Hatha yoga – règle n°5- l’acceptation

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

L’acceptation

Bonjour les amis, François, expert de yoga et de méditation.

Je vais vous parler aujourd’hui de la 5e règle pour optimiser vos séances de hatha yoga, celles que vous pouvez faire au centre de yoga à Lyon ou éventuellement chez vous.

Alors cette 5e règle c’est tout simplement l’acceptation.

L’acceptation ça veut dire l’acceptation des choses, des expériences telles qu’elles se présentent, à travers votre pratique, que ce soit la salutation au soleil, les postures, les différentes choses qui composent une séance.

Mais aussi l’acceptation de vous-même ! C’est-à-dire parfois on porte une évaluation sur ce qu’on peut ou ne peut pas faire et parfois même aussi on peut avoir tendance à se gonfler d’orgueil quand on arrive à faire la moindre chose.

Une simplicité libre de toute évaluation

Acceptez les choses telles qu’elles se présentent avec beaucoup de simplicité sans porter une évaluation, qu’elle soit positive ou négative surtout.

Je vais prendre un exemple que je rencontre de temps en temps, c’est au sujet des salutations au soleil. On arrive pas toujours à faire les mouvements très bien et quand on a vraiment de la difficulté au début à faire les mouvements correctement, il est vrai qu’on peut avoir tendance à se dire, si ça allait plus doucement ça irait mieux. C’est vrai, bien entendu, mais en même temps si je ne vous pousse pas un peu vous allez progresser beaucoup moins vite. Par expérience, je le sais, donc c’est un peu volontairement que je vous pousse un peu.

En tout état de cause, de toutes façons, ne portez pas une évaluation de vous-même par rapport à comment ça devrait être, c’est-à-dire à l’image de comment ça devrait être, peut être que vous avez vu des gens exécuter ça de manière parfaite, vous vous dites que vous devriez faire pareil, et non, c’est un travail que vous faites par rapport à vous-même.

Vous n’êtes ni en compétition avec les autres, ni avec l’image que vous avez des choses, vous êtes ni en compétition avec vous-même. Vous acceptez les choses telles qu’elles sont, avec beaucoup de tendresse. C’est comme ça, peu importe.

Pour développer cette humeur égale, cette équanimité face à toute chose.

La pratique correcte du Hatha Yoga

Là vous êtes dans le yoga. Peu importe si les mouvements sont imparfaits, si tout ce que l’on peut voir de l’extérieur semble imparfait, si vous êtes dans cette attitude, alors vous êtes vraiment dans une pratique correcte de hatha yoga, le yoga traditionnel indien.

Si au contraire vous faisiez les postures d’une manière parfaite et qu’en même temps vous pensez, je ne sais pas, aux soldes ou à ce que vous allez faire après ou ce que vous avez fait avant, et que pour autant, extérieurement vous réalisez parfaitement les mouvements, eh bien vous n’êtes pas du tout dans une pratique du yoga.

Ne vous méprenez pas, la pratique du yoga c’est quelque chose d’intérieur et ça passe par l’acceptation des situations telles qu’elles se présentent avec beaucoup de tranquillité d’esprit, on est tranquille mentalement, relax ; et l’acceptation de soi-même.

C’est valable pour la salutation au soleil mais aussi pour tout ce qui compose la séance. Vous allez peut être réussir plus facilement certaines postures, ou en tout cas extérieurement, votre corps va vous permettre de les faire assez facilement et d’autres où votre corps ne vous permettra pas autant de facilités… Je reviens je suis tout de suite à vous…

Prenez exemple sur les animaux…

Et voilà celui que vous entendez de temps en temps… Je vous présente mon chat… Lui il n’a pas de problème de flexibilité, il ne se pose pas la question de ce qui s’est passé avant et de ce qu’il va se passer après, croyez-moi, il vit dans l’instant ! C’est ça que j’aime beaucoup chez les animaux, c’est leur spontanéité, leur simplicité, leur authenticité autrement dit.
Il parait que quand ils mordent, c’est vraiment ils vous aiment bien, ils se sentent bien avec vous ! Alors là je crois qu’il m’aime bien ! Je vais le relâcher un peu.

Donc, bon, petite parenthèse un peu inhabituelle. En tout cas, acceptez les situations, quelles qu’elles soient, à part égale, qu’elles soient agréables ou désagréables, avec beaucoup d’équanimité.

Acceptez-vous vous-même aussi, il n’y a pas à entrer en compétition avec quoi que ce soit, y compris avec soi-même, et je dis bien d’ailleurs, parlons un peu des postures ; il faut à la fois ne pas se bloquer mentalement, se dire qu’on ne va pas y arriver, donc il faut se détendre mentalement, se laisser la possibilité d’expérimenter de faire ce qu’on va pouvoir faire et expérimenter certaines choses, simplement parce qu’on est détendu.

Et sans dépasser, bien sûr, le seuil de la douleur agréable, si on dépasse ce seuil, on rentre en compétition.

La douleur agréable c’est un terme que vous pouvez retenir comme ça, ça peut être un moyen de savoir, ayant placé son esprit, au-delà de quoi il ne faut pas aller.

Sans dépasser le seuil de la douleur agréable

Donc retenez : acceptation, s’accepter soi même aussi, et ne pas dépasser le seuil de la douleur agréable en ayant au préalable placé son esprit.

J’espère que ça va vous aider un peu cette règle 5, je vous retrouve dans la prochaine vidéo pour la 6e règle.

A bientôt mes amis, au revoir !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *