Articles

Quelle est votre source de bonheur?

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Chers amis bonjour, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Aujourd’hui je voulais faire cette vidéo de yoga, comme je vous l’avais promis, dans la continuité de la dernière vidéo dont l’intitulé était « Est-ce que tu m’aimes? » où je parlais du concept d’aimer, de ne pas aimer. Je vous avais dit que je ferai un petit développement sur le plan de la philosophie du yoga sur cette paire d’opposés en quelque sorte, qui fait qu’on place les choses soit dans la catégorie des choses que l’on aime, soit dans celle que l’on n’aime pas.

Alors, dans la philosophie du yoga, on dit déjà qu’il y a 5 obstacles majeurs sur la voie qui mène au yoga donc qui nous empêche d’atteindre le yoga, donc l’union. Et en particulier, on a ça, d’une part tout ce qui peut s’assimiler au « j’aime », tout ce qui est de l’ordre de l’attachement, de l’attraction, qu’on peut ressentir vis-à-vis de certaines situations, des choses qui nous attirent, des expériences que l’on souhaite voir se produire ou reproduire si on les a déjà vécues, des expériences auxquelles on est attaché.

Et puis par ailleurs, à l’inverse, on a un certain nombre de choses, de situations, d’expériences que l’on fuis et pour lesquelles on éprouve une certaine aversion et qu’on ne souhaite pas voir se produire ou reproduire.

Et, de la même façon qu’on fonctionne en j’aime/j’aime pas, là on fonctionne avec ça. Soit avec un sentiment d’attraction envers les choses, soit avec un sentiment d’aversion.
En pensant que tout ce qui est source d’attraction pour nous, si on a de l’attraction, c’est qu’on pense que ça va nous apporter du bonheur.

En fait, nous dans la philosophie on parle plus de plaisir, de plaisir mondain, et on fait une certaine confusion entre le bonheur authentique, stable, indépendant des conditions extérieures et ces plaisirs mondains qu’on recherche dans les situations extérieures. Dans le programme de formation à la pratique de la méditation, outre les techniques de méditation, nous approfondi-dissons toutes ces réflexions.

Et pourquoi finalement ce bonheur est insatisfaisant, illusoire ? C’est tout simplement que les situations, tout ce qui peut se manifester sur le plan mondain, par nature, est impermanent, c’est-à-dire qui ne dure pas. Quand bien même on pourrait acquérir ce qu’on voulait acquérir pour expérimenter ce plaisir mondain eh bien on aura mis des efforts, beaucoup d’efforts pour acquérir ce que l’on voulait et ça aura été source de souffrance pendant ce temps là.
Et quand on a acquis ce qu’on voulait eh bien ensuite on sera dans cette crainte de perdre ce qu’on a si durement acquis et là ce sera une autre forme de souffrance. Au passage, le but du yoga, en tant que voie spirituelle, c’est la libération… Libération de tout ce qui se trouve à l’origine de la souffrance… 

Au final, quoi qu’il en soit, puisque par nature, sur le plan mondain, eh bien tout est impermanent, eh bien, à un moment, cette expérience qui nous réjouit va cesser d’une manière ou d’un autre, c’est inévitable. Là on va souffrir de perdre ce qu’on a si durement acquis.

C’est pour ça qu’on dit que si on s’attache à vouloir construire notre bonheur sur la base des choses extérieures, des situations, possessions, acquisitions que l’on va pouvoir faire. Eh bien on se méprend totalement, et ça porte déjà par nature le germe de la souffrance.

A l’inverse, toutes les situations que l’on cherche à éviter, et qui sont pour nous source de rejet, d’aversion, eh bien là aussi, on rejette ces choses, ces situations, parce qu’on pense que ça nous amène de la souffrance. De fait, le fait d’y penser, on le construit mentalement, on conceptualise, ça devient comme ça, on souffre vraiment.

Et on fonctionne comme ça, c’est-à-dire qu’on sépare les choses, les expériences de la vie, dans des catégories. On les compare, les évalue, on fait une différenciation entre toutes les expériences.

L’idée serait d’aller chercher le bonheur au fond de soi, indépendamment des circonstances extérieures, pour développer un état d’esprit qui soit beaucoup plus équanime et beaucoup moins dépendant des circonstances extérieures et pouvoir embrasser la vie avec toutes les expériences qu’elle nous offre d’expérimenter. Parce que la vie comprend toutes sortes d’expériences.

Alors, des expériences qui sont de prime abord, je dis bien de prime abord, perçues comme agréables, et d’autres expériences qui sont, encore une fois de prime abord, sont perçues comme désagréables, mais ne le sont pas forcément.

Avoir finalement une attitude d’esprit beaucoup plus ouverte et embrasser la vie avec toutes les expériences qu’elle nous propose de vivre, tout simplement.

Alors ça c’est un point de vue que l’on développe encore plus profondément pendant les formations bien sûr, donc si ça vous intéresse, je vous encourage à vous pencher un peu sur le sujet du cycle de formation « 2 mois pour une vie nouvelle » parce que c’est intéressant… Et outre le fait d’aborder différentes techniques de méditation, d’apprendre à méditer, on développe aussi toutes ces réflexions de manière encore plus profonde.

Avant de partir je voudrais vous poser une question et vous demande de répondre en commentaire à cette question : pour vous, qu’est-ce qui vous amène le plus de bonheur dans votre vie ? Est-ce que vous pensez que ce bonheur est vraiment stable pour vous ? C’est-à-dire, est-ce que vous comptez sur cette chose qui vous apporte le plus de bonheur dans votre vie, est-ce que vous comptez dessus à un point où vous vous dites « oui franchement ces conditions seront toujours là pour moi pour que je puisse expérimenter cette chose à laquelle je suis tant attaché, à laquelle je tiens tant ».

Dites moi ça, faites moi un commentaire, l’expérience qui semble vous apporter le plus de bonheur dans votre vie.

* La salutation au soleil – conclusion – yoga lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Je voulais vous faire une vidéo de clôture par rapport au sujet que j’ai traité, sur la salutation au soleil avec une série de 11 vidéos, 12 avec celle-ci, et j’ai déjà eu quelques retours directs de la part des gens qui suivent les cours de yoga à Lyon avec certains témoignages de satisfaction comme quoi, effectivement, il y avait beaucoup de détails qui leur avait échappé et que ça leur permet aujourd’hui de mieux pratiquer.

Alors je suis très content de ces retours bien sûr, parce qu’au départ quand je fais ces vidéos c’est aussi l’objectif.

Et ce que j’aimerais aujourd’hui, c’est que vous qui ne me connaissez pas forcément directement mais qui suivez mes vidéos et qui pratiquez le yoga par ailleurs, je serais vraiment très heureux d’avoir aussi vos retours, n’hésitez pas à témoigner, à me dire ce qui vous a plu dans ces séries de vidéo et éventuellement les points que vous auriez aimé voir abordés et qui ne l’ont pas été, ça peut me permettre à l’occasion d’une vidéo spécifiquement de répondre à une question qui peut être intéressante pour tout le monde.

Alors, vous avez vu, pour résumer déjà, comment synchroniser correctement les mouvements et la respiration, c’est vraiment très important et en particulier dans une des premières vidéos où il y avait une démonstration globale de toute la salutation au soleil, je vous ai mis des petites annotations qui vous indiquaient clairement, c’était marqué à chaque fois, inspiration, expiration.

C’est vraiment important de suivre ça, ça peut permettre de rendre la pratique de la salutation au soleil plus efficace, donc faites attention à ça: dans mon centre de yoga à Lyon j’habitue les élèves à pratiquer ainsi.

Vous avez certainement vu par ailleurs dans les différents mouvements qu’il y a un tas de choses auxquelles on ne pense pas mais qui ont leur importance.

J’attire à nouveau votre attention sur le temps 3 où il faut être prudent.
Quoi qu’il en soit, vous avez vu aussi que par deux fois j’ai fait toute une mise en garde avec un texte qui se déroulait au début de certaines vidéos en vous expliquant que c’est plus indiqué de travailler sous la supervision d’un professeur de yoga pour qu’il puisse voir exactement avec vous ce qui va et ne va pas.
Il est vrai aussi que vous pouvez être déstabilisé parce qu’il y a différentes sortes de salutation au soleil dans le yoga.
Celle que je pratique n’est pas très loin de celle qu’on retrouve le plus souvent mais ce n’est pas celle qu’on retrouve le plus souvent.

Donc il y a quelques variantes, j’ai adapté à ma façon pour des raisons que je pourrais développer mais ce n’est pas le propos ici.

Ne vous formalisez pas, et si vous avez quelques doutes, rapprochez vous de votre professeur de yoga, pour que la série de vidéos sur la salutation au soleil puisse vous servir mais qu’en même temps ça ne vous déstabilise pas le cas échant dans votre pratique.

Encore une fois, pour terminer, je voudrais que, même si vous n’êtes pas directement en contact avec moi, témoignez avec un petit retour pour me dire ce qui vous a plus dans cette série de vidéo, ce que ça vous a apporté également. Si vous avez des questions, posez-les moi. Et toute question qui peut être en rapport avec le yoga et la méditation, vous pouvez me les poser aussi.
Je suis assez demandeur d’avoir d’autres retours, et pas forcément de personnes que je suis habitué à côtoyer toutes les semaines sur Lyon.

Et si vous avez aimé ces vidéos mais que vous n’êtes pas encore abonné, vous pouvez le faire. Vous recevrez un email dès que je sors une nouvelle vidéo.

En tout cas je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo. La prochaine que je vais faire paraître, ce sera assez animé, je vais vous montrer l’ambiance d’une soirée que j’ai partagée avec quelques élèves il y a peu, au restaurant, quelque chose de sympa, on était une trentaine, ça vous donnera une idée.

Je vous dis à bientôt, merci de me suivre, c’est un plaisir de vous servir encore une fois, à bientôt mes amis, au revoir !

 

* La salutation au soleil – mouvement n° 6 – (9/12)

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis !

On continue, vous voyez qu’on part à nouveau du temps 5, on va aller sur le temps 6, où d’ici, sans bouger les pieds, vous allez poser les genoux au sol, puis la poitrine au niveau des mains et le front tout en gardant le bassin légèrement au dessus du sol.

Donc genoux, poitrine, front au sol. Les mains sous les épaules et le bassin, lui, reste légèrement au dessus du sol.

Je vais laisser Emilie vous expliquer pourquoi il faut garder le bassin un peu au dessus du sol, en quoi c’est important.

Emilie : Ici, on garde le bassin au dessus du sol pour pouvoir gainer la sangle abdominale. Parce que quand ensuite on va prendre le demi-cobra, il s’agit d’être bien en extension et de ne pas prendre la posture en cassant les reins, le bas du dos.
On gaine la sangle et puis ensuite dans le temps suivant, eh bien, tout en gardant ce gainage, on va pouvoir allonger le corps et prendre le temps suivant.

François : Mais ça c’est ce qu’on verra dans la prochaine vidéo, le temps 7, le demi-cobra.

Comme d’habitude, on fait un monologue, vous n’avez pas la possibilité de poser vos questions en direct, n’hésitez pas à poser ces questions dans les commentaires pour qu’on puisse y répondre pour continuer à vous aider, peut être plus en avant, au-delà de cette vidéo, qui j’espère vous a plu. Si c’est le cas, cliquez sur J’aime, abonnez vous si ce n’est pas encore fait.

A noter que lorsque vous êtes bien habitués à la pratique du haha yoga et en particulier celle de la salutation au soleil, le mouvement devient très fluide, un peu comme si vous exécutiez une « coulée du corps » vers l’avant et vers le haut pour vous mener du chien tête en bas /Adho Mukha Svanasana (le temps 5) vers le demi-cobra / Ardha bhujangasana (le temps 7)

A bientôt pour le temps 7, le demi-cobra !…

Et en attendant profitez de toutes les vidéos disponibles sur la chaîne youtube, que ce soit sur le hatha yoga, la philosophie du yoga, plus simplement la philosophie de vie, la méditation, la pleine conscience, l’Inde, les voyages, séjours et stages de yoga en Inde avec François Yogesh, yoga acharya reconnu sur le plan international et plus particulièrement en Inde au sein de la communauté des maîtres de yoga, des gurus, swamis et acharyas de toutes traditions de yoga.

Yoga au parc à Lyon: La salutation au soleil : Les 12 mouvements – (2/12)

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Comme promis, on commence sur ce sujet qui est celui de la salutation au soleil, avec aujourd’hui Emillie en démonstration pour vous montrer simplement tout le cycle, le cycle des 12 mouvements, une fois à droite, une fois à gauche. On fera ça 2 fois, une fois simplement l’exécution, l’enchaînement des 12 mouvements, et ensuite la même chose mais avec la respiration, c’est-à-dire les mouvements synchronisés correctement avec la respiration.

Je vous laisse découvrir ce cycle de 12 mouvements qui composent la salutation au soleil du yoga qui est pratiquée en général avant les postures de yoga (asanas); vous verrez les mouvements sont réalisés une fois à droite, une fois à gauche, par Emillie, maintenant.

Emillie tu peux commencer.
On commence, on a les bras le long du corps, om 1 mains jointes.
Om 2 : les bas au dessus de la tête.
Om 3 : flexion du tronc sur les cuisses.
Om 4 : jambe gauche vers l’arrière.
Om 5 : position renversée.
Om 6 : genoux, poitrine et front au sol.
Om 7 : on se relève en demi-cobra.
Om 8 : position renversée.
Om 9 : jambe droite vers l’avant à nouveau.
Om 10 : flexion du tronc à nouveau.
Om 11 : étirer.
Om 12 : bras le long du corps.

Encore une fois, de l’autre côté, côté gauche, en silence. Tu peux faire à ton rythme.

Voilà. Maintenant on va vous montrer exactement la même chose. Emillie va s’attacher à avoir une respiration volontairement un peu bruyante pour que vous puissiez percevoir au niveau auditif le son de cette respiration et que ça vous donne des indications pour savoir comment synchroniser correctement les mouvements et chaque temps respiratoire.

On va y aller ensemble. Om 1 et là elle expire. Om 2, inspire, Om 3, expire.
Om 4, inspire. Om 5, expire.
Et là elle retient le souffle.

Om 7 elle inspire à nouveau. Om 8, Om 9 inspire, Om 10 expire. Om 11 inspire, Om 12 expire.

On refait.

Voilà. Ecoutez, j’espère que vous avez apprécié cette démonstration des mouvements que l’on retrouve dans la salutation au soleil ou surya namaskar qui est pratiquée par tous les adeptes de yoga! On va renter dans le détail des mouvements dès la prochaine vidéo, mais regardez déjà celle-ci plusieurs fois pour essayer de bien comprendre comment il se réalise de manière correcte, mouvement par mouvement, mais aussi comment synchroniser correctement les mouvements et la respiration car dans surya namaskar c’est un point très important de bien placer le souffle, cela contribue à bien se préparer avant la séance de yoga, avant la pratique des asanas.

Vous avez vu qu’on a rendu ça audible, en particulier sur le dernier cycle ici.

Essayez de bien assimiler ça, et dès la prochaine vidéo on va commencer à rentrer dans le détail mouvement par mouvement.

Si vous avez aimé cette nouvelle vidéo de yoga, cliquez sur J’aime, abonnez vous si ce n’est pas encore fait.

A bientôt mes amis, au revoir 

Yoga à Lyon: « Swami, guru, acharya: définitions »

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Vous voyez que là j’optimise, je me déplace de la salle ou je donne les cours de yoga jusqu’au bureau de l’association de yoga et en même temps je fais une vidéo.
Parfois on n’a pas le choix, on est obligés d’utiliser aussi ces temps morts, d’ailleurs c’est un bon conseil d’utiliser les temps morts et de faire autre chose qui peut servir plutôt que de laisser son mental vagabonder un peu partout, prendre l’habitude d’écouter des choses qui peuvent vous nourrir mentalement, intellectuellement, je ne sais pas, peut être des formations, de la musique, ou si vous étudiez, vous pouvez étudier pendant les transports en commun, on peut utiliser tous ces temps morts.

Aujourd’hui je voulais vous parler de différentes choses, parce que souvent on me pose la question, on me demande « c’est quoi un swami, un acharya, un guru ? quelles sont les nuances ? »… Ce sont des termes que l’on entend parfois au sujet des enseignants dès lors que l’on développe un peu de curiosité quant à la culture du yoga et de la méditation.
Ça va être l’objet de cette vidéo, je vais vous l’expliquer.

Alors, un swami, pour faire simple, vous pouvez considérer que c’est un moine qui s’est engagé de manière formelle, qui a pris des vœux. Nous ce qu’on retient quand on voit ça de loin, c’est les vœux de chasteté, mais il y a plein d’autres choses encore.
Il est lié par ses vœux qu’il a fait de manière formelle au travers d’une cérémonie devant un maitre de yoga: c’est ça un swami.
Pour autant, il peut être simplement un moine et ne pas enseigner quoi que ce soit parce qu’il n’en a pas forcément la capacité ou les prérogatives pour ça. On peut être un moine et ça s’arrête là.

Un acharya c’est un enseignant. En Inde il y a des acharyas dans toutes les disciplines, pas seulement le yoga, mais puisque nous ce qui nous intéresse c’est le yoga, effectivement un acharya de yoga c’est un maitre de yoga qui non seulement enseigne le yoga mais a un niveau d’expertise qui est reconnu comme étant plus ou moins important et qui peut lui permettre lui-même de former d’autres enseignants.
Vous pouvez être un maître de yoga sans être lié par des vœux, sans être un swami, de la même façon qu’on peut être un swami sans être en enseignant, ou alors on peut être les deux.

Le guru, alors le guru…comme je vous l’ai dit, acharya ça s’adapte à plein de disciplines, en Inde on peut être acharya dans le domaine des mathématiques, dans le sens pris, dans le domaine de la chimie, etc.
Quand ça s’applique à toutes les disciplines, ça veut simplement dire qu’on est professeur dans cette discipline.
Le guru, ça s’applique plus à la sphère spirituelle, chez nous ça a une connotation assez péjorative, le guru ce serait celui qui est à la tête de ce que nous on appelle une secte et qui ne serait pas vraiment là pour servir le développement et épanouissement personnel du disciple.
Mais là bas en Inde c’est pas du tout péjoratif, au contraire c’est très respectable le guru.
Ça trouve son origine dans le mot guna et dans le mot rupa. Guna ce sont les qualités et Rupa c’est la forme, ce qui forme.
Donc autrement dit, ce qui forme les qualités, ce qui représente les qualités.
Le guru est censé représenter celui qui montre les qualités, celui qui représente les qualités, celui qui donne l’exemple.

L’exemple que je voulais vous donner aujourd’hui c’est qu’il est possible de faire plusieurs choses ensembles, en faisant quand même attention quand on a des rues à traverser, vous voyez, c’est un lien avec une vidéo que j’ai faite récemment, vous vous rappelez quand je vous ai dit « se libérer du jugement d’autrui et réussir sa vie », il n’y a pas de honte à faire ce qu’on fait, par exemple je prends une vidéo dehors, certes il y a plein de gens qui me regardent, mais on s’en tape ! Vous faites ce que vous avez à faire, si vous commencez à prendre en considération ce que tout le monde va penser, vous allez avoir des résultats comme tout le monde et vous n’allez rien faire de vraiment extraordinaire.
Il faut se libérer de ça.

L’exemple que je voulais vous montrer encore une fois, c’est que, ma foi, le jugement d’autrui, on s’en tape. Je suis volontairement un peu provocateur, pas complètement parce que de temps en temps ça dépend de ce qu’on pose comme acte, selon que ce soit positif pour soi ou pour les autres, non, c’est pas vrai, on ne s’en tape pas forcément.
Mais quand c’est purement être sensible au jugement d’autrui alors qu’on ne fait pas forcément de mal, là, oui, on s’en tape vraiment.
C’est ce que je vous encourage à faire aussi.

C’était une vidéo qui dénote un peu de ce qu’on fait d’habitude.
J’espère que vous avez aimé, si c’est le cas cliquez sur J’aime et abonnez-vous à la chaine si ce n’est pas encore fait !

Je voulais aussi vous dire, récemment, parmi tous les nouveaux membres de yoga, une personne a fait spontanément ces derniers jours pas mal de commentaires, je crois 6 ou 7 commentaires, je vous encourage à faire pareil aussi, vous pouvez amener votre part de contribution pour permettre à cette chaine d’être mieux référencée tout simplement et donc lui permettre de se développer.
Dans la mesure du possible, je réponds à tous les messages, jusqu’ici je n’ai pas de souci pour répondre, je pense que ce sera un bon signe quand j’aurai du mal à répondre à tous les messages.
Inondez moi de messages, dites moi ce que vous avez pensé de cette vidéo et des autres.

A bientôt mes amis, au revoi

* Combien valez-vous? Yoga hatha à Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, ici François, votre professeur de yoga et de méditation à lyon. Aujourd’hui, je voulais partager avec vous  quelque chose que j’ai vécu et qui m’a totalement interpellé, et la question aujourd’hui est: combien valez-vous ? Figurez-vous qu’aujourd’hui, pour faire des vidéos de yoga et de méditation qui soient plus agréables, j’ai voulu investir dans un peu de matériel, donc je me suis rendu dans un magasin spécialisé dans le 7ème arrondissement de Lyon pour trouver un téléphone qui ait une belle définition, j’avais le choix entre plusieurs modèles, et j’étais face à un vendeur qui m’a proposé 3 modèles; lorsque j’ai demandé une remise sur certains appareils il faisait 30 ou 40€ de réduction. Vous savez, je le vois basculer en méditation profonde… puis prendre sa calculette, comme ça, il tape le prix normal, il retape et il me sort 10€ de moins. Je le regarde, et je lui dit « mais c’est 10€ de remise ? », je lui dis « mais c’est ça que vous appelez une remise ? ». Je pensais être bien parti dans la négociation et figurez-vous qu’il m’a scotché ce vendeur. Il m’a dit « mais attendez, 10€, c’est une heure de travail, et encore, une heure de travail bien payé ». Et là, je dois dire que ça m’a fait tilt quelque part. Je me suis dit qu’il avait raison ce gars. Quand vous avez la moitié de la population qui est rémunérée au SMIC, c’est 8€ net de l’heure, 10€ c’est bien payé. A 150h par mois, ça fait 35h par semaine, on a 1500€ nets quoi. Si vous êtes un chef d’entreprise et que vous bossez un peu plus, vous êtes à 250h par mois, ce qui n’est pas rare, vous êtes à 2500€ net par mois. Alors est-ce que finalement…moi ça m’a vraiment interpellé parce que j’me suis dit « oui, 10€ ça a de la valeur en fait ! ».Alors j’ai retourné la question dans l’autre sens et je me suis dit… finalement, j’ai pas une bonne représentation de ma valeur au travail. Parce que pour moi 10€ c’était pas grand-chose. Et en vérité je me suis rendu compte que j’étais pas payé grand-chose au SMIC, et c’est mon cas en ce moment.  Et là, ça me fait vraiment avancer. Je me dis que je mérite vraiment un peu plus que ça. Pour moi, une heure de travail, bon, ça serait plutôt, 30 ou 40€, ça veut dire que si je suis salarié ce serait plutôt 4000€ et si je suis à mon compte 8000€.Bon, bref, je crois qu’il m’a rendu un fier service ce vendeur. Je ne sais pas pour vous, si vous allez partager le même point de vue que moi, aussi bien ça ne vous interpellera pas plus que ça. Mais pour ceux d’entre vous que ça interpelle comme moi, eh bien peut-être que vous avancerez aussi dans votre réflexion, et peut-être que ce sera un élément déclencheur pour aller plus loin et vous épanouir plus professionnellement, en tout cas valoriser plus ce que vous faites, et aspirer à être rémunéré un peu plus, même si c’est pas toujours facile de nos jours. Enfin bon, c’est un grand débat, mais voilà, c’était une expérience que je voulais partager avec vous. N’oubliez pas, demain je refais une vidéo, ce sera super intéressant, soyez au rendez-vous. Merci de m’avoir écouté encore une fois, je vous dis à très bientôt, bonne soirée ! On est en plein été, il faisait 40°C dans la journée, là on a presque l’impression que c’est doux, il fait plus que 30° et je vais pratiquer un vrai exercice de méditation de pleine conscience guidée par cette fraîcheur… Il est  pratiquement 22h, donc bonne nuit à tous. Je serai ravi de vous reparler à nouveau demain. Au revoir mes amis!

PS: N’oubliez pas que j’organise des séjours de yoga et de méditation plusieurs fois l’an… que vous soyez novice ou que vous ayiez déjà pratiqué la méditation à Lyon avec moi-même ou un autre professeur, ou encore que vous ayiez pratiqué une retraite de méditation vipassana, vous êtes bienvenus!

* Chérissez vos émotions! par François Yogacharya Lyon

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Chers amis bonsoir, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Je voulais vous parler aujourd’hui de comment traiter les émotions avec le yoga ou comment établir un rapport différent avec ses émotions pour les transformer et faire en sorte qu’elles soient vraiment bienvenues, surtout quand ce sont des émotions qui sont d’habitude dérangeantes comme de la colère, de la tristesse, à moindre degré ça peut être de l’agacement.

Je vais vous proposer de commencer par faire l’expérience sur des petites choses, pas sur des choses insurmontables. Prenez le temps de faire les choses progressivement.

Prenons déjà l’agacement, si régulièrement il y a une situation où une personne vous agace franchement, il y a une autre manière d’aborder les choses qui est celle que nous enseigne le Bouddha; cet enseignement est très bien retransmis par ce grand maître bouddhiste qui s’appelle Thich Nhat Hanh. Il utilise cette métaphore et nous explique : quand une maman a son bébé qui pleure, que fait la maman ? Elle va voir son bébé, elle le prend dans ses bras, le chéri, le berce, lui accorde toute sa présence. Elle va lui parler, avoir des pensées et mots tendres, il y a toute cette tendresse qui va émaner du fond d’elle-même envers son bébé, elle va lui parler, lui dire « je suis là pour toi, je t’aime, maman est là, dis moi ce qu’il ne va pas, je t’écoute, je vais m’occuper de toi ».

Ce que suggère Thich Nhat Hanh c’est de faire exactement la même chose avec ces petites émotions comme l’agacement.

Au lieu de mettre le couvercle dessus et de tout de suite s’occuper avec autre chose, aller passer des coups de fils à droite à gauche, regarder la télé, écouter de la musique, faire autre chose… Au lieu de cela, pratiquez l’union (autrement dit le yoga): On s’arrête, on regarde, on ouvre grand la porte à son émotion, on l’accueille comme n’importe quel autre ami, tous les amis sont bienvenus, que ce soit la joie, la colère ou la tristesse.
L’émotion est là, quand l’agacement est là, on laisse cet invité rentrer dans notre maison. On adopte cette attitude de la maman avec son bébé, on berce notre émotion, on la regarde, on lui parle, on lui dit « je suis là pour toi, je t’aime », on prend notre regard profond, on regard ce qu’il y a derrière, de la même façon que la maman, au bout d’un moment, en pratiquant cette présence, elle se rend compte de ce qui ne va pas avec ce bébé, qu’il a faim ou soif par exemple, trop chaud, etc.

Là aussi vous allez rentrer à la découverte de ce fonctionnement qui vous amène à être agacé, à comprendre l’agacement. A devenir vraiment familier. Quand on veut finalement mieux s’aimer, il faut apprendre à mieux se connaître et donc en pratiquant cette observation on arrive petit à petit à voir ce qu’il se passe, à mieux se connaître, mieux se comprendre et mieux s’aimer petit à petit. Avec le temps, tout ça se pacifie, finalement on met la graine de la pleine conscience à prendre soin de ses émotions pour vraiment pouvoir les transformer, les transmuter.

Avec ça, on peut beaucoup évoluer déjà. De manière simple.

Alors j’espère que cette vidéo vous a plu, faites l’expérience, regardez quelle différence ça peut faire dans votre vie. Si cette vidéo vous a plus, qu’elle est utile, cliquez sur J’aime, abonnez vous et partagez là pour qu’elle serve au plus grand nombre et que ça contribue à promouvoir cette chaine.

A bientôt mes amis, au revoir !

A quoi sert le silence?

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Chers amis bonjour, François, expert de méditation et de yoga à lyon.

Je voulais vous parler aujourd’hui de la parole.

L’organe de la parole est quelque chose d’extrêmement puissant. De la même façon je parlais de cette arme à double tranchant qu’est le mental et bien la parole c’est la même chose. En réalité, la parole c’est ni plus ni moins qu’un outil d’expression et qui permet parfois de traduire notre activité mentale sans même qu’on s’en rend compte et bien souvent on parle de manière assez incontrôlée.

Alors, à ce sujet Swami Vishnu Devananda qui est l’un des précurseurs du yoga en occident et qui est aussi à l’origine de la création de cette fabuleuse organisation de yoga qui est la tradition Sivananda qui disait, il parlait de diarrhée verbale, pour dire que cette parole on la maîtrisait pas et surtout on ne la contrôlait pas.
Et qu’elle est une arme, elle aussi à double tranchant, en ce sens qu’elle peut produire beaucoup de dégâts.

Au sujet de tout ce qui peut être les disputes, querelles, drames voire même les guerres. Est-ce qu’il n’y a pas à l’origine de tout ça une expression de la parole ? Qui fait que, la parole étant incontrôlée, les choses peuvent très vite dégénérer, on ne comprend pas, on interprète mal, on n’as pas le temps de comprendre ce qui nous est dit, on répond du tac au tac. Et bien souvent, comme je dirais, ça monte en mayonnaise et les résultats ne sont pas bons du tout.

Finalement, le fait de ne pas contrôler cette parole, c’est aussi l’expression d’un mental qui fait un peu ce qu’il veut, sur lequel on n’a aucun pouvoir et qui nous maintient dans cette errance totale. Ça nous empêche d’être en connexion avec notre être profond, avec notre âme. Si on ne fait pas le silence de temps en temps, de s’abstenir, de s’installer dans le silence, comment on peut pratiquer cette observation qui est nécessaire pour reconnaitre notre nature profonde ? C’est impossible. Vous savez parfois on parle de méditation transcendantale, mais là on parle, on parle, on parle…. comment voulez-vous transcender quoi que ce soit si  vous ne commencez pas par vous établir dans le silence? C’est une condition minimale pour pouvoir descendre dans les couches les plus profondes de notre être non?

Si on veut se connecter à son âme, si on veut faire un travail spirituel et cheminer correctement, il est indispensable d’observer des périodes de silence. Et récemment, ça m’a beaucoup réjoui de voir qu’un ami qui m’a écrit récemment, qui, il y a quelques temps avait entrepris d’apprendre la méditation de pleine conscience avec moi avec le cycle « 2 mois pour une vie nouvelle », il me disait que cet été il allait passer un temps seul, en silence, dans la montagne, pour approfondir sa pratique, effectivement je pense qu’il est prêt pour ça, ça m’a beaucoup réjoui parce que c’est indispensable pour faire ça de temps en temps.

D’autant plus lorsqu’on a une vie très exigeante qui met dans l’action mondaine en permanence, on est très sollicité. De temps en temps ça permet de se ressourcer.

Mais en tout cas, évitez d’avoir des paroles futiles. Utiliser sa parole quand on en a besoin, soit à bon escient, et le reste du temps être économe de sa parole, ça permet d’écouter ce qu’il se passe autour de nous, de prendre conscience de ce qu’il se passe.

Quand on peut s’installer plus longtemps dans le silence, avec une petite pratique méditative de quelques minutes chaque jour, ça permet de prendre le temps d’aller regarder en profondeur ce qu’il peut se passer dans nous même, en particulier sur le plan mental. Le mental a souvent le contrôle sur nous-même, un peu comme un voleur qui viens nous dévaliser, on ne se sait pas comment s’y prendre pour qu’il arrête.

Mais si l’on pratique la méditation de manière suffisamment assidue, nous sommes habitués à l’observer et identifier là où se trouve le mental, qu’est ce qu’il se passe, comment il fonctionne; le mental se calme alors de lui-même, il se dit « quelqu’un m’observe je fais attention ». Et là, vous êtes en train de reprendre le contrôle de votre esprit et ceci est l’essence même du yoga .

Tout ça pour vous dire que le silence est quelque chose d’absolument indispensable, c’est vraiment une pratique majeure dès lors que l’on s’intéresse à apprendre la méditation pour être plus heureux au quotidien. On dit traditionnellement dans la philosophie du yoga qu’il est conseillé d’observer au moins une heure de silence par jour.

En tout cas, au niveau de notre habitude comportementale, essayons de ne pas être en train de parler en permanence… Lorsque l’on prétend  « faire » du yoga, mon conseil c’est d’arrêter de faire… Dans la pratique du yoga il ne s’agit pas tant de faire quoique ce soit que de simplement être.  C’est vraiment désastreux et si on a beaucoup de déboires dans notre vie, beaucoup d’échecs, d’insatisfaction dans nos relations avec les autres, c’est peut être le moment de commencer à être beaucoup plus économe dans ses paroles et être plus attentif à ce qu’il se passe en nous et autour de nous.

De toute façon, ce sujet c’est quelque chose que j’ai l’occasion d’approfondir largement dans la formation « 2 mois pour une vie nouvelle », c’est tellement important et si vous voulez vivre une expérience de transformation personnelle très importante je ne peux que vous encourager à  rejoindre cette formation de méditation où je vous donne les clés pour apprendre à installer un automatisme: celui de revenir à l’expérience du moment présent, celui de vous placer du point de vue de votre âme, celui de vous établir dans votre nature divine, votre essence où tout n’est que silence, paix, béatitude.

J’espère que vous avez aimé la vidéo, si c’est le cas cliquez sur J’aime, abonnez vous et partagez !

A bientôt mes amis !

* Sri Aurobindo et l’indépendance de l’Inde

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Bonjour chers amis, ici François professeur de yoga et expert de méditation et autres techniques de bien être. Aujourd’hui c’est le 15 août, et le 15 août c’est spécial parce que c’est l’anniversaire de l’indépendance de l’Inde, c’était el 15 août 1947, donc 68 ans. L’Inde était sous colonisation britannique pendant environ 2 siècles, et au milieu du XXe siècle, on avait promis à l’Inde, en échange d’une coopération à l’effort de guerre, qu’on pourrait lui donner son indépendance et, de manière connexe, comme on le sait tous, le mahatma Gandhi a eu une influence prépondérante pour ça. Il a beaucoup œuvré par le principe de la non-violence, qui est le premier principe du yoga, ce qu’on appelle l’ahimsa. Et ce principe qui était celui de la désobéissance civile, et à cette époque, quand l’Inde a obtenu son indépendance, il y a une division entre l’Inde et le Pakistan. Et au niveau du Pakistan, s’est retrouvée essentiellement concentrée la population musulmane dont celle qui vivait dans l’Inde d’aujourd’hui. Et au contraire, tous les gens qui étaient plus de confession hindoue et qui étaient dans cette zone qui est aujourd’hui le Pakistan… Il y a eu des mouvements de population qui se sont croisées, ça n’a pas été très facile, mais voilà un peu l’histoire, en quelques mots, mais je ne suis pas un spécialiste. Le 15 août, j’ai remarqué aussi il y a quelques temps, que c’était aussi une autre date anniversaire, c’est l’anniversaire de la naissance de Sri Aurobindo, c’est l’un des plus grands saints de l’Inde du XXe siècle, voire même de l’Humanité du XXe siècle. Il était né le 15 août 1872, il a quitté ce corps de l’époque en 1950. C’est intéressant parce qu’il a vécu l’indépendance de l’Inde, c’était 3 ans avant sa mort. Il a beaucoup participé à l’indépendance de l’Inde d’une certaine manière. Il était connu pour son enseignement qui est le yoga intégral, qui est un peu une synthèse des voies traditionnelles qui mènent au yoga : le karma yoga, le bhakti yoga, le jnana yoga, le raja yoga ; et donc, son travail était spécifique en ce sens que son enseignement se basait sur un travail sur les différentes composantes de l’être, c’est-à- dire les composantes physiques, émotionnelles, la composante mentale. De telle sorte que l’on s’ouvre à la conscience divine à partir d’en haut, comme pour la faire couler à partir d’en haut, là où elle se trouve et la faire descendre en nous. Alors que, traditionnellement, dans les voies qui mènent au yoga, on parle plus de réveiller l’énergie divine à partir de tout en bas, on situe ça à la base de la colonne vertébrale, là où se trouverait la kundalini shakti pour la réveiller, la faire remonter selon un trajet qui longe à peu près la colonne vertébrale, pour la faire s’ouvrir complètement au sommet du crâne. Sri Aurobindo, il faut savoir que je le lie à l’indépendance de l’Inde parce qu’il y a cette date, le 15 août, c’était également sa date de naissance. Mais il faut savoir que dès le début du XXe siècle, je crois vers 1905, Aurobindo était très engagé dans plein d’actions, dans une lutte, un combat politique, et même en 1906, c’était le premier à demander publiquement l’indépendance de l’Inde. Après, il était tellement vindicatif qu’il a fini par être emprisonné pendant plus d’un an et c’est là qu’il a pu avoir ses premières expériences de réalisation spirituelles très importantes. C’est absolument passionnant, l’enseignement que nous a laissé Sri Aurobindo est son histoire. Et si vous voulez en savoir un peu plus, vous pouvez trouver facilement des livres. Ce qui est intéressant, c’est qu’on avait un être très avancé spirituellement, qui était l’un des principaux disciples de Sri Aurobindo, c’était un français, il s’appelait Satprem. Ça peut être intéressant si vous voulez aller plus loin, si le cœur vous en dit, de lire Sri Aurobindo, ou l’Aventure de la conscience, c’est Satprem qui l’a écrit. Je vous le mets dans la description de la vidéo. Aujourd’hui, je voulais vous parler du 15 août et avoir quelque chose d’intéressant à vous dire à ce sujet-là. J’espère que ça vous a plu, si c’est le cas cliquez sur J’aime et abonnez vous si c’est pas fait, et laissez un commentaire, pour me dire si ça vous a plu ou non par exemple.Je vous retrouve demain pour une prochaine vidéo, au revoir mes amis !