Les vidéos traitant des postures (asanas) et présentant des petites séances de yoga.

La salutation au soleil – mouvement n°4 # vidéo 7 sur 12

Pré-inscriptions immédiates  et sur demande aux conférences de présentation du cycle de formation ici (quel que soit votre lieu de résidence): « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour à tous, on se retrouve aujourd’hui pour voir ensemble le temps 4 de la salutation au soleil ou surya namaskar avec Marc et Emillie de yoga satyam à Lyon Bellecour..

Alors Marc va se mettre en position au bord du tapis, pieds joints, il va reprendre depuis le début les temps 1, 2 et 3 qui ont déjà été expliqués dans les vidéos précédentes.

Voilà, ici il est bien en extension, temps 3 il fléchit les genoux pour descendre dos droit, les mains sur la même ligne que les 2 pieds.

Ici le temps 4, pied gauche en arrière, le genou touche le sol et vous voyez qu’il est sur le bout des doigts, on peut être aussi les mains à plat au sol pour pouvoir redresser le dos, avoir le dos bien en extension et la tête dans le prolongement du corps.

Voilà, on va observer en particulier le genou avant qui est fléchi mais qui ne dépasse pas l’avant du pied parce qu’ici on ne va pas trop solliciter les tendons du genou donc ne pas trop fléchir pour ne pas créer d’inflammation du tendon rotulien, c’est ça François dont tu parlais.

Ici, le tibia est bien droit. Donc placer bien la jambe gauche suffisamment en arrière, ce qui donne une bonne extension du devant de la cuisse et voici ici on est très bien.

Voilà.

François : Ce que tu peux montrer Marc, souvent ça se présente quand c’est pas très bien fait, et puis que le tibia n’est pas droit et que ça étire le tendon rotulien.

Alors c’est le cas ici quand le genou gauche, arrière, n’est pas assez reculé. Voici, recule le genou gauche. Vous voyez qu’ici tout de suite le tibia se place bien droit.

Il y a un autre cas, c’est quand, parfois, les doigts des mains et les orteils du pied droit ne sont pas alignés. Par exemple les doigts des mains franchement en avant, là, à nouveau, donc, le tibia a tendance à se pencher vers l’avant, le genou à pointer vers l’avant et donc ça étire le tendon rotulien. Il faut vraiment deux choses : à la fois que les doigts des mains et des pieds soient bien alignés, que le genou gauche, arrière, soit bien éloigné, et qu’au final le tibia soit bien droit, c’est important.

Pour le temps 4, on a bien fait le tour de la question. Pour autant, si vous avez des questions, bien sûr, posez les, si vous avez besoin de précision car dans la pratique du Hatha Yoga la précision c’est quelque chose d’important d’autant plus par vidéo interposée puisque à l’occasion d’un cours de yoga à Lyon j’ai la possibilité de vous corriger directement mais ici ce n’est pas le cas alors étudiez bien ces vidéos de yoga.

Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur J’aime, abonnez vous à la chaîne si vous ne l’avez pas encore fait.

On se retrouve pour le temps 5 dans la prochaine vidéo, au revoir mes amis !

La salutation au soleil – mouvement n°3 # vidéo 6 sur 12

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bienvenue mes amis pour la suite de la salutation au soleil ou surya namaskar.

On va s’attarder au temps 3 où il y a beaucoup de choses à dire, c’est vraiment peut être un mouvement sur lequel il faut poser une attention plus particulière que sur tous les autres mouvements parce qu’ici ça peut être source de pas mal de dangers.

En tout cas, avant d’en arriver là et de voir quels peuvent être tous les dangers de ce temps 3, de la flexion du tronc sur les cuisses si on le fait d’une certaine manière.

On va voir comment ça se fait traditionnellement quand on a un corps parfaitement flexible et pour que ce soit exécuté comme ça, par exemple dans les familles de brahmins en Inde, lorsque les gens, depuis leur plus tendre enfance, sont habitués aux pratiques corporelles du hatha yoga, ils le font parfaitement, il n’y a rien à dire, c’est vraiment top

C’est ce que va vous montrer Emilie ici, puisqu’au niveau de son corps elle est très flexible aussi, donc tu peux placer simplement temps 1, puis temps 2, extension et maintenant flexion du tronc sur les cuisses.

Vous voyez qu’ici…va doucement s’il te plait Emilie, reste ici. D’habitude ça se fait dans la continuité, mais là vous voyez que la tout le corps est dans le même axe : le tronc, les bras, les avant-bras et même idéalement les mains sont tous sur le même axe, et en même temps ici on tire loin vers l’arrière dans le sacrum, on va chercher loin et on continue à fléchir le tronc, là, là, là et là.

Les cuisses sont tendues et on pose les mains sur la même ligne que les deux pieds. La nuque est relâchée et les jambes sont tendues. Et là, quand on se trouve en flexion complète du tronc sur les cuisses, on peut même tirer le sacrum vers le haut, et c’est parfait.

Tout cela, si notre corps nous permet de le faire.

Maintenant on va changer de place avec Emilie. Puis on va commenter ensemble ce qu’il se passe pour nous occidentaux qui n’avons pas cette flexibilité, quel est le danger qui peut exister si on veut absolument garder les jambes tendues. Parfois, certains enseignants de yoga imposent à leurs élèves de garder les jambes tendues, c’est pas forcément adapté, ça peut même être très dangereux et à rien qu’à Lyon j’ai déjà eu pas mal de témoignages de personnes pour qui leurs problèmes de dos se sont accentués dès lors qu’ils ont commencé le yoga, ce qui est quand même un comble! Tout cela pourquoi? par manque de réelle formation de trop d’enseignants de yoga qui ne connaissent quasiment rien de la mécanique humaine, je veux dire de l’anatomie du mouvement, de la biomécanique humaine.

Déjà, nous, depuis notre enfance, on est habitués à être assis sur des sièges, que ce soit pour manger, étudier, regarder la télévision, on a un mode de vie c’est comme ça, on est assis sur des sièges. C’est-à-dire qu’on a les jambes qui sont très souvent fléchies. Et à force, ce groupe musculaire, la partie postérieure des cuisses, qu’on appelle les essieux jambiers, deviennent vraiment raccourcis, ils ont une longueur physiologique qui n’est pas normale, ils sont trop courts.

Donc si on nous impose de garder les jambes tendues alors qu’on n’est pas souple au niveau postérieur ici, ce qu’il va se passer c’est ça… Je te donne le micro.

Emilie : On va reprendre ce temps 3… Voilà. Pour une personne qui a, en effet, les ischions jambiers raccourcis, elle va d’abord plier…

François : Non, ce que je veux dire c’est ce qu’il se passe si on lui impose de garder les jambes tendues…

Ce qu’il va se passer surtout c’est que la colonne vertébrale sera arrondie de manière anormale, elle ne sera pas droite comme vous l’avez vu quand Emilie l’a fait tout à l’heure et ça va favoriser ce bâillement des vertèbres.

Souvent on aura déjà pas un maintien très solide de notre centre, notre abdomen, et donc ce bâillement des vertèbres va favoriser parfois à l’extrême la sortie d’un disque intervertébral, d’un noyau intervertébral. Et c’est là qu’on va parfois irriter le nerf sciatique, c’est même, à l’extrême, des situations où des gens vont se retrouver avec une pathologie qui va les amener peut être même à devoir passer sur la table d’opération. Vive le yoga quand vous le faites en milieu amateur…

Certains se mettent au yoga pour la santé de leur dos et ils finissent par se faire du mal eau niveau du nerf sciatique. Parfois, si le dos est déjà fragile, si la colonne vertébrale n’est pas en très bonne santé et que l’on commence le yoga sans être correctement guidé, cela peut suffire pour que l’on se retrouve avec de sérieux problèmes de dos, genre irritation du nerf sciatique, voir une saillie d’un disque intervertébral plus ou moins importante… voilà, juste parce que nous avons tenté un mouvement non adapté …

En l’occurrence c’est dangereux, c’est d’autant plus dangereux quand vous arrondissez le dos comme ça: la sortie du disque intervertébral est d’autant plus favorisé qu’il y a l’effet de l’apesanteur qui se fait aussi.

Donc, tout ça pour vous dire que lorsqu’on n’est pas flexible, comment il faut faire ?

Il ne faut pas être prétentieux, il faut accepter ses imperfections. C’est pour ça que moi, pendant les cours, je vous demande de la jouer relax, de fléchir les jambes, de protéger votre dos, de le descendre à peu près droit, comme ça, et d’aller poser gentiment les doigts des mains au sol. Et là je suis carrément fléchi; et vous relâchez la tête…

Mais au moins votre dos est maintenu, il est droit.

Vous allez me dire que vous allez rester ainsi avec l’arrière des cuisses contracté, pas suffisamment flexible si vous ne faites pas ce travail d’étirement. C’est pour ça qu’en ce moment où je vous parle, on est dans un cycle où on fait une séance qui vise à restaurer un peu plus de longueur physiologique normale à ce groupe musculaire aux ischio-jambiers. C’est un travail à faire de manière complémentaire, pas pendant la salutation au soleil.

Si vous n’êtes pas très flexible, si c’est pas facile d’aller poser les mains à plat au niveau du sol en gardant les jambes tendues, surtout ne le faites pas, fléchissez bien les jambes, gardez surtout le dos bien plat et descendez prudemment. Fléchissez autant que possible sur les cuisses pour que ça vous permette au final d’aller poser les doigts des mains au sol, tranquillement. 

C’est une adaptation qu’il faut faire pour que vous puissiez faire la salutation au soleil en toute sécurité.

J’espère que j’ai été assez précis, c’était un peu long mais il y a beaucoup de choses à dire, c’est pas évident parce que j’ai l’impression que quand vous n’êtes pas là face à moi vous pouvez avoir un tas de questions, bien sûr je ne peux pas y répondre en direct. Plus que jamais, c’est important que vous posiez vos questions pour qu’on puisse y répondre au cas par cas, pour que ça puisse vous enrichir les uns les autres, toutes les questions vont profiter à tout le monde pour aller plus loin dans ce que je vous explique.
Là j’ai pas la prétention de répondre clairement à toutes les interrogations que vous pouvez avoir, c’est sûr que vous avez plein de questions, posez-les !

J’espère que vous aurez aimé cette vidéo, cliquez sur J’aime si c’est le cas, abonnez vous si ce n’est pas encore fait.

On va se retrouver pour le temps 4 où il y a aussi des choses à dire. Mais aujourd’hui, c’était peut être le point le plus délicat de la salutation au soleil.

A bientôt mes amis, au revoir !

Retrouvez ici une posture de yoga spécial sciatique à pratiquer

Yoga lyon -La salutation au soleil – mouvement n° 2 – # video 5 sur 12

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bon, nous allons rentrer vraiment un peu plus dans la salutation au soleil maintenant puisqu’on va parler du temps 2.

En général quand je conduis la salutation au soleil pendant les course yoga que je dirige à Lyon, je vous dis « bras au dessus de la tête ».

Dit comme ça c’est dit de manière très simple ce qui fait que ça peut être exécuté de manière très simple et il y a beaucoup de choses qui peuvent être escamotées et beaucoup de points particuliers au sujet desquels on peut passer à côté et pourtant ils sont importants, c’est bien pour ça que je fais cette vidéo.

Alors bras au dessus de la tête, Marc tu peux le faire, voilà.

Alors là, fais le comme tu fais d’habitude Marc. On voit qu’au centre, c’est-à-dire au niveau du bas du dos, je vous montre, il a tendance à casser un peu comme ça, c’est-à-dire qu’au centre ce n’est pas très bien maintenu. L’idée c’est qu’il faut vraiment étirer sa colonne vertébrale sur toute sa longueur, c’est-à-dire à partir du sacrum et grandir, grandir, grandir comme ça.
Mais surtout ne pas casser les reins…

Les poignets sont dans l’axe des avant-bras comme ça, on n’est pas comme ça ni comme ça.

Les paumes des mains sont dirigées vers l’avant, en l’occurrence ici vers le soleil, ça nous permet de prendre l’énergie du soleil et on étire la colonne vertébrale sur toute sa longueur pour bien gainer au centre.

Alors c’est pas mal de contracter les fessiers ici et de bien pousser le bassin vers l’avant et d’étirer sur toute la longueur.

Si on n’est pas très souple au niveau des épaules, c’est pas la peine de basculer la tête trop en arrière, il faut que les oreilles soient à peu près au niveau des bras, sinon on ne se sentira pas forcément à l’aise, c’est pas forcément indiqué.

J’ai Emilie qui est ici, qu’est ce que tu dirais là-dessus aussi toi ?

Emilie : De bien sentir le prolongement de l’étirement, jusqu’au bout des doigts, et faire attention à ne pas casser les poignets.
Dans cet étirement il part des pieds, il prolonge dans les jambes, il répartit tout l’étirement, l’extension du dos depuis la base de la colonne jusqu’à la nuque et voilà. Pour être bien sans casser le bas du dos ce qui est très dommageable pour les lombaires.

François : Oui, bien étirer sans casser le bas du dos. Vous voyez ça, c’est quelque chose qu’on a répété à plusieurs reprises, aussi bien moi-même qu’Emilie, c’est un point important.

Tu veux bien le montrer Emilie ? Là c’est bien, elle a un collant, c’est moulant, donc on peut vraiment voir correctement au niveau de l’anatomie comment se placer correctement.

Vous voyez, c’est bien étiré mais sur toute la longueur du corps, sur toute la colonne vertébrale, mais c’est même, on peut dire, tout le corps qui est étiré.

Quand le bassin  est poussé vers l’avant comme ceci, vous avez ce groupe musculaire en avant des cuisses, les quadriceps, qui est étiré aussi, le bassin est poussé vers l’avant, les fessiers sont contractés, tout le dos est étiré mais le bas du dos n’est pas cassé et vous voyez que, eh bien, ça tire jusqu’en en haut comme ça, et que les poignets sont alignés avec les avant bras et la tête est relevée, mais sans plus, comme ça.

Il y a un étirement complet de tout le corps.

Ecoutez, ça fait quand même pas mal de précisions, réécoutez plusieurs fois pour relever les points clés, donc bien pousser le bassin vers l’avant pour contracter les fessiers, étirer la colonne vertébrale sur toute sa longueur, tout bien aligner, relever la tête légèrement sans plus, et bien sûr durant tout ce mouvement on inspire, parce qu’on est dans une ouverture, on en profite pour inspirer.

Si vous avez des questions, posez les en commentaires, ça profitera à tout le monde, encore une fois il n’y a pas de question bête.

Si vous avez aimé, cliquez sur J’aime, abonnez-vous si ce n’est pas encore fait.

A bientôt pour la prochaine vidéo, pour le temps 3 de la salutation au soleil ! Au revoir mes amis !

Yoga lyon – La salutation au soleil – mouvement n° 1 – # video 4 sur 12

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour chers amis !

Toujours avec Emillie, une collègue de yoga, qui enseigne, je vous le rappelle au centre de yoga longtemps dirigé par Alain Bonnet au niveau de la place Bellecour… un collectif de 4 nouveaux professeurs s’est constitué pour former l’association satyam, ce qui permet s’inscrire dans la continuité la formidable activité déployée au service du yoga, mais surtout au service de l’humanité par Alain Bonnet et ce, pendant presque 30 années… Un immense respect pour cela à Alain… On continue dans cette pratique préalable du yoga avec la salutation au soleil  ou surya namaskar et on va commencer aujourd’hui par le temps 1, tout simplement, le premier mouvement.

Je vous rappelle, vous avez peut être regardé la précédente vidéo sur le temps zéro avant même qu’on commence à faire quelque mouvement que ce soit, on prend le temps de bien s’enraciner dans le sol, de se sentir stable, bien gainé au centre, de repousser le sol avec ses deux pieds, toute la surface de ses deux pieds à la fois… Bref, comme toujours dans toute pratique du yoga on prend le temps de se préparer, d’être bien présent à l’expérience du moment présent, bien présent à ce que l’on « fait ».

Le temps 1, on appelle ça « mains jointes au niveau du cœur ».
C’est-à-dire qu’on met les mains jointes au niveau du cœur, les coudes sont légèrement sortis, sans plus. Pour certains, les coudes sont carrément très sortis, mais vous pouvez les sortir naturellement, le tout c’est que les épaules soient détendues.

Quand vous placez les mains jointes comme ça, l’idée c’est de vous centrer encore un peu plus. Vous mettre déjà dans l’état d’union, dans l’état de yoga. D’union avec vous-même mais aussi d’union avec le tout, l’environnement au sens le plus large du terme… au passage je vous rappelle que, littéralement, le mot yoga signifie « union ».

SI vous faites ça en extérieur, en pleine nature, l’idéal c’est de faire face au soleil, vous pouvez vous placer dans un état d’union avec le soleil: on pourrait ainsi parler de surya yoga, autrement dit oui: union avec le soleil, uni au soleil, un avec le soleil.

Rentrez en union avec le soleil.

Si vous êtes chez vous et que vous n’avez pas le soleil en face de vous, vous pouvez très bien l’imaginer comme étant en face de vous.

Là vous êtes déjà intériorisé et prêt pour cette salutation au soleil de manière intériorisée.
C’est important parce que même si la salutation au soleil s’exécute de manière assez dynamique, il faut toujours être présent à ce qu’on fait en permanence et pendant les 12 mouvements.

Tu voulais rajouter quelque chose Emilie ?

Emilie : Non

François : Emilie est ok avec tout ce que j’ai dit aujourd’hui ! Retenez simplement d’être intériorisé surtout.

Je vous donne rendez-vous pour la prochaine vidéo, on va aborder le temps 2, il y aura pas mal de choses à aborder.

A bientôt mes amis, au revoir !

Yoga lyon3: la salutation au soleil – le temps « zéro » # video 3 sur 12

Découvrez la  Chaîne YouTube et toutes les autres vidéos!

Bonjour à nouveau chers amis.

On va commencer à rentrer dans le détail de chaque mouvement de la salutation au soleil ou surya namaskar. Dans chaque cycle de mouvement, il y a 12 mouvements, la salutation au soleil du yoga en comprend donc 12. Aujourd’hui on ne va même pas commencer par le premier mouvement, on va commencer par le temps zéro, c’est-à-dire la position de départ correcte.

Il y a un point important déjà, qu’on ne mentionne pas souvent, et grâce à cette vidéo, vous êtes là à écouter ça attentivement, vous le saurez, et ça vous permettra d’avancer dans votre pratique. En effet, il est important dès le départ de trouver la stabilité et l’enracinement dans le sol.
La première chose à faire déjà, c’est donc d’avoir les pieds joints..; et je vais te demander d’avoir les pieds bien joints, les talons qui se touchent. L’intention serait que les gros orteils se touchent, et d’être bien droit.

Ici, on fait attention à bien gainer aussi tout le centre, c’est-à-dire en contractant les fessiers, en rentrant un peu l’abdomen, l’abdomen est en tension mais naturellement, on a l’impression d’être bien solide au centre.

Les épaules sont relâchées, détendues et les mains sont le long du corps, les paumes de main tournées vers les cuisses et les doigts naturellement détendus, c’est pas la peine de mettre de la tension superflue. Mais en tout cas, on est bien solides au centre, les pieds bien à plat sur le sol, bien joints et, comme le disait Emilie, j’ai bien aimé cette expression, avec cette impression qu’on repousse le sol avec ses deux pieds, mais toute la surface des deux pieds repousse le sol, pour avoir le sentiment d’être ancré et stable.

C’est la position de départ. En même temps, ça place un peu la concentration avant de commencer. Parce que pendant la salutation au soleil, même si c’est un enchaînement un peu dynamique, on doit faire en sorte d’être bien là, bien présent dans ce qu’on fait.

Est-ce que tu voulais rajouter quelque chose Emilie là-dessus ?

Emilie : Non c’est bon, je pense qu’on a tout vu, bien repousser le sol, ce qui permet de sentir la verticalité du corps, la présence du corps dans l’espace et qui prépare déjà à un gainage de tout le corps.

François : Oui. Quoi qu’il en soit, si vous avez des questions alors la chose à faire c’est de laisser des commentaires. Vous pouvez remarquer qu’on répond toujours à vos commentaires donc si vous avez besoin de précisions supplémentaires, il n’y a pas de questions bêtes et ça peut profiter à tout le monde donc n’hésitez pas, laissez un commentaire.

Voilà avant toute chose, comment on doit commencer la salutation au soleil avec la position zéro, c’était même pas le premier mouvement.

La prochaine vidéo, on va rentrer dans le premier mouvement.

Je vous dis à bientôt !

Yoga au parc à Lyon: La salutation au soleil : Les 12 mouvements – (2/12)

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Comme promis, on commence sur ce sujet qui est celui de la salutation au soleil, avec aujourd’hui Emillie en démonstration pour vous montrer simplement tout le cycle, le cycle des 12 mouvements, une fois à droite, une fois à gauche. On fera ça 2 fois, une fois simplement l’exécution, l’enchaînement des 12 mouvements, et ensuite la même chose mais avec la respiration, c’est-à-dire les mouvements synchronisés correctement avec la respiration.

Je vous laisse découvrir ce cycle de 12 mouvements qui composent la salutation au soleil du yoga qui est pratiquée en général avant les postures de yoga (asanas); vous verrez les mouvements sont réalisés une fois à droite, une fois à gauche, par Emillie, maintenant.

Emillie tu peux commencer.
On commence, on a les bras le long du corps, om 1 mains jointes.
Om 2 : les bas au dessus de la tête.
Om 3 : flexion du tronc sur les cuisses.
Om 4 : jambe gauche vers l’arrière.
Om 5 : position renversée.
Om 6 : genoux, poitrine et front au sol.
Om 7 : on se relève en demi-cobra.
Om 8 : position renversée.
Om 9 : jambe droite vers l’avant à nouveau.
Om 10 : flexion du tronc à nouveau.
Om 11 : étirer.
Om 12 : bras le long du corps.

Encore une fois, de l’autre côté, côté gauche, en silence. Tu peux faire à ton rythme.

Voilà. Maintenant on va vous montrer exactement la même chose. Emillie va s’attacher à avoir une respiration volontairement un peu bruyante pour que vous puissiez percevoir au niveau auditif le son de cette respiration et que ça vous donne des indications pour savoir comment synchroniser correctement les mouvements et chaque temps respiratoire.

On va y aller ensemble. Om 1 et là elle expire. Om 2, inspire, Om 3, expire.
Om 4, inspire. Om 5, expire.
Et là elle retient le souffle.

Om 7 elle inspire à nouveau. Om 8, Om 9 inspire, Om 10 expire. Om 11 inspire, Om 12 expire.

On refait.

Voilà. Ecoutez, j’espère que vous avez apprécié cette démonstration des mouvements que l’on retrouve dans la salutation au soleil ou surya namaskar qui est pratiquée par tous les adeptes de yoga! On va renter dans le détail des mouvements dès la prochaine vidéo, mais regardez déjà celle-ci plusieurs fois pour essayer de bien comprendre comment il se réalise de manière correcte, mouvement par mouvement, mais aussi comment synchroniser correctement les mouvements et la respiration car dans surya namaskar c’est un point très important de bien placer le souffle, cela contribue à bien se préparer avant la séance de yoga, avant la pratique des asanas.

Vous avez vu qu’on a rendu ça audible, en particulier sur le dernier cycle ici.

Essayez de bien assimiler ça, et dès la prochaine vidéo on va commencer à rentrer dans le détail mouvement par mouvement.

Si vous avez aimé cette nouvelle vidéo de yoga, cliquez sur J’aime, abonnez vous si ce n’est pas encore fait.

A bientôt mes amis, au revoir 

yoga à lyon- La salutation au soleil – Intro (1/12)

Toutes les vidéos de yoga lyon sur  la  Chaîne YouTube.

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour chers amis, François, expert de yoga et méditation.

Aujourd’hui je ne suis pas seul, je suis avec Emillie, professeur de yoga à yoga satyam à Lyon, ex école de yoga d’Alain Bonnet à Lyon, rue des marronniers (au centre bouddhiste), à proximité immédiate de la place Bellecour,  Vous découvrez aussi Marc aujourd’hui qui est également professeur de yoga. Nous sommes donc 3 professeurs de yoga aujourd’hui pour vous aider, ça me tenait à cœur de faire ça, pour vous aider à comprendre correctement la salutation au soleil ( surya namaskar ), en tout cas comment l’exécuter correctement mouvement par mouvement.

Vous savez que la salutation au soleil c’est un cycle de 12 mouvements que, traditionnellement, nous répétons plusieurs fois et il y a 7 ou 8 mouvements différents, je ne sais pas d’ailleurs, ça m’étonne moi-même. Mais en tout cas, certains mouvements sont répétés plusieurs fois. Je ne vais donc pas vous faire 12 vidéos mais 7, 8 vidéos pour détailler les choses mouvements par mouvements, pour vous permettre de comprendre quelles sont les erreurs les plus courantes et vous pourrez comprendre que vous avez peut être des choses à corriger et vous montrer aussi comment idéalement le faire parfaitement.

On va prendre le temps pour ça. J’espère que vous apprécierez, et que vous serez avec moi pour remercier Marc et Emillie qui se sont rendus disponibles un dimanche matin, ici, à 8h, pour prendre le temps, parce qu’on va vraiment prendre le temps de faire ces vidéos, pour que ça vous serve. Parce qu’on ne se rend pas toujours compte mais il y a beaucoup d’énergie positive et bienveillante qui sont là, réunis pour faire en sorte pour que toutes les conditions soient réunies pour que votre pratique soit la meilleure possible, je tenais à le souligner aussi.

J’espère que vous apprécierez cette série de vidéos gratuites sur le yoga et plus particulièrement sur la salutation au soleil.
S’il y a 8 vidéos, on va faire 1/8, 2/8, 3/8, etc., vous pouvez vous y retrouver facilement avec les titres des vidéos.

Dès la prochaine vidéo, vous aurez une première démonstration globale de toute la salutation au soleil et ensuite je vous expliquerai point par point et en détail toutes les choses sur lesquelles il est important d’apporter une précision afin de soutenir votre pratique utilement et la rendre toujours plus profitable.

J’espère que vous êtes déjà enthousiaste à l’idée de découvrir tout ça. Si c’est le cas, cliquez sur J’aime, abonnez vous si ce n’est pas encore fait.

On va rentrer dans le vif du sujet dès la prochaine vidéo.

Au revoir mes amis !

Yoga: « muscler les bras » par François Yogesh

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Alors, ça fait longtemps que je ne vous ai pas montré de mouvement lié à la pratique du yoga et je voulais aujourd’hui m’attarder sur un point qui peut être utile à certains d’entre vous, largement à tout le monde mais peut être plus particulièrement à certains d’entre vous qui avez du mal à vous redresser lorsqu’il faut pousser sur les bras.

Vous savez, il y a certains mouvements, en particulier dans la salutation soleil quand on fait des postures sur le ventre comme le cobra par exemple, que vous connaissez peut être.

Parfois, vous ressentez que vous n’avez pas assez de force dans les bras et en particulier les extenseurs des bras. Donc, si je vous dis de faire des pompes au sol, ce sera trop dur.

Il y a une manière d’adapter ce mouvement qu’on connaît tous, les pompes au sol, il y a une manière de l’adapter pour vous qui n’avez pas encore suffisamment de force musculaire et pour développer petit à petit cette force musculaire assez rapidement, à condition, bien sûr, d’être sérieux, persévérant, de s’entraîner plusieurs fois par semaines, 2, 3 fois par semaine.

Alors, c’est simple, ce que je vous propose c’est de vous mettre en face d’un mur, à un peu plus d’une longueur de bras, on peut dire une longueur de bras plus la longueur d’une main.

Et vous relevez les mains comme ça, face au mur, à peu près une largeur d’épaule, peut être même un peu plus large qu’une largeur d’épaule.

Ici, simplement, vous vous laissez tomber et vous freinez pour ne pas vous prendre le mur, vous freinez le mouvement et vous repoussez de manière dynamique.

Voilà, vous laissez tomber, vous freinez, et vous repoussez de manière dynamique.

Vous laissez tomber, vous freinez, et vous repoussez de manière dynamique.

Vous faites ça 8, 10 fois de suites, vous vous reposez une bonne minute tranquille, vous laissez les muscles se reposer et vous refaites ça une fois, deux fois. Autrement dit, vous pouvez faire, pour commencer, 3 séries de 10.

Vous verrez que rien que ça, le lendemain et le surlendemain, vous aurez des petites courbatures, notamment derrière les bras, ça indiquera que vous avez travaillé ces groupes musculaires, vous aurez aussi peut être des courbatures ici, au niveau des grands pectoraux.

Vous pouvez faire ça, et petit à petit, eh bien vous pouvez augmenter, au lieu de faire 3 séries de 10, faire 4, 5 séries de 10. Et quand ça devient facile, faire des séries de 12, de 15, jusqu’à arriver à faire un jour 5 séries de 20.
Je pense que ce jour là vous n’aurez plus aucun problème pour pousser sur vos bras quand ça sera nécessaire.

Voilà, c’est très simple.

J’espère que vous avez aimé cette vidéo, je vous invite à mettre en pratique les conseils que je vous donne.
N’oubliez pas de cliquer sur J’aime, de vous abonner et de partager la vidéo.

* Yoga: combien de fois par semaine?

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, ici François, expert de méditation, de yoga et de relaxation à lyon.

Je vais aborder aujourd’hui une question qui est souvent posée, à savoir lorsqu’on vient une fois par semaine au cours de yoga, est-ce suffisant pour progresser ?

Déjà, on pourrait se dire, progresser par rapport à quoi ? Parce que bon, chacun se fait une idée plus ou moins précise de ce que le yoga peut apporter et surtout plus ou moins complète. On va dire que pour la plupart d’entre vous, ce que vous cherchez par la pratique hebdomadaire du yoga, une fois par semaine, c’est déjà de pouvoir se faire circuler l’énergie et avoir l’impression de mieux gérer le stress, très basiquement.

Après ça passe par un travail sur le corps, où on va assouplir un peu le corps petit à petit et d’autres personne me posent la question « pour trouver plus de mobilité, pour assouplir, est-ce qu’une fois par semaine ça va suffire ? »

Et bien oui ! Parce que ça fait peut être 20, 30, 40, 50 ans que vous faites rien du tout.
Alors entre faire rien du tout pendant des années et d’un coup venir une fois par semaine, c’est 50 fois dans une seule année, ça fait une grosse différence, c’est clair.

Après, bien entendu, dans les activités physiques ordinaires, on dit habituellement qu’une fois par semaine c’est juste un entretien à peine, 2 fois par semaine on progresse doucement et si on veut progresser un peu plus il faut faire 3 fois par semaine. Dans les activités physiques ordinaires, on parle souvent d’une telle fréquence pour s’entraîner. On pourrait parler d’entraînement mais les exercices physiques que l’on pratique dans les séances de hatha yoga, on les pratique de manière totalement différente, en tous cas tel que j’enseigne le yoga à Lyon.. On les pratique en permanence, en tout cas dans les cours de yoga à Lyon c’est comme ça que je fais et c’est comme ça qu’il est souhaitable de faire, il faut faire participer toutes les composantes de son être.

C’est-à-dire que, trop souvent, dans les activités physiques ordinaires, on met en mouvement le corps, on voit des gens qui écoutent de la musique, ils dansent à moitié, ils partent ailleurs, ou même certains discutent avec leurs collègues d’entraînement, d’autres passent leurs coups de téléphone, d’autres sont sur un tapis roulant et regardent une émission en courant sur le tapis.
Ou la personne est là, on n’a pas forcément l’impression qu’elle fait autre chose en même temps que son exercice physique, mais pour autant, intérieurement il se passe plein de choses, le mental est occupé par un tas de pensées, mais bon, le mental n’est pas là avec le corps. Et donc, l’efficacité que l’on obtient, ne serait-ce que sur le plan physique, sur l’assouplissement du corps, entre le fait d’avoir le corps qui fait un mouvement et que toutes les autres composantes de notre être sont partout ailleurs et le fait d’être pleinement, le mental, le corps, ensemble, et même le plan émotionnel, être à l’écoute de l’énergie qui circule et mettre tout ça ensemble, être en intériorisation et en communion avec son corps, dans toutes les composantes de notre être, ça produit un résultat complètement démultiplié.

J’expliquais hier à un cours qu’entre pratiquer une fois par semaine comme ça et pratiquer 3 fois par semaine comme on pratiquerait une activité physique ordinaire, eh bien de manière très surprenante on a beaucoup plus de résultats qui se voient sur le corps en une fois par semaine quand on a vraiment l’intériorisation: cela révèle toute la différence qui existe entre les exercices physiques ordinaires et les exercices physiques du yoga lorsqu’il sont conduits de manière correcte.

Donc soyez rassurés, si vous venez une fois par semaine, vous allez vraiment progresser de manière extrêmement notable, si vous avez du mal par exemple à monter les jambes vers le haut, à prendre cette position qu’on appelle la posture sur les épaules, la posture de la chandelle, et que c’est difficile pour vous de décoller ou alors vous avez très peu de flexibilité, vous allez être vraiment surpris de voir comment vous allez progresser.

Bien entendu, quand je dis qu’il faut venir une fois par semaine, c’est pas une fois par semaine une fois sur 3, parce que dans un tel cas ça devient une fois et demi par mois. Je parle de vraiment venir une fois par semaine au cours de yoga. Dans notre cours de yoga, on garantit au moins 38 semaines de cours sur chaque cycle annuel donc bon, venez une fois au moins comme ça. Ensuite, bien entendu, si vous avez envie d’approfondir un peu plus, si vous pensez que vous pouvez faire 2 séances de yoga par semaine, que vous vous êtes prouvé à vous-même que vous êtes discipliné pour venir une fois par semaine et que vous souhaitez venir 2 fois par semaine pour aller plus loin, et bien vous le pouvez.

Au-delà de 2 fois par semaine, parce que dans certains centres de yoga il y a des formules illimitées, ça existe dans les grandes capitales comme à Paris ou dans le reste de l’Europe, il y a des studios de yoga qui sont immenses, tellement immenses avec des moyens tellement énormes qu’on offre des possibilités de participer de manière illimitée.
Ici à Lyon ça n’existe pas à ma connaissance ou alors sur des formules qui sont beaucoup plus onéreuses que celles qu’on propose le plus souvent.

La question de faire plus de 2 fois par semaine, après c’est autre chose. Si on considère le yoga de manière véritable, si on a bien compris ce que c’est que le yoga, que c’est vraiment une pratique de yoga qu’on veut faire, c’est-à-dire travailler sur toutes les composantes de son être, et en particulier la composante la plus profonde, la composante spirituelle. Eh bien, il y a un travail spirituel à faire, et, au-delà de 2 fois, je considère que bon, il faut faire un travail autonome chez soi, c’est pas la peine de venir 3 fois ou plus dans un studio. En effet, l’étape suivante, c’est vraiment développer l’autonomie, la responsabilisation, et donc faire ça en dehors du cadre.

Voilà ce que j’avais à partager avec vous. J’espère que ça vous a aidé, clarifié un peu cette question que beaucoup d’entre vous ont.

Si vous avez aimé, cliquez sur J’aime, n’oubliez pas de vous abonner à la Chaîne YouTube