Articles

Hatha yoga Lyon- règle n°7: trouver l’aisance dans la pratique – Francois yogesh Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

L’aisance

Bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Je vous retrouve aujourd’hui pour la 7e règle, hier on a parlé de la 6e règle, c’était l’union.

Pour faire ça, eh bien il y a quelque chose d’important qu’il faut réunir aussi, c’est l’aisance.

Placer l’esprit

L’aisance, ça passe en priorité par le fait de placer son esprit, parce que ce que l’esprit accepte, le corps va pouvoir l’accepter, et à ce moment là on va pouvoir trouver l’aisance dans une situation que peut être, de prime abord, où on ne sent pas dans l’aisance.

Et faire l’expérience justement, qu’il est possible de transformer les situations et que d’une situation qui pourrait être perçue comme difficile, si on place son esprit, on peut s’installer dans une aisance, qui, à notre grande surprise parfois, on se dit « c’est fou j’ai un pouvoir, il suffit que je place mon esprit » et l’expérience est différente, je me sens bien.

J’explique tout ça parce que parfois on est un peu tendu, on est en posture, on souffre, on se dit je ne suis pas dans l’aisance, on relâche la posture et finalement on n’est pas du tout actif dans ce qu’on fait, on n’a pas pris le soin, avant toute chose, de placer son esprit.

Donc dans l’aisance, mais ayant au préalablement placé son esprit, c’est-à-dire que si on est pas dans l’aisance mais qu’on n’a pas placé son esprit, eh bien plaçons déjà notre esprit pour nous détendre mentalement et puis faire l’expérience, qu’effectivement, en étant calme mentalement, le corps peut se relâcher vraiment de lui-même.

Seulement observer…

C’est-à-dire qu’il n’y a rien à faire. On place son mental, et après à la limite on regarde ce qu’il se passe. Et à notre grande surprise, on observe et on peut voir que le corps se relâche absolument tout seul sans qu’on ait fait quoi que ce soit.

L’aisance ça veut dire placer notre esprit. C’est aussi dans certaines choses qu’il faut vérifier, par exemple au niveau de mon visage, est-ce que je suis détendu ? Parce que je suis comme ça, ça ne favorise pas l’aisance.

Pour favoriser l’aisance, pour favoriser le placement du mental, il faut aussi bien détendre son esprit, c’est-à-dire avoir le front bien lisse et détendu, peut être laisser un petit espace entre les mâchoires, les relâcher, les détendre, et un sourire qui peut venir éclairer naturellement le visage.

Respirer calmement

Et puis aussi faire en sorte de régler sa respiration pour qu’elle soit continuelle, régulière, harmonieuse, quand on est attentif à sa respiration, là aussi ça favorise la tranquillité, le placement de l’esprit. Je vous donne un certain nombre d’éléments, et essayez d’y penser. Le visage lisse et détendu, les mâchoires desserrées, une respiration calme et régulière, je place mon esprit, je m’installe dans l’aisance.

Essayez de retenir cette petite phrase.

Voilà pour la 7e règle, je vous retrouve demain pour la 8e règle, à bientôt mes amis, au revoir !

 

 

Yoga Lyon ♡ Pourquoi « faire » du Yoga? ♡

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pourquoi « faire » du Yoga?

Bonjour mes amis !

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo que je vous fait en direct live, ça me permet de tester à nouveau la fonction Facebook Live qui m’avait fait défaut lorsque j’avais voulu faire une programmation. Effectivement ça semble marcher.
Si vous êtes là et que vous m’écoutez vous pouvez parfaitement participer, faire des commentaires et poser des questions !

La réponse est dans l’expérience

Aujourd’hui ce dont je voulais vous parler c’est pourquoi faire du yoga?
Vous avez vu que dans le titre j’ai mis « faire » entre guillemets, puisque bon, quand on pratique, si on peut dire ainsi, le yoga, il s’agit plus d’apprendre à nouveau à être qu’à faire quoi que ce soit.
Parce que notre blême en tant qu’être humain c’est justement qu’on est toujours occupé à faire quelque chose, on fait toujours quelque chose. C’est un peu ça qui nous pose beaucoup de tourments.

Pourquoi faire du yoga ? Déjà simplement, si vous faites l’expérience, vous n’aurez pas besoin d’avoir une réponse à cette question. Et ça montre bien qu’au travers de l’expérience on peut avoir des réponses qui sont au-delà des choses qui sont des explications orales, des choses conceptuelles.
On expérimente, ça nous fait du bien, à la limite qu’on puisse expliquer pourquoi ça nous fait du bien…est-ce que l’essentiel n’est pas que ça nous fasse du bien ?

Si ! Donc je vous encourage tous à faire directement l’expérience, moyennant quoi vous n’aurez pas besoin d’explication ni de vidéo, vous allez vous dire ouah c’est dingue, il faut régulièrement que je m’accorde un moment dans la semaine pour moi, pour rentrer dans cette expérience qui me permet de me sentir tellement bien.

Le corps et l’esprit ensemble

En fait qu’est ce qui se passe quand vous pratiquez une simple séance de hatha yoga ? Vous avez la possibilité de remettre ensemble toutes les composantes de votre être.

D’habitude dans quelle position se trouve-t-on ? On a notre corps qui est là, par exemple le mien est assis sur un banc dans un parc public, mais mon esprit est tout à fait ailleurs, mon esprit peut être à l’autre bout de la planète !
Non seulement il peut être ailleurs au niveau de l’espace mais au niveau du temps il peut être ailleurs, il peut être préoccupé par des pensées de l’avenir qui est complètement illusoire, parce que ma foi l’avenir on est quand même rare à savoir de quoi il peut être fait, pourquoi se préoccuper avec ça ? On se préoccupe inutilement de choses dont on ne sait rien, on ne sait pas ce qu’il va se passer.

On se préoccupe de choses qui n’existent pas. Parce que quand on parle du futur, les choses n’existent pas encore.

On peut aussi être occupé par des pensées qui sont de l’ordre du passé où là aussi on est dans des choses qui n’existent plus. Mais très rarement, on est là, en pleine présence, dans l’expérience du moment présent, dans ce qui nous est donné d’expérimenter là, maintenant.

Quand on est dans cette situation, par contre notre mental et notre corps sont vraiment en harmonie, ils sont là ensembles, et c’est une expérience qui permet à nouveau de se sentir plein, et quand on se sent plein, qu’est-ce qu’on expérimente ? On expérimente de la plénitude. Et quand on expérimente de la plénitude, c’est « ouah », on a l’impression qu’on est plein, que rien ne nous manque, tout simplement.
C’est énorme, et dans notre quotidien, dans notre mode de vie habituel, on n’a pas trop l’habitude de vivre ce genre d’expérience.

Un hygiène vitale minimum

Donc si vous faites ça il faut absolument une fois par semaine faire l’expérience, et quand c’est comme ça, ça change tout.

Et je dirais que c’est une hygiène vitale minimum que vous pouvez vous accorder, chaque semaine, prendre une heure et demie pour vous et faire cette séance de yoga. Et ça vous permet quelque part de prendre la décision de vous rééduquer à être simplement vous-même.

C’est comme si vous appuyez sur le bouton Stop et à un moment donné, tout ce qui s’est passé dans la journée et même avant encore, de toutes façons vous avez mis le bouton Pause, vous n’y pensez pas, vous êtes là complètement présent, dans le moment, c’est-à-dire la séance de yoga.

Vous êtes pas du tout préoccupé par ce qu’il va se passer après la séance de yoga, vous êtes pleinement là, vous êtes guidé pour ça, c’est-à-dire aussi, je tiens à le préciser, c’est important que vous ayez quelqu’un de très expérimenté pour vous guider correctement parce que d’un endroit à un autre, vous avez les professeurs de yoga…
Alors je ne dis pas ça pour dénigrer, c’est surtout pour vous, c’est vrai qu’aujourd’hui le yoga c’est très en vogue, ça prend différentes formes, des fois des formes très éloignées des formes authentiques. Et donc, forcément vous n’avez pas les même bienfaits.

Le partage de ceux qui ont l’expérience

Parfois aussi, il y a tellement de personnes qui font des stages de yoga, parfois très raccourcis, pour être professeur de yoga, donc vous avez des gens qui, somme toute, ça peut être déjà très bien ce qu’ils partagent mais ça peut être assez limité, ils n’ont pas l’expérience qui vous permet de profiter pleinement du yoga.

Donc essayez d’opter plutôt pour une solution professionnelle, c’est-à-dire quelqu’un qui exerce à titre professionnel, qui ne fait que ça. Statistiquement parlant, vous avez beaucoup plus de chances de tomber sur quelqu’un qui sera très expérimenté et va avoir un enseignement qui est directement inspiré de la tradition pour que vous puissiez tirer directement tous les bienfaits issus de la pratique pour que vraiment vous puissiez ressentir cette plénitude.

Le nettoyage hebdomadaire

En quelque sorte c’est comme si vous faites un nettoyage hebdomadaire pour vraiment vous sentir mieux et pour continuer à vivre dans un milieu qui est le notre, c’est-à-dire un milieu qui est de plus en plus exigeant, de nos jours tout va plus vite, les exigences sont de plus en plus nombreuses, on a de plus en plus de stress et donc on a besoin de s’accorder une pause ne serait-ce une fois par semaine et ça, ça change vraiment tout.

Ecoutez j’espère que vous avez aimé cette vidéo, si vous êtes décidé à faire l’expérience, sachez qu’à Lyon bien entendu vous pouvez faire une demande sur yoga-lyon.fr ou encore ici pour participer à un premier cours de yoga à lyon 3 , comme ça vous vous ferez votre idée vous-même et ma foi si c’est convaincant pour vous on sera ravi de vous accueillir pendant toute une saison.

Si vous n’êtes pas sur Lyon, cherchez un peu pour trouver un club ou vous avez un professeur qui exerce de manière professionnelle pour pouvoir vous guider utilement et surtout vous permettre d’avoir accès à tous les bienfaits du yoga dans leur totalié.

Si vous avez une quelconque question, vous pensez que je peux vous aider, n’hésitez pas, dites moi, envoyez moi un petit message sur Facebook.

Je vous retrouve bientôt pour une nouvelle vidéo, n’oubliez pas de vous abonner sur Chaîne YouTube « yoga lyon »  !

Je disais plusieurs centaines de personnes qui sont abonnées et qui profitent de tout ce contenu gratuit que je vous offre, pas de raison que vous aussi vous n’en profitiez pas. Si vous n’êtes pas abonnés, abonnez-vous. Je vais vous mettre un lien dans la description pour que ça vous permette d’aller directement vers le bouton S’abonner sur lequel vous n’aurez qu’à cliquer pour devenir abonné pour être mis au courant de toutes les nouvelles vidéos que je sors, notamment sur la philosophie du yoga mais aussi sur la philosophie de vie !

Yoga Lyon: ♡ Partage du jour avec Francois Yogesh à Pondichéry ♡

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Placer l’esprit

Et bien bonjour mes chers amis ! Alors vous voyez que je tiens mon foulard près de mon  visage. C’est parce qu’il y a un peu de vent ici et  comme je voudrais que malgré tout vous puissiez m’entendre, j’espère que ça va fonctionner.

Je suis pas loin de la plage, vous voyez je suis sous les palmiers. Et bien le groupe est en méditation pendant quelques minutes avant que je ne les rejoigne pour les guider.

Alors bon, hier j’avais prévu de faire un événement, de vous rencontrer tous avec un Facebook Live, c’est-à-dire que vous puissiez me voir en direct et que vous puissiez me poser vos questions en direct, que je puisse partager avec vous en direct, que le groupe qui est là avec moi à l’occasion de ce stage de Yoga en Inde, puisse partager aussi ses impressions avec vous.

Bon, la dernière fois on a fait ça, ça a fonctionné c’était génial. Hier il se trouve qu’on a eu un problème technique, et après avoir fait le tour de la question, eh bien il doit tout simplement s’agir d’un bug, donc je vais faire un rapport de bug à Facebook. Dans le groupe il y a quelqu’un qui est développeur et qui m’a confirmé qu’effectivement, on ne pouvait pas trouver d’autres réponses que probablement le fait qu’il y ait eu un bug. Les mises à jour étaient pourtant faites, etc.

La vie nous réserve tant de surprises

Tout ça pour dire que parfois, on a des imprévus, c’est la vie, tout simplement. Dans la vie les choses ne sont pas toujours comme on les attendait, elles sont jamais comme on les attendait. Elles sont parfois comme on les attendait mais elles sont rarement à 100% comme on les attendait.
Parfois c’est radicalement différent de ce à quoi on s’attendait.

Ce matin également il a fallu s’adapter puisque j’étais sur la moto et le gars qui m’a loué la moto m’a donné toutes les recommandations entre autres au niveau de la réserve d’essence et donc oui, à priori je fonctionne comme ça avec ma moto habituellement, j’ai toujours une réserve d’essence et puis quand je sens que la moto tousse un peu je me dis qu’il faut que je me mette sur la réserve et je sais qu’il me reste encore à peu près 50 Km que je peux parcourir et avant ça je vais faire le plein de carburant.

Et là j’étais parti aussi dans cette optique, d’autant plus que si le gars qui m’a loué la moto m’avait donné les recommandations, ça voulait dire que lui-même il voulait m’avertir, je l’étais déjà, je me disais « de toutes façons je ne me mets jamais sur la réserve, elle est disponible » et de fait ce matin, quand ça a commencé à tousser, je voulais me mettre sur la réserve, eh bien non… en fait quelqu’un d’autre avait utilisé la moto avant moi et qui avait certainement pompé déjà sur la réserve et j’avais plus rien !

Et la chance est qu’on n’était pas trop loin de la plage, on n’était qu’à 300 mètres et gentiment j’ai un conducteur de petit touk-touk qui est allé me chercher du carburant et il a fallu s’adapter avec le groupe puisqu’il attendait de commencer le programme. Et pendant ce temps il y avait cet imprévu. Là aussi il a fallu s’adapter, avoir une attitude où tout le monde se sent bien.

Observer, comprendre, connaître

Il faut s’adapter dans la vie, tout est comme ça. Parfois il y a des expériences que l’on n’attend pas et qui parfois se révèlent être extrêmement positives pour nous. Alors pour le moins soit elles sont révélatrices de choses qui se passent en nous et c’est intéressant à observer, pour apprendre à mieux se connaître, pour petit à petit eh bien mieux comprendre comment on fonctionne au niveau mental, mieux comprendre comment on fonctionne au niveau émotionnel.

Et plus on développe cette compréhension, plus il est facile de contrôler tous ces mouvements. Finalement notre blême c’est que bien souvent, on n’a pas cette capacité à contrôler notre mental, voir arriver nos émotions, à comprendre celles-ci.
On se laisse envahir ou déborder et c’est source de beaucoup de tourments.

Agir ou réagir?

Donc acceptez la vie telle qu’elle est et quand il se passe quelque chose, plutôt que d’être dans la réaction, prenez le temps de vous asseoir et d’observer ce qu’il se passe.

On apprend tout ça bien sûr en détail lorsque j’enseigne la méditation à Lyon dans le cycle de formation « 2 mois pour une vie nouvelle », et là à l’issue du cycle, ces choses-là c’est quand même acquis.

Bien que bon, dans le groupe ici en Inde tout le monde a déjà fait « 2 mois pour une vie nouvelle », mais encore ce matin il y avait quelques personnes qui étaient distraites par les petits bruits environnants.

Placer l’esprit

Je leur ai bien rappelé qu’ils étaient bien capables de placer leur esprit, tout simplement. Il faut aussi parfois mettre un peu de discipline.
Dire ok, je pose une action, une intention, qui est de placer mon esprit et d’observer ce qu’il se passe, plutôt que de se laisser emmener vers l’extérieur.

Voilà, c’était le petit message du matin, j’espère que ça vous aura plu !

Et puis pour remplacer ce partage, j’espère que ça vous aura plu. Si c’est le cas cliquez sur J’aime, abonnez-vous à la chaine si ce n’est pas encore fait.

Je vous retrouve pour une prochaine vidéo avec un ami qui s’appelle Rasananda qui est un yogi et il va partager avec vous des choses sur les techniques de pranayama, les techniques de contrôle de l’énergie vitale. Et ça, ça aide beaucoup aussi au niveau mental et émotionnel, à normaliser un peu notre fonctionnement.

Vous allez découvrir dans cette prochaine vidéo tout ce que vous dit Rasananda à ce sujet.

A bientôt mes amis, au revoir !

Yoga part dieu: « Les 3 attitudes d’esprit et l’apprentissage »

Pré-inscriptions immédiates  et sur demande aux conférences de présentation du cycle de formation ici (quel que soit votre lieu de résidence): « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

LIBEREZ-VOUS du STRESS avec
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
Accès IMMEDIAT et GRATUIT ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Les 3 attitudes d’esprit et l’apprentissage

Bonjour chers amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon..

Une petite histoire…

Je voulais partager avec vous une petite histoire que j’ai lue sur une page d’un ami, sur sa page Facebook, un ami qui vend des produits d’information, soit sous forme de PDF, soit sous forme d’audio, de vidéo, c’est quelqu’un qui est dans la formation, pas dans le yoga, pas à Lyon mais à Paris; bref, c’est quelqu’un avec qui j’ai une relation étroite et donc on est en communication.

Sur sa page Facebook, il nous partageait aujourd’hui un copier-coller de quelqu’un qui lui demandait de rembourser un produit, la personne, en l’occurrence, n’était pas contente du produit et voulait absolument se faire rembourser et elle l’a attaqué de manière frontale en lui disant « écoutez si vous ne me remboursez pas, je vous assigne en justice », sans chercher à établir quelque dialogue que ce soit au préalable… sympathique non?

Si ça se trouve, en établissant un dialogue, ça pourrait bien se passer. Cette agressivité révèle un peu des peurs, la peur qu’on ne sera pas capable d’avoir un dialogue avec l’autre. C’est un certain manque de confiance en soi qui s’exprime comme ça. Comme je le répète très souvent le yoga c’est rétablir l’unité avec son être profond, et sur un un élémentaire, c’est déjà avancer sur toutes ces choses là, la peur, la confiance en soi etc…

Bref, a un moment donné, par rapport à cette histoire, mon ami va rembourser cette personne, comme ça, ça ne fera pas d’histoires inutilement. Par ailleurs en commentaires sur Facebook une personne disait « si tu le rembourses, où est la leçon, l’apprentissage ? ». Je me suis dit que j’allais faire une vidéo dessus parce qu’en plus ça fait le lien avec les deux dernières vidéos sur l’écoute et sur l’apprentissage, ça permet d’aller un peu plus loin dans cette réflexion, sur ces sujets.

La bonne attitude d’esprit

Où est la leçon, l’apprentissage si tu le rembourses ? C’était Céline qui répondait ça, moi de mon côté j’ai répondu simplement : Céline, dans la vie il y a 3 catégories de personnes par rapport à l’apprentissage, 3 attitudes d’esprit : la personne qui est dans cette attitude d’esprit, c’est-à-dire qui est comme un réceptacle, et qui est prêt à recevoir ce qui est versé dans ce réceptacle, prêt à recevoir les expériences que la vie lui donne, de les laisser reposer, murir, pour que ça puisse se développer, se transformer en expérience personnelle… ce sont les personnes en paix avec elles mêmes, ou qui ont acquis, d’une manière ou d’une autre, une certaine maturité, ou encore des pratiquants de yoga avancés.
Une telle attitude permet d’évoluer jour après jour, mois après mois, année après année, ce qui fait que dans le temps et au fur et à mesure que le temps s’écoule et qu’on avance dans notre vie, finalement on devient un meilleur soi même… Car au fond, n’a-t-on  pas  toujours à apprendre de partout de la part des uns des autres, vraiment de partout, on a tellement de choses à apprendre.

Donc ça c’est la bonne attitude d’esprit, dans ces conditions, eh bien on peut imaginer qu’il y a une leçon qui va être donnée mais qui sera retenue et qu’ après une période d’apprentissage, ça va se transformer véritablement en expérience et avec ma foi, de nouveaux savoir faire, de nouveaux savoir être, des choses plus adaptées pour qu’on soit plus heureux soi même, et puis qu’on ait des relations plus harmonieuses avec son environnement et qu’on puisse amener une part de contribution, peut être plus importante au monde. C’est dans ces conditions qu’on va pouvoir avancer… Si vous suivez la voie du yoga, il est important de développer une telle attitude, bref, d’ouvrir son esprit…

La passoire

Mais, nous sommes aussi beaucoup à ne pas être dans ce cas de figure.
Il y a un 2e cas de figure, ici, vous voyez, c’est une passoire. Là c’est tourné dans le bon sens, et là, vous pouvez verser tout ce que vous voulez, eh bien ça passera toujours à travers… Vous pouvez recevoir un nectar de grâce avec les enseignements les plus précieux, donnés par le plus habile et le plus qualifié des maîtres de yoga que cela ne changera rien… C’est le problème précisément quand on n’écoute pas, c’est-à-dire qu’on a l’impression d’être là et puis de se nourrir de la situation, de ce qui nous est dit, de ce qu’on est censés apprendre, on a l’impression d’observer, de regarder, de vivre une expérience, mais en réalité, notre mental étant tellement fragmenté (*)  on n’est pas vraiment là et quelques minutes après parfois, on ne sait plus ce qu’il s’est passé, on passe à autre chose, on ne prend pas le temps de se poser, de murir tout ça.

Bref, ça ne reste pas. Dans ces conditions, l’apprentissage n’est pas possible, si on a une telle attitude, le chemin qui mène au yoga n’est même pas emprunté.

Il faut vraiment développer sa concentration (dharana) et son discernement (viveka) et être guidé pour ça, bien sûr. Parfois, c’est pas facile à faire tout seul, donc si c’est nécessaire c’est bien d’être guidé. Mais en tout cas, cette attitude ne nous permet pas de construire une expérience puisqu’on ne retient rien pour permettre à cette expérience de se construire.

L’hermétisme

La dernière attitude, c’est celle-ci, où là, le réceptacle est bon si vous voulez, mais il est complètement retourné à l’envers, vous pouvez verser tout ce que vous voulez, ça passera toujours à côté, quel que soit le volume d’information que vous verserez avec un tel réceptacle, comme il n’est pas tourné du bon côté, tout passera à côté et il n’y a absolument rien qui pourra se développer comme expérience parce qu’il n’y aura aucune matière pour que cette expérience se développe. On est dans une situation comme ceci où on est fermé d’esprit. Là aussi, face à une telle attitude, vous pourriez vous appeler Jésus, Bouddha, Milarepa ou Shankaracharya, vous pouvez avoir des Siddhis ( accomplissement issus de la pratique du yoga) incroyables que vous resterez complètement démunis pour obtenir le moindre résultat face à une telle attitude.

La fin de l’intelligence

Souvent on pense tout savoir, tout connaître, on est enfermé dans nos croyances et à ce sujet, Krishnamurti, ce grand philosophe indien,  qui est source d’inspiration pour des millions de personnes  passionnées par la philosophie du yoga, la philosophie hindoue disait que quand on est comme ça, c’est la fin de l’intelligence, si on pense ne plus rien avoir à apprendre, effectivement on s’arrête là, on sait tout. C’est le gros problème quand on n’écoute pas.

Avancer, ajuster, affiner, progresser

Parce que quand on écoute, c’est aussi comme ça qu’on a la possibilité de reconsidérer des choses, de peut être procéder à certains ajustements pour être un peu plus aligné avec soi même, être un peu plus juste, développer un peu plus de sagesse. Voilà, on procède par petits ajustements petit à petit, ça devient de plus en plus juste ce que l’on fait, ce que l’on pense, la manière dont on agit… si l’on chemine correctement vers le yoga nous avons plutôt une telle attitude.

Besoin les uns des autres

On a besoin les uns des autres pour ça, on a besoin de s’écouter, on n’est pas obligés d’être d’accord avec tout, mais bien souvent si on écoute, ça va nous aider à nous améliorer encore et encore.
C’est pour ça, au passage, que je tiens à tous vous remercier, qui que vous soyez, parce que parfois, avec certains d’entre vous, eh bien je m’arrête un peu, je réfléchis à ce que vous dites, à vos réflexions, en particulier lorsque ce sont des réflexions qui sont de nature à me remettre en cause, où vous n’êtes pas à 100% d’accord avec moi, parfois c’est vraiment intéressant et ça me permet de progresser.

Parfois, c’est vrai que j’ai développé un niveau d’expérience sur le yoga, sur certaines choses et cela me permet bien sûr d’avoir des convictions qui sont solides et puis ma foi, j’ai des ancrages suffisants pour savoir que la direction que je prends est la bonne. Mais par contre, sur certaines choses, ça me fait vraiment progresser.

Merci pour votre échange. Et c’est avec bonheur que je vous donne ce que je peux partager avec vous, comme je le fais ici.  

En tout cas, retenez que des 3 attitudes d’esprit face à l’apprentissage, il n’y en a qu’une où il est possible de pouvoir avancer dans sa vie, c’est celle-ci.

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo.
SI vous avez aimé celle-ci, cliquez sur J’aime. SI vous n’êtes pas abonné à la chaîne, faites le maintenant !

A bientôt mes amis, au revoir !

 

(*) yoga = état de cessation des activités fragmentées du mental ou « yoga chitta vritti nirodha »

Yoga et méditation à Lyon: « L’intelligence »

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

L’intelligence

Bonjour chers amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être à Lyon.

L’intellect et l’intelligence

Aujourd’hui je voulais vous parler du concept, parce que c’est un concept, de l’intelligence, que l’on associe déjà assez systématiquement au développement intellectuel.
Alors que bon, quand on reste enfermé dans un mode intellectuel en fait, ça nuit considérablement à l’expression de notre intelligence.

Et c’est ainsi, qu’au final, sur le plan de l’humanité, on fait beaucoup de choses assez stupides…

Le paradoxe

Donc il y a un peu ce paradoxe : d’une part on a développé des prouesses au niveau technologique qui sont phénoménales; par exemple, si on parle d’Internet et qu’on se projette 50 ans en arrière et que si quelqu’un vous expliquait, en 1960, qu’en 2010 on vivrait de telle manière, qu’on pourrait communiquer à distance très facilement et de manière instantané via quelque chose qui s’appelle Internet et qu’on vous explique tout ça en détail… Vous vous diriez que cette personne a une imagination fertile incroyable, mais que ça dépasse l’entendement, c’est de la pure science fiction.

Et pourtant aujourd’hui ça fait partie de notre vie à tous, même quelqu’un qui n’a pas d’adresse email, c’est presque un extraterrestre pour nous. On fonctionne tous avec ça et ça emplit une bonne partie de notre vie.

Sur le plan de la recherche médicale, sur le plan de la médecine, on fait maintenant des vrais prodiges aussi.
Sur le plan technologique, quand on parle simplement de se déplacer d’un endroit à un autre du globe, on peut se retrouver sur la partie opposée du globe en l’espace d’une demi-journée ayant passé une demi-journée à 10km au dessus du sol dans une espèce de tube de fer avec 300 autres personnes, et ça on n’y pense même plus tellement c’est normal.

Mais en réalité, si on s’arrête un peu et qu’on regarde ça : oui, c’est prodigieux.

Donc il y a ce paradoxe qu’à la fois on a été capable de développer de telles technologies et d’ailleurs ça ne fait que commencer, ça va de plus en plus vite et on ne sait pas ce qui nous attend ne serait-ce que dans 10 ans, voire dans 20 ans.
Et dans le même temps, et bien, on peut dire qu’on n’a jamais eu autant de personnes qui sont mal dans leur peau. Je parle d’autant de personnes sur le plan relatif parce que bien entendu nous sommes beaucoup plus d’êtres humains aujourd’hui qu’il y a 50 ans, peut être le double je ne sais pas, faudrait regarder les chiffres.
Mais de manière proportionnelle, on est un ratio de personnes qui sont mal dans leur peau beaucoup plus important qu’il y a 50 ans.

essai cours yoga à Lyon

Les guerres perdurent, il y a toujours énormément d’êtres humains qui souffrent de la faim, la soif, on persiste à tuer…alors je crois que c’est plus de 100 milliards d’animaux qui sont élevés de manière industrielle simplement pour les prétendus besoins alimentaires humains et ça sans que ça nous écorche le moins du monde, ça fait tellement partie de nos habitudes qu’on n’y pense pas, c’est normal, on a comme une espèce de voile extrêmement épais qui est là, qui nous empêche de voir l’évidence, c’est quelque chose d’absolument inouï… Pendant cela on pratique le yoga  à Lyon, à Paris, dans toutes les grandes villes de France, du monde entier…

Pour dire à quel point notre intelligence peut être masquée sur des choses comme ça aussi, on ne respecte pas la nature, on voit bien aussi que ce sont des faits, on voit les dérèglements que ça provoque, on ne s’occupe plus de nos aînés, pour beaucoup de personnes c’est acquis, quand les parents deviennent vieux, ils sont dans des maisons de retraite, on ne s’en occupe pas et ma foi, on a besoin de faire notre vie comme on dit.

Parallèlement quand on va dans certaines tribus dites sauvages, eux, ils ont un tout autre mode de vie, ils respectent la nature, les animaux, leurs anciens et c’est eux qu’on traite de non-civilisés…

Vous voyez ce paradoxe entre tout ce qu’on est capable de faire et tout ce qu’on est incapable de comprendre, percevoir, voir. C’est vraiment quelque chose d’incroyable.

On ne sait pas faire tout ça, réaliser tout ça, alors qu’on a toutes ces prouesses technologiques.

Alors, l’intelligence, je disais qu’on l’associe souvent au développement intellectuel.

Au delà de l’intellect

Maintenant, il y a une forme d’intelligence qu’on n’est pas habitués à observer. Oui, nous ne sommes pas habitués à observer notre intelligence profonde, celle qui va au-delà de l’intellect, celle qui, justement, est inaccessible dès lors qu’on fonctionne uniquement sur le plan intellectuel, mais qui, pourtant, touche à notre être profond.

L’intelligence cosmique

C’est ce qu’on appelle l’intelligence cosmique. Quand on parle de la philosophie du yoga, on parle de l’intelligence cosmique, cette intelligence cosmique qui anime toute forme de vie, qui anime ces plantes qui se développent, ces graines qui se transforment en plantes, parfois en arbres, en toutes sortes de végétation et cette végétation qui se transforme simplement au contact des éléments, de la terre, de l’air, de l’eau, de l’espace, des rayons du soleil, de la lumière, sans avoir besoin de quoi que ce soit d’autre : ça, on ne l’observe pas.
Ça fait partie de notre environnement, c’est comme si c’était quelque chose d’acquis et on est peu en lien avec ça, on observe peu ça, et si on observe peu ça, on observe encore moins cette intelligence cosmique qui se manifeste aussi à travers le fonctionnement de ce corps humain, parce que nos organes fonctionnent aussi grâce à cette intelligence cosmique et on n’a pas besoin d’y penser pour que ça fonctionne.

essai cours yoga à Lyon

Par contre, justement, dès qu’on pense un peu trop et dès qu’on est trop limités dans notre intellect et que ça suscite des désordres particuliers au niveau émotionnel, comme par hasard, ça vient perturber le fonctionnement de nos organes, parfois de certains de nos organes, et ça développe des pathologies graves justement parce qu’on n’est plus en union avec la vie, on vit dans une séparation.

Surtout, on n’est pas dans cette conscience, justement, de cette vie qui s’exprime à travers cette intelligence cosmique. Elle est vraiment incroyable, elle pénètre tout, et si on devait réunir toutes les connaissances, absolument toutes les connaissances possibles de tous les savants qui ont pu exister et qui existent et qui existeront sur le plan humain, si on rassemblait toutes ces connaissances sur le plan intellectuel et qu’on puisse comparer ça à l’intelligence cosmique, mais ce serait… vous voyez j’ai du mal à trouver le terme, j’allais dire insignifiant, mais c’est tellement ridicule que c’est même pas ça, le mot n’existe pas, ce n’est rien du tout.

Ce qui nous reste à apprendre, quoi que l’on pense connaître, c’est tout simplement infini, on ne sait rien, absolument rien, d’ailleurs on pourrait comparer ça aussi, tout simplement avec la planète Terre. Par rapport à l’univers, c’est quoi la planète Terre ? C’est même pas un grain de sable dans le désert, c’est insignifiant, impossible à voir, c’est rien du tout ! Nous on vit sur ce plan là, on croit qu’on a tout compris, qu’on connaît tout, qu’on a un avis sur tout, parfois définitif, c’est absolument stupide !

Comment développer l’intelligence profonde?

Donc si on veut avoir accès à cette intelligence qui est tellement plus vaste, on a besoin de déjà apprendre à regarder ce qu’il se passe autour de nous, à regarder comment s’exprime la vie et à faire ce travail qui nous amène à nous unir à la vie, pour passer de cette intelligence toute relative à cette intelligence profonde qui est l’intelligence essentielle puisque c’est elle qui nous anime comme par ailleurs elle anime toute forme de vie.

C’était juste pour vous donner une petite piste de réflexion là-dessus, ça, bien sûr, on l’aborde largement pendant les formations de professeur de yoga, la formation « 2 mois pour une vie nouvelle », c’est passionnant. Moi-même je me rends compte que je suis complètement démuni et que j’ai beaucoup de choses à vous apprendre parce que tout ce que je vous transmets ici, bien sûr c’est une partie de mon expérience profonde, mais c’est aussi beaucoup quelque chose que je vous retransmets comme ça avec des mots, tout simplement.
Tant que c’est ça, c’est rien du tout. Ce qui est très important, c’est d’avoir accès à l’expérience.

L’écoute

On dit d’ailleurs dans l’enseignement qu’il y a 3 choses qui sont très importantes pour pouvoir évoluer personnellement et sur un plan profond, pas forcément sur un plan mondain mais sur un plan profond, eh bien on doit pratiquer de l’écoute, recevoir des enseignements comme vous êtes en train de recevoir ici et plus particulièrement quand on peut recevoir ces enseignements de manière directe, de manière physique, c’est-à-dire quand vous avez un enseignement qui vous est donnés, quelqu’un qui est en face de vous, il y a comme un souffle qui est envoyé, qui vous pénètre, c’est ce qu’on appelle la bénédiction.

La réflexion

Il faut pratiquer cette écoute et sur la base de ces enseignements reçus et cette écoute pratiquée, il faut développer notre réflexion de manière analytique en étant concentré sur des sujets particuliers sans être dans un état où justement le mental est complètement fragmenté et il part à droite, à gauche, il peut être sollicité de manière totalement anarchique, avoir la capacité à maitriser ce cheval fou et à en faire un outil plutôt que l’outil se retourne contre nous, puisque c’est une arme qu’on retourne contre soi bien souvent le mental.

Essai cours yoga Lyon

L’expérience

Donc développer sa réflexion pour nous amener à développer une vraie forme de discernement et on dit que, de manière ultime, on ne parle même plus de discernement mais de discrimination, ce qui nous permet, à ce moment là, de vraiment distinguer ce qui est réel de ce qui ne l’est pas, pour se rendre compte qu’au final, toutes les choses qu’on tient pour réelles ne le sont pas vraiment. C’est un stade vraiment développé, pour développer cette discrimination il faut avoir beaucoup travaillé sur soi, avoir développé justement, c’est le 3e point, beaucoup d’expérience, parce qu’au-delà de l’écoute et de la réflexion, eh bien il faut pratiquer l’expérience et justement aller au-delà de l’intellect et aller laisser tomber tout ce qu’on pense connaitre, avoir un regard neuf sur toute chose, sans discourir intérieurement, et ça, c’est développer l’expérience.

Il faut donc développer l’écoute, la réflexion puisque les deux sont indispensables et aussi et surtout l’expérience. On pourrait dire que l’expérience est la pratique méditative pour faire simple.

Je vous encourage à rejoindre le prochain groupe « 2 mois pour une vie nouvelle » pour développer un peu cet aspect expérience avec aussi toute cette dimension écoute et réflexion.

Conclusion

Voilà, que vous dire ? Quand on veut parler d’expérience c’est très difficile d’en parler plus que ça, on compare souvent, on donne cette métaphore, on dit imaginons que vous expliquiez à quelqu’un qui n’a jamais mangé du chocolat quel est le goût du chocolat. Quelle que soit votre habileté à utiliser les mots, qui que vous soyez, rien ne pourra remplacer l’expérience, la personne, c’est seulement au moment où elle va mettre le carré de chocolat dans sa bouche qu’elle va pouvoir dire « ah oui c’est ça ».

Là, c’est pareil, pour aller à la découverte de soi même, il faut entamer ce chemin intérieur. Et je suis là pour vous accompagner, au moins jusqu’où je peux, avec le peu d’expérience que j’ai de mon côté, déjà c’est intéressant, on peut faire un chemin ensemble.

Ecoutez, je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, qui ira peut être un peu moins loin parce que là on est partis dans des choses…

Si vous avez aimé, cliquez sur J’aime et abonnez-vous si ce n’est pas encore fait !

A bientôt mes amis, au revoir !

* Une méditation à expérimenter: « Uni au souffle »

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Uni au souffle

Bonjour mes amis, ici François, professeur de méditation et de yoga à Lyon.

Je vais aborder aujourd’hui avec vous quelque chose qui peut beaucoup vous aider…
C’est toujours pareil, à chaque vidéo que je fais, à une condition, c’est que vous fassiez l’expérience, que vous jouiez le jeu et ne restez pas au stade de vous nourrir intellectuellement de ce que je dis, de mettre en pratique, parce que ça peut vous apporter quelque chose… et avec tout ce que je vous propose en bonus avec ces vidéos , je vous offre vraiment parfois de vraies pépites pour votre bien être et c’est vraiment du bonus en plus des cours de yoga que vous prenez avec moi à Lyon ou ailleurs si vous habitez dans une autre région.

Trouver le calme intérieur

Alors, de quoi je veux parler ? Je veux parler de comment trouver le calme intérieur, comment s’installer dans l’état naturel simplement… relisez bien cette dernière phrase… Cela met simplement le doigt sur quelque chose que l’on met parfois de longues années à comprendre véritablement à savoir que la méditation ne se pratique pas au sens qu’il n’y a rien à faire, simplement s’établir dans sa nature propre… Alors on ne sait pas bien ce que c’est que l’état naturel parce que quand on est dans l’état naturel on n’a besoin de rien, tout est bien, on est simplement à l’aise, détendu, présent dans l’expérience du moment, dans ce qu’il se présente, que l’on puisse expérimenter ça sur n’importe quel plan, que ce soit le plan sensoriel : visuel, gustatif, etc.

Rien à faire

Quand on fait une petite session de méditation, le problème qu’on a souvent, c’est qu’on est toujours dans l’idée qu’il faut faire quelque chose et justement, vous voyez, on parle de faire de la méditation, et dès qu’on pense qu’il y a quelque chose à faire, déjà on crée comme un obstacle. C’est-à-dire, tout de suite on met en route, ce genre de choses : je fais bien ou mal, etc.

On est toujours en train de vouloir élaborer quelque chose de supplémentaire à ce qui est déjà là, simplement…. Pourquoi est-ce comme cela?… tout simplement parce que nous entendons beaucoup trop parler de méditation en terme de; faire sa méditation, faire sa pratique, utiliser telle technique de méditation, la méditation transcendantale, la méditation de pleine conscience, le mindfulness, la méditation vipassana, la méditation ceci, la méditation cela… Laissez tomber tout cela mes amis, vous ne faites que vous encombrer un peu plus le mental… Il n’y a rien à faire, surtout pas quoique ce soit à rajouter!… mais plutôt beaucoup de choses à enlever…

Se détendre

Je dis tout le temps, pour s’installer dans la détente, dans l’état de méditation, il faut simplement se détendre, être parfaitement à l’aise, l’esprit ouvert. Et puis on a un support merveilleux qui est la respiration, on peut s’unir à la respiration comme pour devenir pleinement la respiration et être dans un état indifférencié du souffle, bref ne pas pratiquer quoique ce soit, revoir dans l’état de non séparation, d’union, état de yoga quoi…

Une petite histoire…

Je vais vous raconter une histoire à ce sujet, c’est un ami qui lui-même avait dans ses amis, il comptait un moine vietnamien. Il y a beaucoup de moines qui s’intéressent à la philosophie mais qui, en réalité, ne vivent qu’assez peu, concrètement, l’état méditatif. Il se trouve que ce moine, lui, a intégré ça dans sa vie, il se lève très tôt, à 4h du matin, il mange très peu vers 6h du matin, mange un peu à midi et après il se nourrit à nouveau le lendemain matin, il ne remange pas. Il est toujours très tranquille, il se lève très tôt. Simplement, mon ami, quand il recevait ce moine vietnamien chez lui, il n’était pas vraiment au courant que ce moine se levait aussi tôt.  Bien sûr, il imaginait facilement qu’il pouvait se lever vers 5h30, 6h, 6h30 mais peut être pas aussi tôt que ça. Quand il a hébergé ce moine chez lui, à un moment il entend un peu de bruit, il regarde l’heure, il se dit « tiens c’est 4h, qu’est ce qu’il se passe ? », il se lève, va voir et voit le moine assis dans un coin de la grande pièce, vraiment tranquille. Un peu inquiet, mon ami lui demande « mais..ça va ? que fais-tu ? »
Le moine lui répond en anglais, parce qu’il ne parle pas français : « I enjoy my breathing », c’est-à-dire « je me nourris, j’apprécie pleinement ma respiration » et il reste tranquille, en souriant.  Donc, vous unir à la respiration, vous détendre à un point tel qu’un sourire peut naitre spontanément sur votre visage, et ainsi vous pouvez rayonner simplement, développez cette expérience de ne rien faire, de vous établir dans l’état naturel, dans votre essence, dans l’état de méditation authentique, au delà de telle ou telle pratique, telle ou telle technique… Point, c’est tout, il n’y a rien à faire. Juste relax et être bien présent. Et pour être bien présent, encore une fois, toujours revenir à son souffle. Ça aide énormément. Et on dit que la respiration c’est le lien entre le corps et l’âme. Il n’y a pas de meilleur support de méditation.

La respiration essentielle

D’ailleurs, il y a le titre d’un livre qui s’appelle La respiration essentielle de Thich Nhat Hanh, si vous voulez approfondir tout ça, je vous encourage à lire ce livre, ça vous intéressera certainement beaucoup si vous avez aimé cette vidéo… et ainsi vous pouvez vraiment approfondir le yoga.

Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur J’aime, à vous abonner si ce n’est pas encore fait et je vous dis à bientôt pour une autre vidéo mes amis, au revoir !

* Les 5 principes du Yoga selon la tradition Sivananda

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Yoga Sivananda: Les 5 principes

Si vous recherchez un cours de yoga Sivananda à lyon, vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être. Je vous retrouve pour une petite vidéo, je suis ici à 1300m d’altitude, c’est très boisé, il y a beaucoup de sapins et de végétation. Ainsi, Il faut juste faire attention qu’il n’y ait pas de vipères qui traînent par ici. Je voulais revenir sur la définition du yoga.

Quelques précisions

Parce que quand je vous ai donné la définition du yoga lors d’une précédente vidéo, je vous ai dit que c’est l’union de l’âme individuelle avec l’âme universelle. C’est joli, comme ça, effectivement c’est ça. Autrement dit,  s’il on commence le yoga comme une philosophie purement non dualiste, cela peut se révéler difficile à comprendre… C’est bien pour ça que parfois, on vulgarise les choses…

Donc on parle de yoga quand on parle de postures, de techniques de respiration, de relaxation par exemple. C’est simplement pour avoir un langage qui est accessible à la compréhension de tout le monde, pour simplifier les choses. Ce n’est pas rigoureusement exact dans l’absolu, mais d’une manière relative c’est accepté, parce que ma foi, pratiquer le yoga de cette manière, à travers des exercices physiques, des respirations, de la relaxation, pratiquer un certain mode de vie, et bien c’est en quelque sorte comme un pont qui va nous permettre de cheminer de niveau de compréhension de là où nous nous trouvons vers un autre mode de compréhension qui nous échapperait totalement si on n’avait pas quelque chose pour faire le lien. Prenons le comme ça.

Swami Vishnu Devananda

Je voulais revenir sur une définition que Swami Vishnu Devananda a fait du yoga et de la pratique que l’on doit en faire nous, à notre niveau. Pour préciser, déjà, Swami Vishnu Devananda est l’un des principaux disciples d’un grand saint Indien qui s’appelait Swami Sivananda.

Swami Vishnu Devananda a diffusé le yoga, c’est son maitre qui lui a demandé de partir en Occident, à un moment il lui a dit « les occidentaux sont prêts, va, tu dois répandre le yoga ». Il est arrivé au Canada, il n’avait rien. C’était autour de 1960…  Et depuis, cette organisation de yoga Sivananda est la plus grosse organisation au monde de yoga. C’est pour dire quelle activité Swami Vishnu Devananda a pu avoir pour développer le yoga, c’est quelque chose d’absolument immense. Il a eu le génie de rendre un enseignement assez hermétique très simple à la compréhension des gens, et en particulier à la compréhension du mental occidental.

les 5 principes de la pratique

 Lorsqu’il a parlé du yoga, pour définir ce qu’était le yoga, il a dit « déjà, sachez que ça s’appuie sur 5 principes essentiels ».

Ainsi, Le premier principe, c’est pratiquer des exercices physiques de manière correcte (on reviendra sur ce que c’est que correct un peu plus tard).

Ensuite, le second point, c’est pratiquer des exercices de respiration, là aussi de manière correcte.

Le troisième point, pratiquer la relaxation correcte.

Le quatrième point, c’est adopter une alimentation saine. Et lorsque Swami Vishnudevananda nous demandait d’adopter une alimentation saine, alors, au principal, ce qu’il nous demandait, c’est d’adopter une alimentation végétarienne. On pourra revenir dessus, c’est autre chose, c’est pas forcément facile à admettre pour tout le monde.

Le cinquième point, c’est pratiquer la pensée positive et aussi avoir une pratique méditative.

En synthèse:

– Exercices physiques corrects,

– Respiration correcte,

– Relaxation correcte,

– Alimentation saine,

– Pensées positives et méditation.

En conclusion

Voilà, en tous les cas moi je m’appuie sur cette façon de présenter les choses lorsque je transmets à travers mes cours de yoga Sivananda à Lyon… Tout ça, bien sûr, lorsque vous faites des formations approfondies de yoga, c’est largement développé. Là c’est un peu comme si je vous donnais 5 titres. Mais retenez ça, ça vous permet de clarifier de manière extrêmement basique les choses sur quelle doit être la pratique de son yoga, lorsqu’on veut cheminer vers le Yoga avec un grand Y, c’est-à- dire vers l’union, eh bien on doit commencer par ça. J’espère que cette vidéo vous a plu. Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur J’aime et à vous abonner pour être mis au courant des dernières vidéos sorties.

 

* « 2 mois pour 1 vie nouvelle »: Une profonde expérience de transformation personnelle

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

 

Entretien avec Sandra qui a participé au cycle de formation à la pratique de la méditation à Lyon avec François

François : Sandra, tu as participé au dernier cycle de formation « 2 mois pour une vie nouvelle » et donc tu tenais à partager ton expérience, et expliquer comment ça s’était passé pour toi. Alors je te remercie au nom de tous les gens qui vont t’écouter. Je voulais simplement déjà, te demander, à l’origine, qu’est ce qui a fait que tu t’es décidée à suivre ce cycle de formation « 2 mois pour une vie nouvelle » pour apprendre la méditation?

Sandra : J’en avais entendu parler l’année d’avant, alors que je venais de m’inscrire au cours de Yoga dans la salle de Lyon la part Dieu car je venais de déménager, je ne me sentais pas tout à fait prête à entamer le cycle.Toute l’année ça a mûri, et quand est venue la dernière session, je me suis dit « cette fois-ci, c’est mon tour ». Je ne voulais pas louper le coche.

François : Justement, c’est ça, je veux comprendre pourquoi tu ne veux pas louper le coche, en gros, qu’est ce que tu attendais de la méditation, pour toi, personnellement ?

Sandra : J’ai senti que dans ma vie j’avais besoin de l’apport de la méditation pour mieux affronter les choses et mieux comprendre ce qu’il se passe en moi.

François : Mieux comprendre ce qu’il se passe d’une manière générale dans ta vie.

Sandra : Oui, les choses vont parfois très vite…dans le travail, dans la vie personnelle, j’avais besoin d’y voir plus clair, de mettre un peu plus de relaxation en moi, d’approfondir la méditation et d’être guidée.

François : D’accord. Donc c’était ton objectif. Au final, est-ce que la formation a répondu à ce que tu attendais ?

Sandra : Complètement.

François : Complètement ? Tu peux en dire un peu plus ,

Sandra : D’un côté avec l’enseignement de la méditation, je trouve que ça permet de se sentir beaucoup plus serein et moins stressé. On arrive mieux à gérer ce qu’il se passe, et d’un autre côté, avec tous les enseignements que tu nous apportes dans chaque module, non seulement sur la méditation mais aussi sur la philosophie, ça permet petit à petit d’approfondir notre réflexion, de développer notre connaissance de nous-même, bref de défaire la pelote de nœuds.

François : Donc ça permet de défaire cette pelote de nœuds et d’y voir plus clair dans sa vie, ce qui était ton objectif de départ. Alors simplement, pour terminer, je te demanderais de t’adresser à une personne, qui, aujourd’hui, aurait dans l’idée de faire cette formation, de s’engager dans la voie de la méditation mais qui hésiterait encore un peu. Qu’est ce que tu pourrais lui dire ?

Sandra : Et bien de ne surtout  pas hésiter, de se lancer. C’est vrai qu’on ne sait pas à quoi s’attendre parce qu’on ne connaît pas la méditation ni ce que tu vas nous apporter, donc on peut être un peu sur la réserve, on se demande si ça vaut vraiment le coup. Et une fois qu’on a ça en main, on se rend compte à quel point la méditation peut être un outil  vraiment puissant.

François : Oui, bien sûr. Ecoute, je te remercie au nom de tout le monde, et ravi de t’avoir parmi mes élèves.

* Méditation pleine conscience Lyon: Témoignage

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Christiane : Bonjour François

François : Eh bien écoute je suis content de te retrouver ce soir, surtout que tu t’es proposée pour venir parler de l’expérience que tu as faite alors que tu t’es engagée dans la pratique de la méditation avec  le cycle « 2 mois pour une vie nouvelle ». A l’occasion de ce cycle, j’ai eu l’occasion de te retrouver parce que tu participais également aux cours de yoga à Lyon et nous nous étions quittés pour un moment. C’est super que tu aies partagé cette expérience.J’ai l’impression que ça s’est vraiment bien passé pour toi, je voulais que tu parles un peu pendant 2 minutes de ce que la méditation t’as apporté.

Christiane : En fait, j’avais commencé à faire du yoga avec toi et de la méditation,et  j’avais déjà goûté avec toi ce qu’était la méditation, surtout le travail sur les émotions. J’avais beaucoup aimé, ça m’avait déjà beaucoup apporté à ce moment-là, et j’avais très envie de participer « 2 mois pour une vie nouvelle » pour développer un peu plus la méditation. Et quand l’occasion s’est proposée, j’étaisdisponible, tout concordait, donc je l’ai pas ratée.

François : Et au final, alors ?

Christiane : Eh bien je ne regrette pas du tout parce que ça m’a apporté énormément et surtout ça m’a permis de mieux maîtriser ce que j’avais appris au début. J’avais un peu appris, ça me rendait service dans certaines situations alors que là c’est tout le temps.

François : Ça te rends service tout le temps dans ta vie.

S : Oui et je me rends compte que je l’ai intégré la méditation dans mon quotidien, c’est devenu naturel et automatique.

François : C’est-à- dire qu’il y a vraiment un automatisme de comportement mais aussi de ressenti, tu vis ta vie différement.

Christiane : Oui c’est énorme. C’est impressionnant.

François :  Oui, c’est pour ça que je fais témoigner des gens comme toi, parce que parfois, quand je le dis moi-même, évidemment, on me dit « oui tu parles de ton truc », mais oui, tu peux attester que c’est énorme.

Christiane : Y a tellement de situations où je me dis « oh tu réagis pas comme avant », c’est impressionnant. Donc c’est tout bon.

François : Ça fait une grande différence.

Christiane : C’est pour ça que je le dis.

François : C’est super, je crois que ce témoignage que tu offres à ceux qui regardent cette vidéo est super.

Merci Christiane.

Christiane : Merci.