Hatha yoga – règle n°8: la relaxation – yoga Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

La porte d’entrée: La relaxation

Bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Je voulais vous exposer aujourd’hui la règle 8 pour faire suite à ce qu’on a déjà vu et vous parler de l’un de ces 5 grands principes du yoga, c’est la relaxation, sans laquelle il n’est pas du tout possible de rentrer dans cette expérience que vous propose de vivre le yoga.

La relaxation on dit que c’est la porte d’entrée du yoga.

La relaxation initiale

Elle doit être là tout le temps mais particulièrement en début de cours pour faire la transition entre la vie extérieure et la séance proprement dite.

La relaxation entre les postures

Entre les postures parce qu’on sollicite certaines parties du corps puis d’autres donc il faut que la circulation sanguine se renormalise pour qu’il n’y ait pas d’appels de sang dans tous les sens et qu’on puisse profiter pleinement de chaque posture, l’une après l’autre, pour tirer tous les bienfaits de chaque posture, c’es nécessaire d’observer un temps de relaxation entre chaque posture.

La relaxation finale

Et, il y a un temps de relaxation spécifiquement à la fin de la séance, c’est souhaitable de consacrer au moins 10 minutes à la fin de la séance, voire un quart d’heure, pour vraiment laisser l’énergie circuler librement, c’est-à-dire on tout un tas de barrages énergétiques qui existent habituellement, là l’énergie peut circuler de manière réellement libre et fluide, mais encore faut-il lui laisser cette possibilité.

Donc ce temps de relaxation il est fait pour ça, on se détend encore plus profondément et on intègre tous les bienfaits de la séance.

Explications

La relaxation c’est aussi quelque chose de très important. Ce que je veux dire c’est que quand on arrive au début la séance il faut arriver à l’heure pour pouvoir faire correctement cette relaxation initiale.
Entre les postures il faut vraiment entrer dans la relaxation, se détendre complètement, détendre le corps et le mental, pour vraiment laisser la circulation sanguine se faire normalement.

Il ne s’agit pas d’être distrait et de se dire qu’en attendant l’autre posture on va pouvoir penser à autre chose ou discuter avec quelqu’un. Pas du tout.

Et la relaxation finale c’est très important aussi, alors là pour certaines personnes, je connais certaines personnes qui font leur séance, qui zappent la relaxation finale, qui vont vite se changer et qui partent à leurs occupations quotidiennes, c’est vraiment dommage, on perd beaucoup des bénéfices que la séance est censée nous apporter, il faut vraiment respecter ce temps aussi.

En conclusion

Bien entendu, quand on parle de relaxation, cette relaxation est facilement induite aussi avec toutes ces notions qu’on a vues dans ces autres règles, c’est-à-dire le silence, l’acceptation, l’aisance, l’union, l’intériorisation, tout ça, ça marche ensemble en fin de compte.

Retenez le, c’est aussi un maître mot la relaxation, c’est très important, respectez tous les temps qui sont réservés spécifiquement pour ça.

Tenez compte de ça, c’est important.

Je vous retrouve très vite pour la prochaine vidéo, la 9e règle.
A très vite mes amis, au revoir !

Hatha yoga Lyon- règle n°7: trouver l’aisance dans la pratique – Francois yogesh Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

L’aisance

Bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Je vous retrouve aujourd’hui pour la 7e règle, hier on a parlé de la 6e règle, c’était l’union.

Pour faire ça, eh bien il y a quelque chose d’important qu’il faut réunir aussi, c’est l’aisance.

Placer l’esprit

L’aisance, ça passe en priorité par le fait de placer son esprit, parce que ce que l’esprit accepte, le corps va pouvoir l’accepter, et à ce moment là on va pouvoir trouver l’aisance dans une situation que peut être, de prime abord, où on ne sent pas dans l’aisance.

Et faire l’expérience justement, qu’il est possible de transformer les situations et que d’une situation qui pourrait être perçue comme difficile, si on place son esprit, on peut s’installer dans une aisance, qui, à notre grande surprise parfois, on se dit « c’est fou j’ai un pouvoir, il suffit que je place mon esprit » et l’expérience est différente, je me sens bien.

J’explique tout ça parce que parfois on est un peu tendu, on est en posture, on souffre, on se dit je ne suis pas dans l’aisance, on relâche la posture et finalement on n’est pas du tout actif dans ce qu’on fait, on n’a pas pris le soin, avant toute chose, de placer son esprit.

Donc dans l’aisance, mais ayant au préalablement placé son esprit, c’est-à-dire que si on est pas dans l’aisance mais qu’on n’a pas placé son esprit, eh bien plaçons déjà notre esprit pour nous détendre mentalement et puis faire l’expérience, qu’effectivement, en étant calme mentalement, le corps peut se relâcher vraiment de lui-même.

Seulement observer…

C’est-à-dire qu’il n’y a rien à faire. On place son mental, et après à la limite on regarde ce qu’il se passe. Et à notre grande surprise, on observe et on peut voir que le corps se relâche absolument tout seul sans qu’on ait fait quoi que ce soit.

L’aisance ça veut dire placer notre esprit. C’est aussi dans certaines choses qu’il faut vérifier, par exemple au niveau de mon visage, est-ce que je suis détendu ? Parce que je suis comme ça, ça ne favorise pas l’aisance.

Pour favoriser l’aisance, pour favoriser le placement du mental, il faut aussi bien détendre son esprit, c’est-à-dire avoir le front bien lisse et détendu, peut être laisser un petit espace entre les mâchoires, les relâcher, les détendre, et un sourire qui peut venir éclairer naturellement le visage.

Respirer calmement

Et puis aussi faire en sorte de régler sa respiration pour qu’elle soit continuelle, régulière, harmonieuse, quand on est attentif à sa respiration, là aussi ça favorise la tranquillité, le placement de l’esprit. Je vous donne un certain nombre d’éléments, et essayez d’y penser. Le visage lisse et détendu, les mâchoires desserrées, une respiration calme et régulière, je place mon esprit, je m’installe dans l’aisance.

Essayez de retenir cette petite phrase.

Voilà pour la 7e règle, je vous retrouve demain pour la 8e règle, à bientôt mes amis, au revoir !

 

 

Yoga Lyon- règle n°6: « l’ Union » – en direct du cours de Hatha !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

L’union

Alors en même temps que cette séance, je vais faire la 6e règle, je ne sais pas si vous avez vu les vidéos que je fais en ce moment sur YouTube…

Je vous parle des différentes règles qui peuvent vous aider à profiter un peu mieux des séances de hatha yoga qu’on fait chaque semaine.

J’ai déjà énoncé 5 règles, qui a déjà vu ça ? Quatre ? Eh bien il y en a déjà cinq. Là je vais faire la sixième.

Immobile et tranquille

Alors ce qui est important pendant la séance, vous savez que le corps de la séance comprend pas mal de postures, c’est-à-dire des postures que l’on prend où l’on reste immobile et on est en intériorisation.

Quand on dit qu’on est en intériorisation, ça veut dire qu’on est en union.
Vous voyez, quand on fait des petites séances méditatives, je vous dit « à l’aise, détendu, l’esprit ouvert, mais bien là ». Et je vous demande de vous unir au souffle.

Pendant les postures c’est la même chose. On est immobile, tranquille. Comme une statue qui respire.

Le maitre mot, c’est ça, si vous devez retenir un mot pour ça, c’est l’union.

Quand on est en union on est à l’aise, quand on va se marier, c’est le plus beau jour de notre vie, on a notre chéri(e) à côté, on est détendu, à l’aise, dans la plénitude, on vit un beau jour, enfin la plupart du temps. On est en union. Là c’est pareil, on est dans la posture, on est tranquille, on est bien.

Sachant que pour que ce soit vraiment une posture, que ça se distingue des activités physiques normales, une posture comprend plusieurs choses : rester immobile, mais vraiment immobile. C’est-à-dire que l’esprit n’est pas agité mais le corps non plus, les deux doivent être tranquilles.
Donc pour que le mental soit tranquille, on crée une condition favorable en maintenant le corps immobile, autant que faire se peut, parce que c’est vrai que des postures sont difficiles et qui demandent un effort musculaire, on peut trembler un peu, on fait de son mieux.

Mais il y a aussi des postures où on n’a pas vraiment d’effort musculaire à faire, dans ce cas là on maintient l’immobilité, on est détendu.

Le Hatha yoga n’est pas de la gymnastique

Il y a plusieurs choses pour que ce soit vraiment une posture de yoga, on est immobile, on doit rester dans la position assez longtemps aussi.

C’est-à-dire, si je prends la chandelle, que je reste 15-30 secondes comme ça. Moi ça m’est arrivé de voir des yogis en Inde qui sont très focus sur le fait de leur pratique corporelle.
Eux ils vont prendre la chandelle pendant 30s et ils vont faire des mouvements, des ciseaux dans un sens, dans l’autre, ils sont toujours en train de bouger, c’est pas des postures, ils font de la gymnastique !

Une posture, on ne bouge pas.

Si on veut faire des ciseaux on va le faire un peu après, après avoir tenu une immobilité, les jambes verticales, immobiles, pendant 2 minutes.

Ensuite on va ouvrir les jambes et on va rester à nouveau deux minutes comme ça.

Immobile, longtemps et sans effort. A l’aise.

Telles sont les 4 caractéristiques d’une posture…

Alors, je suis rentré un peu dans les détails, mais le maitre mot, encore une fois, c’est l’union, pendant les postures. En union, le corps et l’esprit ensemble, c’est-à-dire qu’on n’est pas en train de faire les soldes qu’on va faire demain ou de penser à tout ce qui s’est passé pendant la journée, nos tracasseries du quotidien.
Pendant ce temps on est là, on appuie sur le bouton Pause, on n’est nulle part ailleurs, le corps et l’esprit ensembles, en ? répétez après moi ? En union, voilà.

Voilà, c’était la 6e règle, vous pourrez la voir sur YouTube, cette vidéo que je viens de faire avec vous.

Alors j’ai dit que j’en ferai 10, je ne sais pas encore de quoi je vais parler sur la suite, mais jusqu’à maintenant, c’est vraiment des conseils judicieux. Alors regardez ça, ça vous aide vraiment.

Je ferai une petite synthèse une fois que tout sera fait pour vous aider à ne pas trop vous éparpiller non plus. Comme disait Emilie, au bout d’un moment, trop de règles tuent la règle.
Donc je vous ferai une vidéo de synthèse pour centrer votre attention et ne pas vous éparpiller non plus.  

 

 

 

Hatha yoga – règle n°5- l’acceptation

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

L’acceptation

Bonjour les amis, François, expert de yoga et de méditation.

Je vais vous parler aujourd’hui de la 5e règle pour optimiser vos séances de hatha yoga, celles que vous pouvez faire au centre de yoga à Lyon ou éventuellement chez vous.

Alors cette 5e règle c’est tout simplement l’acceptation.

L’acceptation ça veut dire l’acceptation des choses, des expériences telles qu’elles se présentent, à travers votre pratique, que ce soit la salutation au soleil, les postures, les différentes choses qui composent une séance.

Mais aussi l’acceptation de vous-même ! C’est-à-dire parfois on porte une évaluation sur ce qu’on peut ou ne peut pas faire et parfois même aussi on peut avoir tendance à se gonfler d’orgueil quand on arrive à faire la moindre chose.

Une simplicité libre de toute évaluation

Acceptez les choses telles qu’elles se présentent avec beaucoup de simplicité sans porter une évaluation, qu’elle soit positive ou négative surtout.

Je vais prendre un exemple que je rencontre de temps en temps, c’est au sujet des salutations au soleil. On arrive pas toujours à faire les mouvements très bien et quand on a vraiment de la difficulté au début à faire les mouvements correctement, il est vrai qu’on peut avoir tendance à se dire, si ça allait plus doucement ça irait mieux. C’est vrai, bien entendu, mais en même temps si je ne vous pousse pas un peu vous allez progresser beaucoup moins vite. Par expérience, je le sais, donc c’est un peu volontairement que je vous pousse un peu.

En tout état de cause, de toutes façons, ne portez pas une évaluation de vous-même par rapport à comment ça devrait être, c’est-à-dire à l’image de comment ça devrait être, peut être que vous avez vu des gens exécuter ça de manière parfaite, vous vous dites que vous devriez faire pareil, et non, c’est un travail que vous faites par rapport à vous-même.

Vous n’êtes ni en compétition avec les autres, ni avec l’image que vous avez des choses, vous êtes ni en compétition avec vous-même. Vous acceptez les choses telles qu’elles sont, avec beaucoup de tendresse. C’est comme ça, peu importe.

Pour développer cette humeur égale, cette équanimité face à toute chose.

La pratique correcte du Hatha Yoga

Là vous êtes dans le yoga. Peu importe si les mouvements sont imparfaits, si tout ce que l’on peut voir de l’extérieur semble imparfait, si vous êtes dans cette attitude, alors vous êtes vraiment dans une pratique correcte de hatha yoga, le yoga traditionnel indien.

Si au contraire vous faisiez les postures d’une manière parfaite et qu’en même temps vous pensez, je ne sais pas, aux soldes ou à ce que vous allez faire après ou ce que vous avez fait avant, et que pour autant, extérieurement vous réalisez parfaitement les mouvements, eh bien vous n’êtes pas du tout dans une pratique du yoga.

Ne vous méprenez pas, la pratique du yoga c’est quelque chose d’intérieur et ça passe par l’acceptation des situations telles qu’elles se présentent avec beaucoup de tranquillité d’esprit, on est tranquille mentalement, relax ; et l’acceptation de soi-même.

C’est valable pour la salutation au soleil mais aussi pour tout ce qui compose la séance. Vous allez peut être réussir plus facilement certaines postures, ou en tout cas extérieurement, votre corps va vous permettre de les faire assez facilement et d’autres où votre corps ne vous permettra pas autant de facilités… Je reviens je suis tout de suite à vous…

Prenez exemple sur les animaux…

Et voilà celui que vous entendez de temps en temps… Je vous présente mon chat… Lui il n’a pas de problème de flexibilité, il ne se pose pas la question de ce qui s’est passé avant et de ce qu’il va se passer après, croyez-moi, il vit dans l’instant ! C’est ça que j’aime beaucoup chez les animaux, c’est leur spontanéité, leur simplicité, leur authenticité autrement dit.
Il parait que quand ils mordent, c’est vraiment ils vous aiment bien, ils se sentent bien avec vous ! Alors là je crois qu’il m’aime bien ! Je vais le relâcher un peu.

Donc, bon, petite parenthèse un peu inhabituelle. En tout cas, acceptez les situations, quelles qu’elles soient, à part égale, qu’elles soient agréables ou désagréables, avec beaucoup d’équanimité.

Acceptez-vous vous-même aussi, il n’y a pas à entrer en compétition avec quoi que ce soit, y compris avec soi-même, et je dis bien d’ailleurs, parlons un peu des postures ; il faut à la fois ne pas se bloquer mentalement, se dire qu’on ne va pas y arriver, donc il faut se détendre mentalement, se laisser la possibilité d’expérimenter de faire ce qu’on va pouvoir faire et expérimenter certaines choses, simplement parce qu’on est détendu.

Et sans dépasser, bien sûr, le seuil de la douleur agréable, si on dépasse ce seuil, on rentre en compétition.

La douleur agréable c’est un terme que vous pouvez retenir comme ça, ça peut être un moyen de savoir, ayant placé son esprit, au-delà de quoi il ne faut pas aller.

Sans dépasser le seuil de la douleur agréable

Donc retenez : acceptation, s’accepter soi même aussi, et ne pas dépasser le seuil de la douleur agréable en ayant au préalable placé son esprit.

J’espère que ça va vous aider un peu cette règle 5, je vous retrouve dans la prochaine vidéo pour la 6e règle.

A bientôt mes amis, au revoir !

Hatha yoga – règle n°4- le silence!

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Le silence

Alors chers amis bonjour, François, expert de yoga et méditation.

Je voulais vous parler aujourd’hui de la 4e règle que je vous propose, c’est une recommandation.

C’est que quand vous venez à votre cours de hatha yoga, c’est d’observer le silence.

Rentrer en intériorisation

Alors avant de rentrer dans la salle elle-même, vous pouvez vous préparer mentalement en vous disant que vous allez passer du monde extérieur vers le monde intérieur, puisque le yoga c’est l’union, idéalement si vraiment on prétend pratiquer le yoga, on pourrait aller plus loin je pourrais dire que le yoga ne se pratique pas.

Mais si vraiment on prétend être un pratiquant du yoga, alors notre but c’est censé être l’union de l’âme individuelle, l’âme universelle, donc vous comprenez que ça induit cette idée d’intériorisation. Et pour s’intérioriser on doit se recueillir, observer le silence. Se préparer à observer le silence.

Donc si vous êtes quelqu’un de très social et que vous adorez parler, communiquer avec autrui, ça peut être une qualité, à ce moment là arrangez vous avant de venir à la salle de yoga, vous pouvez très bien aller prendre un petit café dans un bar avec quelqu’un que vous appréciez et échanger et ensuite vous rendre au cours de yoga ou venir bien en avance au cours de yoga.

Dès l’entrée dans la salle de yoga

Je dirais que 10mn avant le début du cours de yoga, par exemple pour un cours qui est à 19h, à 18h50 ou pour un cours à 12h15, à 12h05, à partir de là on observe le silence, au moins 10 minutes avant le cours.

Il y a aussi des personnes qui se placent tout de suite en observation, en intériorisation, et quand ces gens là sont là, bien tranquilles, déjà en silence, tournés vers l’intérieur, et à côté qu’il y a des gens qui discutent, ils ne les respectent pas trop, ils cherchent à intérioriser et, bon, il y a beaucoup de bruit autour, et peuvent être sensible au fait que des gens parlent trop fort autour d’eux.

Soyez intériorisé. C’est valable avant le cours et bien sûr pendant le cours parce que si on commence à discuter dans le cours, ça ne favorise pas l’intériorisation, il y a des personnes qui sont aussi intériorisées pendant leur pratique, par exemple leur pratique posturale, et il suffit qu’il y ait quelqu’un d’un peu agité à côté, qui raconte une blague ou qui rigole et ça fait sortir les personnes de leur intériorisation.

Le respect de chacun

Il faut dire les choses aussi, vous êtes beaucoup débutants, vous n’avez pas forcément cette capacité à rester dans l’intériorisation quoi qu’il se passe à l’extérieur et ça on ne peut pas le reprocher à qui que ce soit, mais simplement, charge à chacun de respecter ls silence pour ne pas perturber l’intériorisation de chacun.

Pour votre pratique c’est bien mieux comme ça aussi, donc faites attention à ce point, de respecter le silence.

Une vidéo de yoga à revoir!

D’ailleurs, je ne sais pas si vous vous rappelez, il y a quelques mois j’ai fait une vidéo qui s’intitulait «à quoi sert le silence ?». Alors c’est pas mal si vous allez la voir à nouveau parce que ça va venir compléter cette vidéo que je fais aujourd’hui.

Retenez : règle 4 : observer le silence pour favoriser l’intériorisation.

Merci encore pour votre écoute et le soutien les amis, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur J’aime, si bien sûr vous voyez ces vidéos de manière assez récente et que vous n’êtes pas encore abonnés, faites-le, et je vous dis à bientôt pour la 5e règle.

Au revoir mes amis !

* Hatha yoga -règle n°3: ponctualité – relaxation initiale

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Ponctualité et pratique du yoga

Bonjour les amis, François, expert de yoga et méditation.

Je continue cette série de vidéos pour vous donner des règles pour suivre votre cours de hatha yoga dans de bonnes conditions, et pour vous-même et pour tout le monde.

La 3e règle que je vous fixerai aujourd’hui, c’est de respecter les horaires de cours de yoga.
Ça commence bien entendu par l’horaire auquel le cours est censé commencer.

Pour ceux qui me connaissent bien, dans la quasi-totalité des cas, lorsque je commence le cours de yoga à Lyon, je le commence à l’heure pile, à la minute près. Quand c’est 19h, je vais le démarrer entre 18h59 et 19h01.

Une affaire de respect

Tout simplement pour vous montrer l’exemple, et pour faire en sorte de respecter tout le monde.
Parce que quand le cours dure 1h20, admettons si je commence à 19h, il est censé se terminer à 20h20.
Et si je commence en retard, je vais le terminer plus tard, et peut être que pour certaines personnes ça peut poser un problème, donc, afin de respecter ces personnes, je démarre à l’heure.

Donc si, effectivement on a une contrainte ponctuelle ou une vraie raison qui fait qu’on arrive un peu en retard, bon, c’est une chose, ça peut être exceptionnellement le cas.
Maintenant si c’est une habitude, c’est préférable de changer cette habitude. Si vous avez identifié que vous faites partie de cette catégorie de personnes, vous savez si on programme quelque chose à 19h ils vont arriver à 19h05, par exemple.

Une habitude « culturelle »

Mais si on avait programmé la même chose à 19h05, elles seraient arrivées à 19h10.
Donc à ce moment là ce serait en quelque sorte « culturel » si on peut dire.
Vous avez une culture individuelle qui fait que c’est comme ça, vous ne pouvez pas faire autrement que d’arriver en retard au cours de yoga, y compris s’il n’y a aucune raison particulière pour cela, c’est seulement une habitude que vous avez, et il faut la corriger, ça sera mieux pour vous et ça ne vous mettra pas dans des difficultés dans certaines situations.

Il est bien certain que si vous êtes habitué à être en retard en toutes circonstances, eh bien il est certain que parfois vous avez des difficultés relationnelles rien qu’à cause de ça.

Indépendamment de ça vous respectez votre interlocuteur.
Ici en l’occurrence vous respectez votre professeur de yoga et vous respectez les autres aussi parce que bon, il y a beaucoup de débutants dans les cours de yoga que ce soit ici à Lyon ou dans n’importe quel cours de yoga ailleurs.

Ce qu’il se passe un peu autour des personnes qui pratiquent, pour beaucoup ça perturbe, si vous entendez quelqu’un passer, se changer à toute vitesse et rentrer précipitamment.

Créer un état favorable

Toujours pour vous-même, quand vous arrivez dans l’agitation, l’empressement et tout, vous êtes dans un état qui n’est pas vraiment favorable. Et vous prenez le risque aussi, et c’est presque tout le temps le cas, vous ne faites pas correctement votre première relaxation, votre relaxation initiale.

Seulement vous n’en faites qu’une partie, mais en plus, si vous arrivez dans l’agitation alors que c’et différent de si vous arrivez 5 ou 10 minutes avant, que vous avez le temps de vous poser et d’attendre comme ça, de faire le pont entre votre vie extérieur, votre vie habituelle et la séance de yoga à proprement dite.

Autrement dit, ce que je veux dire par là aussi, c’est que cette période de relaxation initiale est extrêmement importante, sinon on peut louper tous les bénéfices de la séance, sinon on peut rentrer de manière incorrecte dans la séance de yoga et avant de se mettre vraiment dans la séance, ça peut être difficile.

D’ailleurs, pour ceux qui me connaissent bien, qui viennent depuis longtemps à mes cours de yoga, vous avez peut être remarqué à quelques reprises que quand il y a des personnes qui viennent une première fois en essai, vraiment quand elles arrivent trop en retard, 7, 8 minutes ou plus, je leur demande de repartir, tout simplement, de revenir à un autre cours.

Que dit Krishnamurti?

Bien souvent, ça les heurte un peu et ils ne reviennent pas. Mais je suis un puriste, je vais jusqu’au bout, je ne pervertis pas le yoga, c’est aussi une philosophie.
Par ailleurs, certains me disent « il faut s’adapter au public », ben non, moi j’ai pas un rôle de m’adapter en toutes circonstances, j’ai mon rôle d’enseignant de yoga, et il y a des principes qui doivent être respectés. Si je dois pervertir le yoga pour m’adapter au monde, c’est pas une solution judicieuse… D’ailleurs c’est éminent philosophe Indien Krishnamurti qui disait: « ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être bien adapté à un société malade »… 
Je suis pas un commerçant, je suis avant tout un missionnaire, donc bon, ce qui ne m’empêche pas d’expliquer aux gens le pourquoi du comment et y compris pourquoi pour eux même c’est mieux de commencer la séance dans de bonnes conditions pour en profiterp pleinement. Après qui veut comprendre comprendra.

Des gens reviennent, d’autres non, certains sont vexés, alors que je mets les formes pour expliquer, mais voilà ! Bref, en tout cas, pour vous, d’une manière générale, faites attention à ça, dans la mesure du possible, à la fois pour retirer le maximum de bienfait de la séance, rentrer correctement dans la séance, respectez vous-même, l’enseignant, tout le monde.
Faites attention aux horaires, je pense que c’est aussi valable pour la vie en général
Ces petites choses peuvent être des choses, si on en prend l’habitude, là aussi le yoga va nous aider dans le quotidien.

Une grande différence

Ça parait pas grand-chose mais ça peut faire une grande différence.

C’était la 3e règle, ou la 3e recommandation ou conseil, vous appelez ça comme vous voulez, moi je dis règle parce que c’est bien de s’en faire à soi même, après vous êtes libres !

Je vous donne rendez vous pour la prochaine vidéo avec une 4e règle, à bientôt mes amis, au revoir !