Articles

Un pranayama simple et plein de bienfaits

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pranayama pour tous

Eh bien bonjour mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être.

Je voulais aujourd’hui revenir sur une pratique physique et en particulier une pratique respiratoire, le pranayama, c’est littéralement le contrôle de l’énergie vitale, ça se fait par le biais de l’appareil respiratoire, et ça se limite pas seulement à un simple exercice de respiration, ça agit vraiment sur l’énergie, notre énergie, la manière dont elle circule et sa qualité.

Quand on aborde cette technique de pranayama, c’est toujours assez délicat parce qu’il y a toujours des choses à observer et si ce n’est pas fait correctement, ça peut s’avérer être improductif, ça c’est un moindre mal, mais parfois aussi ça peut être dangereux, c’est aussi pour ça que ces enseignements je les donne en privé et en face à face, c’est pour ça aussi que même dans les cours de hatha yoga, les cours de yoga collectifs que l’on conduit dans notre centre, on fait des choses assez simples et malgré tout je suis quand même là pour voir quand il y a des corrections importantes à faire.

Une règle essentielle: l’aisance

Ici je vais vous donner quelque chose qui peut être véritablement sans danger, qui peut être très profitable, à condition de suivre une règle essentielle, que vous vous trouviez toujours dans une aisance absolue. Vraiment ressentir absolument aucun confort. Et tant que vous respectez cette règle, la pratique que je vais vous montrer ici restera sans danger.

Donc, maintenant que je vous l’ai dit, vous avez juste à faire attention à ça, vraiment une discipline absolue là-dessus, respecter une discipline d’aisance totale. Sinon il faut stopper l’exercice immédiatement. Je crois que j’ai été clair et je vais pouvoir vous présenter cette technique.

Donc c’est une technique respiratoire, vous avez que quand on respire on a un temps d’inspiration, un temps d’expiration.
C’est-à-dire que ce temps d’inspiration et ce temps d’expiration, c’est-à-dire emplir les poumons d’air et ensuite les vider de l’air qu’ils contiennent, ça constitue ce qu’on appelle un cycle respiratoire, avec deux phases, inspiration et expiration.

Respirer en 4 temps

Dans ce qu’on va voir aujourd’hui, on va avoir en fait 4 phases, c’est-à-dire qu’entre le moment où on va inspirer, prendre l’air et le moment où on va expirer, on va observer un temps pendant lequel on va retenir le souffle les poumons remplis.
On va aussi avoir un temps où lorsqu’on aura vidé les poumons, on va observer un temps où on va retenir comme ça sa respiration les poumons vides.

En réalité les poumons ne sont jamais totalement vides, c’est ce qui s’appelle l’air résiduel, quand bien même on expirerait, on aurait l’impression d’expirer totalement, mais il y a toujours une quantité d’air qui reste dans les poumons, c’est ce qu’on appelle l’air résiduel, mais quand on a cette impression en tout cas d’avoir vidé tout ce qu’on pouvait vider, on retiendra aussi le souffle.

Je récapitule, on aura 4 phases : inspiration quand on prend l’air, je retiens, j’expire et je retiens.
Soit 4 temps.

La colonne vertébrale alignée

Donc la position correcte avant de faire ça, avant que j’aille en avant dans les explications, vous le savez peut être si vous pratiquez un peu le yoga ou la méditation, c’est d’avoir la colonne vertébrale bien droite, mais sans tension.

Parce que quand elle est bien alignée à partir du sacrum et jusqu’à la base du crâne, eh bien ça favorise vraiment la circulation de l’énergie.

Et comme par l’intermédiaire de la respiration on va agir sur la circulation de l’énergie, eh bien autant créer des conditions favorables, ça sera bien mieux.

Pour autant, même si la colonne vertébrale est bien droite, parfois je dis la colonne vertébrale bien tendue, le reste est tout détendu, relax, les épaules en particulier, on est relax, à l’aise, simplement.

Donc autrement dit on réparti bien son poids du corps autour du centre de gravité qui est plutôt situé dans le bas ventre, et on peut prendre son temps pour trouver son centre, son équilibre et sentir que tout est bien centré, on est à l’aise.

On peut le faire soit assis sur une chaise avec les pieds à plat sur le sol, le corps bien symétrique, pas les jambes croisées, en étant sur la pointe des pieds ou quelque chose comme ça, en étant bien stable, on peut le faire dans une posture au sol, si vous êtes habitué à pratiquer le yoga, une posture bien stable, les jambes repliées, les genoux au sol.

Il faut avoir la colonne vertébrale bien droite, c’est très important. Et donc ça comprend aussi la colonne cervicale, on recule un peu le menton, on tend la nuque, ce qui permet d’aligner la colonne cervicale avec la vertébrale et d’avoir un axe vertical bien droit, comme ça.

Le rythme

Très bien. Alors je vous avais dit qu’on allait rajouter aux 2 temps respiratoires habituels qu’on allait rajouter des rétentions de souffle, poumons pleins et vides.
Après, comment ça se fait au niveau du rythme, du temps que l’on va accorder à chacune de ces 4 phases.

Parce que dans le yoga, peut être que certains d’entre vous… moi je ne le pratique pas trop en collectif mais plutôt en cours individuel ou quand je forme les profs, on parle souvent du rapport 1/4/2 quand on travaille sur 3 phases, c’est-à-dire que j’inspire, je retiens le souffle et j’expire.
On répand largement cet enseignement de répartir le souffle selon un rapport 1/4/2. 1 pour inspirer, j’inspire d’un coup, rapidement, ensuite 4, je retiens le souffle un temps égal à 4 fois le temps que j’ai mis pour inspirer et ensuite je contrôle mon souffle et sur une durée égale à 2 fois le temps que j’ai mis pour inspirer. 1 pour inspirer, 4 pour la rétention de souffle et 2 pour expirer.

Ici ce sera plus simple puisqu’on a 4 phases, sur les 4 phases on va respecter la même durée.

Donc on pourrait simplement dire que l’on va compter, par exemple 1, 2, 3, 4, 5.
Mais ici ce que je vais vous proposer, c’est d’utiliser le son universel Om, symboliquement c’est déjà très important parce que c’est la vibration primordiale, qui est à la source de toute création et qui nous permet de nous unir à l’univers tout entier. Symboliquement c’est fort et ça symbolise la concentration aussi, beaucoup plus facilement que de compter.

Compter en OM

Donc on peut faire 2×2 OM, c’est assez facile comme ça, parce que s’il fallait compter OM 1, 2, 3 et 4, la répétition des chiffres pourrait nous ennuyer.

Moi je vous proposer de le faire intérieurement, de réciter om om, om om, vous voyez ? om om, om om. Ça fait 4 om.
A l’inspiration vous faites om om, om om, je retiens, om om, om om, et j’expire, om om, om om, je retiens, om om, om om.

Je l’ai rendu audible pour que vous puissiez voir concrètement, sinon tout ça vous le faites intérieurement, c’est-à-dire que rien ne sort de votre bouche, on n’entend pas de son, c’est tout intérieur.

Donc vous récitez 4 OM sur chaque temps.

Au niveau de la concentration, quand on avance un peu dans cette pratique, pour les gens qui sont un peu avancés dans cette pratique, on peut ajouter de la concentration particulière sur des zones particulières avec des contractions particulières pour favoriser l’accumulation du prana, de l’énergie donc, de l’énergie vitale.

Ici on va le faire simple pour l’instant, ne vous préoccupez pas de tout ça.

Sadhu

Au niveau de la concentration, je vais vous demander simplement de retenir le principe suivant.

Alors j’ai trouvé un moyen memotechnique qui est assez sympa, à partir du mot sadhu, vous savez ce sont les yogis itinérants qui vivent dénués de tout et qui vont de place en place comme ça, en Inde hein, on n’en voit pas en France évidemment, sinon ils se retrouveraient vite dans un hôpital psychiatrique, mais en Inde on voit ça couramment.
Donc les sadhus, S A D H U.

La concentration c’est quoi ? Pendant cet exercice, pour vous, ça va être simplement d’être détendu :
S comme Sourire, parce que quand on est détendu, on sourit naturellement.
A comme A l’aise.
D comme Détendu.

Tout ça, ça va ensemble. Ça vous permet de vraiment vous sentir en harmonie avec vous-même…
H comme Harmonie.
U comme Union.
Sadhu. Sourire, A l’aise, Détendu, en Harmonie, en Union, ok ?

Si vous vous rappelez de ça, que vous vérifiez que vous êtes bien dans cet état, c’est largement suffisant pour l’instant, ok ?

Donc vous faites cet exercice comme ça, dans la détente, tranquille.

Si à un moment donné vous sentez que ce n’est plus possible, à ce moment là, bon, on perd quand même de l’efficacité dans l’exercice, il vaut mieux arrêter et refaire une session plus tard.

Le point important c’est que ne faites pas ça après manger, ça sera difficile de pouvoir mobiliser tout votre appareil respiratoire, que ce soit au niveau de l’abdomen, mais aussi des côtes, ça a une incidence directe quand vous avez l’estomac plein, l’appareil digestif qui fonctionne, vous avez du mal à mobiliser tout l’appareil respiratoire de la même façon en tout cas.

Donc faites ça plutôt avant de manger, l’estomac pratiquement vide, vous serez beaucoup plus à l’aise, plus efficace, ok ?

Donc si vous perdez la concentration, encore une fois, il faut arrêter l’exercice et reprendre en plusieurs séquences. Vous pouvez tout à fait faire ça 1mn30, 2mn, 3 fois par jour.
Et si c’est facile pour vous de faire ça 5mn d’un seul coup, c’est très bien.

Soyez raisonnable, ne rentrez pas en compétition, soyez tout à fait à l’aise.

Rappelez vous, SADHU : Sourire, A l’aise, Détendu, Harmonie, Union. Et là, tout se passera bien.

Donc ce pranayama s’appelle un pranayama carré, il est intéressant parce qu’il permet de vraiment répartir l’énergie de manière harmonieuse dans tous nos corps et en particulier le corps physique, le corps d’énergie.

En conclusion

Vous allez voir, en pratiquant quelques minutes, 3 à 5 minutes, tout de suite vous sentez que tout est en équilibre, vous vous sentez vraiment autrement.

Alors si vous êtes habitués à faire des séances de yoga chez vous, c’est bien de placer cet exercice après les séances de yoga parce que quand on a travaillé sur son corps physique, non seulement on a étiré les muscles, mais aussi sur le plan énergétique, eh bien, c’est comme si on a levé les barrières énergétiques qui existent, lorsqu’il y a des déchets énergétiques qui s’agglutinent, ça s’est trouvé drainé et donc l’énergie peut circuler plus facilement.

C’est un moment très favorable pour faire ce genre d’exercice, de pranayama.

Ecoutez, voilà pour aujourd’hui ! Si vous avez besoin de précisions je suis là pour vous.

Si vous avez aimé cette vidéo, je vous invite à cliquer sur J’aime et à vous abonner à la chaîne si ce n’est pas encore fait bien sûr.

A bientôt pour une prochaine vidéo mes amis, au revoir !

Yoga Pranayama avec Rasananda (3/3) – Sri aurobindo ashram Pondichéry ♡

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pranayama et méditation

Yogi Rasananda poursuit explique comment s’établir dans un simple moment de tranquillité concentré sur la lumière au niveau d’un point situé entre les sourcils (le troisième oeil).

Préambule important

Rasananda préconise ensuite de chanter OM plusieurs fois, puis de pratiquer le palming.
ATTENTION, les durées prescrites par rasananda s’adressent à des pratiquants très expérimentés, ce n’est pas du tout adapté aux débutants!
PRENEZ IMPERATIVEMENT CONSEIL auprès d’un professeur de yoga suffisamment expérimenté avant d’envisager de vous lancer dans une quelconque pratique!

La pratique – description

Après le pranayama pour la méditation, c’est dans un environnement où on ne va pas être dérangé par exemple au niveau du bruit, une atmosphère agréable, on peut même purifier l’endroit, mettre une petite bougie, quelque chose d’agréable.

Voilà. Et vous pouvez par exemple rester simplement là, tranquille, vous concentrer sur le 3e œil.

Et vous sentez doucement, doucement, petit à petit que la lumière vient dans le 3e œil.

Et puis la longueur de la méditation, ça dépend de vous, peu importe, c’est selon vos capacités, mais l’important c’est de méditer ne serait-ce qu’un peu.

Mais faites bien attention, votre colonne vertébrale doit être bien droite, c’est pour favoriser la circulation correcte de l’énergie.

Les bienfaits sur l’énergie – Les chakras

C’est dans ces conditions que l’on va pouvoir faire circuler l’énergie à travers les chakras et lever tous les barrages énergétiques qui pourraient exister au niveau des chakras.

Alors il y a les 7 chakras que l’on connait le plus souvent mais il y a encore d’autres chakras encore plus hauts.

Et bien au dessus il y a d’autres chakras. D’ailleurs quand les chakras sont bien ouverts et qu’on a un peu de sensibilité, on peut sentir l’énergie bien au dessus du crâne.

Voilà pour la méditation et les chakras.

Pour aller plus loin…

Recevez GRATUITEMENT la méthode de méditation
« ICI et MAINTENANT » – Accès IMMEDIAT ici:
http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
===============
A TOUT MOMENT:
===============
1. Réserver une séance d’essai GRATUITE de hatha yoga à lyon :

2. Réserver dès maintenant sa pré-inscription à la prochaine web-conférence GRATUITE sur les clés du Bonheur :

3. A venir : Coaching PREMIUM sur UN AN pour s’épanouir sur tous les plans de son être (physique, énergétique, mental, émotionnel et spirituel)… Le programme s’articule autour de techniques avancées du Yoga, des techniques de thérapies brèves et des protocoles les plus innovants sur l’épanouissement personnel… Groupe de 15 personnes maximum.
Pour plus de renseignements écrire à : contactyogalyon@gmail.com
================
LES FORMATIONS :
================
1. Formation de professeurs de Yoga – Sélection de 15 personnes maximum pour favoriser la proximité avec l’enseignant dans l’esprit de la tradition – Prendre contact par email à contactyogalyon@gmail.com
2. 2 mois pour 1 vie nouvelle (formation à la pratique méditative)
Inscrivez-vous ici à la web-conférence GRATUITE (qui inclut une présentation du cycle de formation) : http://yoga-meditation.tv/groupe-meditation-lyon-formation-en-ligne/

================
LES STAGES
================
1. Séjours spirituels en Inde programmés chaque année soit à Pondichéry soit à Varanasi avec à la fois beaucoup de Yoga et beaucoup de liberté !

2. Stage de yoga/détox ou yoga/randonnée programmés 2 ou 3 fois par an ; voir programmation en cours ici : http://yoga-meditation.tv

=======================
☛ ★ Comment me suivre :
=======================

1. Retrouvez-moi sur mon site Web ici : http://yoga-meditation.tv
2. Abonnez-vous à la chaîne Youtube ici : http://www.youtube.com/channel/UCOF-n1WQeYCsDDO_je-VZ8g?sub_confirmation=1
3. Likez ma page Facebook ici : https://www.facebook.com/yogalyon/
profil personnel: https://www.facebook.com/fyogesh
==========
Autres sites
==========

http://yoga-lyon.fr

http://thefrenchyogi.in

http://yogafrancois.com

Yoga Pranayama avec Rasananda (2/3) – Sri aurobindo ashram Pondichéry ♡

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Yoga et pranayama (suite)

Avertissement

Pour faire suite à cet enseignement sur le yoga et le pranayama en compagnie de François Yogesh, Sivananda yoga acharya à Lyon et Yogi Rasananda de l’ashram Sri Aurobindo à Pondichéry en Inde.

Avertissement: ne vois contentez pas des démonstrations et explications de cette vidéo; rapprochez impérativement d’un professeur de yoga très expérimenté pour valider toute pratique personnelle de pranayama avant même de l’entreprendre. En effet, la pratique du pranayama peut vous amener des bienfaits absolument inestimables mais mal réalisée, la pratique peut s’avérer dangereuse dans certains cas.

La respiration alternée

Donc pour poursuivre, après vous avez anuloma viloma.

La colonne vertébrale bien droite, vous êtes confortables…

Fermez pour commencer la narine droite avec le pouce droit, inspirez par la narine gauche, et changez de côté, expirez narine droite, doucement.

De nouveau, on inspire par la narine droite et vous expirez par la narine gauche.

Ça c’est un cycle.

Vous prenez l’inspiration par la narine gauche, vous retenez le souffle poumons remplis au 3/4 pendant 5-10 secondes puis vous libérez le souffle par la narine droite.
Ensuite de nouveau vous inspirez par la narine droite, à nouveau vous retenez 5-10 secondes et vous expirez narine gauche. C’est anuloma viloma.

Brahmari et le son Om

Maintenant, brahmari

Brahmari est très intéressant pour tout ce qui touche à la sphère cérébrale, tout ce qui pourrait être prévention vis-à-vis de Parkinson, pour la mémoire, etc.

Vous placez les index sur le front, ensuite les autres doigts sur les yeux et ensuite les pouces bouchent un peu les oreilles.

Ensuite vous pouvez chanter om.

Quand on fait le om ça vient du ventre.

On peut pratiquer de 7 à 21 fois.

Après on se place en posture, posture de méditation.

Et ensuite réciter om de 7 à 21 fois.

Ensuite vous pouvez lever les bras, bien haut, frottez les mains pour provoquer un peu de chaleur sur les mains.

Et vous mettez les paumes devant les yeux, les mains jointes…

Voilà le pranayama.

 

 

 

Présentation de Yogi Rasananda – Sri Aurobindo Ashram

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Yogi Rasananda

Et là, vous me voyez dans une chambre d’hôtel à New Delhi, la lumière est pas terrible m’enfin bon, les vidéos vont à nouveau s’améliorer quand je serai à Lyon. En attendant, avec des vidéos un peu plus amateur au niveau de la lumière, je pense que vous allez apprécier tous ces partages avec ce séjour en Inde.

Je vous dis que je suis à New Delhi parce que je suis parti de Pondichéry ce matin, en taxi jusqu’à Chennai, 3 petites heures, puis ensuite attendre un avion, je vous passe les détails et les péripéties, c’est tout le temps comme ça en Inde. J’ai fini par arriver à New Delhi avec des bouchons monstres et puis j’ai fini par trouver l’hôtel que l’on ma recommandé, enfin voilà, je vous passe les détails, je suis dans la chambre, c’est super.

Un yogi de l’ashram Sri Aurobindo

Je voulais vous dire que les prochaines vidéos, il y en aura 3, vous allez voir j’ai fait intervenir un ami qui habite à Pondichéry qui fait partie intégrante de l’Ashram Sri Aurobindo et qui travaille à l’imprimerie, c’est quelqu’un de pur, lumineux, simple, bref, un vrai yogi.

Et, dans ces 3 vidéos, il va vous parler du prana, j’avais coupé ça en 2 vidéos parce que c’était un petit peu long. Ma question était large au niveau du prana, je voulais qu’il m’en parle de manière large. En fait, il s’est très vite restreint au pranayama et aux principales techniques.
Mais malgré tout il vous donne ses conseils sur ce plan, sur le plan du pranayama, et ça, c’est intéressant, pour ceux qui sont habitués à travailler avec moi parce que vous allez voir que ce que je vous raconte c’est la même chose, mis à part le fait que parfois pour moi il y a des variantes, d’une école à une autre. Et il y a des précisions qui, au-delà des vidéos, sont vraiment utiles, et vous avez besoin de les avoir.

L’importance d’être guidé

Donc ne vous improvisez pas non plus en apprenti sorcier, si vous n’êtes pas déjà initié, si vous ne pouvez pas retrouver vos repères, surtout, soit venez à Lyon et je pourrai directement vous renseigner et si vous êtes d’une autre ville, rapprochez vous d’un professeur de yoga expérimenté pour pouvoir vous faire expliquer les techniques que vous allez découvrir dans les prochaines vidéos.

D’accord ? C’est vraiment très important. D’autant plus que dans les vidéos avec Rasananda, parfois il y a des choses qu’il explique de manière précise, intéressante, il y a vraiment un apport, et parfois je trouve qu’il y a des petites imprécisions. Ça, c’est un peu la contrepartie. Très souvent dans les ashrams, on fonctionne beaucoup par transmission directe. Parfois il y a beaucoup de pureté chez beaucoup de gens mais il y a aussi des imprécisions parfois.

Peu importe, de toutes façons le conseil c’est vraiment d’être à proximité d’un prof de yoga attitré pour pouvoir avoir tous les conseils et précisions utiles, si vous voulez vraiment vous engager dans une pratique, puisqu’effectivement ces vidéos ça donne envie de s’engager dans une pratique. Mais ne le faites pas tout seul.

Voilà, je vais vous adresser la première vidéo sur le prana et très vite sur le pranayama, d’ici quelques heures, pour faire suite à cette vidéo d’introduction.

Voilà, je vous dis à bientôt, je suis encore 4 jours à New Delhi, j’ai décidé de prendre le temps de rester là 4 jours avant de reprendre mon vol international, peut être de faire encore quelques rencontres, pas forcément programmées d’ailleurs, mais il va forcément se passer des choses pendant 4 jours. Et après, je rentre vers vous !

Je vous dis à bientôt, suivez bien la prochaine vidéo avec mon ami Rasananda, qui est vraiment un yogi exceptionnel !

A bientôt mes amis, au revoir !

Les bienfaits du Yoga (2/2)- Question à Palden – Varanasi – Inde

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Les bienfaits du yoga (2/2)

Si vous êtes de Lyon rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga.

Question:

Bonsoir, nous sommes ensemble en Inde et nous avons la chance de pratiquer à la fois le yoga et la méditation. En Occident, on a souvent beaucoup de confusions sur ces 2 notions, on ne sait pas ce qu’elles recouvrent exactement. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus, sur ce que tu pratiques toi, sur les bénéfices ? Via des exercices physiques, des dimensions peut-être plus liées à des pratiques internes, méditatives.

Réponse:

Est-ce qu’on peut détacher l’un de l’autre ou est-ce qu’on peut prendre l’un et laisser l’autre ? Le yoga offre beaucoup de possibilités de cheminer intérieurement. On peut le prendre simplement, pour ce que ça va nous donner dans notre santé au quotidien, et se limiter à ça sera déjà très bien. Rien qu’en expérimentant le fait qu’on peut vivre intensément les choses que l’on a à vivre au quotidien, déjà on va s’apaiser mentalement et ça sera énorme. Et ça, ça peut se faire à travers une pratique très simple, même une pratique minimaliste… une fois par semaine, c’est suffisant pour que ça ait un impact sur notre bien être, sur notre vie, notre relation avec notre environnement. Alors effectivement souvent on définit le yoga comme un pratique composée d’exercices physiques qui on le pouvoir de nous faire expérimenter des états de relaxation profonde hors norme et c’est souvent un vraie révélation pour les gens qui pratiquent pour la première fois… Par exemple j’offre des séances pour essayer gratuitement le yoga dans le cours de yoga dont je m’occupe à Lyon et je vois bien à quel point les gens sont étonnés par les bienfaits que procure une simple cours de hatha yoga…  Le « risque », si je puis dire ainsi c’est qu’à partir de là on pense: « ah ok maintenant je sais ce qu’est le yoga »… On a fait une expérience avec un sentiment de paix, d’unité, de relaxation profonde et c’est déjà tellement fort que l’on imagine pas que le yoga puisse être encore autre chose, de bien plus grand, que ces exercices physiques, tout aussi relaxants qu’ils soient ne sont qu’une tout petite partie du yoga… En fait, les postures de yoga ou asanas, les exercices de respiration (ou pranayama) ne sont que des moyens pour développer une excellente santé sur le plan physique, condition essentielle pour favoriser nos pratiques internes et en particulier la méditation, qui vise à une meilleure connaissance de soi… pour atteindre un niveau d’observation suffisant qui permettte de voir des choses que nous ne sommes d’ordinaires pas capables de voir, il convient tout d’abord de s’exercer à développer notre capacité de concentration, c’est la première pratique interne; cette pratique de la concentration vise à pacifier l’esprit à le calmer… Alors tu vois, c’est vrai que comme tu le dis, le yoga considéré dans sa globalité, du point de vue authentique, originel, c’est une voie spirituelle à part entière, une merveilleuse voie spirituelle. Je dirais même que sur ce plan là, c’est à travers le yoga que l’on compte le plus d’êtres humains qui ont pu atteindre un accomplissement spirituel ultime. C’est à travers cette voie, elle est extrêmement puissante. On peut « faire » effectivement les deux: le yoga et la méditation… Ceci dit on a tendance à séparer les choses et penser que ce sont peut être des choses complémentaires, mais différentes… or, ce n’est pas le cas… Au niveau de la pratique posturale, un pratiquant expérimenté cela ne sera pas forcément celui qui fait des prouesses physiques, ce sera surtout celui ou celle qui, au moment, où il place le corps dans une posture, se trouve également en union corps et mental ensemble, en communion avec toutes les sensations liées à la posture… Souvent je cite l’exemple de mère Teresa: Mère Teresa était une grande Yogini, mais était-elle  capable de placer son corps dans des positions impressionnantes?…. certes non, j’ai rencontré  Mère Teresa en 1989, au contraire, je peux vous dire que son corps lui permettait de se mouvoir de manière relativement limitée, elle aurait été incapable de prendre certaines postures y compris parfois des postures plutôt basiques… simplement c’était un Sainte, un très grande Yogini et quand son corps se trouvait à un endroit, son esprit, lui, n’était pas ailleurs tu vois ce que je veux dire? Bon bref, Il faudrait prendre beaucoup de temps pour en parler, et c’est pour ça que j’ai un groupe aujourd’hui en stage de yoga en  Inde, c’est pour approfondir toutes ces notions, là il y a à peu près 50 heures d’enseignement qui sont distribuées, et ça permet déjà de comprendre un peu plus en profondeur.Il y a déjà beaucoup de choses dont on peut parler. Merci pour ta question !

* Les 5 principes du Yoga selon la tradition Sivananda

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Yoga Sivananda: Les 5 principes

Si vous recherchez un cours de yoga Sivananda à lyon, vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être. Je vous retrouve pour une petite vidéo, je suis ici à 1300m d’altitude, c’est très boisé, il y a beaucoup de sapins et de végétation. Ainsi, Il faut juste faire attention qu’il n’y ait pas de vipères qui traînent par ici. Je voulais revenir sur la définition du yoga.

Quelques précisions

Parce que quand je vous ai donné la définition du yoga lors d’une précédente vidéo, je vous ai dit que c’est l’union de l’âme individuelle avec l’âme universelle. C’est joli, comme ça, effectivement c’est ça. Autrement dit,  s’il on commence le yoga comme une philosophie purement non dualiste, cela peut se révéler difficile à comprendre… C’est bien pour ça que parfois, on vulgarise les choses…

Donc on parle de yoga quand on parle de postures, de techniques de respiration, de relaxation par exemple. C’est simplement pour avoir un langage qui est accessible à la compréhension de tout le monde, pour simplifier les choses. Ce n’est pas rigoureusement exact dans l’absolu, mais d’une manière relative c’est accepté, parce que ma foi, pratiquer le yoga de cette manière, à travers des exercices physiques, des respirations, de la relaxation, pratiquer un certain mode de vie, et bien c’est en quelque sorte comme un pont qui va nous permettre de cheminer de niveau de compréhension de là où nous nous trouvons vers un autre mode de compréhension qui nous échapperait totalement si on n’avait pas quelque chose pour faire le lien. Prenons le comme ça.

Swami Vishnu Devananda

Je voulais revenir sur une définition que Swami Vishnu Devananda a fait du yoga et de la pratique que l’on doit en faire nous, à notre niveau. Pour préciser, déjà, Swami Vishnu Devananda est l’un des principaux disciples d’un grand saint Indien qui s’appelait Swami Sivananda.

Swami Vishnu Devananda a diffusé le yoga, c’est son maitre qui lui a demandé de partir en Occident, à un moment il lui a dit « les occidentaux sont prêts, va, tu dois répandre le yoga ». Il est arrivé au Canada, il n’avait rien. C’était autour de 1960…  Et depuis, cette organisation de yoga Sivananda est la plus grosse organisation au monde de yoga. C’est pour dire quelle activité Swami Vishnu Devananda a pu avoir pour développer le yoga, c’est quelque chose d’absolument immense. Il a eu le génie de rendre un enseignement assez hermétique très simple à la compréhension des gens, et en particulier à la compréhension du mental occidental.

les 5 principes de la pratique

 Lorsqu’il a parlé du yoga, pour définir ce qu’était le yoga, il a dit « déjà, sachez que ça s’appuie sur 5 principes essentiels ».

Ainsi, Le premier principe, c’est pratiquer des exercices physiques de manière correcte (on reviendra sur ce que c’est que correct un peu plus tard).

Ensuite, le second point, c’est pratiquer des exercices de respiration, là aussi de manière correcte.

Le troisième point, pratiquer la relaxation correcte.

Le quatrième point, c’est adopter une alimentation saine. Et lorsque Swami Vishnudevananda nous demandait d’adopter une alimentation saine, alors, au principal, ce qu’il nous demandait, c’est d’adopter une alimentation végétarienne. On pourra revenir dessus, c’est autre chose, c’est pas forcément facile à admettre pour tout le monde.

Le cinquième point, c’est pratiquer la pensée positive et aussi avoir une pratique méditative.

En synthèse:

– Exercices physiques corrects,

– Respiration correcte,

– Relaxation correcte,

– Alimentation saine,

– Pensées positives et méditation.

En conclusion

Voilà, en tous les cas moi je m’appuie sur cette façon de présenter les choses lorsque je transmets à travers mes cours de yoga Sivananda à Lyon… Tout ça, bien sûr, lorsque vous faites des formations approfondies de yoga, c’est largement développé. Là c’est un peu comme si je vous donnais 5 titres. Mais retenez ça, ça vous permet de clarifier de manière extrêmement basique les choses sur quelle doit être la pratique de son yoga, lorsqu’on veut cheminer vers le Yoga avec un grand Y, c’est-à- dire vers l’union, eh bien on doit commencer par ça. J’espère que cette vidéo vous a plu. Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur J’aime et à vous abonner pour être mis au courant des dernières vidéos sorties.

 

* Méditation mindfulness à Lyon – « 2 mois pour 1 vie nouvelle » avec Sam

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

François : Bonjour Sam, alors tu es un élève des cours de yoga que je donne à lyon part dieu et c’est gentil de ta part de venir partager ton témoignage sur le cycle de formation à la pratique de la méditation que tu as terminé le 26 janvier à Lyon; nous étions un bon groupe, vous avez beaucoup partagé, et toi tu faisais partie de tous ces gens-là, tu as découvert la méditation  avec beaucoup de bonheur je dois dire, parce que je suis vraiment content de t’avoir vu évoluer. Je voulais simplement que tu témoignes ici, comment ça s’est passé pour toi ? Pourquoi tu as entrepris d’apprendre la méditation?

Sam : Alors au début j’étais un peu sceptique, par contre j’avais besoin de réfléchir sur moi-même, donc je me suis inscrit. Et en fait, apprendre la méditation avec ce cycle « 2 mois pour une vie nouvelle » c’est une affaire en or pour ma santé.

François : Ah, pour ta santé, physique tu veux dire ?

Sam : Oui, et moralement, parce que pendant ces 2 mois, tu m’as enseigné comment maîtriser mon corps par la respiration grâce aux cours de yoga que je suis avec toi à Lyon, avec les postures de yoga aussi mon corps est devenu plus mobile, l’énergie s’est mise à mieux circuler et je me suis senti tout de suite plus en forme, moins vite fatigué et grâce à ces cours de yoga que je suis à lyon avec toit toutes les semaines, j’ai l’impression d’être en pleine santé comparativement à avant… et j’ai aussi découvert comment maîtriser mon cerveau par la méditation et la relaxation, je me dénoué, délié, et je me suis aperçu 3 semaines après le début du stage, ayant développé l’expérience de la méditation que c’était vraiment du pur bonheur. Et donc, dans le groupe, j’ai vu mon évolution. En plus, on fait partie d’un groupe, donc on a des collègues.Je suis très satisfait parce que ça marche bien.

François : Oui. On voit que t’as plein de choses à partager. Alors, simplement, en un mot,entre le Sam du mois de Novembre et le Sam d’aujourd’hui, ça fait quelle différence ?

Sam : C’est le même Sam, mais avec beaucoup plus d’assurance, de tranquillité, moi qui ai un métier qui est assez stressant, avec des objectifs tous les jours, des rendez-vous, ça m’a permis d’être beaucoup plus calme, de mesurer ma façon de parler, de m’exprimer. Pour moi c’est un vrai bonheur cette expérience de la méditation et franchement si quelqu’un veut se sentir plus heureux dans sa vie, je ne peux que lui conseiller de suivre les cours de yoga à lyon et ensuite de s’intéresser à apprendre la méditation avec toi!

François : Tu es un homme heureux quoi !

Sam : Oui !

François : Bon, ben c’est super. Merci Sam.

Sam : Je t’en prie !

La respiration complète: l’arme anti-stress à la portée de tous!

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour à nouveau mes amis, François, professeur de yoga à Lyon dans le quartier de la Part DIeu. Aujourd’hui, je voudrais répondre à des questions que j’ai souvent, on me demande « y-a-t-il des techniques de yoga ou de relaxation pour faire face au stress? », tout simplement. Quand on parle de stress, ça induit tout ce qui est du domaine des émotions, des contrariétés, des frustrations, ça peut être lié à la fatigue. On peut avoir des baisses de concentration, etc. Effectivement je vais vous donner un moyen simple que le yoga peut vous offrir pour faire face au stress. Donc comment faire ? C’est très simple, vous savez, dans le yoga, on dit que la respiration c’est ce qui permet de faire le lien entre le corps physique et l’âme: Ça veut dire quoi ? Eh bien, déjà, très simplement, vous avez tous remarqué que quand vous êtes sous l’emprise des émotions, la respiration peut devenir anarchique et pas très régulière. Par contre quand vous êtes zen, super tranquille, si vous observez la respiration, vous allez voir qu’elle est vraiment harmonieuse, qu’elle s’écoule de manière fluide. Donc il y a vraiment un lien, de toute évidence, que l’on peut constater, qui est indéniable. Ce qui est intéressant, c’est que cette relation est symétrique. C’est-à- dire que si volontairement, on décide d’agir sur notre respiration et de contrôler notre respiration, la rendre plus harmonieuse, plus douce, eh bien, ça va influer sur l’ambiance interne. Du coup, on va se sentir moins stressé. Soit moins fatigué, soit moins angoissé, moins contrarié, etc. Ce n’es pas pour rien que la respiration correcte ou l’art de bien respirer compte parmi les principes essentiels de la pratique du Hatha Yoga et dans mon centre lyonnais je ne me prive pas d’enseigner ces techniques de yoga que l’on appelle pranayama ou contrôle de l’énergie vitale par le biais de l’appareil respiratoire.

Quel exercice de yoga je vais vous proposer de faire ? Simplement, la prochaine fois que vous avez une contrariété, un stress, mettez vos deux mains ici, ni sur le ventre, ni sur la poitrine, entre les deux, comme ça. Les épaules en état de relaxation, comme ça. Et prenez le temps de bien inspirer, de bien remplir les poumons, de remplir la cage thoracique, poussez sur les mains et ouvrez la cage thoracique. Ça donne ça. Là vous retenez le souffle quelques secondes le temps que l’oxygène passe dans les cellules, et ensuite vous expirez tout en contrôle sur 4-5 secondes. Encore une fois. Exactement de cette manière, à peu près à ce rythme, vous enchaînez les respirations sur 2 à 5 minutes. Le tout, c’est que vous restiez toujours confortable.. l’aisance est également un principe fondamental dans toute pratique de yoga. Il ne faut surtout pas que vous vous disiez par exemple: « ça va me faire du bien, ça va me permettre d’aller au-delà de mon stress, faut vraiment que je me force ». Surtout pas ! Il faut toujours que vous soyez dans une parfaite aisance, sinon les effets peuvent être contraire, ça peut être pervers. Faites très attention, c’est un principe fondamental, parce que si vous ne respectez pas, vous aurez des problèmes. C’est une arme à double tranchant, toutes les techniques que l’on a dans le yoga. C’est vraiment à utiliser avec ce principe, qu’il faut qu’on soit toujours dans une aisance absolue, dans tout ce que l’on fait. Soyez dans l’aisance. Vous allez faire ça entre 2 et 5 minutes, tant que vous êtes dans l’aisance. Si vous êtes dans l’aisance pour 5 minutes, tant mieux, vous ferez 5 minutes. Ici, chaque respiration vous prendra environ 12 secondes, c’est-à- dire que sur une minute vous en ferez 5. Dans une respiration normale, on est plus à 15 par minutes, ici à 5, ça veut dire qu’on va ralentir sa respiration de manière très notable. On va plus s’oxygéner et on vraiment être dans le contrôle du souffle, et grâce à ça, on va pouvoir contrôler le stress, les émotions, les contrariétés, les frustrations, la fatigue, etc. C’est génial, expérimentez ça, c’est un cadeau du Yoga. Si vous démarrez cet exercice, mettez-vous dans un coin où vous êtes à l’aise et pas dérangé, asseyez-vous tranquillement, peut-être le dos un peu contre le mur. Si vous pouvez vous allonger c’est parfait. S’il y a la moindre alerte, vous voyez je suis prudent, si vous sentez ne serait-ce qu’un peu que la tête peut tourner, ou un micro vertige, arrêtez tout de suite. Si vous avez des questions à ce sujet, vous pouvez me les poser en commentaires! J’espère que ça vous a plu, à très bientôt pour une prochaine vidéo de yoga et de méditation.

A très bientôt mes amis, au revoir !

* La violence et notre responsabilité – yoga lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour chers amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Aujourd’hui je me suis résolu à faire une vidéo. Je ne voulais pas réagir à l’actualité, où on s’étend largement sur des faits de violence, actuellement, et je ne voulais pas réagir à ça parce que j’ai tout simplement une incapacité à être autrement qu’honnête et à délivrer mes propos autrement que comme je ressens vraiment les choses, et ma vision est parfois un peu décalée de celle du plus grand nombre et je ne veux pas non plus choquer…

Mais il se trouve que j’ai un ami qui est un être pranique, c’est-à-dire qui se nourrit d’énergie, qui n’absorbe aucune alimentation physique, on appelle parfois ces gens là des êtres de lumière, qui porte beaucoup de sagesse: c’est quelqu’un qui vit dans l’état d’union, dans l’état de yoga en permanence. Il est invariablement reconnu comme porteur d’une grande sagesse capable de discerner les choses telles qu’elles sont.

Il se trouve qu’il a fait une publication sur les réseaux sociaux, et ce qu’il exprimait, en quelques phrases, c’est exactement la manière dont moi je vois les choses aussi, et je me suis dit que si Victor avait fait ça, je pouvais aussi communiquer là-dessus, sinon je ne l’aurais pas fait, pour tout vous dire.

Ce que Victor dit ici, c’est « Je me demande sur Facebook où est l’option qui permet d’afficher sa photo de profil avec, en fond, un drapeau du Liban ? Parce que ma foi, on met un drapeau français parce que la France a été touchée par de la violence ». Lui, il demande l’option avec le drapeau du Liban.
En expliquant que pour lui il n’existe pas de personnes de première classe, de deuxième classe et que malheureusement ce qu’il s’est passé en France, beaucoup le vivent dans d’autres endroits depuis toujours, etc., enfin il développe ça.

C’est exactement ce que j’avais envie de dire aussi. D’un seul coup, parce que la France est touchée, alors on devient sensible à la violence, comme si d’habitude elle n’existait jamais.

C’est assez extraordinaire. Vous avez remarqué, de la même façon qu’au mois de janvier, pendant tout ce mois on devient sympathique avec tout le monde, on a de bonnes pensées pour tout le monde, et le reste du temps on oublie tout ça.
Comme si on devenait bon pendant le mois de janvier et puis une fois le mois de janvier passé, certains d’entre nous restent bons, c’est vrai, bien sûr, mais parfois il y a des comportements complètement décalés comme ça et qui sont justes…
On est un peu comme des robots, on est conditionnés pour réagir, se comporter de telle ou telle manière suivant les circonstances, on se laisse guider un peu comme faisant partie de ce genre de moutons au sein d’un troupeau ou on suit les choses là où on veut nous emmener, on ne cherche pas à réfléchir trop par nous même.

Moi je suis tout à fait d’accord avec Victor. Est-ce qu’on parle par exemple des millions de personnes qui sont exterminées au Congo en ce moment ?… Et là on ne parle pas de dizaines ou de centaines de personnes; on parle de millions de personnes. Est-ce qu’on en parle en permanence comme on parle en permanence de ce qu’il s’est passé en France aujourd’hui ?

Bien sûr, je suis d’accord avec tout le monde pour dire que ce qu’il s’est passé en France c’est dramatique, bien sûr, la question n’est pas là, évidemment, mais ce qui me surprend c’est qu’on fasse si peu cas de toutes les souffrances qui existent ailleurs, en toutes circonstances, à une échelle qui, parfois, est tellement plus importante.
On ne parle pas de… alors là je sais que ça peut faire débat, mais on ne parle pas des milliards d’animaux qui sont abattus de manière industrielle, torturés avant d’être abattus, simplement pour répondre aux prétendus besoins alimentaires humains.
On n’en parle pas, c’est quelque chose d’absolument normal.

On n’est pas forcément conscients non plus de la violence que nous produisons nous même, directement ou indirectement. Quand vous avez des enfants qui sont exploités pour travailler dans des usines pour faire des vêtements ou chaussures que l’on porte parfois sur soi, ce n’est qu’un exemple, on pourrait les démultiplier à l’infini.

Mais bon, voilà, ne serait-ce qu’indirectement, on participe à la violence.
Tout ça pour dire que cette violence est inhérente au samsara. Ce qu’on appelle le samsara, c’est le cycle des existences conditionnées, c’est comme ça. On vit sous l’influence des émotions perturbatrices, et ça nous amène à faire plein d’erreurs de jugement et forcément à avoir des comportements violents.

Alors, de manière plus ou moins flagrante, c’est vrai, mais à bien y réfléchir, nous aussi on participe beaucoup à cette violence.
Dès qu’il se passe quelque chose qui est médiatisé comme ça, on veut se rassurer et se dire que finalement on n’est pas violents, on est pour la paix, alors on va mettre un drapeau bleu-blanc-rouge derrière sa tête sur les réseaux sociaux et puis se faire tout d’un coup l’ambassadeur de la paix, la non violence, alors qu’au quotidien, on peut être vraiment dans beaucoup de comportements non violents, ne serait-ce qu’à la maison lorsqu’on n’écoute pas des gens de sa famille ; lorsqu’on a des propos profondément blessants vis-à-vis de quelqu’un de sa famille ; lorsque brutalement on abandonne quelqu’un de sa famille ou son conjoint sans autres égards. 

Si l’on se prétend être un yogi au sens authentique du terme, notre toute première responsabilité c’est de développer notre discernement pour voir les choses dans leur globalité et sans faire de différence, sans poser des conditions.

Alors, je pense qu’évidemment, soit on fait focus sur ce qu’il se passe en ce moment, sur l’actualité, et on oublie tout le reste, soit à un moment donné ça nous ramène à d’autres responsabilités aussi. Vis-à-vis de la violence, comment on peut mettre en perspective notre propre responsabilité, qu’est ce qu’on peut faire avec tout ça, quelles leçons on peut tirer de tout ça pour avancer positivement avec cette vie et aussi comprendre que la vie est finalement précieuse. Effectivement, on se rend compte qu’il y a des gens dont la vie s’est arrêtée brusquement, comme ça, alors qu’ils ne s’y attendaient pas, et que ça, ça peut nous arriver à tous, et que pendant ce temps là, on fait un drame des petites choses et on n’apprécie pas vraiment toutes les conditions qui sont réunies et qui participent à notre bonheur.

Et on n’a pas trop de gratitude par rapport à ça. C’est peut être l’occasion de se rendre compte qu’il y a beaucoup de choses qui sont réunies pour qu’on soit heureux, d’apprécier pleinement tout ça. D’apprécier aussi les choses que l’on perçoit actuellement comme moins faciles, les challenges à relever, les épreuves à traverser, qui bien souvent nous ont permis de nous améliorer, de devenir un meilleur nous même. Appréciez tout ça, et il faut réfléchir au sens qu’on donne à notre existence humaine.

C’est une bonne occasion qui nous est donnée pour réfléchir à tout ça, prendre notre part de responsabilité et peut être prendre la décision de changer ne serait-ce qu’un comportement, peut être dire que voilà, à partir d’aujourd’hui je prends conscience que la violence ce n’est pas un chemin juste, ça ne fait pas avancer les choses et je vais à mon niveau réduire la part de violence en moi, pour contribuer à la paix dans le monde, dans l’univers tout entier.

Par exemple ce peut être, à partir d’aujourd’hui, je vais m’efforcer de sourire et de dire bonjour à mes voisins, ou alors au lieu de manger de la viande tous les jours, je m’engage à manger de la viande que deux fois par semaine… Ce sont des choses essentielles et tout cela je le répète inlassablement à mes élèves de yoga à Lyon.

Prendre un engagement. Je m’engage à prendre 10 minutes chaque matin avant de me mettre en route et partir tout de suite dans mes occupations quotidiennes sans même prendre le temps de me poser, je m’engage à prendre 5 minutes pour me nourrir de lecture, de sagesse par exemple, et peut être, je prends l’engagement de méditer, ne serait-ce que 2 ou 3 minutes chaque matin avant de me mettre en jour, de m’unir à mon souffle de vie, de m’établir dans mon essence, de m’établir dans cette paix fondamentale… ceci c’est s’engager sur le chemin du yoga… Le yoga ce n’est pas une simple simagrée, juste là pour faire tendance et se raconter des histoires.

Comme ça, on peut effectivement contribuer à améliorer les choses au-delà de ce que l’on peut penser.

Bien sûr je pourrais dire tellement de choses là-dessus. Parfois j’ai un peu du mal à enchainer mes idées parce que j’ai l’impression qu’elles arrivent à une vitesse incroyable par rapport à ce que je peux dire sur le moment comme ça, il y a trop de choses à développer sur ce sujet.
Ce que je voulais dire, c’est ça, c’est prendre notre propre responsabilité par rapport à ces choses qui nous interpellent et prendre conscience que la violence est permanente, et que si on doit être révolté, soyons révoltés en permanence.

Par ailleurs, il n’est pas incompatible d’être à la fois révolté et à la fois de développer une paix et une sagesse en soi. Tous les grands sages avaient une part de révolte, et c’est comme ça qu’ils ont contribué à plus de paix dans le monde, à délivrer un message d’inspiration pour des millions de personnes, c’est aussi parfois à travers la révolte.
On peut voir l’exemple de Gandhi, il n’a pas toujours été tendre avec l’autorité.
On peut voir Mère Teresa qui n’a pas toujours été tendre avec l’autorité non plus, histoire de citer quelques exemples mais il y en a beaucoup.

Sachez aujourd’hui que c’est la 96e vidéo que je fais depuis le mois de juillet et pour la 100e vidéo, je vais vous délivrer un message de paix très court mais qui sera absolument magnifique. C’est déjà dans la boite, c’est déjà prêt, mais je veux attendre pour que ce soit symboliquement la 100e vidéo, elle sera extraordinaire.

Surveillez les prochaines vidéos, ça c’est la 96e et la 100e vidéo sera vraiment extraordinaire.

Ecoutez mes amis, j’espère que cette vidéo vous l’avez trouvé utile, si c’est le cas, cliquez sur J’aime, abonnez vous si ce n’est pas encore fait.

Je vous dis à bientôt, au revoir !