Articles

* Le Yoga, ce n’est pas pour moi!

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Lyonnais(e)?… vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga à Lyon

Bonjour mes chers amis, François expert de yoga, méditation à Lyon.

Je vais vous parler aujourd’hui de quelque chose qui m’étonne toujours, c’est-à-dire…enfin, on perçoit tous les choses de manières différentes, mais moi je suis toujours étonné d’entendre toutes les objections que certains peuvent avoir quant à la pratique du yoga. D’ailleurs on se demande pourquoi ils rentrent en contact avec moi…

C’est quelque part profondément, ou intuitivement, ils savent très bien, ils ont une intelligence au fond d’eux même qui leur dit que ça pourrait le faire le plus grand bien de prendre un temps de relaxation et pratiquer un peu de yoga. Et on se donne toujours un tas de raisons, en réalité ce n’est pas des raisons, on cherche juste à échapper à ses responsabilités, à ce fait de poser une action, de se prendre en charge et d’avancer dans sa vie.

Ce que j’entends, par exemple « le yoga c’est pas pour moi, je suis pas souple du tout ». Je suis complètement stupéfait par ce genre de réflexion. Parce que bon, un enfant, quand il va à l’école, il apprend à lire, avant de savoir lire il ne sait pas lire !

Donc vous allez pratiquer le yoga, si vous n’êtes pas souple vous allez rendre votre corps plus souple. Et est-ce que ça ne sera pas plus agréable de se sentir bien dans son corps, de sentir que l’énergie peut circuler de manière fluide et harmonieuse et avec tout l’impact que ça peut avoir quand on se sent mieux dans son corps, mentalement, moralement mieux, c’est plus agréable, tout va mieux… d’un seul coup on peut se rendre compte de la réduction du stress!

Si on n’est pas souple, on a besoin de pratiquer. Au contraire. Plus que quiconque.

C’est comme certaines personnes qui me disent « c’est pas mon tempérament de faire ce genre d’activités ». Encore une fois, pourquoi ils viennent, on se demande… Bref. « Il me faut des choses où je peux bouger », c’est pour dire « je suis dans l’action, je vais pas rien faire, de manière inutile ». C’est pas ça du tout. On fait beaucoup de confusions sur beaucoup de choses. En l’occurrence on fait souvent une confusion entre l’action et l’agitation. C’est pas du tout la même chose, ce sont des nuances sur lesquelles je rentre profondément quand je fais des formations en particulier pour le cycle « 2 mois pour une vie nouvelle », cette formation qui vise à apprendre la méditation afin de se sentir plus heureux dans sa vie, qui vise à apprendre à profiter du moment présent.

Si on est incapable de s’installer dans le calme, dans la sérénité, et qu’on est toujours dans cette agitation, au contraire, on a besoin de pratiquer le yoga pour changer les choses.  Quand on est comme ça, il y a des situations où ça nous fait cruellement défaut le fait de ne pas pouvoir avoir cette sérénité, voir les choses calmement, ne pas subir les choses qui nous arrivent comme ça et ne pas avoir d’autre choix que de réagir de manière automatique et parfois incontrôlée et avec les résultats parfois catastrophiques que ça peut générer.

Alors une dernière chose que je voulais aborder, c’est quand les gens me disent « je n’ai pas l’argent, je ne peux pas me permettre ». C’est vrai que si on est dans une situation où on n’a pas de quoi manger ou un toit pour se loger, bon, on a d’autres soucis, c’est clair.
Mais pour la plupart d’entre nous, c’est pas une vraie raison non plus, souvent c’est une question de priorités. Est-ce qu’on perçoit à quel point le yoga va nous apporter des choses positives dans notre vie ou non ?  Si on perçoit pas vraiment, ou on voit ça de loin, on ne mesure pas l’étendue des bénéfices que peut nous apporter le yoga c’est pas forcément prioritaire pour nous et il n’est pas rare que des gens qui me disent ça viennent avec une superbe voiture ou dépenser des centaines d’euros pendant les soldes.
Tout est question de priorité.

Il faut prendre conscience que le yoga nous apporte beaucoup de bienfaits sur le plan de notre santé physique et mentale, notre morale, émotionnelle, etc. Ça nous apporte énormément de choses et ça peut tout changer dans notre vie. Est-ce que pour notre santé globale on ne peut pas, parce que l’abonnement est à peine à 400€ par an, ça va un peu augmenter à la rentrée, mais ramenée à une dépense quotidienne ça fait 1,10€ par jour. Alors si on n’a pas 1,10€ par jour pour sa santé globale en tant qu’humain, je dirais que moi-même j’ai pas envie de m’occuper de quelqu’un qui n’a pas ce minimum de motivation de s’occuper de lui. Parce que je me dévoue entièrement à cette tâche de transmettre le yoga sans compter, j’investis une grosse partie de ma vie pour ça, j’attends d’avoir des personnes en face de moi qui sont un minimum réceptives et qui perçoivent un minimum l’intérêt que ça peut avoir de pratiquer le yoga.  Donc si on n’a pas 1,10€ par jour pour sa santé globale, effectivement on n’a rien à faire ensemble, c’est clair. Soyons sérieux : je ne suis pas souple -> j’ai besoin de pratiquer du yoga.
Je ne suis pas calme, je suis agité, j’ai besoin de contrôler mon mental -> j’ai absolument besoin de pratiquer du yoga.
Sur le plan financier, c’est une question de priorités, regarder où on met son argent, si on ne le met pas là, on le met ailleurs. C’est peut être simplement qu’on n’a pas reconnu les bienfaits du yoga et à ce moment il faut au moins essayer, parce que des fois on dit « oui je sais que ça fait du bien et un jour faudrait que je le fasse ». Mais le savoir, c’est pas ça qui va vous apporter les bénéfices. Par contre, s’engager dans la pratique, là où, ça va vous apporter des bénéfices.  Donc je le sais, très bien, mais est-ce que tu pratiques ? C’est ça la question. Voilà, c’est une petite mise au point sur certaines choses.

 

 

* Séance de yoga en Inde – Varanasi – Février 2015

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Le prochain  séjour en Inde sera un stage de bien être d’environ 10 jours qui se déroulera à Pondichéry au mois d’Août 2016 – Il est également prévu un stage de yoga et de méditation à Varanasi en février 2017 – Si vous êtes intéressé(e), envoyez un message avec vos coordonnées:

Je souhaite avoir des informations sur le prochain stage de Yoga en Inde avec Yogesh.

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Bonsoir mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être. Ce soir, c’est un peu particulier, parce que je vous parle d’ici, du Haut-Forez, là où je me trouve, juste pour vous introduire dans la continuité de cette vidéo, qui en fait est une introduction d’une autre vidéo qui a été prise à Varanasi en février 2015, alors que nous sommes en plein été, fin juillet 2015, plus de 5 mois après. C’est une vidéo qui vous montre l’ambiance du groupe le matin, quand on fait une séance de relaxation. Je vous laisse découvrir ça et apprécier. Je vous retrouve à la fin de cette vidéo faite en février 2015 à Varanasi pour une petite conclusion. A tout de suite. Appréciez.

Nous voici à Varanasi, au bord du Gange, il y a encore une certaine brume, le soleil se lève, je suis en train de terminer une séance de yoga et de relaxation pour le groupe, un groupe de 7 personnes, devant un petit palace au bord du Gange. On fait ça aussi, le matin, au programme, on se lève tôt, on prend le temps de se relaxer. Vous voyez le groupe au bord du palace. Notre petite séance de yoga matinal. On se lève assez tôt, on profite du soleil, on s’uni au soleil, on prend l’énergie du soleil, autrement dit j’initie aussi non seulement au sun yoga mais également au sun gazing…. La pratique de la méditation avec le soleil c’est quelque chose d’extrêmement puissant car vous puisez le prana à la source; c’est donc apprendre à s’alimenter en bonne partie de manière subtile sans imposer à l’organisme un travail digestif important… C’est une journée vraiment magnifique qui démarre. La prochaine fois que je ferai un séjour comme ça, vous pourrez être là, parmi nous, des gens qui sont ici. Et vous pourrez profiter de tout ça. C’est quelque chose d’extraordinaire, d’incroyable, c’est une expérience à vivre absolument. C’est ouvert pour vous aussi, quand vous le souhaitez. Bonne journée mes amis, au revoir !

Nous voici à nouveau ensemble. Vous avez regardé ce « cours-reportage » sur cette séance de yoga que j’animais à Varanasi au bord du Gange tôt le matin devant un magnifique hôtel. Je vous invitais à participer à un prochain stage de yoga en Inde pourquoi pas, parce que tantqu’à faire, si on peut, autant se donner les moyens d’aller à la source. La prochaine fois que je fais un stage, c’est prévu au mois d’août l’année prochaine. Au mois d’août 2016. Sachez-le, ça ne sera pas à Varanasi mais à Pondichéry, un endroit extrêmement agréable où vous pouvez découvrir l’Inde, telle qu’elle existe, et en même temps de manière vraiment douce. Parce que dès que vous avez envie de changer d’ambiance, il y a un quartier français, il suffit de traverser ce qu’on appelle un canal, on passe d’un bord de la ville à l’autre, et on change complètement d’ambiance. Vous pouvez alterner comme ça, les ambiances un peu virevoltantes, les ambiances plus calmes. Il y a l’océan, on est au bord de l’Océan indien, c’est très agréable. On a carrément des plages quasiment privées, on a l’océan là, avec des palmiers, etc. C’est très agréable. La nourriture est très savoureuse. On sera en plein été 2016 donc on sera pas touchés par la mousson, elle sera terminée. En plus Pondichéry c’est vraiment l’une des rares régions en Inde qui n’est pas touchée. Donc si vous voulez vous joindre au groupe l’année prochaine, faites-le moi savoir dès à présent, je commence à faire une petite liste de personnes, et au fur et à mesure que l’on va avancer dans le temps, vous aurez des informations qui vont arriver pour savoir comment ça va se structurer exactement. Ce stage de yoga devrait durer 10-12 jours à peu près. J’espère que vous avez particulièrement apprécié cette vidéo, pour vous parler des stages de yoga en Inde. Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur J’aime. Et juste ici, vous pouvez vous abonner aux vidéos pour être informé de la sortie d’une nouvelle vidéo, c’est-à- dire à peu près tous les jours. Là, le soleil est en train de se coucher, un beau soleil d’ailleurs…

Le contentement une condition indispensable pour votre bonheur!

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes!

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Si vous recherchez un cours de yoga à lyon, vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être. Je voulais vous parler aujourd’hui d’une notion à laquelle on accorde une attention particulière dans la pratique du yoga et de la méditation. C’est le contentement. Parce que simplement, lorsqu’on est content, on est tranquille ! Tout simplement ! Quand on est tranquille c’est beaucoup plus facile de méditer, d’être dans ce que l’on appelle  » la pleine conscience »… C’est-à- dire, que dans cet état de tranquillité nous ne sommes pas en quête d’obtenir plus, d’obtenir quelque chose encore, encore et encore, dans une démarche qui est un peu sans fin. C’est comme si on remettait le bonheur entre les mains d’un futur illusoire sans jamais pouvoir l’atteindre puisqu’en fin de compte, c’est sans fin. On a une tendance qui est ni plus ni moins qu’une habitude, qui est de toujours vouloir quelque chose de plus. Quand on a ardemment désiré quelque chose et qu’on l’a obtenu, une fois qu’on l’a, on finit par s’habituer, et ma foi, ça devient normal, et on n’en apprécie plus du tout la valeur.  C’est simplement une attitude que l’on a. C’est-à- dire qu’on n’est pas éduqué pour prendre le temps de s’arrêter, de prendre conscience de toutes les choses qui sont là et de toutes les conditions favorables qui sont réunies dans notre vie, être dans ce  » mindfulness » qui permet de se rendre compte que toutes les conditions du bonheur sont déjà là. Je vais prendre un exemple simple : combien d’entre vous partez le matin au travail, à vos occupations quotidiennes, et partent très rapidement de la maison, et dites à votre chérie « ok au revoir à ce soir », et vous partez à toute vitesse au travail. Parce que pour vous, c’est évident, vous retrouverez votre chérie ce soir. En réalité, est-ce que vous êtes sûr que vous retrouverez votre chérie ce soir ? C’est dur à dire comme ça, c’est un peu brutal, mais soyons réalistes : est-ce qu’on n’a pas des exemples, beaucoup d’exemples même, de personnes dont la vie, à un moment donné, a basculé brutalement ? Vous voyez ? Rien que nos proches, on ne fait pas forcément attention à leur présence. Et ça vaut peut être le coup, le matin, pourquoi pas, de prendre une nouvelle habitude, de prendre son chéri ou sa chérie dans ses bras, d’être dans cette pleine conscience de la présence de l’être cher, lui dire qu’on l’aime, simplement: vous savez ceci vaut toutes  les techniques de méditation car vous êtes là, bien là et nulle part ailleurs et surtout dans la vraie vie, uni à la vie. Prendre le temps, de se sentir avec cette personne, pour cette personne. Comme si on se quittait pour la dernière fois, parce que ça peut être le cas… et puis ci cela ne convient et bien faites comme si c’était la toute première fois!… rappelez-vous la première fois lorsque vous êtes tombés amoureux, est-ce que vous partiez à l’arrach lorsqu’il s’agissait de dire au revoir à votre chéri(e)?… certainement pas… vous étiez là et bien là, nulle part ailleurs, à vous unir à ce que la vie était en train de vous offrir au moment présent… bref, dans l’état de méditation… Je ne dis pas que vous ne retrouverez pas votre chéri(e) le soir, la plupart du temps vous retrouverez la personne. Mais prendre le temps d’apprécier ce que vous avez, simplement peut être au travers de cette première habitude. De prendre le temps, chaque matin, quand je pars au travail ou à mes occupations quotidiennes, de faire un hug, et de vraiment me sentir uni avec les personnes que j’aime, de me sentir uni, de dire au revoir et bonne journée à votre chérie. Le contentement, c’est aussi prendre conscience de ces petites choses. Pas forcément faire focus sur ce que l’on n’a pas, mais aussi se rendre compte de tout ce que l’on a. C’est ce que je voulais partager avec vous. Ce que je veux dire laissez tomber la panoplie des objets de saisie lié à la pratique de la méditation, tout ce cirque avec la recherche permanente de méthodes miracles de méditation, la méditation sur les chakras, la méditation transcendantale, la méditation de pleine conscience, les méditations guidées, la musique zen, la relaxation, les expériences mystiques, les histoires que l’on se raconte pour se rassurer… soyez simplement là, uni à la vie, uni aux expériences du moment présent, sans vous raconter toutes ces histoires qui ne mènent nulle part… c’est tellement ridicule parfois… D’ailleurs le contentement c’est un enseignement qui est largement développé au cours du cycle « 2 mois pour une vie nouvelle ». Si ça vous intéresse, vous pouvez me le faire savoir en allant sur le site meditation-lyon.com et en laissant un petit message pour être invité à la prochaine conférence, mais c’est quelque chose qui, effectivement, est très important. Si on est pas content, on ne peut pas être tranquille. Si on n’est pas tranquille, on ne peut pas trouver la paix intérieure, tout simplement. C’est vraiment quelque chose d’essentiel à développer. Donc ça c’était juste un petit extrait pour au moins vous donner une petite clé qui vous permette d’installer une nouvelle habitude dans votre vie et qui vous permettra de commencer à cheminer vers le contentement, vers le fait d’apprécier sa vie beaucoup plus pleinement. Si vous avez aimé cete vidéo, cliquez sur J’aime et également abonnez vous pour être informé des prochaines vidéos par email. Très bonne journée à tous, à bientôt mes amis, au revoir !

Ah oui vous pouvez vous rendre également à la rubrique formation méditation pour laisser vos coordonnées si vous voulez recevoir toutes infos sur les programmes de formation à la méditation en ligne offerts par François.

Une vie nouvelle pour vous aussi grâce à la pratique de la méditation!

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Bonjour mes amis, nous nous trouvons ici à Sarnath en Inde non loin de Varanasi et je suis heureux de vous avoir avec moi. Ici, nous venons visiter le lieu saint, le lieu historique, où le Bouddha a donné son premier sermon après avoir atteint l’illumination à Bodhgaya. Ici nous nous trouvons dans le temple tibétain, de la lignée Kagyüpa dont le régent est le 17ème Karmapa, réputé être l’un des plus grands Maîtres Tibétains, un très grand Lama. Ici l’endroit magnifique, vraiement très paisible. Pourquoi j’ai décidé de faire cette vidéo avec vous, de vous inviter dans ce lien qui, vous le voyez, est vraiment superbe ? C’est simplement parce que j’ai reçu l’essentiel de mon éducation dans la lignée Tibétaine de tradition Kagyüpa. Aujourd’hui, avec l’expérience que j’ai pu accumuler, je partage tout ce que je sais, et mon expérience personnelle, à travers ce cycle que vous connaissez peut être qui s’appelle « 2 mois pour une vie nouvelle ». Plus d’une centaine de personnes ont aujourd’hui bénéficié de ce cycle, de formations à la méditation. J’amène également des aspects philosophiques, issus de l’éducation bouddhiste que j’ai reçue. Et je retrouve aujourd’hui un peu mes racines, je suis très content de partager ça avec vous. Venez à l’une des deux présentations annuelles du cycle « 2 mois pour une vie nouvelle » comme ça vous en saurez un peu plus sur ce que contient ce cycle de formation, qui est vraiment merveilleux et qui a changé la vie de pas mal de personnes. Si vous demandez « qu’est-ce que la méditation de pleine conscience? comment ça marche? qu’est que la méditation vipassana, la méditation transcendantale, la meditation 3g, comment ça marche? quelle musique de meditation utiliser? » … bref comment mediter?… toutes ces questions bien légitimes car on entend parler de beaucoup de choses aujourd’hui et cela n’est pas toujours clair pour tout le monde surtout que la méditation concerne l’esprit et comme nous ne voyons pas l’esprit, nous avons, de prime abord, du mal à appréhender ce qu’est la méditation, quelque soit la forme dont nous parlons… Quoiqu’il en soit je vous invite à participer à la prochaine conférence en ligne « Comment vivre dans le Bonheur et la plénitude grâce à la méditation? » Je prends le temps de vous donner des éclairages fondamentaux pur vous permettre d’éliminer d’emblée les confusions les plus courantes sur la pratique de la meditation, sur comment apprendre la meditation, les conditions à réunir pour que vous ayez du succès sur le chemin de la méditation… Pour être dans la liste de diffusion et être informé de la prochaine conférence inscrivez-vous ici: de cette manière dès qu’il y aura une programmation vous serez automatiquement informé! Pour le cycle de formation à la pratique de la méditation vous serez informé également lorsqu’il y aura une nouvelle session et que les inscriptions seront sur le point d’ouvrir.

 J’espère que vous avez apprécié ce petit moment passé ensemble. Je vous dis à très bientôt.

 

* L’immortalité – méditation sur la mort

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Bonjour mes amis, François, expert de yoga, de méditation et autres techniques de bien-être. Aujourd’hui je continue dans cette série de vidéos et j’ai choisi aujourd’hui de prendre avec moi un email que j’ai reçu de la part d’une élève, que je ne vais pas nommer pour des raisons de confidentialité, mais qui m’écrit la chose suivante : « Jusqu’à maintenant, je me sentais en équilibre, en sérénité, avec grâce à la pratique ele méditation,  une sensation de plénitude en moi. Mais depuis quelques temps, je me pose des questions sur la mort. Car mon père est à 15 000Km, il est très vieux, il va avoir 97 ans. Je l’aime tant, il a toute sa tête, il est drôle, sympa, philosophe, etc. Et puis, pour moi-même, eh bien j’ai envie de vivre encore un peu plus et bien dans mon corps et mon esprit. Car, en résumé, je gère quelques problèmes de santé. Je n’ai pas peur, je fais de mon mieux, je suis positive mais ces temps-ci, ça me tracasse un peu. »

Alors on part d’une situation où cette amie en question vit dans la plénitude et tout à coup, quelque chose se passe. Elle se pose une question vraiment existentielle, puisqu’elle se pose des questions sur la mort. On se rend compte ici, ce que ça m’évoque ici, c’est qu’à la lumière de cette plénitude, de cette sérénité qui s’est installée, à un moment donné, émergent des questions fondamentales qui viennent perturber ce sentiment de plénitude; en réalité ce questionnement révèle une clarté qui s’est installée dans l’esprit… Ce qui se passe ici, le fait de se questionner ainsi est donc tout à fait normal. Quand le calme est là, la clarté se fait, des choses viennent, émergent et peuvent sembler nous déstabiliser un peu.

Parfois on se dit « je suis en train de régresser » et au contraire, vous êtes en train de progresser parce qu’il y a plus de clarté et on réfléchit aux choses vraiment importantes. En l’occurrence, la mort, dans la philosophie bouddhiste, on dit que si l’on passe une journée d’une existence humaine sans réfléchir profondément et avoir une réflexion analytique sur la mort, c’est une journée de gaspillée: nous devons méditer au quotidien sur la mort…. On est bien loin d’une simple pratique de relaxation ou de méditation guidée… Donc on considère vraiment que la réflexion sur la mort est une réflexion absolument fondamentale. Très importante. Mais aussi une réflexion sur laquelle on doit fonder toute pratique spirituelle. Sinon ça n’a que peu de résultats d’entamer une pratique spirituelle si on ne réfléchit pas à ce genre de choses. C’est très important. Encore une fois, c’est assez bon signe que cette amie se pose ces questions.

Elle se pose des questions sur la mort, par rapport à son père qui est très loin, auquel, semble-t- il, elle est très attachée. Et c’est normal, puisqu’en tant qu’être humain, c’est ça qu’on a dépassé aussi, l’attachement que l’on a envers les personnes, les gens qui nous sont proches, la famille, nos possessions, etc. Au passage, j’aimerais dire que cette personne est originaire d’Amérique Latine. Dans d’autres traditions on accorde beaucoup d’importance à la famille, et les parents, les grands-parents sont importants et sont tout le temps importants. Ici, trop souvent, des personnes âgées finissent seules, les enfants ou les petits-enfants ne se préoccupent gère de ce qu’ils sont en train de devenir. Et on place parfois les gens…je ne sais pas si je peux dire ça mais…parfois on passe les vieilles personnes dans des mouroirs. Bon, je pense que c’est important de prendre exemple sur des cultures qui prennent soin de leurs ancêtres jusqu’au bout quoi qu’il en soit, et qui ne les laissent jamais tomber. Parce qu’il ne faut pas oublier ce que nos parents nous ont apporté, tous les efforts, les investissements, le cœur qu’ils ont mis pour nous nourrir, nous vêtir, nous apprendre, faire de leur mieux même si on est tous imparfaits. Ils ont bien souvent donné le meilleur d’eux-même et beaucoup de leur énergie pour faire en sorte qu’on puisse devenir adultes et être ce que l’on est aujourd’hui. Sans eux, la vie serait sans doute différentes et on n’aurait pas autant de possibilités que si on avait pas d’autres êtres humains, en l’occurrence nos parents, qui ont vraiment pris soin de nous. Ensuite, cet amie, qui m’écrit cet email, me dit « j’ai envie de vivre un peu plus et bien dans mon corps, pour résumer j’ai des problèmes de santé, j’ai pas peur, je suis positive mais je me pose des questions ».

Alors c’est vrai que quand on a des problèmes de santé, on est en délicatesse, et on peut aussi réaliser que, finalement, le corps physique n’est pas permanent. A un moment ou un autre, quoi qu’il en soit, on va devoir finir par quitter ce corps. Là, ça nous ramène à la saisie que l’on a de ce corps physique, auquel on s’identifie tellement. Quand on parle de la réflexion sur la mort, on dit que de toutes façons, quand on réfléchit sur la mort, pardon, on réfléchit sur le fait que de toutes façons elle est certaine, personne n’y a jamais échappé. Le moment de la mort, on ne le connait pas non plus, du tout. Ce peut être dans quelque secondes, jours, semaines, mois, années. Ça peut se produire très rapidement, de manière brusque, sans qu’on s’y attende. Et les circonstances de la mort, puisque je parle de ça, on ne les connait pas non plus. On peut mourir de manière douce et tranquille mais aussi de manière brutale ou différemment, tous les scénarios sont possibles. Effectivement, la mort étant certaine, c’est peut-être intéressant de s’y préparer au travers de toutes ces réflexions. Pourquoi donc ne pas faire du sujet de la mort une technique à part entière de méditation sur la pleine conscience?…  Bref, ça pourrait être très long si je commençais à partir là-dessus.

Je développe un enseignement assez long d’ailleurs dans ma formation « 2 mois pour une vie nouvelle ». Ce que je vous ai conseillé récemment, via la vidéo sur les livres pour approfondir le yoga, et bien j’ai réservé un livre, que je vous ai conseillé sur le plan de la philosophie, et en particulier de la mort.Ce livre s’appelle Il n’y a ni mort, ni peur, du grand maître bouddhiste Thich Nhat Hanh. C’est un chef-d’œuvre, on pourrait en faire une bible. Si vous êtes engagé dans un chemin spirituel, vous pouvez en faire une bible, ça va vous servir énormément pour voir les choses autrement et voir qu’au final il n’y a ni mort ni peur, comme le dit le titre de ce livre. C’est extrêmement réconfortant à lire, et on a vraiment ce sentiment intime d’accéder à une compréhension qui est autre sur ce qui est la vie, et comprendre, finalement, que la mort fait partie de la vie, et que ce n’est pas une fin mais une continuité.

Que dire d’autre ? Voilà ce que j’avais à dire, pour répondre à cet email. Je te conseille de lire ce livre, Il n’y a ni mort, ni peur de Thich Nhat Hanh. Et pour les autres que ça intéresse, même conseil ! Et bien j’espère que vous avez aimé cette vidéo, comme toujours, si c’est le cas, je vous demande de cliquer sur J’aime et puis si vous ne vous êtes pas encore abonné, cliquez sur s’abonner, comme ça vous serez au courant des vidéos qui sortent.

Je vais vous demander aussi de partager ces vidéos pour m’aider à faire la promotion de cette chaîne et diffuser ces petits messages jours après jours.

A très bientôt mes amis pour une prochaine vidéo, au revoir !

PS: dans quelques semaines je vous offrirai quelques exercices de méditation audio gratuits comme des méditations guidées en ligne gratuites ou encore la méditation de la flamme violette qui est très sympa et permet d’apaiser les peurs, les craintes.