Articles

Yoga Lyon ♡ En route pour une visite à Auroville ♡

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

En route pour Auroville

Voilà, on est sur la route qui nous mène à Auroville, on n’est plus très loin.

Vous pouvez peut être observer que c’est beaucoup plus naturel l’environnement…
Ça saute parce qu’il y a toujours un dos d’âne de temps en temps, heureusement d’ailleurs…

Vous voyez, c’est beaucoup plus verdoyant, la terre est rouge, on est dans un environnement bien plus naturel, c’est sympa.
Et encore, depuis quelques années ils ont vraiment aménagé pour que les routes soient plus facilement empruntables. Avant c’était tout comme ça, juste de la terre.

Je pense qu’on en a encore pour quelques minutes pour arriver à ce qu’ils appellent le Visitors Center. C’est un endroit un peu central qui est près de la Mairie d’Auroville. Il a plein de magasins, de possibilités de se restaurer, il y a même un côté d’Auroville qui est un peu Disneyland aussi. On se demande même des fois si on est en Inde parce que il y a une grosse majorité d’occidentaux quand on est au centre d’Auroville.

Sri Aurobindo et Auroville

Mais on n’y va pas que pour ça, on y va aussi pour comprendre aussi un peu plus ce qu’est Auroville, bénéficier de cette visite guidée et rencontrer Manoj qui a joué dans un film d’ailleurs.

Il a joué dans un film qui relatait la vie d’Alexandra David Neel, qui, à un moment dans son périple entre le Tibet et l’Inde, lorsqu’elle se trouvait à Pondichéry, a eu une courte entrevue avec Sri Aurobindo, qui est l’un des plus grand saints du XXe siècle, qui est connu pour ce qu’il a appelé le yoga intégral qui est un synthèse de tous les yogas traditionnels.

Et dans ce film, la personne qui jouait le rôle de Sri Aurobindo, c’était Manoj.

Alors Manoj, la dernière fois que je l’ai rencontré il y a une petite semaine…

Je vous refais une vidéo dans quelques minutes parce que là on est sur le point d’arriver. A tout de suite.

Là nous sommes arrivés à Auroville. Voici les petits tuk-tuk avec lesquels on est venus jusqu’ici.  

Je vous laisse découvrir, ici il y a un petit jardin avec surtout des plantes, très chouette, vous voyez c’est très verdoyant.

On va se diriger vers ce que je vous ai dit, vers le Visitors Center. On en a pour environ 2 minutes, on va faire ce petit trajet ensemble.

Témoignage d’Olivier

T’es content d’être là Olivier ?

(Je précise Olivier est un élève qui suit les cours de yoga à Lyon; il a aussi suivi le cycle « 2 mois pour 1 vie nouvelle »,  une formation pour apprendre à méditer et développer de nouveaux automatismes pour être plus heureux au quotidien et expérimenter globalement plus de Bonheur dans sa vie. )

O : Oui, super content !

F : Ça change un peu non ? Qu’est ce que t’en penses ? L’environnement entre Pondichéry et Auroville… c’est… quelle impression ça te fait de découvrir cette nature ici ? Est-ce que tu t’attendais à avoir ça comme ça ?

O : Je m’attendais… Je savais pas trop à quoi m’attendre en fait. Là c’est vrai que c’est apaisant, c’est super fleuri, y a plein de plantes, c’est très agréable.

F : Oui c’est très chatoyant ! Bon je parle avec Olivier mais j’ai mis la priorité à vous montrer la nature. Olivier vous l’avez peut être repéré au passage sur une vidéo je pense hier, tu sais on avait fait la vidéo sur Ama avec les noix de cooc. A un moment donné je pense que t’étais dessus, je t’ai donné une noix de coco parce que j’en avais déjà prise une.

O : Ah oui !

F : Alors je fais un petit plan sur Olivier, voilà Olivier !

O : Salut tout le monde !

F : On continue notre chemin….

La beauté des lieux

Voilà je prends le temps, parce que c’est vraiment sympa à partager, enfin je trouve. Vous me direz en commentaire vous aussi si vous apprécié de découvrir ça avec nous parce qu’en quelque sorte c’est aussi la possibilité pour vous de vivre ça un peu, peut être pas comme si vous y étiez mais à mi chemin entre le fait d’être au courant de rien et de voir ces vidéos. Ça permet de partager un peu quand même.

C’est vraiment joli…

Et tout est clean, tout est propre, alors qu’en Inde ils ne font pas toujours très attention aux déchets, aux choses comme ça, ils n’ont pas toujours l’habitude de jeter les choses dans les poubelles systématiquement… Quoi que chez nous bon, ça peut être encore amélioré, parfois ils jettent les bouteilles de plastique par terre et bon…ma foi c’est normal, c’est un mode de vie, c’est comme ça, ils ont encore des progrès à faire.

Alors, Auroville Visitors Center. On va pouvoir rentrer par ici parce que je vois que les grilles sont ouvertes.

Vous voyez ici qu’encore une fois tout est aménagé pour faire en sorte que ce soit vraiment agréable à quiconque se rend sur les lieux.

Tiens vous voyez Manoj, il me voit au loin il me fait un petit signe, donc on arrive vraiment en même temps sur cet endroit.
Vous voyez Manoj doit être avec sa compagne là.

Voilà. On est vraiment synchros, je pense que ce n’est pas pour rien qu’on se connait, c’est qu’on est vraiment synchronisés. Vous voyez Manoj devant moi avec sa compagne.

Un petit tour d’horizon. Voilà.

Je vous quitte, je vais faire quelques photos avec Manoj, on va passer un moment tous ensembles.

Je vous retrouve pour une prochaine vidéo très bientôt !

Yoga Varanasi – un merveilleux yogi partage son expérience

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

* Les 5 principes du Yoga selon la tradition Sivananda

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Yoga Sivananda: Les 5 principes

Si vous recherchez un cours de yoga Sivananda à lyon, vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être. Je vous retrouve pour une petite vidéo, je suis ici à 1300m d’altitude, c’est très boisé, il y a beaucoup de sapins et de végétation. Ainsi, Il faut juste faire attention qu’il n’y ait pas de vipères qui traînent par ici. Je voulais revenir sur la définition du yoga.

Quelques précisions

Parce que quand je vous ai donné la définition du yoga lors d’une précédente vidéo, je vous ai dit que c’est l’union de l’âme individuelle avec l’âme universelle. C’est joli, comme ça, effectivement c’est ça. Autrement dit,  s’il on commence le yoga comme une philosophie purement non dualiste, cela peut se révéler difficile à comprendre… C’est bien pour ça que parfois, on vulgarise les choses…

Donc on parle de yoga quand on parle de postures, de techniques de respiration, de relaxation par exemple. C’est simplement pour avoir un langage qui est accessible à la compréhension de tout le monde, pour simplifier les choses. Ce n’est pas rigoureusement exact dans l’absolu, mais d’une manière relative c’est accepté, parce que ma foi, pratiquer le yoga de cette manière, à travers des exercices physiques, des respirations, de la relaxation, pratiquer un certain mode de vie, et bien c’est en quelque sorte comme un pont qui va nous permettre de cheminer de niveau de compréhension de là où nous nous trouvons vers un autre mode de compréhension qui nous échapperait totalement si on n’avait pas quelque chose pour faire le lien. Prenons le comme ça.

Swami Vishnu Devananda

Je voulais revenir sur une définition que Swami Vishnu Devananda a fait du yoga et de la pratique que l’on doit en faire nous, à notre niveau. Pour préciser, déjà, Swami Vishnu Devananda est l’un des principaux disciples d’un grand saint Indien qui s’appelait Swami Sivananda.

Swami Vishnu Devananda a diffusé le yoga, c’est son maitre qui lui a demandé de partir en Occident, à un moment il lui a dit « les occidentaux sont prêts, va, tu dois répandre le yoga ». Il est arrivé au Canada, il n’avait rien. C’était autour de 1960…  Et depuis, cette organisation de yoga Sivananda est la plus grosse organisation au monde de yoga. C’est pour dire quelle activité Swami Vishnu Devananda a pu avoir pour développer le yoga, c’est quelque chose d’absolument immense. Il a eu le génie de rendre un enseignement assez hermétique très simple à la compréhension des gens, et en particulier à la compréhension du mental occidental.

les 5 principes de la pratique

 Lorsqu’il a parlé du yoga, pour définir ce qu’était le yoga, il a dit « déjà, sachez que ça s’appuie sur 5 principes essentiels ».

Ainsi, Le premier principe, c’est pratiquer des exercices physiques de manière correcte (on reviendra sur ce que c’est que correct un peu plus tard).

Ensuite, le second point, c’est pratiquer des exercices de respiration, là aussi de manière correcte.

Le troisième point, pratiquer la relaxation correcte.

Le quatrième point, c’est adopter une alimentation saine. Et lorsque Swami Vishnudevananda nous demandait d’adopter une alimentation saine, alors, au principal, ce qu’il nous demandait, c’est d’adopter une alimentation végétarienne. On pourra revenir dessus, c’est autre chose, c’est pas forcément facile à admettre pour tout le monde.

Le cinquième point, c’est pratiquer la pensée positive et aussi avoir une pratique méditative.

En synthèse:

– Exercices physiques corrects,

– Respiration correcte,

– Relaxation correcte,

– Alimentation saine,

– Pensées positives et méditation.

En conclusion

Voilà, en tous les cas moi je m’appuie sur cette façon de présenter les choses lorsque je transmets à travers mes cours de yoga Sivananda à Lyon… Tout ça, bien sûr, lorsque vous faites des formations approfondies de yoga, c’est largement développé. Là c’est un peu comme si je vous donnais 5 titres. Mais retenez ça, ça vous permet de clarifier de manière extrêmement basique les choses sur quelle doit être la pratique de son yoga, lorsqu’on veut cheminer vers le Yoga avec un grand Y, c’est-à- dire vers l’union, eh bien on doit commencer par ça. J’espère que cette vidéo vous a plu. Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur J’aime et à vous abonner pour être mis au courant des dernières vidéos sorties.

 

Adieu aux rhumes grâce à jala neti, un kriya de hatha yoga!

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Jala Neti, un kriya du hatha Yoga

Si vous êtes de Lyon rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour chers amis, François expert de yoga, de méditation et autres techniques de bien être. Aujourd’hui je vais vous parler d’une technique de hatha yoga, une technique de purification du corps. On appelle cela des kriyas, des techniques de purification du corps. On dit traditionnellement qu’il y a 6 kriyas, des kriyas pour nettoyer par exemple les yeux, le nez, les poumons, l’estomac ou les intestins. Aujourd’hui on va voir ce kriya du hatha yoga qui permet de nettoyer le nez, un kriya accessible à tout le monde, qui est assez simple et qui permet de drainer toutes les voies nasales par l’eau, simplement. Ça s’appelle jala neti.

Protocole

c’est simple, je vais vous montrer tout de suite. Il faut utiliser un petit ustensile, comme celui-ci, qui s’appelle un lota, dans lequel on va mettre de l’eau à peu près à la température du corps, donc environ 37°C, vous voyez que je suis en face d’un lavabo, je fais couler l’eau à peu près à température. Je fais tout en direct. J’ai donc rempli ce petit lota à une eau à environ 37°C. Ici, j’ai un récipient avec du sel marin, je prends une cuillère à café rase de sel marin que j’introduis dans mon volume d’eau ici, et je mélange bien. Ensuite, vous voyez ici l’embout adapté qui permet de fermer de manière hermétique une narine, ensuite, c’est important de bien lever son bras, mettre le bras dans le prolongement de l’épaule. Soyez tranquille, comme si vous vous placiez en relaxation, ouvrez la bouche, pensez un peu la tête et laissez l’eau couler naturellement, regardez. Voilà. Vous voyez, c’est simple, je me mouche un peu pour sécher ma narine. Ensuite, je peux faire de l’autre côté, quand je me suis mouché. J’ai fait dans une bassine sinon j’étais trop près pour vous montrer. Je me mouche dans le lavabo et ensuite je fais exactement la même chose de l’autre côté. Jala neti c’est vraiment très bien pour lutter contre tous les problèmes que vous pouvez avoir, les problèmes de sinusites, les rhumes, les allergies, ça peut vraiment vous apporter une solution toute simple. Si vous pratiquez une technique respiratoire, le pranayama qui est propre au yoga que ce soit nadi sodhana (la respiration alternée), anuloma viloma (respiration alternée avec rétention)  ou kapalabhati ( des expirations brusques et successives pour oxygéner les cellules et purifier les bronches) c’est bien de le faire aussi, et c’est bien de le faire le matin au lever, et avant les pratiques de méditation aussi si vous en faites.

Bien sécher les narines

Une fois que vous avez fait les deux côtés, c’est important de sécher soigneusement vos deux narines, je vais vous montrer comment dans une autre petite séquence, que je vais prendre dehors où j’ai un peu plus de place, je vous montre ça dans des conditions plus confortables. A tout de suite. Donc vous avez fait jala neti narine droite et gauche. Je vais maintenant vous montrer comment, après avoir fait ce nettoyage des deux narines, comment sécher le nez correctement. Il faut vous mettre accroupi comme ceci, les pieds espacés d’une largeur d’épaule, les mains posées sur les cuisses, les coudes qui sont portés légèrement en dehors, le dos bien plat pour relever la tête, vous fermez la bouche. Vous allez faire 3 expirations brusques en relevant bien la tête, comme ceci. Puis 3 expirations brusques en rentrant le menton vers la poitrine. 3 expirations brusques en tournant la tête vers la droite. 3 à gauche. Et ensuite vous répétez cela deux fois. Tout le cycle qu’on vient de faire, vous le faites 2 fois. Devant, derrière, à droite à gauche. On recommence encore une fois ensemble. Une dernière fois. Voilà. On a tout fait, les narines sont asséchées, propres. Vous pouvez vraiment sentir la différence, testez, vous verrez. Ça fait vraiment une différence. J’espère que vous avez aimé cette vidéo, si c’est le cas, cliquez sur J’aime. Si vous n’êtes pas encore abonné, abonnez-vous. Laissez des commentaires, n’hésitez pas à poser des questions, j’y répondrai volontiers.

 

* Yoga: combien de fois par semaine?

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, ici François, expert de méditation, de yoga et de relaxation à lyon.

Je vais aborder aujourd’hui une question qui est souvent posée, à savoir lorsqu’on vient une fois par semaine au cours de yoga, est-ce suffisant pour progresser ?

Déjà, on pourrait se dire, progresser par rapport à quoi ? Parce que bon, chacun se fait une idée plus ou moins précise de ce que le yoga peut apporter et surtout plus ou moins complète. On va dire que pour la plupart d’entre vous, ce que vous cherchez par la pratique hebdomadaire du yoga, une fois par semaine, c’est déjà de pouvoir se faire circuler l’énergie et avoir l’impression de mieux gérer le stress, très basiquement.

Après ça passe par un travail sur le corps, où on va assouplir un peu le corps petit à petit et d’autres personne me posent la question « pour trouver plus de mobilité, pour assouplir, est-ce qu’une fois par semaine ça va suffire ? »

Et bien oui ! Parce que ça fait peut être 20, 30, 40, 50 ans que vous faites rien du tout.
Alors entre faire rien du tout pendant des années et d’un coup venir une fois par semaine, c’est 50 fois dans une seule année, ça fait une grosse différence, c’est clair.

Après, bien entendu, dans les activités physiques ordinaires, on dit habituellement qu’une fois par semaine c’est juste un entretien à peine, 2 fois par semaine on progresse doucement et si on veut progresser un peu plus il faut faire 3 fois par semaine. Dans les activités physiques ordinaires, on parle souvent d’une telle fréquence pour s’entraîner. On pourrait parler d’entraînement mais les exercices physiques que l’on pratique dans les séances de hatha yoga, on les pratique de manière totalement différente, en tous cas tel que j’enseigne le yoga à Lyon.. On les pratique en permanence, en tout cas dans les cours de yoga à Lyon c’est comme ça que je fais et c’est comme ça qu’il est souhaitable de faire, il faut faire participer toutes les composantes de son être.

C’est-à-dire que, trop souvent, dans les activités physiques ordinaires, on met en mouvement le corps, on voit des gens qui écoutent de la musique, ils dansent à moitié, ils partent ailleurs, ou même certains discutent avec leurs collègues d’entraînement, d’autres passent leurs coups de téléphone, d’autres sont sur un tapis roulant et regardent une émission en courant sur le tapis.
Ou la personne est là, on n’a pas forcément l’impression qu’elle fait autre chose en même temps que son exercice physique, mais pour autant, intérieurement il se passe plein de choses, le mental est occupé par un tas de pensées, mais bon, le mental n’est pas là avec le corps. Et donc, l’efficacité que l’on obtient, ne serait-ce que sur le plan physique, sur l’assouplissement du corps, entre le fait d’avoir le corps qui fait un mouvement et que toutes les autres composantes de notre être sont partout ailleurs et le fait d’être pleinement, le mental, le corps, ensemble, et même le plan émotionnel, être à l’écoute de l’énergie qui circule et mettre tout ça ensemble, être en intériorisation et en communion avec son corps, dans toutes les composantes de notre être, ça produit un résultat complètement démultiplié.

J’expliquais hier à un cours qu’entre pratiquer une fois par semaine comme ça et pratiquer 3 fois par semaine comme on pratiquerait une activité physique ordinaire, eh bien de manière très surprenante on a beaucoup plus de résultats qui se voient sur le corps en une fois par semaine quand on a vraiment l’intériorisation: cela révèle toute la différence qui existe entre les exercices physiques ordinaires et les exercices physiques du yoga lorsqu’il sont conduits de manière correcte.

Donc soyez rassurés, si vous venez une fois par semaine, vous allez vraiment progresser de manière extrêmement notable, si vous avez du mal par exemple à monter les jambes vers le haut, à prendre cette position qu’on appelle la posture sur les épaules, la posture de la chandelle, et que c’est difficile pour vous de décoller ou alors vous avez très peu de flexibilité, vous allez être vraiment surpris de voir comment vous allez progresser.

Bien entendu, quand je dis qu’il faut venir une fois par semaine, c’est pas une fois par semaine une fois sur 3, parce que dans un tel cas ça devient une fois et demi par mois. Je parle de vraiment venir une fois par semaine au cours de yoga. Dans notre cours de yoga, on garantit au moins 38 semaines de cours sur chaque cycle annuel donc bon, venez une fois au moins comme ça. Ensuite, bien entendu, si vous avez envie d’approfondir un peu plus, si vous pensez que vous pouvez faire 2 séances de yoga par semaine, que vous vous êtes prouvé à vous-même que vous êtes discipliné pour venir une fois par semaine et que vous souhaitez venir 2 fois par semaine pour aller plus loin, et bien vous le pouvez.

Au-delà de 2 fois par semaine, parce que dans certains centres de yoga il y a des formules illimitées, ça existe dans les grandes capitales comme à Paris ou dans le reste de l’Europe, il y a des studios de yoga qui sont immenses, tellement immenses avec des moyens tellement énormes qu’on offre des possibilités de participer de manière illimitée.
Ici à Lyon ça n’existe pas à ma connaissance ou alors sur des formules qui sont beaucoup plus onéreuses que celles qu’on propose le plus souvent.

La question de faire plus de 2 fois par semaine, après c’est autre chose. Si on considère le yoga de manière véritable, si on a bien compris ce que c’est que le yoga, que c’est vraiment une pratique de yoga qu’on veut faire, c’est-à-dire travailler sur toutes les composantes de son être, et en particulier la composante la plus profonde, la composante spirituelle. Eh bien, il y a un travail spirituel à faire, et, au-delà de 2 fois, je considère que bon, il faut faire un travail autonome chez soi, c’est pas la peine de venir 3 fois ou plus dans un studio. En effet, l’étape suivante, c’est vraiment développer l’autonomie, la responsabilisation, et donc faire ça en dehors du cadre.

Voilà ce que j’avais à partager avec vous. J’espère que ça vous a aidé, clarifié un peu cette question que beaucoup d’entre vous ont.

Si vous avez aimé, cliquez sur J’aime, n’oubliez pas de vous abonner à la Chaîne YouTube

* Combien valez-vous? Yoga hatha à Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, ici François, votre professeur de yoga et de méditation à lyon. Aujourd’hui, je voulais partager avec vous  quelque chose que j’ai vécu et qui m’a totalement interpellé, et la question aujourd’hui est: combien valez-vous ? Figurez-vous qu’aujourd’hui, pour faire des vidéos de yoga et de méditation qui soient plus agréables, j’ai voulu investir dans un peu de matériel, donc je me suis rendu dans un magasin spécialisé dans le 7ème arrondissement de Lyon pour trouver un téléphone qui ait une belle définition, j’avais le choix entre plusieurs modèles, et j’étais face à un vendeur qui m’a proposé 3 modèles; lorsque j’ai demandé une remise sur certains appareils il faisait 30 ou 40€ de réduction. Vous savez, je le vois basculer en méditation profonde… puis prendre sa calculette, comme ça, il tape le prix normal, il retape et il me sort 10€ de moins. Je le regarde, et je lui dit « mais c’est 10€ de remise ? », je lui dis « mais c’est ça que vous appelez une remise ? ». Je pensais être bien parti dans la négociation et figurez-vous qu’il m’a scotché ce vendeur. Il m’a dit « mais attendez, 10€, c’est une heure de travail, et encore, une heure de travail bien payé ». Et là, je dois dire que ça m’a fait tilt quelque part. Je me suis dit qu’il avait raison ce gars. Quand vous avez la moitié de la population qui est rémunérée au SMIC, c’est 8€ net de l’heure, 10€ c’est bien payé. A 150h par mois, ça fait 35h par semaine, on a 1500€ nets quoi. Si vous êtes un chef d’entreprise et que vous bossez un peu plus, vous êtes à 250h par mois, ce qui n’est pas rare, vous êtes à 2500€ net par mois. Alors est-ce que finalement…moi ça m’a vraiment interpellé parce que j’me suis dit « oui, 10€ ça a de la valeur en fait ! ».Alors j’ai retourné la question dans l’autre sens et je me suis dit… finalement, j’ai pas une bonne représentation de ma valeur au travail. Parce que pour moi 10€ c’était pas grand-chose. Et en vérité je me suis rendu compte que j’étais pas payé grand-chose au SMIC, et c’est mon cas en ce moment.  Et là, ça me fait vraiment avancer. Je me dis que je mérite vraiment un peu plus que ça. Pour moi, une heure de travail, bon, ça serait plutôt, 30 ou 40€, ça veut dire que si je suis salarié ce serait plutôt 4000€ et si je suis à mon compte 8000€.Bon, bref, je crois qu’il m’a rendu un fier service ce vendeur. Je ne sais pas pour vous, si vous allez partager le même point de vue que moi, aussi bien ça ne vous interpellera pas plus que ça. Mais pour ceux d’entre vous que ça interpelle comme moi, eh bien peut-être que vous avancerez aussi dans votre réflexion, et peut-être que ce sera un élément déclencheur pour aller plus loin et vous épanouir plus professionnellement, en tout cas valoriser plus ce que vous faites, et aspirer à être rémunéré un peu plus, même si c’est pas toujours facile de nos jours. Enfin bon, c’est un grand débat, mais voilà, c’était une expérience que je voulais partager avec vous. N’oubliez pas, demain je refais une vidéo, ce sera super intéressant, soyez au rendez-vous. Merci de m’avoir écouté encore une fois, je vous dis à très bientôt, bonne soirée ! On est en plein été, il faisait 40°C dans la journée, là on a presque l’impression que c’est doux, il fait plus que 30° et je vais pratiquer un vrai exercice de méditation de pleine conscience guidée par cette fraîcheur… Il est  pratiquement 22h, donc bonne nuit à tous. Je serai ravi de vous reparler à nouveau demain. Au revoir mes amis!

PS: N’oubliez pas que j’organise des séjours de yoga et de méditation plusieurs fois l’an… que vous soyez novice ou que vous ayiez déjà pratiqué la méditation à Lyon avec moi-même ou un autre professeur, ou encore que vous ayiez pratiqué une retraite de méditation vipassana, vous êtes bienvenus!

* Calmer le mental et reprendre le contrôle – mindfulness

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Bonjour mes amis, François, professeur de méditation et de yoga à Lyon.

Comme d’habitude je continue cette série de vidéos pour répondre à un certain nombre de questions que vous avez, un certain nombre de préoccupations, des besoins que vous exprimez et très souvent vous me dites « je suis envahi de pensées, de choses dans ma tête, j’ai l’impression que je n’arriverai jamais à contrôler ce mental et parfois c’est vraiment trop. Je vais vous donner une petite clé ici,  une technique de méditation que nous utilisons également volontiers à l’occasion des cours de yoga que je donne à lyon; cette pratique de yoga est quelque chose de tout simple que vous pouvez faire tous les jours. Et avec un peu de persévérance , petit à petit vous allez voir que tout ça va s’apaiser.

Avant de vous expliquer cette technique toute simple, dont vous avez peut être même déjà entendu parler, je voudrais faire un petit point sur qu’est ce qui se passe, pourquoi c’est comme ça, sans tout vous expliquer mais de manière très simple en m’appuyant sur ce que nous enseigne la philosophie du yoga. C’est-à-dire qu’on vit sur le plan de l’univers et que toutes les choses qui se manifestent sur ce plan sont constituées de 5 éléments : un élément existence, existence fondamentale ; un élément connaissance, connaissance primordiale ; un élément félicité qui imprègne tout ; et il y a aussi l’élément forme.

On dit que pour avoir accès à cette reconnaissance de notre nature, de qui nous sommes, il faut se débarrasser du nom et de la forme. Il faut aller au-delà du nom et de la forme. Ce qui nous empêche d’aller à la rencontre de notre vraie nature, c’est cette identification que l’on fait à son propre corps, à son mental, on est très attaché à tout ce que l’on voit, appréhende de manière physique, ce qu’on aperçoit, touche, tout ce qui constitue le plan de la forme.

On est très attaché aussi, on s’identifie beaucoup à notre mental, à tout ce qui est conceptualisation, les mots, les noms que l’on donne aux choses, les concepts, etc. Le résultat c’est que finalement, on se sert pas correctement de cet outil merveilleux qui est notre mental, c’est-à-dire qu’en quelque sorte c’est lui qui se sert de nous et c’est finalement comme si l’outil avait pris possession de nous même et nous accaparait totalement: le propos de la méditation est précisément de rétablir un rapport beaucoup plus juste avec ce mental pour qu’il nous aide au lieu de nous asservir.

Pour se libérer, pour vivre avec un peu plus d’espace et être moins dépendant de son mental, il faut déjà prendre conscience que nous ne sommes pas ce mental.

Qu’est ce qu’il faut faire ? Il faut déjà prendre un peu de recul et une position un peu différente, se placer en observateur et surveiller le mental et regarder comment il fonctionne… ceci est indispensable pour cheminer vers le yoga à travers ces pratiques internes qui visent à comprendre comment fonctionne notre esprit.
Regarder aussi qui est le penseur, peut être. Ici, quand on arrive à faire ça, tout de suite on voit bien qu’on vit dans un niveau de conscience qui est déjà un peu plus élevé. Je ne vais pas entrer en détail là dedans parce que ça mettrait aussi en jeu la notion de vision profonde, mais, avant tout, ce que l’on a besoin de faire c’est de calmer ce mental, le fonctionnement de son mental, comme arriver à éduquer ce cheval fou et faire en sorte qu’il ne parte pas dans tous les sens et qu’on puisse le canaliser.

La toute première chose que l’on fait pour calmer le mental, c’est d’utiliser un support de méditation. Parce que si on ne prend pas de support on aura beaucoup de mal, on n’est pas habitué à aller s’installer dans notre nature propre, dans l’état de béatitude de manière systématique comme ça, c’est impossible; donc on a automatiquement besoin de support pour commencer. Donc vous avez certainement entendu parler de ce support qu’on utilise qu’ est la respiration. Parce que c’est quelque chose de toujours disponible, on peut s’en servir à tout moment, je vous l’ai expliqué dans certaines vidéos, la respiration c’est ce qui fait le lien entre notre âme et le corps physique. C’est aussi pour cette raison un support très intéressant.

Qu’est ce qu’on peut faire avec la respiration ? On peut porter une attention très importante sur la respiration. Et puis compter sa respiration. Pourquoi ? Parce que les premiers temps peut être, on va se rendre compte qu’on va compter 2, 3, 5 respirations et tout d’un coup on ne sera plus où on en est de notre compte.
Ça permet de jauger et de prendre conscience de cette agitation mentale, qu’on part ailleurs et qu’on oublie déjà ce qu’on avait décidé de faire. Le fait d’en prendre conscience c’est déjà très puissant. Parce qu’au fond le problème n’est pas tant d’être concentré ou pas, c’est de savoir quand on est concentré ou non. Quand on se rend contre qu’on est pas concentré, ce n’est pas grave, on prend déjà conscience des choses. Le mot clé c’est avoir conscience des choses.

Donc, je suggère de faire cette pratique, on dit traditionnellement de se concentrer et de compter jusqu’à 21 respirations, de cette manière.

Vous inspirez. Intérieurement vous pouvez compter 1, puis vous expirez et vous comptez 1.
Vous inspirez, vous comptez 2, vous expirez et vous comptez 2.
Vous inspirez, vous comptez 3, vous expirez et vous comptez 3.

Et ainsi de suite, 4, 5, 6.

Peu importe que vous gardiez la concentration ou pas, bien sûr vous placez l’intention qui est de garder la concentration et vous pourrez très bien perdre votre support, c’est pas grave, au moment où vous vous rendez compte que vous perdez votre support, vous recommencez. Si vous vous êtes arrêté à 5, vous recommencez, comptez 21-5, vous allez jusqu’à 15-16 et je reprends, tranquillement, comme si je refaisais l’exercice pour la toute première fois, sans me formaliser en quoi que ce soit.
Je garde l’esprit ouvert, et je fais les choses comme si je les faisais pour la première fois.

Et être tranquille.

Je suis bien certain que si vous expérimentez ça sérieusement et en particulier si vous l’avez jamais fait, vous allez faire un tas d’expériences, vous allez avoir un tas de questions et surtout ne restez pas seul avec ça, posez moi vos questions dans les commentaires, n’hésitez pas. Je répondrai volontiers à l’occasion d’une autre vidéo, celle-ci est déjà longue.

N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires pour que je puisse vous aider si vous expérimentez ça. Faites le, vous allez voir à quel point c’est puissant, ne serait-ce qu’au bout de quelques jours, vous aurez le sentiment de reprendre le contrôle de votre vie, tout simplement. Parce que quand on prend le contrôle du mental, on prend le contrôle de notre vie.

J’espère que cette vidéo vous a plu, je vous invite à cliquer sur J’aime, vous abonner, partager la vidéo et à laisser vos commentaires.

Merci, a bientôt mes amis !

* Chérissez vos émotions! par François Yogacharya Lyon

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Chers amis bonsoir, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Je voulais vous parler aujourd’hui de comment traiter les émotions avec le yoga ou comment établir un rapport différent avec ses émotions pour les transformer et faire en sorte qu’elles soient vraiment bienvenues, surtout quand ce sont des émotions qui sont d’habitude dérangeantes comme de la colère, de la tristesse, à moindre degré ça peut être de l’agacement.

Je vais vous proposer de commencer par faire l’expérience sur des petites choses, pas sur des choses insurmontables. Prenez le temps de faire les choses progressivement.

Prenons déjà l’agacement, si régulièrement il y a une situation où une personne vous agace franchement, il y a une autre manière d’aborder les choses qui est celle que nous enseigne le Bouddha; cet enseignement est très bien retransmis par ce grand maître bouddhiste qui s’appelle Thich Nhat Hanh. Il utilise cette métaphore et nous explique : quand une maman a son bébé qui pleure, que fait la maman ? Elle va voir son bébé, elle le prend dans ses bras, le chéri, le berce, lui accorde toute sa présence. Elle va lui parler, avoir des pensées et mots tendres, il y a toute cette tendresse qui va émaner du fond d’elle-même envers son bébé, elle va lui parler, lui dire « je suis là pour toi, je t’aime, maman est là, dis moi ce qu’il ne va pas, je t’écoute, je vais m’occuper de toi ».

Ce que suggère Thich Nhat Hanh c’est de faire exactement la même chose avec ces petites émotions comme l’agacement.

Au lieu de mettre le couvercle dessus et de tout de suite s’occuper avec autre chose, aller passer des coups de fils à droite à gauche, regarder la télé, écouter de la musique, faire autre chose… Au lieu de cela, pratiquez l’union (autrement dit le yoga): On s’arrête, on regarde, on ouvre grand la porte à son émotion, on l’accueille comme n’importe quel autre ami, tous les amis sont bienvenus, que ce soit la joie, la colère ou la tristesse.
L’émotion est là, quand l’agacement est là, on laisse cet invité rentrer dans notre maison. On adopte cette attitude de la maman avec son bébé, on berce notre émotion, on la regarde, on lui parle, on lui dit « je suis là pour toi, je t’aime », on prend notre regard profond, on regard ce qu’il y a derrière, de la même façon que la maman, au bout d’un moment, en pratiquant cette présence, elle se rend compte de ce qui ne va pas avec ce bébé, qu’il a faim ou soif par exemple, trop chaud, etc.

Là aussi vous allez rentrer à la découverte de ce fonctionnement qui vous amène à être agacé, à comprendre l’agacement. A devenir vraiment familier. Quand on veut finalement mieux s’aimer, il faut apprendre à mieux se connaître et donc en pratiquant cette observation on arrive petit à petit à voir ce qu’il se passe, à mieux se connaître, mieux se comprendre et mieux s’aimer petit à petit. Avec le temps, tout ça se pacifie, finalement on met la graine de la pleine conscience à prendre soin de ses émotions pour vraiment pouvoir les transformer, les transmuter.

Avec ça, on peut beaucoup évoluer déjà. De manière simple.

Alors j’espère que cette vidéo vous a plu, faites l’expérience, regardez quelle différence ça peut faire dans votre vie. Si cette vidéo vous a plus, qu’elle est utile, cliquez sur J’aime, abonnez vous et partagez là pour qu’elle serve au plus grand nombre et que ça contribue à promouvoir cette chaine.

A bientôt mes amis, au revoir !

A quoi sert le silence?

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Chers amis bonjour, François, expert de méditation et de yoga à lyon.

Je voulais vous parler aujourd’hui de la parole.

L’organe de la parole est quelque chose d’extrêmement puissant. De la même façon je parlais de cette arme à double tranchant qu’est le mental et bien la parole c’est la même chose. En réalité, la parole c’est ni plus ni moins qu’un outil d’expression et qui permet parfois de traduire notre activité mentale sans même qu’on s’en rend compte et bien souvent on parle de manière assez incontrôlée.

Alors, à ce sujet Swami Vishnu Devananda qui est l’un des précurseurs du yoga en occident et qui est aussi à l’origine de la création de cette fabuleuse organisation de yoga qui est la tradition Sivananda qui disait, il parlait de diarrhée verbale, pour dire que cette parole on la maîtrisait pas et surtout on ne la contrôlait pas.
Et qu’elle est une arme, elle aussi à double tranchant, en ce sens qu’elle peut produire beaucoup de dégâts.

Au sujet de tout ce qui peut être les disputes, querelles, drames voire même les guerres. Est-ce qu’il n’y a pas à l’origine de tout ça une expression de la parole ? Qui fait que, la parole étant incontrôlée, les choses peuvent très vite dégénérer, on ne comprend pas, on interprète mal, on n’as pas le temps de comprendre ce qui nous est dit, on répond du tac au tac. Et bien souvent, comme je dirais, ça monte en mayonnaise et les résultats ne sont pas bons du tout.

Finalement, le fait de ne pas contrôler cette parole, c’est aussi l’expression d’un mental qui fait un peu ce qu’il veut, sur lequel on n’a aucun pouvoir et qui nous maintient dans cette errance totale. Ça nous empêche d’être en connexion avec notre être profond, avec notre âme. Si on ne fait pas le silence de temps en temps, de s’abstenir, de s’installer dans le silence, comment on peut pratiquer cette observation qui est nécessaire pour reconnaitre notre nature profonde ? C’est impossible. Vous savez parfois on parle de méditation transcendantale, mais là on parle, on parle, on parle…. comment voulez-vous transcender quoi que ce soit si  vous ne commencez pas par vous établir dans le silence? C’est une condition minimale pour pouvoir descendre dans les couches les plus profondes de notre être non?

Si on veut se connecter à son âme, si on veut faire un travail spirituel et cheminer correctement, il est indispensable d’observer des périodes de silence. Et récemment, ça m’a beaucoup réjoui de voir qu’un ami qui m’a écrit récemment, qui, il y a quelques temps avait entrepris d’apprendre la méditation de pleine conscience avec moi avec le cycle « 2 mois pour une vie nouvelle », il me disait que cet été il allait passer un temps seul, en silence, dans la montagne, pour approfondir sa pratique, effectivement je pense qu’il est prêt pour ça, ça m’a beaucoup réjoui parce que c’est indispensable pour faire ça de temps en temps.

D’autant plus lorsqu’on a une vie très exigeante qui met dans l’action mondaine en permanence, on est très sollicité. De temps en temps ça permet de se ressourcer.

Mais en tout cas, évitez d’avoir des paroles futiles. Utiliser sa parole quand on en a besoin, soit à bon escient, et le reste du temps être économe de sa parole, ça permet d’écouter ce qu’il se passe autour de nous, de prendre conscience de ce qu’il se passe.

Quand on peut s’installer plus longtemps dans le silence, avec une petite pratique méditative de quelques minutes chaque jour, ça permet de prendre le temps d’aller regarder en profondeur ce qu’il peut se passer dans nous même, en particulier sur le plan mental. Le mental a souvent le contrôle sur nous-même, un peu comme un voleur qui viens nous dévaliser, on ne se sait pas comment s’y prendre pour qu’il arrête.

Mais si l’on pratique la méditation de manière suffisamment assidue, nous sommes habitués à l’observer et identifier là où se trouve le mental, qu’est ce qu’il se passe, comment il fonctionne; le mental se calme alors de lui-même, il se dit « quelqu’un m’observe je fais attention ». Et là, vous êtes en train de reprendre le contrôle de votre esprit et ceci est l’essence même du yoga .

Tout ça pour vous dire que le silence est quelque chose d’absolument indispensable, c’est vraiment une pratique majeure dès lors que l’on s’intéresse à apprendre la méditation pour être plus heureux au quotidien. On dit traditionnellement dans la philosophie du yoga qu’il est conseillé d’observer au moins une heure de silence par jour.

En tout cas, au niveau de notre habitude comportementale, essayons de ne pas être en train de parler en permanence… Lorsque l’on prétend  « faire » du yoga, mon conseil c’est d’arrêter de faire… Dans la pratique du yoga il ne s’agit pas tant de faire quoique ce soit que de simplement être.  C’est vraiment désastreux et si on a beaucoup de déboires dans notre vie, beaucoup d’échecs, d’insatisfaction dans nos relations avec les autres, c’est peut être le moment de commencer à être beaucoup plus économe dans ses paroles et être plus attentif à ce qu’il se passe en nous et autour de nous.

De toute façon, ce sujet c’est quelque chose que j’ai l’occasion d’approfondir largement dans la formation « 2 mois pour une vie nouvelle », c’est tellement important et si vous voulez vivre une expérience de transformation personnelle très importante je ne peux que vous encourager à  rejoindre cette formation de méditation où je vous donne les clés pour apprendre à installer un automatisme: celui de revenir à l’expérience du moment présent, celui de vous placer du point de vue de votre âme, celui de vous établir dans votre nature divine, votre essence où tout n’est que silence, paix, béatitude.

J’espère que vous avez aimé la vidéo, si c’est le cas cliquez sur J’aime, abonnez vous et partagez !

A bientôt mes amis !