* Chérissez vos émotions! par François Yogacharya Lyon

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Chers amis bonsoir, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Je voulais vous parler aujourd’hui de comment traiter les émotions avec le yoga ou comment établir un rapport différent avec ses émotions pour les transformer et faire en sorte qu’elles soient vraiment bienvenues, surtout quand ce sont des émotions qui sont d’habitude dérangeantes comme de la colère, de la tristesse, à moindre degré ça peut être de l’agacement.

Je vais vous proposer de commencer par faire l’expérience sur des petites choses, pas sur des choses insurmontables. Prenez le temps de faire les choses progressivement.

Prenons déjà l’agacement, si régulièrement il y a une situation où une personne vous agace franchement, il y a une autre manière d’aborder les choses qui est celle que nous enseigne le Bouddha; cet enseignement est très bien retransmis par ce grand maître bouddhiste qui s’appelle Thich Nhat Hanh. Il utilise cette métaphore et nous explique : quand une maman a son bébé qui pleure, que fait la maman ? Elle va voir son bébé, elle le prend dans ses bras, le chéri, le berce, lui accorde toute sa présence. Elle va lui parler, avoir des pensées et mots tendres, il y a toute cette tendresse qui va émaner du fond d’elle-même envers son bébé, elle va lui parler, lui dire « je suis là pour toi, je t’aime, maman est là, dis moi ce qu’il ne va pas, je t’écoute, je vais m’occuper de toi ».

Ce que suggère Thich Nhat Hanh c’est de faire exactement la même chose avec ces petites émotions comme l’agacement.

Au lieu de mettre le couvercle dessus et de tout de suite s’occuper avec autre chose, aller passer des coups de fils à droite à gauche, regarder la télé, écouter de la musique, faire autre chose… Au lieu de cela, pratiquez l’union (autrement dit le yoga): On s’arrête, on regarde, on ouvre grand la porte à son émotion, on l’accueille comme n’importe quel autre ami, tous les amis sont bienvenus, que ce soit la joie, la colère ou la tristesse.
L’émotion est là, quand l’agacement est là, on laisse cet invité rentrer dans notre maison. On adopte cette attitude de la maman avec son bébé, on berce notre émotion, on la regarde, on lui parle, on lui dit « je suis là pour toi, je t’aime », on prend notre regard profond, on regard ce qu’il y a derrière, de la même façon que la maman, au bout d’un moment, en pratiquant cette présence, elle se rend compte de ce qui ne va pas avec ce bébé, qu’il a faim ou soif par exemple, trop chaud, etc.

Là aussi vous allez rentrer à la découverte de ce fonctionnement qui vous amène à être agacé, à comprendre l’agacement. A devenir vraiment familier. Quand on veut finalement mieux s’aimer, il faut apprendre à mieux se connaître et donc en pratiquant cette observation on arrive petit à petit à voir ce qu’il se passe, à mieux se connaître, mieux se comprendre et mieux s’aimer petit à petit. Avec le temps, tout ça se pacifie, finalement on met la graine de la pleine conscience à prendre soin de ses émotions pour vraiment pouvoir les transformer, les transmuter.

Avec ça, on peut beaucoup évoluer déjà. De manière simple.

Alors j’espère que cette vidéo vous a plu, faites l’expérience, regardez quelle différence ça peut faire dans votre vie. Si cette vidéo vous a plus, qu’elle est utile, cliquez sur J’aime, abonnez vous et partagez là pour qu’elle serve au plus grand nombre et que ça contribue à promouvoir cette chaine.

A bientôt mes amis, au revoir !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *