait de rétablir la paix sur Terre en une génération ? Deuxièmement, de ne pas écouter les personnes qui détiennent la sagesse et de s’en inspirer.
Au final, les gens qui nous dirigent et qui sont prétendument très intelligents, parce qu’on associe souvent l’intelligence au plan de l’intellect, on se demande au final quelle est vraiment leur motivation et qu’est-ce qu’ils ont vraiment compris, quel est leur degré d’intelligence, ça, bon… c’est à chacun de voir, on est libre de penser ce qu’on veut.

Moi, il est clair, vous l’avez peut être compris, que j’ai mon idée là-dessus… J’en dirai pas plus pour aujourd’hui.

En tout cas, pour la personne qui m’a posé cette question, oui, viens faire du yoga, viens voir, et si vraiment, le cas échéant, ce n’était pas adapté pour toi, je te conseillerai. Et ça m’arrive de temps en temps d’envoyer des personnes ailleurs quand c’est plus adapté pour eux.

Voilà, j’espère que j’ai répondu à ta question, toi qui me l’a posée, et puis que ça vous a intéressé vous.
Si c’est le cas, cliquez sur J’aime et abonnez vous si ce n’est pas encore fait, vous aurez une alerte dès la sortie d’une nouvelle vidéo, c’est plus confortable pour vous.

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, au revoir mes amis !

La salutation au soleil – mouvement n° 7 – (10/12)

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

▼  Accès IMMEDIAT et GRATUIT ▼ à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT »
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis !

On continue avec cette série de vidéo de yoga toujours avec Emillie également professeur de yoga Lyon Bellecour à l’association Satya rue de marronniers.

Vous nous retrouvez donc au temps 5, ensuite le temps 6 qu’on a vu au cours de la précédente vidéo, où le bassin est un peu au dessus du sol.

On va passer au temps 7, le demi-cobra ou Ardha Bhujangasana, où là, vous allez déjà étendre les pieds et puis écraser le bassin au sol, étirer la colonne vertébrale vers l’avant, aller chercher loin avec le menton, relever la tête tout en gardant les épaules vraiment éloignées des oreilles et les coudes rentrés vers l’intérieur. Les épaules, elles, sont détendues. Idéalement on n’appuiera même pas sur les bras. On pense à dresser la colonne vertébrale, à partir de tout en bas, et le bassin reste écrasé au sol. Voilà donc cette posture de yoga: le demi-cobra.

Les talons sont joints, les fessiers sont bien contractés. Veux-tu rajouter quelque chose Emilie ?

Emilie : Oui, on a vraiment une extension de tout le dos, on fait travailler le haut du dos en particulier. Bien garder le gainage du corps, et puis on ne repousse pas avec les bras ici, on vient juste en appui dans les mains, c’est pas la peine de se retrouver comme ça…

François : Et surtout pas au dessus du sol.

Emilie : Simplement on vient en appui dans les talons des mains. Voilà.

François : C’est ça, voilà.

Voilà pour les précisions utiles pour le demi-cobra. J’espère que vous y avez trouvé un intérêt, des précisions qui vont vous servir pour votre pratique.

Vous pouvez cliquer sur J’aime comme d’habitude, vous abonner à la chaîne si ce n’est pas encore fait, et on vous retrouve pour la fin des explications concernant la salutation au soleil, parce que certes on est au temps 7 et après on a encore jusqu’à 12, mais bon, en fait, ça correspond déjà des mouvements qu’on a vu avant, je crois qu’il y a 4 mouvements qu’on répète deux fois.

On va voir là le 8 qui correspond également au temps 5, le 9 correspond au temps 4, le 10 au temps 3, le 11 au temps 2.

Mais on va voir ça en sens inverse, ça sera quand même utile de le voir ! Mais on va faire en une vidéo de yoga.

Ok, donc rendez-vous dans cette prochaine vidéo ! A bientôt mes amis, au revoir !