Les vidéos au sujet des postures (asanas), des micro-séances et des autres techniques de hatha yoga: pranyamas, kriyas, bandhas.

* Vacances scolaires de la Toussaint: Les cours de yoga continuent!

Pour retrouver l’ensemble des vidéos, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

krishna conque

Lyonnais(e)?… vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga à Lyon

* Le Yoga, ce n’est pas pour moi!

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Lyonnais(e)?… vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga à Lyon

Bonjour mes chers amis, François expert de yoga, méditation à Lyon.

Je vais vous parler aujourd’hui de quelque chose qui m’étonne toujours, c’est-à-dire…enfin, on perçoit tous les choses de manières différentes, mais moi je suis toujours étonné d’entendre toutes les objections que certains peuvent avoir quant à la pratique du yoga. D’ailleurs on se demande pourquoi ils rentrent en contact avec moi…

C’est quelque part profondément, ou intuitivement, ils savent très bien, ils ont une intelligence au fond d’eux même qui leur dit que ça pourrait le faire le plus grand bien de prendre un temps de relaxation et pratiquer un peu de yoga. Et on se donne toujours un tas de raisons, en réalité ce n’est pas des raisons, on cherche juste à échapper à ses responsabilités, à ce fait de poser une action, de se prendre en charge et d’avancer dans sa vie.

Ce que j’entends, par exemple « le yoga c’est pas pour moi, je suis pas souple du tout ». Je suis complètement stupéfait par ce genre de réflexion. Parce que bon, un enfant, quand il va à l’école, il apprend à lire, avant de savoir lire il ne sait pas lire !

Donc vous allez pratiquer le yoga, si vous n’êtes pas souple vous allez rendre votre corps plus souple. Et est-ce que ça ne sera pas plus agréable de se sentir bien dans son corps, de sentir que l’énergie peut circuler de manière fluide et harmonieuse et avec tout l’impact que ça peut avoir quand on se sent mieux dans son corps, mentalement, moralement mieux, c’est plus agréable, tout va mieux… d’un seul coup on peut se rendre compte de la réduction du stress!

Si on n’est pas souple, on a besoin de pratiquer. Au contraire. Plus que quiconque.

C’est comme certaines personnes qui me disent « c’est pas mon tempérament de faire ce genre d’activités ». Encore une fois, pourquoi ils viennent, on se demande… Bref. « Il me faut des choses où je peux bouger », c’est pour dire « je suis dans l’action, je vais pas rien faire, de manière inutile ». C’est pas ça du tout. On fait beaucoup de confusions sur beaucoup de choses. En l’occurrence on fait souvent une confusion entre l’action et l’agitation. C’est pas du tout la même chose, ce sont des nuances sur lesquelles je rentre profondément quand je fais des formations en particulier pour le cycle « 2 mois pour une vie nouvelle », cette formation qui vise à apprendre la méditation afin de se sentir plus heureux dans sa vie, qui vise à apprendre à profiter du moment présent.

Si on est incapable de s’installer dans le calme, dans la sérénité, et qu’on est toujours dans cette agitation, au contraire, on a besoin de pratiquer le yoga pour changer les choses.  Quand on est comme ça, il y a des situations où ça nous fait cruellement défaut le fait de ne pas pouvoir avoir cette sérénité, voir les choses calmement, ne pas subir les choses qui nous arrivent comme ça et ne pas avoir d’autre choix que de réagir de manière automatique et parfois incontrôlée et avec les résultats parfois catastrophiques que ça peut générer.

Alors une dernière chose que je voulais aborder, c’est quand les gens me disent « je n’ai pas l’argent, je ne peux pas me permettre ». C’est vrai que si on est dans une situation où on n’a pas de quoi manger ou un toit pour se loger, bon, on a d’autres soucis, c’est clair.
Mais pour la plupart d’entre nous, c’est pas une vraie raison non plus, souvent c’est une question de priorités. Est-ce qu’on perçoit à quel point le yoga va nous apporter des choses positives dans notre vie ou non ?  Si on perçoit pas vraiment, ou on voit ça de loin, on ne mesure pas l’étendue des bénéfices que peut nous apporter le yoga c’est pas forcément prioritaire pour nous et il n’est pas rare que des gens qui me disent ça viennent avec une superbe voiture ou dépenser des centaines d’euros pendant les soldes.
Tout est question de priorité.

Il faut prendre conscience que le yoga nous apporte beaucoup de bienfaits sur le plan de notre santé physique et mentale, notre morale, émotionnelle, etc. Ça nous apporte énormément de choses et ça peut tout changer dans notre vie. Est-ce que pour notre santé globale on ne peut pas, parce que l’abonnement est à peine à 400€ par an, ça va un peu augmenter à la rentrée, mais ramenée à une dépense quotidienne ça fait 1,10€ par jour. Alors si on n’a pas 1,10€ par jour pour sa santé globale en tant qu’humain, je dirais que moi-même j’ai pas envie de m’occuper de quelqu’un qui n’a pas ce minimum de motivation de s’occuper de lui. Parce que je me dévoue entièrement à cette tâche de transmettre le yoga sans compter, j’investis une grosse partie de ma vie pour ça, j’attends d’avoir des personnes en face de moi qui sont un minimum réceptives et qui perçoivent un minimum l’intérêt que ça peut avoir de pratiquer le yoga.  Donc si on n’a pas 1,10€ par jour pour sa santé globale, effectivement on n’a rien à faire ensemble, c’est clair. Soyons sérieux : je ne suis pas souple -> j’ai besoin de pratiquer du yoga.
Je ne suis pas calme, je suis agité, j’ai besoin de contrôler mon mental -> j’ai absolument besoin de pratiquer du yoga.
Sur le plan financier, c’est une question de priorités, regarder où on met son argent, si on ne le met pas là, on le met ailleurs. C’est peut être simplement qu’on n’a pas reconnu les bienfaits du yoga et à ce moment il faut au moins essayer, parce que des fois on dit « oui je sais que ça fait du bien et un jour faudrait que je le fasse ». Mais le savoir, c’est pas ça qui va vous apporter les bénéfices. Par contre, s’engager dans la pratique, là où, ça va vous apporter des bénéfices.  Donc je le sais, très bien, mais est-ce que tu pratiques ? C’est ça la question. Voilà, c’est une petite mise au point sur certaines choses.

 

 

Courte séance de yoga relaxation – 34 minutes – yoga lyon

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Lyonnais(e)?… vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga à Lyon!

Bonsoir mes amis, François, expert de yoga et de méditation et autres techniques de bien-être. Alors, un nouveau rendez-vous ce soir pour vous proposer une séance de yoga. Une mini séance de yoga complète, une petite routine, que vous pouvez vous approprier, ça vous fera le plus grand bien, en toute autonomie, avec des techniques qu’on a déjà vues au cours de certaines vidéos précédentes.

Alors, on fera une petite relaxation initiale, bien sûr, pour permettre de faire de pont entre votre vie habituelle et la séance de yoga proprement dite qui, encore une fois, sera courte. Et puis ensuite, on va tout de suite faire cette posture qu’on a vue récemment, c’est-à- dire la posture du bâton, qui est très bénéfique pour le dos, pour libérer les racines nerveuses, et puis tonifier, finalement, tous les organes, et, de là, toutes les grandes fonctions. Ensuite, on fera une respiration alternée, une petite séquence de méditation, avec le compte jusqu’à 21, et puis, je vous proposerai, pour terminer, une relaxation finale, qu’on va essayer de faire assez courte, pour essayer de faire quelque chose de concentré puis qui soit pas rebutant pour vous, qui prenne pas trop de temps. Ça dure maximum, en tout et pour tout,c’est faire 25-30 minutes. Voilà.

Donc, bien sûr, cette vidéo, vous allez la suivre attentivement, écouter tout ce qui est dit, aussi regarder, visuellement, comment ça se passe. Puis, ensuite, petit à petit, vous allez vous approprier ça, vous pourrez passer la vidéo, mais juste vous servir de l’audio et faire votre séance de yoga. Vous aurez ma voix comme support puisque je vais tout faire vraiment en temps réel. C’est-à- dire que je vais aussi respecter les temps de pause, les temps de relaxation, donc, de toute façon, ce sera vraiment du grand confort pour vous. Voilà. Ecoutez, voilà pour cette introduction, puis je vous retrouve tout de suite sur le tapis pour commencer. À tout de suite !

Allongez-vous tranquillement sur le dos, pour nous mettre en position de relaxation. Voilà. Veillez à écarter les talons d’une bonne largeur d’épaule tout en laissant les pieds tomber vers l’extérieur pour bien lâcher les cuisses. Écartez légèrement les bras du corps, les paumes de mains étant tournées vers le ciel. Puis regardez au niveau des épaules s’il serait nécessaire, par exemple, d’éloigner les épaules des oreilles. En tous cas, relâchez bien les épaules. Laissez un petit espace entre les dents, puis abaissez les paupières. Détendez le visage. Voilà. Et puis à partir de maintenant, laissez de côté toutes les pensées habituelles, toutes les préoccupations habituelles et occupez votre attention dans cette seule perception du va- et-vient naturel de la respiration. Et puis à chaque respiration, permettez au corps de pénétrer un peu plus profondément dans la détente. À chaque expiration, le corps se relâche un peu plus, le mental se relâche un peu plus. Et le corps et le mental sont là, absolument détendus. Bien présents, les deux ensembles. Restez ainsi en silence pendant une petite minute et laissez-vous aller. Détendez-vous. Et puis volontairement, donnez un petit peu de longueur à la respiration. Inspirez. Expirez longuement. Soupirez. Bougez un petit peu à nouveau les doigts des pieds, les doigts des mains. Bougez un petit peu les chevilles et les poignets. Bougez un petit peu le bassin de la droite vers la gauche. Sentez le bas du dos. Bougez un petit peu les épaules. Déplacez lentement la tête vers la gauche, puis vers la droite, ramenez-la vers le centre. Vous pouvez commencer à vous étirer, à votre rythme, jusqu’à vous étirer largement, tout en vous autorisant à bailler. Vous pouvez vous étirer un petit peu sur le profil droit, sur le profil gauche, et appréciez la détente. Le fait de vous sentir déjà un petit peu plus présent avec le corps. Vous pouvez maintenant ramener les bras le long du corps, les paumes de main cette fois-ci tournées vers le sol, les jambes jointes, la tête bien droite, dans l’axe du reste de la colonne vertébrale. Je vais vous demander maintenant de fléchir les deux jambes, les pieds à plat sur le sol, les genoux dirigés vers le haut. Vous pouvez écarter les jambes et les pieds tout en veillant à ce qu’ils restent à peu près au même niveau. Vous pouvez maintenant rentrer très fort les talons dans le sol et monter le bassin tout en rentrant le menton vers la poitrine. Doucement. Montez bien le bassin, contractez les fessiers. Puis, très lentement, levez les deux bras d’environ 5-6 secondes, les bras se trouvant sur le plan vertical. Poursuivez votre chemin pour amener les bras dans le prolongement du corps. Étendez les bras. Étendez les mains sur le sol et puis prenez un petit moment pour prendre conscience de la situation de vos bras par rapport au sol et des parties de vos bras qui sont en contact avec le sol, par la même occasion, des parties qui ne le sont pas. Gardez le bassin bien haut, rentrez légèrement le menton vers la poitrine, comme pour tirer la nuque vers le sol, mais faites-le délicatement. Voilà. Vous êtes maintenant conscients des points de contact, que ce soit au niveau des doigts des mains, des mains, des bras, des épaules, de la nuque. Et à partir de maintenant, conservez ces points de contact du mieux que vous le pouvez. Si vous n’êtes vraiment pas souples des épaules, vous pouvez mettre les bras un petit peu en V, c’est-à- dire de les écarter un petit peu. Étant bien conscient des points de contact au niveau des bras et puis de la nuque, à partir de maintenant, à chaque expiration, vous allez reposer une unique vertèbre au sol. Donc, vous allez prendre 12 à 15 respirations pour reposer l’ensemble de la colonne vertébrale et on commence maintenant. À chaque expiration, une vertèbre, une seule vertèbre. Soyez parfaitement attentifs et sentez le contact, à nouveau, de chaque vertèbre avec le sol alors que vous gardez parfaitement les points de contact au niveau des bras, de la nuque. Bien présent avec le corps. Encore 2-3 respirations pour reposer totalement le dos, en tous cas le bassin. Vous pouvez maintenant étendre la jambe droite, et puis la jambe gauche. Joignez les talons. Ramenez les orteils vers les tibias et tirez dans les doigts des mains, rectifiez les points de contact, autrement dit, grandissez tout le corps sur toute sa longueur. Et tout en grandissant le corps sur toute sa longueur, tirez le bas du dos vers le sol. Tirez le bas du dos vers le sol. Tirez tout le corps vers le sol. Restez ainsi en posture pendant 2 petites minutes en restant bien présent avec le corps et avec toutes les sensations qui s’offrent à vous, que ce soit au niveau du dos, de la colonne vertébrale ou encore des côtes, des épaules, observez. Restez attentif et détendu à la fois. Attentif et détendu. Le corps et l’esprit ensembles. C’est comme si tous les bruits de l’extérieur vous accompagnaient dans cette attention, dans cette présence. Très bien. Et puis, libérez la posture. Puis, doucement, installez-vous en posture de relaxation, les bras légèrement écartés du corps, une largeur d’épaule entre les talons, et relâchez tout. Le mental parfaitement détendu. Le mental et le corps parfaitement détendus et unis à l’énergie, l’énergie qui circule. Très bien. Bougez un petit peu les pieds, les mains, bougez un petit peu les jambes, le bassin, les épaules, étirez-vous. Puis, vous pouvez vous tourner sur un profil pour vous redresser prudemment. Maintenant, installez-vous dans une posture bien stable afin de vous sentir à l’aise. Joignez les pouces et les index et posez tranquillement les mains sur les genoux. Détendez les épaules, redressez la colonne vertébrale. On va se préparer pour 3 petites minutes de respiration alternée nadi sodhana ou si vous êtes habitués vous pouvez pratiquer à la place et de manière autonome le pranayama anuloma viloma. Au niveau de la main droite, vous pouvez rentrer l’index et le majeur, et réunir les trois doigts restants et puis commencer en fermant la narine droite. Et on commence. Expirez narine gauche. Puis toujours narine gauche, inspirez. En fin d’inspiration, changez de narine. Expirez narine droite. Toujours narine droite, inspirez. En fin d’inspiration, changez de narine. Expirez narine gauche. Toujours narine gauche inspirez. En fin d’inspiration, changez de narine. Expirez narine droite. Toujours narine droite, inspirez. Et continuez ainsi. À chaque fin d’inspiration, à chaque fois, changez de narine. Après chaque inspiration, je change de narine. Restez concentré et détendu à la fois. Et puis, terminez par une expiration narine gauche. Puis, tranquillement, posez la main droite sur le genou droit, de la même façon que la main gauche l’est sur le genou gauche. Si nécessaire, redressez-vous un petit peu. Reculez un petit peu le menton comme pour tendre la colonne cervicale et l’aligner avec le reste de la colonne vertébrale. Passez le bout de la langue sur le sommet du palais, juste derrière les incisives, la mâchoire desserrée, le visage détendu, les paupières semi closes. Vous pouvez maintenant placer votre attention sur le souffle et compter les respirations de cette manière : j’inspire, je compte 1, j’expire je compte 1. J’inspire, je compte 2, j’expire, je compte 2. J’inspire, je compte 3, j’expire, je compte 3. Et ainsi de suite. Jusqu’à 21. Restez concentré et détendu à la fois. Puis, revenez doucement. On va se préparer pour quelques minutes de relaxation finale. Très bien. Allongez-vous et détendez-vous. Encore une fois, espacez les talons d’une largeur d’épaules tout en laissant les pieds tomber vers l’extérieur pour bien relâcher les cuisses. Écartez légèrement les bras du corps, les paumes de main tournées vers le haut et relâchez les épaules. Laissez un espace entre les dents, abaissez les paupières, détendez-vous. Déplacez la conscience, maintenant, dans les deux pieds. Sentez les pieds. Vous pouvez maintenant répéter les suggestions suivantes : « Je relâche les pieds, les chevilles, les mollets, les cuisses, les hanches, les fesses. Je relâche les pieds, les chevilles, les mollets, les cuisses, les hanches et les fesses. Les pieds, les chevilles, les mollets, les cuisses, les hanches et les fesses. ». Relâchez. Placez la conscience à la base de la colonne vertébrale. Laissez cette conscience envahir le bas du dos jusqu’à la taille, jusqu’aux côtes. Le bas du dos, la taille, les côtes se relaxent et se relâchent. Le bas du dos, la taille et les côtes sont relâchées. Je relâche le haut du dos, les épaules. Le haut du dos, les épaules sont relâchés. Tout le dos est relâché. Je relâche la nuque, la gorge. La nuque, la gorge sont relâchées. Je relâche la bouche, la mâchoire, les joues. La bouche, la mâchoire et les joues sont relâchées. Je relâche les sourcils, les paupières, les yeux. Les sourcils, les paupières et les yeux sont relâchés. Le front est lisse et détendu. Tout le visage est relâché. Déplacez la conscience dans les doigts des mains et répétez : « Je relâche les doigts des mains, les mains, les bras, les épaules. Je relâche les doigts des mains, les mains, les bras et les épaules. Et les doigts des mains, les mains et les épaules sont relâchés. Le visage est parfaitement relax. Le corps, tout le corps est relâché, comme endormi. Le corps estrelâché et le mental est calme. Bien calme.  Restez ainsi en silence pendant 3 petites minutes, le corps et le mental parfaitement détendus. Ramenez la conscience dans le corps. Prenez conscience de ce corps qui respire, qui respire de lui-même. Spontanément. Vous pouvez sentir le va-et- vient naturel de l’abdomen.Appréciez ce souffle. Prenez maintenant, volontairement, une bonne inspiration, comme pour vous remplir d’énergie, et soupirez. Vous pouvez commencer à bouger un petit peu la tête, les pieds, les mains. Bougez un petit peu le bassin, les épaules. Étirez-vous soigneusement. Vous pouvez vous étirer un petit peu sur le profil droit, le profil gauche et apprécier ce bien-être. Lorsque vous vous sentez prêt, vous pouvez vous mettre tranquillement sur le profil pour vous redresser prudemment, doucement. Et peut-être prendre un petit moment pour vous rasseoir et apprécier, simplement. Tranquille, détendu, mais bien présent. Chers amis, je salue la lumière divine qui est en vous. Namasté. Si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de cliquer sur « J’aime », et puis peut-être, si ce n’est pas encore fait, de vous abonner à la chaîne, pour vous informer des prochaines vidéos qui sortent jour après jour, pour être informé en temps réel. À bientôt, les amis ! Au revoir ! Profitez bien ! Garder bien tout ce bien-être après cette séance aussi longtemps que possible. Restez présent autant que possible. À bientôt !

* Séance de yoga en Inde – Varanasi – Février 2015

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Le prochain  séjour en Inde sera un stage de bien être d’environ 10 jours qui se déroulera à Pondichéry au mois d’Août 2016 – Il est également prévu un stage de yoga et de méditation à Varanasi en février 2017 – Si vous êtes intéressé(e), envoyez un message avec vos coordonnées:

Je souhaite avoir des informations sur le prochain stage de Yoga en Inde avec Yogesh.

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Bonsoir mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être. Ce soir, c’est un peu particulier, parce que je vous parle d’ici, du Haut-Forez, là où je me trouve, juste pour vous introduire dans la continuité de cette vidéo, qui en fait est une introduction d’une autre vidéo qui a été prise à Varanasi en février 2015, alors que nous sommes en plein été, fin juillet 2015, plus de 5 mois après. C’est une vidéo qui vous montre l’ambiance du groupe le matin, quand on fait une séance de relaxation. Je vous laisse découvrir ça et apprécier. Je vous retrouve à la fin de cette vidéo faite en février 2015 à Varanasi pour une petite conclusion. A tout de suite. Appréciez.

Nous voici à Varanasi, au bord du Gange, il y a encore une certaine brume, le soleil se lève, je suis en train de terminer une séance de yoga et de relaxation pour le groupe, un groupe de 7 personnes, devant un petit palace au bord du Gange. On fait ça aussi, le matin, au programme, on se lève tôt, on prend le temps de se relaxer. Vous voyez le groupe au bord du palace. Notre petite séance de yoga matinal. On se lève assez tôt, on profite du soleil, on s’uni au soleil, on prend l’énergie du soleil, autrement dit j’initie aussi non seulement au sun yoga mais également au sun gazing…. La pratique de la méditation avec le soleil c’est quelque chose d’extrêmement puissant car vous puisez le prana à la source; c’est donc apprendre à s’alimenter en bonne partie de manière subtile sans imposer à l’organisme un travail digestif important… C’est une journée vraiment magnifique qui démarre. La prochaine fois que je ferai un séjour comme ça, vous pourrez être là, parmi nous, des gens qui sont ici. Et vous pourrez profiter de tout ça. C’est quelque chose d’extraordinaire, d’incroyable, c’est une expérience à vivre absolument. C’est ouvert pour vous aussi, quand vous le souhaitez. Bonne journée mes amis, au revoir !

Nous voici à nouveau ensemble. Vous avez regardé ce « cours-reportage » sur cette séance de yoga que j’animais à Varanasi au bord du Gange tôt le matin devant un magnifique hôtel. Je vous invitais à participer à un prochain stage de yoga en Inde pourquoi pas, parce que tantqu’à faire, si on peut, autant se donner les moyens d’aller à la source. La prochaine fois que je fais un stage, c’est prévu au mois d’août l’année prochaine. Au mois d’août 2016. Sachez-le, ça ne sera pas à Varanasi mais à Pondichéry, un endroit extrêmement agréable où vous pouvez découvrir l’Inde, telle qu’elle existe, et en même temps de manière vraiment douce. Parce que dès que vous avez envie de changer d’ambiance, il y a un quartier français, il suffit de traverser ce qu’on appelle un canal, on passe d’un bord de la ville à l’autre, et on change complètement d’ambiance. Vous pouvez alterner comme ça, les ambiances un peu virevoltantes, les ambiances plus calmes. Il y a l’océan, on est au bord de l’Océan indien, c’est très agréable. On a carrément des plages quasiment privées, on a l’océan là, avec des palmiers, etc. C’est très agréable. La nourriture est très savoureuse. On sera en plein été 2016 donc on sera pas touchés par la mousson, elle sera terminée. En plus Pondichéry c’est vraiment l’une des rares régions en Inde qui n’est pas touchée. Donc si vous voulez vous joindre au groupe l’année prochaine, faites-le moi savoir dès à présent, je commence à faire une petite liste de personnes, et au fur et à mesure que l’on va avancer dans le temps, vous aurez des informations qui vont arriver pour savoir comment ça va se structurer exactement. Ce stage de yoga devrait durer 10-12 jours à peu près. J’espère que vous avez particulièrement apprécié cette vidéo, pour vous parler des stages de yoga en Inde. Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur J’aime. Et juste ici, vous pouvez vous abonner aux vidéos pour être informé de la sortie d’une nouvelle vidéo, c’est-à- dire à peu près tous les jours. Là, le soleil est en train de se coucher, un beau soleil d’ailleurs…

* Nadi sodhana : La respiration alternée pour tout équilibrer!

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Si vous êtes de Lyon rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga.

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

 

Encore une fois bonjour mes amis, François, votre professeur de Yoga, expert en méditation et autres techniques de bien-être. Aujourd’hui, pour la toute première fois, je vais vous parler d’une technique de respiration pour parlement simplement puisque d’habitude on parle de pranayama en yoga, ce qui signifie littéralement « contrôle de l’énergie vitale »; ce contrôle se fait par la respiration. Pourquoi on dit « contrôle de l’énergie vitale », c’est aussi parce que déjà, au niveau du corps grossier, du corps physique, celui que l’on peut appréhender, toucher comme ceci, on a de grandes fonctions organiques que l’on connait, cardio-pulmonaire, les fonctions hormonales, les fonctions cérébrales, etc. Et toutes ces fonctions travaillent très bien et de manière harmonieuse quand tous les systèmes sont équilibrés… D’ailleurs dans l’approche du yoga nous parlons des trois corps, et entre autres du corps d’énergie. La respiration que l’on va voir aujourd’hui permet d’équilibrer tous les systèmes au niveau physique, c’est-à- dire au niveau physiologique, aux grandes fonctions organiques, mais aussi au niveau de notre corps pranique, notre corps d’énergie. Là aussi, ça va permettre d’équilibrer la circulation des énergies, mais en réalité, tout est lié. Le tout, c’est que lorsque tous les corps fonctionnent en harmonie, le corps physique, le corps pranique, le corps mental on ressent une certaine plénitude, une détente un relaxation profonde, surtout lorsque nous ne sommes pas habitués et que l’on bénéficie des effets des exercices de yoga et de méditation… Pour un pratiquant plus avancé, il ne se rend plus vraiment compte puisqu’il est tout simplement établi dans un nouvel état… un état naturel d’ouverture, de spontanéité, de présence à l’expérience du moment, simplement là… C’est ce qui explique que vous voyez certaines personnes dans ce cas qui dégagent une vraie luminosité que vous e pouvez pas expliquer mais qui illumine l’entourage….Donc la respiration alternée, nadi sodhana,  je vais vous l’enseigner ici, mais sans rétention de souffle et de manière extrêmement simple. Je vais vous demander d’inspirer et d’expirer avec le même débit, avec le même temps d’inspiration, le même temps d’expiration, la même longueur d’inspiration et d’expiration. On va passer d’une narine à l’autre, une fois par la droite, une fois par la gauche. La toute première chose que l’on a à faire, c’est de rentrer, je vous le montre ici, c’est de rentrer l’index et le majeur dans la paume de la main droite. D’ailleurs,  c’est pas évident parce que quand je me regarde dans la vidéo j’ai l’impression que c’est la main gauche, mais c’est bien la main droite. Ensuite, vous réunissez le 4, le 5 et le 1, de telle sorte qu’ils forment comme un pic. C’est un geste qui s’appelle un mudra en sanskrit; ici il s’agit de vishnu mudra… Dans la philosophie du Yoga Vishnu est un aspect de Krishna… Le pouce va service à fermer la narine droite quand on voudra respirer par la narine gauche, et les deux autres doigts vont servir à fermer la narine gauche lorsqu’on voudra respirer par la narine droite. Quand on commence, on est assis, en posture de yoga, mais on peut très bien être assis sur un siège, c’est pas un problème. Je ne conseille pas d’être debout, je conseille au moins d’être assis sur une chaise, les pieds bien à plat sur le sol, le dos plutôt droit en étant relax, en particulier au niveau des épaules, la tête bien droite, les yeux qui ne se baladent pas non plus. Et on est complètement dans ce qu’on fait. On commence par fermer la narine droite, la bouche reste bien sûr fermée. On commence tout d’abord par vider les poumons, expirer, faire sortir l’air par la narine gauche. Voilà. Quand l’air est sorti, on enchaîne tout de suite en inspirant, toujours par la narine gauche. Quand c’est fait, qu’on arrive en fin d’inspiration, on ferme la narine gauche et on va expirer par la narine droite. Quand on a fini, à nouveau on inspire par la narine droite.Et à nouveau on change enfin d’inspiration. En fin d’inspiration, je change. Voilà, vous voyez, c’est très simple. L’une des seules choses important à retenir, c’est que l’on change de narine à chaque fin d’inspiration, lorsqu’on a rempli les poumons. Quand ils sont remplis, c’est à ce moment-là qu’on change de narine, qu’on bascule et qu’on va expirer par l’autre narine. Une fois que l’on est sur l’autre narine, ayant expiré, vidé les poumons, on inspire, ensuite en fin d’inspiration, on change à nouveau. On respire de manière alternée. La conséquence, quand on fait ça ne serait-ce que 5 minutes, quand vous allez arrêter, vous aurez l’impression qu’un équilibre, un calme, s’est installé. Peut-être même de la plénitude. Vous allez peut-être même ressentir le besoin de rester dans cet état pendant un petit moment pour vous en nourrir et apprécier ça pleinement. Ça révèle que des choses sont profondément équilibrées. C’est quelque chose de très simples mais dont les effets ne sont pas neutres. Ça peut très grandement bénéficier à votre santé toute entière, non seulement physique, mais aussi énergétique, émotionnelle et mentale. D’ailleurs, cet pranayama est très intéressant à faire avant une petite séance de méditation. Il n’y a pas longtemps, je vous ai appris, au cours d’une vidéo assez récente, comment pratiquer l’attention à sa respiration en comptant ses respirations. Si vous avez un peu de temps, vous pouvez très bien faire cette technique de pranayama qui s’appelle Nadi Sodhana, la respiration alternée, avant votre petite pratique de calme mental, c’est très bien placé. J’ai pas la prétention de tout vous dire dans cette vidéo, mais j’espère que ça vous sera utile. Si vous avez des questions, n’hésitez pas, laissez un commentaire, j’y répondrai soit directement soit avec une autre vidéo si ça nécessite plus de détails. Si cette vidéo vous a plu, je vous invite à cliquer sur J’aime et surtout sur le bouton S’abonner, vous serez informés dès qu’une vidéo sortira. En tout cas, je vous souhaite une très bonne journée mes amis, je vous dis à bientôt, à l’occasion d’une prochaine vidéo, merci encore de m’avoir écouté jusque là. Au revoir !