Articles

Yoga royal ou raja yoga – 6ème étape- Dharana

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Yoga royal ou raja yoga – 6ème étape- Dharana

Par exemple dans le yoga on parle de la concentration.

C’est la 6e étape du raja yoga. C’est-à-dire que quand on a bien développé cette capacité à avoir une conduite éthique irréprochable, quand on a une discipline personnelle importante, qu’on a fait toutes les pratiques physiques pour mettre le corps en bonne condition de santé, pour pouvoir aborder les pratiques internes.

L’une des premières pratiques spécifiquement interne que l’on fait, parce que quand on fait du hatha yoga, des pratiques physiques, on doit être intériorisé, mais une pratique spécifique parmi les pratiques internes, c’est la concentration. Le développement de la concentration.

L’esprit fixé en un point

On dit qu’on a accompli totalement la faculté de concentration quand on est capable de garder son esprit fixé sur un point à l’exclusion de tout autre chose pendant un certain temps.

Ce temps est défini. A votre avis, quand est-ce qu’on a totalement accompli la faculté de concentration ? A partir de quel temps, quelle durée qu’on peut dire « ça y est, tu es diplômé en concentration, tu as accompli cette faculté de concentration parce que tu es capable de rester l’esprit fixé en un point pendant… » Combien de temps ?

Elève : ça ne se compte pas ?

François : Quelqu’un qui a accompli, maitrisé totalement la faculté de concentration est capable de rester l’esprit fixé en un seul point pour combien de temps ?

Elève : Une heure.

François : Une heure ? Costaud une heure ! Oui, ok, une heure. Quelqu’un a une autre idée ?

Elève : Une durée qu’il ne décide pas ?

François : On a accompli totalement la faculté de concentration. Donc accompli, ça veut dire totalement, hein. On l’a maitrisé cette capacité dès qu’on est capable de rester l’esprit fixé en un seul point pendant, sans interruption, 12 secondes.

Ça vous étonne, non ?

Tout ça parce qu’on ne se rend pas compte à quel point l’esprit bouge sans arrêt.

Même si on pense être focus, focus, focus, en un seul point…

Elève : On ne l’est jamais vraiment.

François : On ne l’est jamais vraiment ! C’est-à-dire que l’esprit peut sauter comme ça et même à un intervalle tellement réduit qu’on a l’impression d’être stable. Mais on ne l’est pas vraiment.

Par contre, quelqu’un qui a accompli totalement la faculté de concentration, lui, il n’y a pas de petits intervalles comme ça, c’est focus. Quand on est capable de faire ça pendant 12 secondes, on peut de toute façon rester très longtemps comme ça, on sait le faire.

Tout ça pour dire « qu’au lieu de faire 25 minutes avec des supports, est-ce que je peux faire sans support ? » Niet

Sourire intérieur, sourire extérieur

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Sourire intérieur, sourire extérieur

Intérieurement, physiquement?

Est-ce qu’on peut le faire intérieurement ou est-ce que je conseille de le faire vraiment physiquement ?

Alors, est-ce que vous avez déjà vu quelqu’un qui a un sourire intérieur et qui fait la gueule extérieurement ?

Elève : Peut être !

François : Je ne demande pas peut être, je demande si on a déjà vu ! Tu veux me dire qu’on ne peut pas voir l’intérieur. Mais bon, t’es un peu habitué quand même, surtout toi, on peut ressentir quand même aussi.

Vous savez, le corps et l’esprit c’est très lié. Alors évidemment, des gens qui sont entrainés précisément intérieurement, sont capables d’être figés extérieurement et d’avoir un sourire intérieur. Mais ceux qui ne sont pas entrainés c’est pas le cas.
C’est à vous de voir si vous êtres entrainé ou pas, d’être honnête avec vous-même. Si vous êtes en train de faire la gueule extérieurement comme ça… prenez un petit moment, faites une pause, observez, êtes-vous en train de sourire intérieurement ?

Si la réponse est oui, posez-vous une deuxième question : êtes-vous vraiment sûr ?

Si vous n’êtes pas sûr, autant sourire extérieurement parce que ça va favoriser le sourire intérieur de toutes façons.

Ça ne mange pas de pain de sourire extérieurement de toute façon. Alors autant le faire. Parce que quand on le fait, vraiment, ça a une répercussion.

Faire du sourire une habitude

Donc je pense que c’est important de s’habituer à sourire extérieurement le plus possible.

La bonne jauge c’est que quand régulièrement de voir quelqu’un qui nous dit « c’est agréable vous souriez toujours » et des gens qui vous disent « pourquoi vous riez ? » alors qu’en fait vous n’avez pas de réponse à donner parce que c’est un état naturel !

Il faut que vous ayez des réflexions, des retours réguliers, si ce n’est pas le cas, il faut probablement travailler ça.

Et puis vous observerez, quand vous êtes vraiment détendu à l’état naturel, à l’inverse quand vous avez vraiment l’impression qu’intérieurement vous souriez, là c’est l’occasion d’observer comment c’est à l’extérieur.

Mais ça, ta question ça révèle aussi qu’alors qu’il n’y a pas de question à se poser, il faut à tout pris se poser des questions, au lieu d’être simplement détendu, à l’aise, et être au-delà des concepts, tranquille. Juste content, heureux, tranquille.

On se pose trop de questions.

On pose des questions, c’est comme si on voulait échapper à la pratique et se dire qu’on n’a pas besoin de pratiquer pendant qu’on pose des questions. Alors qu’il y a juste à rester tranquille. On complique tout !

Comment trouver le temps pour méditer?

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Relativiser permet de se raisonner

On sait tous que dans une journée on a 24 heures parce que c’est une fois par jour qu’on s’engage à faire une pratique d’une demi-heure. Une fois par jour, donc une fois par 24 heures.

Faisons le compte…

C’est 30 minutes sur 24 heures. Jusque là on me suit ? On est d’accord ?

30 minutes sur 24h, autrement dit c’est 0,5 sur 24, 1 sur 48, c’est en gros, 2 sur 100. C’est 2% du temps.

Parce que vous savez, il y a des choses qui nous aident, c’est la réflexion. Et la réflexion nous aide à nous raisonner.

Si on part de là et qu’on se représente ça et qu’on sait que ça fait 2% du temps c’est une première chose.

Après on peut, à partir de là, se poser différentes questions.

Quand on passe 98% de son temps à des activités ordinaires qui sont en lien juste avec cette vie, avec celle qu’on est en train de vivre là, de moi qui suis né, au 10 octobre 1970 par exemple, et qui va mourir, en juillet 2015, donc j’aurai vécu 80 ans comme ça.

D’habitude, 24 heures sur 24 je m’occupe de cette vie, de cet espace temps de 80 ans de vie humaine.

Donc je m’occupe de mon travail, de ma famille, de mes biens matériels, de tout un tas de choses, et ça, ce sont des choses qui, de toutes façons, au pire elles vont me quitter au moment où je vais mourir. Je ne vais pas emmener tout ça avec moi, toutes mes occupations quotidiennes.

Désormais pouvez-vous  faire cela?

D’habitude on passe 100% du temps pour ça, mais aujourd’hui, on peut avoir le choix, si on souhaite, c’est encore une fois une recommandation et pas une obligation, on peut avoir le choix et prendre cette décision de se dire bon, je peux mettre 2% du temps pour mon âme.

C’est-à-dire cette dimension de mon être qui a toujours été là, depuis le début des temps sans commencement. Cette dimension de mon être qui sera toujours là. Sachant qu’il n’y a pas de fin des temps.

Que représente cette vie humaine?

Et que ces 80 ans, ces 100 ans de vie humaine, de cette présente vie, c’est même pas un grain de sable dans tous les déserts réunis, c’est rien du tout, c’est dérisoire. Tellement dérisoire que même quand on prend ce mot « dérisoire », on se dit qu’il n’existe pas d’adjectif qualificatif suffisant pour dire à quel point ça l’est, dérisoire.

Est-ce raisonnable?

Est-ce raisonnable de se dire je n’ai pas le temps ? Ce qui est déraisonnable c’est de passer 100% de son temps à quelque chose d’aussi dérisoire ! C’est pas déraisonnable du tout de relier 2% pour s’occuper de sa dimension éternelle non ?

Donc ça, c’est du raisonnement, c’est se raisonner.

D’accord ? Après, on peut prendre ça par un autre bout et réfléchir, et se demander, avec une totale honnêteté : est-ce que d’habitude je ne perds pas au moins une demi-heure de mon temps par jour à des choses futiles qui ne m’apportent rien, ou des choses pas bonnes pour mon développement ?

Je pense que si on est honnête, on trouvera toujours au moins une demi heure de son temps où on fait des choses qui ne servent à rien, et parfois nous qui nous dessert.

Pourquoi?

A partir de là, quelle est la conclusion ? On en a parlé tout à l’heure.

Revenez à l’essentiel, toujours la même chose. C’est quoi la conclusion ? Quelqu’un a une idée ?

Elève : Savoir pourquoi on fait les choses.

François : Voilà. Savoir pourquoi on fait les choses. Si on ne sait pas pourquoi, on est dans cette situation.

Si on sait pourquoi, la question ne se pose même pas, c’est réglé, d’emblée.

Imprimez ça, parce que vous voyez, Julie elle a réagi. Mais c’était pas évident, parce que c’est pas imprimé encore. Imprimez-le, là, maintenant.

Pourquoi. Imprimez ce mot là dans votre tête, de manière définitive.

Pourquoi je fais les choses ?

Ça va être une longue question l’histoire de comment trouver les 33 minutes. C’est une longue question.

Imprimez « pourquoi ».

Notre bien le plus précieux par le Dalaï Lama

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Qu’est-ce qui compte vraiment?

Bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Je voulais vous parler aujourd’hui de votre bien le plus précieux.

En réalité notre bien le plus précieux. Quel est notre bien le plus précieux ?

Je ne vais pas trahir de secret, on sait tous que notre bien le plus précieux c’est la vie elle-même, bien entendu.

Que gagne-t-on et à quel prix?

Mais souvent, cette vie, on l’épuise pour courir après des acquisitions, après un bonheur parfois illusoire, on a toujours l’impression qu’on n’a pas assez, qu’il nous faut un peu plus, et on remet notre bonheur dans les mains d’un futur illusoire et on court après plein de choses comme ça, auxquelles on donne beaucoup plus d’importance qu’à notre vie elle-même et on peut finir par s’épuiser pour satisfaire nos ambitions, et au bout d’un temps, de quelques années, si on prend le temps de regarder et qu’on met en balance ce qu’on a pu gagner et perdre, on peut se rendre compte qu’on a perdu beaucoup et gagné très peu.

En particulier on peut se rendre compte qu’on a perdu notre santé et pour la retrouver c’est vraiment difficile.

Le point de vue de la sagesse

A ce sujet, on avait demandé au Dalaï-lama, qu’est ce qui vous surprend le plus au sujet de l’humanité ? Il avait répondu : c’est l’homme lui-même qui me surprend, il sacrifie sa santé pour obtenir de l’argent, des gains matériels, des acquisitions, donc ensuite, quand il va perdre sa santé, à force de s’être épuisé, il va au contraire sacrifier son argent pour recouvrer la santé.

Il explique que d’une manière générale, l’homme est tellement anxieux par rapport au futur, il ne profite même pas du moment présent et au final ne profite ni de l’un ni de l’autre et dit enfin que nous avons une tendance à vivre comme si on était immortel et au final on va mourir sans jamais vraiment avoir vécu.

C’est assez intéressant ce développement. Essayez d’écouter, de prendre des notes, de réécouter plusieurs fois, et puis d’y réfléchir et de me dire ce que vous en pensez vous. Laissez des commentaires.

Je vous dis à bientôt pour une autre vidéo. Au revoir mes amis !

yoga hatha lyon – règle n°10: Dédiez les bienfaits du Yoga!

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Prendre conscience

Alors bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Aujourd’hui je voulais terminer cette série de vidéos pour les 10 règles que je vous recommande d’observer ou en tout cas d’apporter de l’attention.

La 10e règle, bien sûr, il n’y a jamais quoi que ce soit d’obligatoire, mais je vous le recommande, à la fin de votre séance de yoga, c’est de prendre un petit moment d’intériorisation et de ressentir comment l’énergie circule, de ressentir le bien être, prendre conscience de tous ces bienfaits accumulés avec cette séance, prendre conscience que vous vous sentez mieux dans votre corps, que vous avez un mental qui se trouve apaisé, que vous vous sentez plus équilibré aussi, prendre conscience, vraiment, de tous ces bienfaits, et à partir de là… peut être faire un souhait, le plus sincère possible, de partager tous ces bienfaits avec l’ensemble de tous les êtres vivants.

Dédier

Simplement pour prendre l’habitude de ne pas garder les choses pour soi, parce que dans l’éducation qu’on reçoit au sens le plus large dans cette vie moderne, souvent on ramène les choses à soi, eh bien là, prendre une habitude à contre courant, où on développe ce sentiment de vouloir partager les choses en comprenant que finalement, tous autant que l’on est, on aspire à la même chose, c’est-à-dire être heureux, expérimenter moins de souffrance, et ma foi, pourquoi toujours tout ramener à soi ?

On peut prendre une habitude, encore une fois un peu à contre courant, mais tout le monde sera d’accord là-dessus que de développer ce sentiment de partage, de fraternité, ça peut être quelque chose de bon, on peut faire ça, mais c’est pas une obligation.

Moi je vous recommande quand même de le faire, de faire une dédicace, ça imprime une bonne tendance, et c’est une habitude qui va se développer, s’ancrer avec le temps et ça va finalement permettre que vos propres qualités puissent se remettre à jour, vos qualités fondamentale de bonté, d’ouverture aux autres, d’ouverture à son environnement, de non-séparation parce qu’on vit tous chacun dans notre petit monde, séparé des uns des autres.

Le sentiment d’union

Ce sentiment d’union, en quelque sorte.

Je vous ai déjà expliqué que le yoga, si on devait le traduire en un mot, littéralement, en français, ce serait l’union. Ça favorise l’union.

Conclure sa séance de yoga comme ça, c’est très bien, je vous le recommande.

Si vous avez des questions à ce sujet, posez-les moi en commentaire et on pourra approfondir un peu ça si vous le souhaitez.

Si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur J’aime, abonnez-vous à la chaîne si c’est pas encore fait et je vous dis à bientôt pour de nouvelles vidéos, au revoir mes amis !

Hatha yoga – règle n°5- l’acceptation

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

L’acceptation

Bonjour les amis, François, expert de yoga et de méditation.

Je vais vous parler aujourd’hui de la 5e règle pour optimiser vos séances de hatha yoga, celles que vous pouvez faire au centre de yoga à Lyon ou éventuellement chez vous.

Alors cette 5e règle c’est tout simplement l’acceptation.

L’acceptation ça veut dire l’acceptation des choses, des expériences telles qu’elles se présentent, à travers votre pratique, que ce soit la salutation au soleil, les postures, les différentes choses qui composent une séance.

Mais aussi l’acceptation de vous-même ! C’est-à-dire parfois on porte une évaluation sur ce qu’on peut ou ne peut pas faire et parfois même aussi on peut avoir tendance à se gonfler d’orgueil quand on arrive à faire la moindre chose.

Une simplicité libre de toute évaluation

Acceptez les choses telles qu’elles se présentent avec beaucoup de simplicité sans porter une évaluation, qu’elle soit positive ou négative surtout.

Je vais prendre un exemple que je rencontre de temps en temps, c’est au sujet des salutations au soleil. On arrive pas toujours à faire les mouvements très bien et quand on a vraiment de la difficulté au début à faire les mouvements correctement, il est vrai qu’on peut avoir tendance à se dire, si ça allait plus doucement ça irait mieux. C’est vrai, bien entendu, mais en même temps si je ne vous pousse pas un peu vous allez progresser beaucoup moins vite. Par expérience, je le sais, donc c’est un peu volontairement que je vous pousse un peu.

En tout état de cause, de toutes façons, ne portez pas une évaluation de vous-même par rapport à comment ça devrait être, c’est-à-dire à l’image de comment ça devrait être, peut être que vous avez vu des gens exécuter ça de manière parfaite, vous vous dites que vous devriez faire pareil, et non, c’est un travail que vous faites par rapport à vous-même.

Vous n’êtes ni en compétition avec les autres, ni avec l’image que vous avez des choses, vous êtes ni en compétition avec vous-même. Vous acceptez les choses telles qu’elles sont, avec beaucoup de tendresse. C’est comme ça, peu importe.

Pour développer cette humeur égale, cette équanimité face à toute chose.

La pratique correcte du Hatha Yoga

Là vous êtes dans le yoga. Peu importe si les mouvements sont imparfaits, si tout ce que l’on peut voir de l’extérieur semble imparfait, si vous êtes dans cette attitude, alors vous êtes vraiment dans une pratique correcte de hatha yoga, le yoga traditionnel indien.

Si au contraire vous faisiez les postures d’une manière parfaite et qu’en même temps vous pensez, je ne sais pas, aux soldes ou à ce que vous allez faire après ou ce que vous avez fait avant, et que pour autant, extérieurement vous réalisez parfaitement les mouvements, eh bien vous n’êtes pas du tout dans une pratique du yoga.

Ne vous méprenez pas, la pratique du yoga c’est quelque chose d’intérieur et ça passe par l’acceptation des situations telles qu’elles se présentent avec beaucoup de tranquillité d’esprit, on est tranquille mentalement, relax ; et l’acceptation de soi-même.

C’est valable pour la salutation au soleil mais aussi pour tout ce qui compose la séance. Vous allez peut être réussir plus facilement certaines postures, ou en tout cas extérieurement, votre corps va vous permettre de les faire assez facilement et d’autres où votre corps ne vous permettra pas autant de facilités… Je reviens je suis tout de suite à vous…

Prenez exemple sur les animaux…

Et voilà celui que vous entendez de temps en temps… Je vous présente mon chat… Lui il n’a pas de problème de flexibilité, il ne se pose pas la question de ce qui s’est passé avant et de ce qu’il va se passer après, croyez-moi, il vit dans l’instant ! C’est ça que j’aime beaucoup chez les animaux, c’est leur spontanéité, leur simplicité, leur authenticité autrement dit.
Il parait que quand ils mordent, c’est vraiment ils vous aiment bien, ils se sentent bien avec vous ! Alors là je crois qu’il m’aime bien ! Je vais le relâcher un peu.

Donc, bon, petite parenthèse un peu inhabituelle. En tout cas, acceptez les situations, quelles qu’elles soient, à part égale, qu’elles soient agréables ou désagréables, avec beaucoup d’équanimité.

Acceptez-vous vous-même aussi, il n’y a pas à entrer en compétition avec quoi que ce soit, y compris avec soi-même, et je dis bien d’ailleurs, parlons un peu des postures ; il faut à la fois ne pas se bloquer mentalement, se dire qu’on ne va pas y arriver, donc il faut se détendre mentalement, se laisser la possibilité d’expérimenter de faire ce qu’on va pouvoir faire et expérimenter certaines choses, simplement parce qu’on est détendu.

Et sans dépasser, bien sûr, le seuil de la douleur agréable, si on dépasse ce seuil, on rentre en compétition.

La douleur agréable c’est un terme que vous pouvez retenir comme ça, ça peut être un moyen de savoir, ayant placé son esprit, au-delà de quoi il ne faut pas aller.

Sans dépasser le seuil de la douleur agréable

Donc retenez : acceptation, s’accepter soi même aussi, et ne pas dépasser le seuil de la douleur agréable en ayant au préalable placé son esprit.

J’espère que ça va vous aider un peu cette règle 5, je vous retrouve dans la prochaine vidéo pour la 6e règle.

A bientôt mes amis, au revoir !

Yoga Lyon: ♡ Partage du jour avec Francois Yogesh à Pondichéry ♡

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Placer l’esprit

Et bien bonjour mes chers amis ! Alors vous voyez que je tiens mon foulard près de mon  visage. C’est parce qu’il y a un peu de vent ici et  comme je voudrais que malgré tout vous puissiez m’entendre, j’espère que ça va fonctionner.

Je suis pas loin de la plage, vous voyez je suis sous les palmiers. Et bien le groupe est en méditation pendant quelques minutes avant que je ne les rejoigne pour les guider.

Alors bon, hier j’avais prévu de faire un événement, de vous rencontrer tous avec un Facebook Live, c’est-à-dire que vous puissiez me voir en direct et que vous puissiez me poser vos questions en direct, que je puisse partager avec vous en direct, que le groupe qui est là avec moi à l’occasion de ce stage de Yoga en Inde, puisse partager aussi ses impressions avec vous.

Bon, la dernière fois on a fait ça, ça a fonctionné c’était génial. Hier il se trouve qu’on a eu un problème technique, et après avoir fait le tour de la question, eh bien il doit tout simplement s’agir d’un bug, donc je vais faire un rapport de bug à Facebook. Dans le groupe il y a quelqu’un qui est développeur et qui m’a confirmé qu’effectivement, on ne pouvait pas trouver d’autres réponses que probablement le fait qu’il y ait eu un bug. Les mises à jour étaient pourtant faites, etc.

La vie nous réserve tant de surprises

Tout ça pour dire que parfois, on a des imprévus, c’est la vie, tout simplement. Dans la vie les choses ne sont pas toujours comme on les attendait, elles sont jamais comme on les attendait. Elles sont parfois comme on les attendait mais elles sont rarement à 100% comme on les attendait.
Parfois c’est radicalement différent de ce à quoi on s’attendait.

Ce matin également il a fallu s’adapter puisque j’étais sur la moto et le gars qui m’a loué la moto m’a donné toutes les recommandations entre autres au niveau de la réserve d’essence et donc oui, à priori je fonctionne comme ça avec ma moto habituellement, j’ai toujours une réserve d’essence et puis quand je sens que la moto tousse un peu je me dis qu’il faut que je me mette sur la réserve et je sais qu’il me reste encore à peu près 50 Km que je peux parcourir et avant ça je vais faire le plein de carburant.

Et là j’étais parti aussi dans cette optique, d’autant plus que si le gars qui m’a loué la moto m’avait donné les recommandations, ça voulait dire que lui-même il voulait m’avertir, je l’étais déjà, je me disais « de toutes façons je ne me mets jamais sur la réserve, elle est disponible » et de fait ce matin, quand ça a commencé à tousser, je voulais me mettre sur la réserve, eh bien non… en fait quelqu’un d’autre avait utilisé la moto avant moi et qui avait certainement pompé déjà sur la réserve et j’avais plus rien !

Et la chance est qu’on n’était pas trop loin de la plage, on n’était qu’à 300 mètres et gentiment j’ai un conducteur de petit touk-touk qui est allé me chercher du carburant et il a fallu s’adapter avec le groupe puisqu’il attendait de commencer le programme. Et pendant ce temps il y avait cet imprévu. Là aussi il a fallu s’adapter, avoir une attitude où tout le monde se sent bien.

Observer, comprendre, connaître

Il faut s’adapter dans la vie, tout est comme ça. Parfois il y a des expériences que l’on n’attend pas et qui parfois se révèlent être extrêmement positives pour nous. Alors pour le moins soit elles sont révélatrices de choses qui se passent en nous et c’est intéressant à observer, pour apprendre à mieux se connaître, pour petit à petit eh bien mieux comprendre comment on fonctionne au niveau mental, mieux comprendre comment on fonctionne au niveau émotionnel.

Et plus on développe cette compréhension, plus il est facile de contrôler tous ces mouvements. Finalement notre blême c’est que bien souvent, on n’a pas cette capacité à contrôler notre mental, voir arriver nos émotions, à comprendre celles-ci.
On se laisse envahir ou déborder et c’est source de beaucoup de tourments.

Agir ou réagir?

Donc acceptez la vie telle qu’elle est et quand il se passe quelque chose, plutôt que d’être dans la réaction, prenez le temps de vous asseoir et d’observer ce qu’il se passe.

On apprend tout ça bien sûr en détail lorsque j’enseigne la méditation à Lyon dans le cycle de formation « 2 mois pour une vie nouvelle », et là à l’issue du cycle, ces choses-là c’est quand même acquis.

Bien que bon, dans le groupe ici en Inde tout le monde a déjà fait « 2 mois pour une vie nouvelle », mais encore ce matin il y avait quelques personnes qui étaient distraites par les petits bruits environnants.

Placer l’esprit

Je leur ai bien rappelé qu’ils étaient bien capables de placer leur esprit, tout simplement. Il faut aussi parfois mettre un peu de discipline.
Dire ok, je pose une action, une intention, qui est de placer mon esprit et d’observer ce qu’il se passe, plutôt que de se laisser emmener vers l’extérieur.

Voilà, c’était le petit message du matin, j’espère que ça vous aura plu !

Et puis pour remplacer ce partage, j’espère que ça vous aura plu. Si c’est le cas cliquez sur J’aime, abonnez-vous à la chaine si ce n’est pas encore fait.

Je vous retrouve pour une prochaine vidéo avec un ami qui s’appelle Rasananda qui est un yogi et il va partager avec vous des choses sur les techniques de pranayama, les techniques de contrôle de l’énergie vitale. Et ça, ça aide beaucoup aussi au niveau mental et émotionnel, à normaliser un peu notre fonctionnement.

Vous allez découvrir dans cette prochaine vidéo tout ce que vous dit Rasananda à ce sujet.

A bientôt mes amis, au revoir !

yoga lyon ♡ Départ de l’Inde – New Delhi ♡

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Départ de l’Inde

Voilà, chers amis, un petit coucou de l’aéroport de New Delhi, je suis sur le vol de retour, car il faut bien rentrer et je recommence les cours de yoga à Lyon fin Août … Donc je vais quitter à nouveau l’Inde, pour la 11e fois, en attendant peut être la prochaine fois.

La vie est incertaine

Je dis peut être parce que ma foi, tout est incertain, on ne sait jamais combien de temps il nous reste à vivre, et c’est aussi pour ça que c’est très important de vivre le moment présent, de vivre pleinement sa vie, sans spéculer sur ce qu’il pourrait se passer dans l’avenir, parce que déjà on n’en sait rien, d’une part, et parce que ça nous embarrasse énormément l’esprit, puis on passe à côté de tellement de choses qu’on a à vivre dans le moment présent.

C’est-à-dire que quand on est dans un tel état, finalement on ne voit pas ce qui se présente à nous. Donc profitez pleinement de chaque moment mes amis, voilà, il y a plein de choses qui s’offrent à vous, la vie est merveilleuse, c’est à travers de cette vie, des choses qui se suivent et ne se ressemblent pas, qu’on a la possibilité d’expérimenter tout un tas de choses et de développer aussi une compréhension, tout nous est donné, tout est là pour réunir les conditions de notre bonheur et aussi pour apprendre de chaque chose qui se présente à nous, on peut confronter ça à la philosophie de vie qu’on partage ensemble au travers de ces vidéos.

Et puis développer toujours plus de compréhension, de discernement voire même de discrimination pour aller au-delà d’une perception ordinaire.

C’est super parce qu’ici à New Delhi, derrière, symboliquement, on a une statue de Bouddha, très belle. Je ne vais pas trop tarder parce qu’en réalité il ne me reste pas beaucoup de temps pour embarquer. Je vais pouvoir le faire quand même mais je ne vais pas trop tarder.

Ce qui est aussi incroyable quand vous êtes dans l’aéroport de New Delhi, tout est parfaitement clean, zen, il n’y a pas trop de bruit, ça contraste énormément avec la vie de l’extérieur puisqu’en ville c’est un capharnaüm pas possible, c’est pas toujours très propre, c’est complètement différent, comme quoi c’est possible en Inde d’être dans des environnements complètement identiques à ce que l’on connait, puisque cet aéroport n’a rien à envier, loin de là, à tous les aéroports que l’on peut connaitre chez nous en France, en particulier à Paris ou Lyon, c’est un bel aéroport.

Vivre des choses extraordinaires

En tout cas, la prochaine fois que je reviendrai, vous êtes en train de m’écouter, peut être que vous serez avec moi ici pour un stage de yoga en Inde, que participiez aux cours de yoga à Lyon ou dans une autre ville. Vous savez, ça ne tient pas à grand-chose aussi, c’est juste le fait de décider, parfois rien que le fait d’avoir posé une action mentale, le fait de décider quelque chose, ça nous offre une possibilité de vivre des choses extraordinaires que sinon on n’aurait pas pu vivre.

Regardez bien toutes les vidéos que j’ai faites. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à la poser.
Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur J’aime, partagez là avec vos réseaux sociaux. Abonnez-vous à la chaîne si ce n’est pas encore fait.

Profitez des cadeaux offerts, en particulier de la méthode de méditation Ici et maintenant, vous rentrez votre email et votre prénom et vous pourrez la télécharger.

A bientôt pour de nouvelles vidéos à nouveau en France, au revoir mes amis, profitez bien de la vie !

Yoga – spécial « bas du dos » par François Yogesh – Lyon

Le yoga, bien pratiqué, peut soulager de nombreux maux et en particulier si vous souffrez du bas du dos. Regardez cette vidéo de Hatha yoga et si vous souhaitez plus d’informations, si vous avez des questions , n’hésitez à utiliser le champ « commentaire ». 

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Séance de yoga spécial « bas du dos »

Si vous êtes de Lyon rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour mes amis, ici François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Préambule

Je vous ai réservé aujourd’hui une petite séance de yoga spéciale bas du dos, parce que très souvent on a mal au bas du dos, on dit que c’est le mal du siècle, on est plus d’un sur deux concerné, ça va servir à beaucoup d’entre vous. Je vais vous proposer une petite routine de yoga simple à réaliser. Vous allez pouvoir la réaliser une, deux ou trois fois suivant le temps que vous aurez. On va pratiquer ça ensemble, maintenant.

Bien entendu, pour vous approprier cette routine de yoga, je vais vous proposer déjà de la regarder une première fois tranquillement, et ensuite de remettre la vidéo pour la pratiquer avec moi. Petit à petit, vous allez vous en imprégner, vous aurez juste à mettre la vidéo, vous aurez le son et serez guidé, et de faire cette petite routine de yoga 2, 3 fois par semaine, peut être tous les jours, suivant si vous en ressentez le besoin.

Je vous guide…

On va commencer ensemble maintenant et s’installer sur le tapis puis s’allonger, les bras le long du corps, les jambes jointes, la tête bien droite, bien alignée avec le reste de la colonne vertébrale. On peut même rentrer un peu le menton, comme ça. Très simplement, vous allez lever la jambe droite, souplement, la jambe peut être légèrement fléchie, c’est pas grave, et vous redescendez… On inspire en montant… On expire en redescendant.

Encore une fois, à droite, j’inspire, je monte, j’expire, je redescends.

A gauche, j’inspire, je monte, j’expire, je redescends.

Une derrière fois à gauche, j’inspire je monte, j’expire je redescends.

Maintenant vous pouvez amener le genou droit vers la poitrine, croiser les doigts des mains, placer les mains en haut du tibia et presser la cuisse contre le thorax. Gardez bien la tête au sol, rentrez un peu le menton vers la poitrine. Faites en sorte d’avoir les épaules à peu près au même niveau, qu’elles soient relâchées (respecter la symétrie du corps est un principe important auquel je suis toujours particulièrement attentif pendant les cours de yoga que je donne à Lyon). En même temps, on presse la cuisse contre le thorax mais les épaules restent relâchées. Juste un moment. Respirez dans le bas du dos. Vous pouvez compter jusqu’à 7 respirations par exemple, puis vous relâchez et vous changez. Encore une fois à droite. 7 respirations. Maintenant fléchissez les deux jambes et amenez les 2 genoux vers la poitrine. Vous pouvez croiser les avant bras, comme ceci, et presser les cuisses contre le thorax. Même chose, 7 respirations. Respirez dans le bas du dos, gardez le crâne au sol. Reposez les pieds au sol. Les pieds sont joints, les genoux sont joints, et les bras légèrement en proie, comme ceci. Ici, descendez les genoux vers la droite tout en gardant les pieds bien joints, les genoux bien alignés, les chevilles et les pieds alignés et tournez la tête de l’autre côté. Respirez dans le bas du dos, du côté gauche. 7 respirations. On recentre, doucement, pour changer… C’est possible d’espacer les pieds, d’une toute petite largeur d’épaule.

La même chose, je vais partir les deux genoux vers la droite, vous voyez que le genou gauche se pose sur le talon droit. Tournez la tête vers la gauche, respirez dans le bas du dos de côté gauche, 7 respirations. Gardez les deux épaules près du sol. Maintenant croisez les doigts des mains, posez les sur la poitrine, laissez les coudes tendus vers le sol, relâchez bien les épaules, prenez une bonne inspiration, respirez profondément. Et en expirant, poussez, bras tendus, les paumes de mains vers le haut et plaquez le bas du dos vers le sol. En expirant. Inspirez, laissez le bas du dos se décoller, et expirez. Voilà deux fois, encore trois fois. Inspirez, expirez. 3. Inspirez, expirez. 4. Inspirez, expirez. 5. Ok… Restez un peu en relaxation, tranquille… 

Tournez vous sur un profil. Redressez-vous.

Allongé sur le ventre

On va poursuivre sur le ventre maintenant. Vous avez posé les coudes au sol, joindre les avants bras, les mains, les doigts dirigent vers l’extérieur, posez la tête dessus tranquillement. Et derrière, les jambes et pieds sont étendus. Vous restez tranquillement, comme ceci, bien présent avec la respiration.Comptez 7 respirations profondes. Placez les mains sous les épaules et posez le front au sol. Poussez un peu, relevez le buste, la tête, regardez là haut en inspirant et en expirant, redescendez. On va le faire 3 fois seulement. Inspirez, regardez là haut, et expirez. Encore : inspirez, et expirez. Placez les mains sous la poitrine, les paumes de mains vers le sol,  les mains l’une sur l’autre. Poussez sur les bras et expirez en redressant. Inspirez, regardez là haut, et expirez. Encore une fois : inspirez et expirez. Suivant. Placez les mains sur les épaules mais cette fois ci décollez les mains du sol, levez la tête, regardez là haut en inspirant, expirez, redescendez et reposer le front. Levez les mains, inspirez et expirez. A nouveau : inspirez et expirez. De nouveau. Relevez, poussez un peu sur les bras, tournez la tête vers la droite comme pour regarder le talon gauche et redescendez en expirant. Inspirez, tournez la tête vers la gauche pour regarder le talon droit et redescendez en expirant. Encore deux fois de chaque côté. J’inspire, j’expire. J’inspire, j’expire. Placez les mains l’une sur l’autre, le front sur les mains, les pieds tournés vers l’extérieur, relâchez bien les cuisses… Très bien. Maintenant, glissez les deux bras comme ceci sous le corps, les mains l’une sur l’autre, les bras bien tendus. Posez le menton loin devant sur le sol, joignez les jambes, les jambes droites, en inspirant, et expirez en redescendant. Jambe gauche, on inspire et expire. Jambe droite, on inspire et expire. Jambe gauche… Un petit peu, on relaxe. Vous sortez, tournez vers l’extérieur, les cuisses bien relâchées… Voilà, très bien.

Vous voyez, vous avez une petite séquence que vous pouvez suivre, qui peut être salutaire pour les problèmes de douleurs lombaires en particulier. Vous pouvez le faire une fois et si vous avez plus de temps vous pouvez répéter la séquence une 2e fois, voire pourquoi pas une 3e fois. Bien entendu, c’est un instrument vidéo accessible à tous, ça peut très bien se passer, vraiment faire beaucoup de bien, ou au contraire vous pouvez ressentir que vous n’êtes pas si confortable que ça, et peut être même que ça peut réveiller certaines douleurs… Alors je vous rassure, la plupart du temps ce ne sera pas le cas, mais dans certains cas particuliers ça peut se trouer être comme ceci.

Trouvez un bon professeur

Je vous conseille de vous rapprocher d’un professeur de yoga et si vous êtes à Lyon venez donc me voir! Si vous êtes dans une autre ville vous, vous pourrez facilement trouver un professeur de yoga expérimenté si vous visitez quelques centres de yoga, vous pourrez trouver le professeur de yoga avec qui vous ressentez des affinités. Expliquez à votre professeur de yoga ce que vous faites, que vous ayiez la possibilité d’être corriger. Rien ne vous empêche de faire tout ça de manière autonome mais il est nécessaire d’avoir un enseignant qui puisse aussi voir éventuellement ce qui a besoin d’être corrigé, vous comprenez.

Ça n’exclut absolument pas le fait d’avoir un enseignant. La vidéo à elle-même va être suffisante ou pas, mais je vous conseille de suivre un cours de yoga quelque part pour avoir quelqu’un qui puisse répondre à vos questions et surtout qui vous corrige ce qui a besoin de l’être.

J’espère que vous avez aimé la vidéo, si c’est le cas, cliquez sur J’aime ; n’oubliez pas de vous abonner pour être au courant des vidéos  de yoga qui sortent. Partagez aussi sur les réseaux sociaux, ça sert à beaucoup de gens.