Les vidéos au sujet des postures (asanas), des micro-séances et des autres techniques de hatha yoga: pranyamas, kriyas, bandhas.

Hatha yoga – règle n°4- le silence!

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Le silence

Alors chers amis bonjour, François, expert de yoga et méditation.

Je voulais vous parler aujourd’hui de la 4e règle que je vous propose, c’est une recommandation.

C’est que quand vous venez à votre cours de hatha yoga, c’est d’observer le silence.

Rentrer en intériorisation

Alors avant de rentrer dans la salle elle-même, vous pouvez vous préparer mentalement en vous disant que vous allez passer du monde extérieur vers le monde intérieur, puisque le yoga c’est l’union, idéalement si vraiment on prétend pratiquer le yoga, on pourrait aller plus loin je pourrais dire que le yoga ne se pratique pas.

Mais si vraiment on prétend être un pratiquant du yoga, alors notre but c’est censé être l’union de l’âme individuelle, l’âme universelle, donc vous comprenez que ça induit cette idée d’intériorisation. Et pour s’intérioriser on doit se recueillir, observer le silence. Se préparer à observer le silence.

Donc si vous êtes quelqu’un de très social et que vous adorez parler, communiquer avec autrui, ça peut être une qualité, à ce moment là arrangez vous avant de venir à la salle de yoga, vous pouvez très bien aller prendre un petit café dans un bar avec quelqu’un que vous appréciez et échanger et ensuite vous rendre au cours de yoga ou venir bien en avance au cours de yoga.

Dès l’entrée dans la salle de yoga

Je dirais que 10mn avant le début du cours de yoga, par exemple pour un cours qui est à 19h, à 18h50 ou pour un cours à 12h15, à 12h05, à partir de là on observe le silence, au moins 10 minutes avant le cours.

Il y a aussi des personnes qui se placent tout de suite en observation, en intériorisation, et quand ces gens là sont là, bien tranquilles, déjà en silence, tournés vers l’intérieur, et à côté qu’il y a des gens qui discutent, ils ne les respectent pas trop, ils cherchent à intérioriser et, bon, il y a beaucoup de bruit autour, et peuvent être sensible au fait que des gens parlent trop fort autour d’eux.

Soyez intériorisé. C’est valable avant le cours et bien sûr pendant le cours parce que si on commence à discuter dans le cours, ça ne favorise pas l’intériorisation, il y a des personnes qui sont aussi intériorisées pendant leur pratique, par exemple leur pratique posturale, et il suffit qu’il y ait quelqu’un d’un peu agité à côté, qui raconte une blague ou qui rigole et ça fait sortir les personnes de leur intériorisation.

Le respect de chacun

Il faut dire les choses aussi, vous êtes beaucoup débutants, vous n’avez pas forcément cette capacité à rester dans l’intériorisation quoi qu’il se passe à l’extérieur et ça on ne peut pas le reprocher à qui que ce soit, mais simplement, charge à chacun de respecter ls silence pour ne pas perturber l’intériorisation de chacun.

Pour votre pratique c’est bien mieux comme ça aussi, donc faites attention à ce point, de respecter le silence.

Une vidéo de yoga à revoir!

D’ailleurs, je ne sais pas si vous vous rappelez, il y a quelques mois j’ai fait une vidéo qui s’intitulait «à quoi sert le silence ?». Alors c’est pas mal si vous allez la voir à nouveau parce que ça va venir compléter cette vidéo que je fais aujourd’hui.

Retenez : règle 4 : observer le silence pour favoriser l’intériorisation.

Merci encore pour votre écoute et le soutien les amis, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur J’aime, si bien sûr vous voyez ces vidéos de manière assez récente et que vous n’êtes pas encore abonnés, faites-le, et je vous dis à bientôt pour la 5e règle.

Au revoir mes amis !

* Hatha yoga -règle n°3: ponctualité – relaxation initiale

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Ponctualité et pratique du yoga

Bonjour les amis, François, expert de yoga et méditation.

Je continue cette série de vidéos pour vous donner des règles pour suivre votre cours de hatha yoga dans de bonnes conditions, et pour vous-même et pour tout le monde.

La 3e règle que je vous fixerai aujourd’hui, c’est de respecter les horaires de cours de yoga.
Ça commence bien entendu par l’horaire auquel le cours est censé commencer.

Pour ceux qui me connaissent bien, dans la quasi-totalité des cas, lorsque je commence le cours de yoga à Lyon, je le commence à l’heure pile, à la minute près. Quand c’est 19h, je vais le démarrer entre 18h59 et 19h01.

Une affaire de respect

Tout simplement pour vous montrer l’exemple, et pour faire en sorte de respecter tout le monde.
Parce que quand le cours dure 1h20, admettons si je commence à 19h, il est censé se terminer à 20h20.
Et si je commence en retard, je vais le terminer plus tard, et peut être que pour certaines personnes ça peut poser un problème, donc, afin de respecter ces personnes, je démarre à l’heure.

Donc si, effectivement on a une contrainte ponctuelle ou une vraie raison qui fait qu’on arrive un peu en retard, bon, c’est une chose, ça peut être exceptionnellement le cas.
Maintenant si c’est une habitude, c’est préférable de changer cette habitude. Si vous avez identifié que vous faites partie de cette catégorie de personnes, vous savez si on programme quelque chose à 19h ils vont arriver à 19h05, par exemple.

Une habitude « culturelle »

Mais si on avait programmé la même chose à 19h05, elles seraient arrivées à 19h10.
Donc à ce moment là ce serait en quelque sorte « culturel » si on peut dire.
Vous avez une culture individuelle qui fait que c’est comme ça, vous ne pouvez pas faire autrement que d’arriver en retard au cours de yoga, y compris s’il n’y a aucune raison particulière pour cela, c’est seulement une habitude que vous avez, et il faut la corriger, ça sera mieux pour vous et ça ne vous mettra pas dans des difficultés dans certaines situations.

Il est bien certain que si vous êtes habitué à être en retard en toutes circonstances, eh bien il est certain que parfois vous avez des difficultés relationnelles rien qu’à cause de ça.

Indépendamment de ça vous respectez votre interlocuteur.
Ici en l’occurrence vous respectez votre professeur de yoga et vous respectez les autres aussi parce que bon, il y a beaucoup de débutants dans les cours de yoga que ce soit ici à Lyon ou dans n’importe quel cours de yoga ailleurs.

Ce qu’il se passe un peu autour des personnes qui pratiquent, pour beaucoup ça perturbe, si vous entendez quelqu’un passer, se changer à toute vitesse et rentrer précipitamment.

Créer un état favorable

Toujours pour vous-même, quand vous arrivez dans l’agitation, l’empressement et tout, vous êtes dans un état qui n’est pas vraiment favorable. Et vous prenez le risque aussi, et c’est presque tout le temps le cas, vous ne faites pas correctement votre première relaxation, votre relaxation initiale.

Seulement vous n’en faites qu’une partie, mais en plus, si vous arrivez dans l’agitation alors que c’et différent de si vous arrivez 5 ou 10 minutes avant, que vous avez le temps de vous poser et d’attendre comme ça, de faire le pont entre votre vie extérieur, votre vie habituelle et la séance de yoga à proprement dite.

Autrement dit, ce que je veux dire par là aussi, c’est que cette période de relaxation initiale est extrêmement importante, sinon on peut louper tous les bénéfices de la séance, sinon on peut rentrer de manière incorrecte dans la séance de yoga et avant de se mettre vraiment dans la séance, ça peut être difficile.

D’ailleurs, pour ceux qui me connaissent bien, qui viennent depuis longtemps à mes cours de yoga, vous avez peut être remarqué à quelques reprises que quand il y a des personnes qui viennent une première fois en essai, vraiment quand elles arrivent trop en retard, 7, 8 minutes ou plus, je leur demande de repartir, tout simplement, de revenir à un autre cours.

Que dit Krishnamurti?

Bien souvent, ça les heurte un peu et ils ne reviennent pas. Mais je suis un puriste, je vais jusqu’au bout, je ne pervertis pas le yoga, c’est aussi une philosophie.
Par ailleurs, certains me disent « il faut s’adapter au public », ben non, moi j’ai pas un rôle de m’adapter en toutes circonstances, j’ai mon rôle d’enseignant de yoga, et il y a des principes qui doivent être respectés. Si je dois pervertir le yoga pour m’adapter au monde, c’est pas une solution judicieuse… D’ailleurs c’est éminent philosophe Indien Krishnamurti qui disait: « ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être bien adapté à un société malade »… 
Je suis pas un commerçant, je suis avant tout un missionnaire, donc bon, ce qui ne m’empêche pas d’expliquer aux gens le pourquoi du comment et y compris pourquoi pour eux même c’est mieux de commencer la séance dans de bonnes conditions pour en profiterp pleinement. Après qui veut comprendre comprendra.

Des gens reviennent, d’autres non, certains sont vexés, alors que je mets les formes pour expliquer, mais voilà ! Bref, en tout cas, pour vous, d’une manière générale, faites attention à ça, dans la mesure du possible, à la fois pour retirer le maximum de bienfait de la séance, rentrer correctement dans la séance, respectez vous-même, l’enseignant, tout le monde.
Faites attention aux horaires, je pense que c’est aussi valable pour la vie en général
Ces petites choses peuvent être des choses, si on en prend l’habitude, là aussi le yoga va nous aider dans le quotidien.

Une grande différence

Ça parait pas grand-chose mais ça peut faire une grande différence.

C’était la 3e règle, ou la 3e recommandation ou conseil, vous appelez ça comme vous voulez, moi je dis règle parce que c’est bien de s’en faire à soi même, après vous êtes libres !

Je vous donne rendez vous pour la prochaine vidéo avec une 4e règle, à bientôt mes amis, au revoir !

Hatha yoga -règle n°2: l’hygiène corporelle – Francois yogesh Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Hygiène corporelle et hatha Yoga

Bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Je suis avec vous aujourd’hui pour vous parler de la règle N°2 parmi les différentes règles que j’ai listées.

Je voulais vous parler aujourd’hui du principe de l’hygiène corporelle, tout simplement.
On va commencer à s’attarder sur les considérations physiques, donc l’hygiène corporelle, ça veut dire… Quand on arrive à son cours, ça veut dire plusieurs choses.

La transpiration

Déjà, pour certains d’entre vous, vous pouvez être concerné par ça, le fait de transpirer de manière un peu plus importante que la norme, à tel point que quand vous êtes sur les tapis, vous pouvez laisser un peu de transpiration sur les tapis. Les tapis se retrouvent un peu mouillés. Alors si vous êtes sujet à une transpiration un peu excessive, c’est de bon ton de vous munir d’une serviette de toilette, de l’étaler sur le tapis, de telle sorte qu’au niveau hygiène, vous comprenez aisément qu’une personne qui viendra derrière, ce sera quand même mieux de respecter ce principe.

De mon côté, c’est vrai que je suis attentif, s’il y a des tapis qui sont un peu salis j’essaie de les faire nettoyer entre deux cours, c’est clair, mais pour autant, si vous pouvez être partie prenante dans cet exercice, c’est très bien, ne serait-ce que par rapport à vous-même mais aussi par rapport au respect d’autrui, que ce soit moi, des gens qui travaillent avec moi et des autres pratiquants.

Si vous êtes concerné par ça, faites attention à ça.

Les odeurs de pieds

Quand vous venez au cours de yoga, pour certains d’entre vous, peut être vous êtes enfermé dans les chaussures pendant longtemps dans la journée, quand vous venez vous vous déchaussez et, bon, il peut y avoir des odeurs.
Alors, on a la chance d’être dans un grand local, vous pouvez vous isoler et prévoir de vous rincer un peu les pieds et de les assécher, vous pouvez vous munir de ce dont vous avez besoin, un gant de toilette, une petite serviette et vous pouvez nettoyer vos pieds et faire en sorte, aussi, que vous preniez pas le risque de déranger qui que ce soit avec ça.

Des habits propres

Faites attention à ça aussi. D’une manière générale, bien sûr, vous devez être propre, avoir des habits propres, c’est-à-dire, bon, ce n’est pas trop adapté non plus d’avoir une tenue qui reste dans un sac, enfermée et dont on va se servir, 7, 8, 10 fois. Essayez de laver vos affaires à chaque fois, d’avoir des habits propres à chaque fois, comme pour honorer simplement votre pratique, votre enseignant, je le dis sans prétention aucune, je le dis pour vous plus que pour moi parce qu’à la limite je m’en fiche.
Mais c’est bien d’être dans cet état d’esprit où on s’honore soi même et les gens qui sont parties prenantes dans ce qu’on fait, en l’occurrence l’enseignant, les autres personnes qui sont à côté.

Des fois on ne se rend pas forcément compte que simplement ne pas changer de vêtements pendant quelques temps, ça peut aussi indisposer certaines personnes.

Donc faites, s’il vous plait, attention à l’hygiène.

L’haleine et les voies aériennes

Vous pouvez faire attention à avoir une haleine fraiche, à vous brosser les dents avant, à vous moucher avant aussi, parce que parfois quand on fait des exercices respiratoires et que je vous fait pratiquer des respirations brusques, forcées comme ça, dans ce style… Parfois on pense que les narines sont nettoyées, et ce n’est pas le cas, et là ça sort et on se lève, on va chercher un mouchoir, ça coupe la pratique…
Donc nettoyez bien les narines avant, quitte à vous mettre au dessus du lavabo, aspirer un peu d’eau, vous moucher, et être sûr que là aussi vous puissiez libérer les fosses nasales et que quand vous ferez votre exercice respiratoire vous puissiez le faire confortablement, outre le fait que quand vous faites les pratiques posturales, plus les voies aériennes sont dégagées, mieux vous allez pouvoir profiter de votre pratique, parce que la respiration est importante pour toute la séance.

C’est un bon principe aussi de faire attention à ça.

Je vous ai donné quelques points, vous voyez, si vous respectez tout ça c’est déjà pas mal.

Aujourd’hui c’était la règle N°2, je vous retrouve plus tard pour la règle N°3.
A bientôt mes amis, au revoir !

 

Hatha yoga -règle n°1: être à jeun! – Francois Yogesh Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Etre à Jeûn: règle N°1 pour le Hatha yoga

Bonjour mes amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Je voulais vous parler aujourd’hui des conditions minimales dans lesquelles il faut se trouver quand on entame une séance de hatha yoga, que ce soit une posture ou un exercice respiratoire, cette règle s’applique, à savoir, il faut être à jeûn !
Il faut que l’estomac soit vide, ou au moins ne rien avoir mangé depuis au moins 3h, si possible, sauf si on a vraiment…une impression d’impériosité de se nourrir avec quelque chose de physique, il faut prendre quelque chose de vraiment léger, quelques biscuits par exemple. Alors, quand je dis quelques…soyons d’accord, c’est pas 10 ou 15 biscuits, c’est 1 ou 2, mais surtout ne pas avoir mangé avant, avoir fait un vrai repas.

Sinon vous serez dérangés pendant la séance de yoga: pendant mes cours de yoga à Lyon, il y a parfois des nouveaux qui arrivent pour une première séance de yoga et qui naïvement viennent de manger.. Pas plus tard qu’hier j’ai eu quelqu’un qui venait pour la première fois et qui était dans cette situation, c’est-à-dire qu’il avait mangé avant la séance de yoga et, bon, au début, quand on est en relaxation ça va, quand le corps est en train de digérer on va peut être même s’endormir et l’inconfort va pas se manifester plus que ça.

Bref, quand très rapidement on a fait les salutations au soleil, il y a déjà des appels de sang dans tous les sens, on échauffe le corps, on mobilise l’appareil cardio-pulmonaire, là ça peut encore aller mais dès qu’on a commencé les postures, en particulier quand on s’est mis en posture inversée, sur les épaules ; où toutes les parties du corps qui se situent habituellement sous le cœur, se trouvent être au dessus du cœur et vice versa, donc tout ce qui se passe au niveau circulatoire se trouve complètement bouleversé: C’est d’ailleurs aussi ce qui fait aussi la puissance de cette posture, ça rééquilibre beaucoup de choses au niveau physiologique mais aussi énergétique, par voie de conséquence ça rééquilibre beaucoup sur le plan émotionnel, mental et spirituel.

Si l’estomac n’est pas vide, que se passe-t-il?

Mais bon, par contre, si on n’est pas à jeûn, déjà il y a tous les organes digestifs qui travaillent, il y a des appels de sang vers ces organes digestifs qui ont besoin de sang pour pouvoir fonctionner et assurer ces processus digestifs et dans le même temps si on se met dans une situation complètement inhabituelle au niveau cardio-respiratoire, on peut se trouver très dérangé. En l’occurrence la personne avait presque envie de vomir, j’ai été obligé de la mettre dans une position qui lui permette d’apaiser tous ces tourments qui survenaient brusquement. Je lui ai demandé derrière de ne pas faire cette posture de yoga que vous connaissez peut être, la charrue – Halasana – où l’on met les pieds derrière la tête, où là du coup l’abdomen se trouve complètement comprimé.
Il y a deux postures que j’ai zappées et je lui ai fait faire les autres.

Déjà, si on mange, on va avoir une tendance à s’endormir, on n’aura pas l’esprit alerte et on ne pourra pas être dans une pratique de hatha yoga où on est intériorisé, présent avec son corps.

Il y a aussi cette situation circulatoire dont je vous ai parlé, où il y a des appels de sang qui sont faits vers les organes digestifs, des appels très importants et lorsque l’on pratique telle ou telle posture de yoga, de la même façon on sollicite des zones du corps qui, et là aussi il y a des appels de sang qui peuvent être contrariés, parce que par ailleurs, on a besoin de sang pour que les organes digestifs fonctionnent pour assurer ce processus de digestion.

Donc ça crée des contradictions, on n’est pas à l’aise du tout.

Sans compter que de manière mécanique, simplement, parfois on met certaines zones dans des situations particulières. Je prenais l’exemple de la charrue, on met les pieds derrière la tête, le thorax est étriqué, l’abdomen est comprimé, là c’est complètement inadapté si on a l’estomac plein.

Donc retenez cette règle de yoga, soyez à jeûn avant toute pratique posturale, c’est vraiment très important.

Voilà ce que je voulais vous dire aujourd’hui.

J’espère que vous avez aimé cette vidéo, en tout cas qu’elle vous a été utile, avec quelques explications ça aide à comprendre le pourquoi du comment.
Si vous n’êtes pas abonné, faites le maintenant.

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, au revoir mes amis !

Yoga rockn’roll

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Yoga sport et rock’n roll 🙂

Bonjour mes chers amis… Alors je rigole déjà parce que cette vidéo est un peu particulière !
François, expert en yoga, méditation et autres techniques de bien être.

Les vertus du sport

Cette vidéo est particulière parce qu’elle va faire suite à une vidéo que j’ai faite récemment sur la différence entre les exercices physiques ordinaires, entre autres les activités sportives, et les exercices propres aux cours de yoga.

Alors bien sûr ça a suscité quelques réactions : quoi ? le sport ça a aussi des vertus, etc.

Alors bon, je suis aussi que le sport a des vertus. D’ailleurs pour ne rien vous cacher, pour faire un peu plus connaissance, je suis moi-même un ancien sportif de haut niveau, j’avais un niveau national en athlétisme, en demi-fond, en course à pied, en 800m, en junior, j’ai eu des petits titres également et j’ai aussi eu un très bon niveau en arts martiaux, en taekwondo, j’ai même été le coach d’un international de taekwondo pour tout vous dire.

Le sport je l’ai dans la peau aussi, c’est quelque chose que j’adore, ça a des vertus !

Et puis parfois ça a bon dos sous prétexte qu’on serait un yogi parce qu’on sait faire 2-3 exercices physiques, postures de yoga, on se laisse un peu aller et on n’a plus tellement le goût de l’effort, on met ça sur le compte que le yoga, soit disant que les exercices physiques du yoga soient supérieurs aux autres exercices physiques, mais parfois ça nous arrange bien, comme je dis ça a bon dos, et puis on se laisse un peu aller, et d’une manière générale dans la vie on se laisse aller.
Et le sport ça a une grande vertu, c’est le dépassement de soi.

Alors bien sûr on met son corps physique à l’épreuve, tout ce que j’ai dit au sujet de ces activités, quand je comparais avec des postures pour le yoga eh bien c’était exact, des fois on met vraiment à l’épreuve le corps, c’est pas toujours facile et c’est pas respectueux du corps, et c’est un peu limite.

Mais en même temps, sur le plan moral, oui, ça nous apprend à nous dépasser, vraiment, et à nous rendre compte que parfois, on doit accepter le fait qu’on est pas capable de faire certaines choses, de faire son chemin, de se battre, de persévérer, ça apprend vraiment beaucoup de choses, le sport c’est vraiment une vertu.

Un peu de sport en direct!

Alors je vais vous donner un exemple, vous allez voir une séquence pendant à peu près 2 minutes où là je fais du sport, et je vous retrouve à la fin de la vidéo.

Voilà, j’espère que vous avez aimé cette vidéo qui est un peu particulière et qui dénote un peu par rapport aux vidéos que je fais habituellement.
C’est juste un clin d’œil pour vous dire qu’au fond c’est une petite partie de moi-même que je vous ai dévoilé, mais si on est amenés pour certains d’entre nous à développer plus de proximité, vous allez vous rendre compte finalement que je suis comme tout le monde !
Et que je n’ai pas une vie tellement en marge que ça.
Si, bien sûr, d’une certaine manière maintenant, mais en fait tout ce que vous expérimentez, vous avez expérimenté dans votre vie, ne croyez pas, je l’ai moi aussi expérimenté et j’ai même expérimenté beaucoup de choses, que ce soit sur le plan familial, sur le plan professionnel, sur un tas de plans quoi. Je dirais que bon, j’ai peut être eu une bonne dizaines de vies dans cette vie, voire plus, ce qui fait qu’à un moment donné, toute cette expérience on en fait quelque chose, on avance un peu et c’est pour ça que maintenant je me consacre à tout ce qui est transmission du yoga, etc.

Bon, en tout cas voilà. Si vous avez aimé cette vidéo, comme d’habitude, je vous invite à cliquer sur J’aime, à partager pour faire connaître la chaîne et si ce n’est pas encore fait, vous-même vous abonner à la chaîne.

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, au revoir !

Célébrons cela ensemble!

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Chaîne youtube:  yoga à Lyon

Bonjour mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être.

Il y a un peu de luminosité, il y a mon crâne qui brille et tout, et ça brille vraiment parce que c’est aussi la fête aujourd’hui ! J’ai amené quelque chose ou quelqu’un, je ne sais pas bien… Attendez, je cherche… un instant…

Ah oui ! Je l’ai retrouvé ! Je vous l’amène, elle est avec moi, c’est la 100e abonnée de la chaîne YouTube ! Emilie !

Emillie, 100ème abonnée

Je vous présente en 2 mots Emilie, elle est également professeur de cours de yoga, à Lyon Bellecour, rue des marronniers, elle prend la suite avec 3 autres collègues d’Alain Bonnet qui a dirigé ce grand centre de yoga à Lyon pendant une trentaine d’années.
C’est vraiment une collègue très proche et je suis heureux que ce soit elle la 100e abonnée.

Alors j’y vois comme une espèce de message que je veux vous délivrer aujourd’hui à l’occasion de cette vidéo. C’est que cette chaîne, vous la considéreriez de la manière suivante : non pas que c’est la chaîne de François, elle est super, etc., mais plutôt que vous fassiez de cette chaîne votre chaîne et qu’avec moi vous l’aidez à se développer, à grandir, en nombre d’abonnés, en nombre de vues, qu’elle prenne une popularité et que ça puisse servir au plus grand nombre, donc pas juste pour l’aspect notoriété, mais vraiment pour qu’humainement, ça aide chacun.

Là dedans vous pouvez tout à fait être avec moi, contribuer et faire en sorte que cette chaîne ne soit pas seulement ma chaîne mais plutôt notre chaîne, et que même si je montre le chemin, que vous soyez avec moi et que dès qu’il y a une vidéo sympa et qui peut plaire à une ou deux personnes à qui vous pensez, faites un email, envoyez le lien et partagez.

C’est le petit message que je voulais aujourd’hui vous délivrer à l’occasion de cette 100e abonnée, Emilie, et vous dire que cette chaîne c’est la notre, soyez avec moi et faisons le travail ensemble !

Là vous pouvez être le 101e et cliquez ici pour vous abonner ! Maintenant, ce genre de vidéos on en refera une pareille pour les 500 abonnés, d’ici 6 mois, de toutes façons, je compte fêter le 500e abonné, avec vous.

N’hésitez pas, rejoignez le groupe des abonnés, partagez avec les réseaux sociaux pour annoncer cette nouvelle, c’est important.

A bientôt pour une nouvelle vidéo ! Au revoir mes amis !

La salutation au soleil – mouvement n° 2

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Salutation au soleil – 5

Bon, eh bien on va rentrer vraiment un peu plus dans la salutation au soleil maintenant puisqu’on va parler du temps 2.

Le mouvement numéro 2

En général quand je conduis la salutation au soleil pendant les cours de yoga, je vous dis « bras au dessus de la tête ».

Dit comme ça c’est dit de manière très simple ce qui fait que ça peut être exécuté de manière très simple et il y a beaucoup de choses qui peuvent être escamotées et beaucoup de points particuliers au sujet desquels on peut passer à côté et pourtant ils sont importants, c’est bien pour ça que je fais cette vidéo.

Alors bras au dessus de la tête, Marc tu peux le faire, voilà.

Etirer tout le dos

Alors là, fais le comme tu fais d’habitude Marc. On voit qu’au centre, c’est-à-dire au niveau du bas du dos, je vous montre, il a tendance à casser un peu comme ça, c’est-à-dire qu’au centre ce n’est pas très bien maintenu. L’idée c’est qu’il faut vraiment étirer sa colonne vertébrale sur toute sa longueur, c’est-à-dire à partir du sacrum et grandir, grandir, grandir comme ça.
Mais surtout ne pas casser les reins.

Les poignets sont dans l’axe des avant-bras comme ça, on n’est pas comme ça ni comme ça.

Gainé au centre

Les paumes des mains sont dirigées vers l’avant, en l’occurrence ici vers le soleil, ça nous permet de prendre l’énergie du soleil et on étire la colonne vertébrale sur toute sa longueur pour bien gainer au centre.

Alors c’est pas mal de contracter les fessiers ici et de bien pousser le bassin vers l’avant et d’étirer sur toute la longueur.

Si on n’est pas très souple au niveau des épaules, c’est pas la peine de basculer la tête trop en arrière, il faut que les oreilles soient à peu près au niveau des bras, sinon on ne se sentira pas forcément à l’aise, c’est pas forcément indiqué.

Commentaires

J’ai Emilie qui est ici, qu’est ce que tu dirais là-dessus aussi toi ?

Emilie : De bien sentir le prolongement de l’étirement, jusqu’au bout des doigts, et faire attention à ne pas casser les poignets.
Dans cet étirement il part des pieds, il prolonge dans les jambes, il répartit tout l’étirement, l’extension du dos depuis la base de la colonne jusqu’à la nuque et voilà. Pour être bien sans casser le bas du dos ce qui est très dommageable pour les lombaires.

François : Oui, bien étirer sans casser le bas du dos. Vous voyez ça, c’est quelque chose qu’on a répété à plusieurs reprises, aussi bien moi-même qu’Emilie, c’est un point important.

Tu veux bien le montrer Emilie ? Là c’est bien, elle a un collant, c’est moulant, donc on peut vraiment voir correctement au niveau de l’anatomie comment se placer correctement.

Vous voyez, c’est bien étiré mais sur toute la longueur du corps, sur toute la colonne vertébrale, mais c’est même, on peut dire, tout le corps qui est étiré.

Quand le bassin  est poussé vers l’avant comme ceci, vous avez ce groupe musculaire en avant des cuisses, les quadriceps, qui est étiré aussi, le bassin est poussé vers l’avant, les fessiers sont contractés, tout le dos est étiré mais le bas du dos n’est pas cassé et vous voyez que, eh bien, ça tire jusqu’en en haut comme ça, et que les poignets sont alignés avec les avant bras et la tête est relevée, mais sans plus, comme ça.

Il y a un étirement complet de tout le corps.

Conclusion

Ecoutez, ça fait quand même pas mal de précisions, réécoutez plusieurs fois pour relever les points clés, donc bien pousser le bassin vers l’avant pour contracter les fessiers, étirer la colonne vertébrale sur toute sa longueur, tout bien aligner, relever la tête légèrement sans plus, et bien sûr durant tout ce mouvement on inspire, parce qu’on est dans une ouverture, on en profite pour inspirer.

Si vous avez des questions, posez les en commentaires, ça profitera à tout le monde, encore une fois il n’y a pas de question bête.

Si vous avez aimé, cliquez sur J’aime, abonnez-vous si ce n’est pas encore fait.

A bientôt pour la prochaine vidéo, pour le temps 3 de la salutation au soleil ! Au revoir mes amis !

Pourquoi rythmer la salutation au soleil

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Le rythme des salutations au soleil dans le yoga

Alors bonjour à tous, François, expert de yoga et méditation.

Je vais vous parler aujourd’hui d’une question qui se pose assez régulièrement en cours de yoga à lyon, puisque ce que l’on dispose dans le centre à Lyon, ce sont des cours de hatha yoga traditionnels.

Lent, rapide?

Et parfois, au sujet de la salutation au soleil, vous savez ce cycle de 12 mouvements que l’on répète plusieurs fois, certaines personnes me demandent « on pourrait pas la faire plus lentement cette salutation au soleil ? je trouve ça un peu rapide, on n’a pas le temps de le faire correctement, etc. »

Alors, je donne toujours la même réponse, parfois je prends du temps à faire mais c’est pas toujours facile à comprendre, à tel point que parfois certaines personnes vont dire « tu devrais prendre en considération ce que je te dis, il faut savoir écouter, s’adapter ».

Je pense que c’est pas par manque d’écoute parce que je fais toujours attention de demander à chacun « est-ce que j’ai répondu à ta question de manière satisfaisante ? », je pose toujours une question comme ça de toutes façons.

Il y a peut être aussi le fait de ne pas oser aller en avant et de prendre trop de temps sur le cours, alors ça c’est tout à fait respectable et je comprends.

De toutes façons il est utile que je revienne là-dessus, que je fasse une vidéo pour expliquer pourquoi.

Pourquoi rythmer la salutation au soleil?

Le premier point, c’est que déjà ça se fait traditionnellement comme ça. Si vous allez en Inde dans les ashrams dignes de ce nom, vous verrez que ça se fait de manière aussi dynamique.

On pourrait dire qu’en Inde les gens qui font ça font du yoga depuis longtemps, qu’ils ont les capacités finalement, ne serait-ce que sur le plan physique, à pouvoir enchaîner les mouvements d’une manière correcte à une certaine cadence mais ce n’est pas forcément le cas ici en France, et c’est tout à fait exact, ce n’est pas le même cas.

Donc ce qui fait qu’ici on a plusieurs impératifs qu’il faut essayer de prendre en compte quand on enseigne la salutation au soleil ici en France par exemple.

L’échauffement du corps

C’est de respecter la tradition d’une part, deuxièmement c’est que cela permette d’échauffer suffisamment le corps au niveau de l’appareil locomoteur, au niveau musculaire, articulaire et aussi au niveau cardio-pulmonaire, qu’on puisse élever un peu la température du corps, que ça nous permette de pratiquer les postures sans aucun danger, parce que bien souvent on n’est pas suffisamment en lien avec son corps et on n’a pas toujours toute la tension nécessaire pour être présent avec son corps et on peut se blesser si le corps n’est pas suffisamment échauffé.

C’est une chose, donc on doit le faire. Parce que c’est la tradition, parce que ça permet d’échauffer le corps et de le préparer à la pratique posturale.

La synchronisation avec le souffle

Parce qu’aussi on cherche, pour profiter un maximum de cette pratique, il est important aussi de synchroniser les mouvements et la respiration.

C’est-à-dire que quand on a des mouvements qui sont plus des mouvements d’ouverture de la cage thoracique, on va en profiter pour prendre l’air et quand on est sur des mouvements qui sont plus proches de la fermeture de la cage thoracique, on va en profiter pour sortir l’air, pour expirer.

Et si on ne fait pas ça à un certain rythme, on va se trouver confronté à une autre difficulté, si on fait les salutations au soleil trop lentement, on va se confronter au fait d’être incapable de synchroniser les mouvements et la respiration de manière correcte.

Après, bien sûr, si en tant qu’enseignant on a un cours individuel ou un cours avec 2 ou 3 personnes, il est beaucoup plus facile d’adapter l’enseignement et de trouver des biais qui permettent à la fois de respecter la tradition et de délivrer un enseignement correct et en même temps de s’adapter aux personnes qui sont là.

La particularité des cours collectifs

Quand on fait un cours collectif de 15-20 personnes il faut s’adapter au groupe et en même temps, bien sûr, s’adapter aux gens qui sont un peu moins mobiles ou qui débutent et qui ont du mal à suivre.

Même moi j’explique toujours fréquemment, de manière systématique quand il y a des nouveaux, j’explique : ne formalisez pas trop si vous ne faites pas la salutation au soleil de manière correcte, moi ce qui va m’importer en priorité c’est de voir si vous ne faites pas des mouvements qui sont dangereux pour vous, pour le reste, ne vous formalisez pas, je préfère vous mettre en situation déstabilisante où vous aurez l’impression de ne pas arriver à suivre parce qu’à l’expérience l’apprentissage va se faire de manière beaucoup plus rapide.
Vous allez vous mobiliser au niveau de votre attention pour essayer de suivre tant bien que mal au début, mais au final vous allez progresser beaucoup plus vite.

Au début on est déstabilisé et on finit par progresser.
J’ai fait l’expérience il y a bien longtemps aussi, de m’attarder sur chaque personne quand bien même on soit 10-15, pendant ce temps des gens s’impatientent parce qu’ils ont la possibilité de suivre normalement, vous voyez dans des cours collectifs on ne peut jamais satisfaire à 100% tout le monde, je dis bien à 100%, maintenant on cherche à satisfaire tout le monde et au mieux.

Quand on fait des cours collectifs il faut essayer de faire quelque chose le mieux adapté possible par rapport à tous les gens qui sont là, en prenant bien sûr en considération les gens qui sont là aussi et qui ont une attention particulière.

Ayez confiance en vous-même

Mais ne vous formalisez pas non plus, si ce n’est pas parfait au début ça va venir et ça va venir beaucoup plus rapidement que si je vous laissais vraiment tout le temps et que je vous corrigeais point par point.

Petit à petit votre corps va se délier, petit à petit vous allez avoir une capacité à vous adapter à l’effort beaucoup plus importante, et donc ça va aller très bien.

Eveiller l’attention

Une autre raison pour laquelle on fait ça à un certain rythme, c’est aussi que ça permet de susciter une attention, bien souvent on pense à des choses à droite à gauche, on ne fait pas toujours attention à ce qu’on fait, là le fait que ça s’enchaîne il faut qu’on soit attentif, qu’est ce qu’on va faire maintenant, comment on doit le faire, etc.
C’est pas toujours facile mais ça nous réveille au niveau mental aussi, on va avoir besoin de cette clarté, parce que bien souvent ensuite quand on va s’installer dans les postures, dans les mobilités, on a parfois l’impression d’être intériorisé mais on est en fait endormi parfois, on n’est pas forcément là, c’est ce qu’on croit mais c’est pas toujours le cas.

Si on a pratiqué les salutations au soleil de manière un peu dynamique, on aura aussi suscité cette clarté d’esprit qui nous permettra très certainement d’être beaucoup plus présent dans les pratiques posturales.

C’est aussi pour cette raison qu’on les fait à un certain rythme.

Vous voyez que tout ça ne se fait pas comme ça par hasard.

Ayez l’esprit ouvert

Bien entendu les personnes qui ont suivi un cours de yoga ailleurs où on pratique tout doucement, dans le genre vous savez comme on ferait au tai chi, bien souvent quand on a vu une chose d’une manière on tire une conclusion et on dit c’est comme ça que ça doit se faire.

En réalité non, c’est pas vrai. Traditionnellement c’est pas comme ça que ça se fait.

Moi ce que je vais vous amener c’est un enseignement traditionnel. Pas par fanatisme mais c’est juste tout à fait justifiable et vous voyez je viens de le faire, mais aussi et surtout parce que c’est là que vous allez retirer le maximum de bienfaits.
Le yoga, on a coutume de dire que c’est une véritable science, et si on le fait comme ça a toujours été fait et si on essaie de respecter tous les principes dans l’enseignement, eh bien c’est là que ça va vous profiter le plus, c’est là que vous allez vous recharger le plus en énergie et qu’il va y avoir toutes ces conséquences heureuses sur le plan mental, émotionnel et que vous allez vous sentir mieux, déstressé, ce sentiment de plénitude.

Et si vous observez bien, sentir que l’énergie circule de manière beaucoup plus fluide. Bref, vous allez vous ressourcer d’une manière incomparable, une manière assez unique qu’on ne trouve que dans la pratique du hatha yoga. C’est très important de le faire comme ça pour que vous puissiez retirer le maximum de bienfaits.

Encore une fois, ne vous formalisez pas. Et si vraiment, pour conclure, vous avez envers et contre tout, des difficultés et que ça ne vous convient pas, alors dans ce cas je le dis toujours aussi, vous pouvez tout à fait aller beaucoup moins vite ou plus lentement, vous pouvez très bien, pendant que nous faisons 2 mouvements, à votre niveau ne faire qu’un seul mouvement.

Au contraire, c’est très bien de prendre une initiative comme ça et puis de faire ça en conscience, à son niveau, on a décidé de le faire, on sait pourquoi on le fait, on a ses propres justifications, c’est tout à fait bien aussi, vous pouvez le faire comme ça un temps le temps que votre corps se délie et que vous pouviez supporter plus facilement l’effort.

Ne vous inquiétez pas dans tous les cas, si vous voulez faire un peu autrement, faites le, c’est pas un problème.

Surtout, soyez tranquilles dans la manière dont l’enseignement est dispensé, j’ai cumulé un peu d’expérience, au final ce qu’il faut c’est me faire confiance, et bien sûr, ça passe par le fait de me poser des questions, et là c’est ce que je fais.

Je vous remercie vraiment, parce que la plupart d’entre vous ont compris que vous pouviez me faire confiance et j’en suis honoré.

Merci mes amis et si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur J’aime, si vous n’êtes pas encore abonné à la chaîne faites le aussi.

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, au revoir mes amis !

Un pranayama simple et plein de bienfaits

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pranayama pour tous

Eh bien bonjour mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être.

Je voulais aujourd’hui revenir sur une pratique physique et en particulier une pratique respiratoire, le pranayama, c’est littéralement le contrôle de l’énergie vitale, ça se fait par le biais de l’appareil respiratoire, et ça se limite pas seulement à un simple exercice de respiration, ça agit vraiment sur l’énergie, notre énergie, la manière dont elle circule et sa qualité.

Quand on aborde cette technique de pranayama, c’est toujours assez délicat parce qu’il y a toujours des choses à observer et si ce n’est pas fait correctement, ça peut s’avérer être improductif, ça c’est un moindre mal, mais parfois aussi ça peut être dangereux, c’est aussi pour ça que ces enseignements je les donne en privé et en face à face, c’est pour ça aussi que même dans les cours de hatha yoga, les cours de yoga collectifs que l’on conduit dans notre centre, on fait des choses assez simples et malgré tout je suis quand même là pour voir quand il y a des corrections importantes à faire.

Une règle essentielle: l’aisance

Ici je vais vous donner quelque chose qui peut être véritablement sans danger, qui peut être très profitable, à condition de suivre une règle essentielle, que vous vous trouviez toujours dans une aisance absolue. Vraiment ressentir absolument aucun confort. Et tant que vous respectez cette règle, la pratique que je vais vous montrer ici restera sans danger.

Donc, maintenant que je vous l’ai dit, vous avez juste à faire attention à ça, vraiment une discipline absolue là-dessus, respecter une discipline d’aisance totale. Sinon il faut stopper l’exercice immédiatement. Je crois que j’ai été clair et je vais pouvoir vous présenter cette technique.

Donc c’est une technique respiratoire, vous avez que quand on respire on a un temps d’inspiration, un temps d’expiration.
C’est-à-dire que ce temps d’inspiration et ce temps d’expiration, c’est-à-dire emplir les poumons d’air et ensuite les vider de l’air qu’ils contiennent, ça constitue ce qu’on appelle un cycle respiratoire, avec deux phases, inspiration et expiration.

Respirer en 4 temps

Dans ce qu’on va voir aujourd’hui, on va avoir en fait 4 phases, c’est-à-dire qu’entre le moment où on va inspirer, prendre l’air et le moment où on va expirer, on va observer un temps pendant lequel on va retenir le souffle les poumons remplis.
On va aussi avoir un temps où lorsqu’on aura vidé les poumons, on va observer un temps où on va retenir comme ça sa respiration les poumons vides.

En réalité les poumons ne sont jamais totalement vides, c’est ce qui s’appelle l’air résiduel, quand bien même on expirerait, on aurait l’impression d’expirer totalement, mais il y a toujours une quantité d’air qui reste dans les poumons, c’est ce qu’on appelle l’air résiduel, mais quand on a cette impression en tout cas d’avoir vidé tout ce qu’on pouvait vider, on retiendra aussi le souffle.

Je récapitule, on aura 4 phases : inspiration quand on prend l’air, je retiens, j’expire et je retiens.
Soit 4 temps.

La colonne vertébrale alignée

Donc la position correcte avant de faire ça, avant que j’aille en avant dans les explications, vous le savez peut être si vous pratiquez un peu le yoga ou la méditation, c’est d’avoir la colonne vertébrale bien droite, mais sans tension.

Parce que quand elle est bien alignée à partir du sacrum et jusqu’à la base du crâne, eh bien ça favorise vraiment la circulation de l’énergie.

Et comme par l’intermédiaire de la respiration on va agir sur la circulation de l’énergie, eh bien autant créer des conditions favorables, ça sera bien mieux.

Pour autant, même si la colonne vertébrale est bien droite, parfois je dis la colonne vertébrale bien tendue, le reste est tout détendu, relax, les épaules en particulier, on est relax, à l’aise, simplement.

Donc autrement dit on réparti bien son poids du corps autour du centre de gravité qui est plutôt situé dans le bas ventre, et on peut prendre son temps pour trouver son centre, son équilibre et sentir que tout est bien centré, on est à l’aise.

On peut le faire soit assis sur une chaise avec les pieds à plat sur le sol, le corps bien symétrique, pas les jambes croisées, en étant sur la pointe des pieds ou quelque chose comme ça, en étant bien stable, on peut le faire dans une posture au sol, si vous êtes habitué à pratiquer le yoga, une posture bien stable, les jambes repliées, les genoux au sol.

Il faut avoir la colonne vertébrale bien droite, c’est très important. Et donc ça comprend aussi la colonne cervicale, on recule un peu le menton, on tend la nuque, ce qui permet d’aligner la colonne cervicale avec la vertébrale et d’avoir un axe vertical bien droit, comme ça.

Le rythme

Très bien. Alors je vous avais dit qu’on allait rajouter aux 2 temps respiratoires habituels qu’on allait rajouter des rétentions de souffle, poumons pleins et vides.
Après, comment ça se fait au niveau du rythme, du temps que l’on va accorder à chacune de ces 4 phases.

Parce que dans le yoga, peut être que certains d’entre vous… moi je ne le pratique pas trop en collectif mais plutôt en cours individuel ou quand je forme les profs, on parle souvent du rapport 1/4/2 quand on travaille sur 3 phases, c’est-à-dire que j’inspire, je retiens le souffle et j’expire.
On répand largement cet enseignement de répartir le souffle selon un rapport 1/4/2. 1 pour inspirer, j’inspire d’un coup, rapidement, ensuite 4, je retiens le souffle un temps égal à 4 fois le temps que j’ai mis pour inspirer et ensuite je contrôle mon souffle et sur une durée égale à 2 fois le temps que j’ai mis pour inspirer. 1 pour inspirer, 4 pour la rétention de souffle et 2 pour expirer.

Ici ce sera plus simple puisqu’on a 4 phases, sur les 4 phases on va respecter la même durée.

Donc on pourrait simplement dire que l’on va compter, par exemple 1, 2, 3, 4, 5.
Mais ici ce que je vais vous proposer, c’est d’utiliser le son universel Om, symboliquement c’est déjà très important parce que c’est la vibration primordiale, qui est à la source de toute création et qui nous permet de nous unir à l’univers tout entier. Symboliquement c’est fort et ça symbolise la concentration aussi, beaucoup plus facilement que de compter.

Compter en OM

Donc on peut faire 2×2 OM, c’est assez facile comme ça, parce que s’il fallait compter OM 1, 2, 3 et 4, la répétition des chiffres pourrait nous ennuyer.

Moi je vous proposer de le faire intérieurement, de réciter om om, om om, vous voyez ? om om, om om. Ça fait 4 om.
A l’inspiration vous faites om om, om om, je retiens, om om, om om, et j’expire, om om, om om, je retiens, om om, om om.

Je l’ai rendu audible pour que vous puissiez voir concrètement, sinon tout ça vous le faites intérieurement, c’est-à-dire que rien ne sort de votre bouche, on n’entend pas de son, c’est tout intérieur.

Donc vous récitez 4 OM sur chaque temps.

Au niveau de la concentration, quand on avance un peu dans cette pratique, pour les gens qui sont un peu avancés dans cette pratique, on peut ajouter de la concentration particulière sur des zones particulières avec des contractions particulières pour favoriser l’accumulation du prana, de l’énergie donc, de l’énergie vitale.

Ici on va le faire simple pour l’instant, ne vous préoccupez pas de tout ça.

Sadhu

Au niveau de la concentration, je vais vous demander simplement de retenir le principe suivant.

Alors j’ai trouvé un moyen memotechnique qui est assez sympa, à partir du mot sadhu, vous savez ce sont les yogis itinérants qui vivent dénués de tout et qui vont de place en place comme ça, en Inde hein, on n’en voit pas en France évidemment, sinon ils se retrouveraient vite dans un hôpital psychiatrique, mais en Inde on voit ça couramment.
Donc les sadhus, S A D H U.

La concentration c’est quoi ? Pendant cet exercice, pour vous, ça va être simplement d’être détendu :
S comme Sourire, parce que quand on est détendu, on sourit naturellement.
A comme A l’aise.
D comme Détendu.

Tout ça, ça va ensemble. Ça vous permet de vraiment vous sentir en harmonie avec vous-même…
H comme Harmonie.
U comme Union.
Sadhu. Sourire, A l’aise, Détendu, en Harmonie, en Union, ok ?

Si vous vous rappelez de ça, que vous vérifiez que vous êtes bien dans cet état, c’est largement suffisant pour l’instant, ok ?

Donc vous faites cet exercice comme ça, dans la détente, tranquille.

Si à un moment donné vous sentez que ce n’est plus possible, à ce moment là, bon, on perd quand même de l’efficacité dans l’exercice, il vaut mieux arrêter et refaire une session plus tard.

Le point important c’est que ne faites pas ça après manger, ça sera difficile de pouvoir mobiliser tout votre appareil respiratoire, que ce soit au niveau de l’abdomen, mais aussi des côtes, ça a une incidence directe quand vous avez l’estomac plein, l’appareil digestif qui fonctionne, vous avez du mal à mobiliser tout l’appareil respiratoire de la même façon en tout cas.

Donc faites ça plutôt avant de manger, l’estomac pratiquement vide, vous serez beaucoup plus à l’aise, plus efficace, ok ?

Donc si vous perdez la concentration, encore une fois, il faut arrêter l’exercice et reprendre en plusieurs séquences. Vous pouvez tout à fait faire ça 1mn30, 2mn, 3 fois par jour.
Et si c’est facile pour vous de faire ça 5mn d’un seul coup, c’est très bien.

Soyez raisonnable, ne rentrez pas en compétition, soyez tout à fait à l’aise.

Rappelez vous, SADHU : Sourire, A l’aise, Détendu, Harmonie, Union. Et là, tout se passera bien.

Donc ce pranayama s’appelle un pranayama carré, il est intéressant parce qu’il permet de vraiment répartir l’énergie de manière harmonieuse dans tous nos corps et en particulier le corps physique, le corps d’énergie.

En conclusion

Vous allez voir, en pratiquant quelques minutes, 3 à 5 minutes, tout de suite vous sentez que tout est en équilibre, vous vous sentez vraiment autrement.

Alors si vous êtes habitués à faire des séances de yoga chez vous, c’est bien de placer cet exercice après les séances de yoga parce que quand on a travaillé sur son corps physique, non seulement on a étiré les muscles, mais aussi sur le plan énergétique, eh bien, c’est comme si on a levé les barrières énergétiques qui existent, lorsqu’il y a des déchets énergétiques qui s’agglutinent, ça s’est trouvé drainé et donc l’énergie peut circuler plus facilement.

C’est un moment très favorable pour faire ce genre d’exercice, de pranayama.

Ecoutez, voilà pour aujourd’hui ! Si vous avez besoin de précisions je suis là pour vous.

Si vous avez aimé cette vidéo, je vous invite à cliquer sur J’aime et à vous abonner à la chaîne si ce n’est pas encore fait bien sûr.

A bientôt pour une prochaine vidéo mes amis, au revoir !