Articles

Le karma yoga: bases de compréhension

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

La karma yoga: bases de compréhension

Première étape: ne pas nuire à autrui

On doit toujours avoir ça de présent à l’esprit de se dire « ce que je fais ça va m’apporter du bien », mais toujours se poser la question « est-ce que ce que je fais ne va pas nuire à qui que ce soit ? »

Donc déjà, basiquement, c’est ça le karma yoga. C’est déjà de se poser la question, dans tout ce qu’on fait, est-ce que ça va nuire à quelqu’un ?

Basiquement, c’est éviter de nuire à quelqu’un.

Après, une seconde étape, on peut poser une intention d’aller plus loin et de souhaiter le bien d’autrui. Et de poser des actes pour le bien d’autrui.

On peut le faire étape par étape le karma yoga.

Faire attention dans tout ce qu’on fait, est-ce que c’est pas de nature à nuire à quelqu’un, première étape.

Et quand ça c’est devenu une habitude, un automatisme, c’est intégré chez nous, c’est déjà superbe, c’est énorme. Parce qu’on est très peu à faire attention à ça. Déjà on se situe vraiment dans une proportion d’êtres humains vraiment purs, qui, d’une manière relative, ont acquis une certaine pureté, suffisante.
Que cette habitude soit intégrée, je fais attention à ne nuire à personne, ou je fais mon mieux, parce qu’indirectement on nuira toujours à des gens, mais on fait de notre mieux.

Deuxième étape: souhaiter le bonheur pour autrui

Une fois qu’on a avancé là dedans, oui, porter une attention particulière pour avoir des souhaits afin que chacun puisse expérimenter du bonheur dans sa vie, le plus souvent possible.

Même à un niveau plus avancé de pratique, on peut prendre comme support le fait de croiser chaque être humain que l’on croise, voire chaque animal, chaque être vivant, physiquement, qu’on peut appréhender avec nos yeux. Chaque fois qu’on en croise, on se tourne vers cet être intérieurement, et on se répète intérieurement, sincèrement, avec toute notre âme, on se répète « puisses-tu être heureux »

Et on fait comme ça, à chaque fois.

Après si on fait ça tout le temps, naturellement il va venir un moment où ça va être automatique, on va produire des actions positives. On tourne notre esprit de manière tellement positive pour souhaiter du bonheur à autrui qu’automatiquement on va avoir des pensées positives envers autrui. Automatiquement on va faire des choses positives pour autrui.

mon activité est-elle vraiment bénéfique pour autrui?

En même temps, même si on est un karma yogi, il faut faire attention à développer notre discernement parce que parfois on peut penser faire du bien aux gens, œuvrer pour leur bien, et sans vraiment s’en rendre compte parce qu’on n’a pas de discernement, on fait le contraire, on leur fait du mal. Il faut aussi savoir quand est-ce que ce n’est pas approprié ce qu’on va faire.

Dit aussi d’une manière simple, par exemple Mère Teresa qui était un très grand karma yogi, elle disait « l’amour commence à la maison ». Souvent, on veut faire le bien autour de soi, on va distribuer des dons dans tel et tel organisme, où dès qu’il y a le Téléton, tout le monde se met à faire une promesse d’argent.

L’amour commence à la maison

Et puis on ne fait même pas attention à son conjoint.

Combien il y a de personnes qui vivent avec une femme qui est infirmière ou avocate ou n’importe quel autre métier. On vit ensemble avec cette personne, on dit qu’on aime cette personne, mais on échange tellement peu qu’on est incapable de se représenter quelle est sa vie 8 ou 10 heures par jour quand elle est au travail, déjà là on a un boulot à faire au niveau karma yoga.

Très basiquement, à la maison, avant de s’occuper de quoi que ce soit d’autre à côté, comment on peut faire le bien autour de soi à l’extérieur de sa maison si on ne le fait pas dans sa maison.

Chez soi aussi, le karma yoga, aussi, c’est pas partir de chez soi à toute vitesse le matin en disant « allez à ce soir chérie ! » sans dire au revoir. Le karma yoga c’est prendre sa chérie dans les bras, rester un petit moment uni en yoga, et puis dans ses sentiments on est là pour la personne, tu as besoin de tendresse, ma tendresse est là, et on le formalise.

C’est le début du karma yoga.

Combien de personnes ont des enfants, quand les enfants arrivent c’est nouveau, tout le monde s’émerveille, c’est des joujoux, on finit par se lasser et au bout de quelque mois déjà ça nous lasse. Même, au bout d’un moment on passe nos nerfs dessus, on les enferme, on les place devant la télévision pour ne pas les entendre, vivement qu’ils s’endorment.

Très vite on se lasse, on a déjà un gros boulot à faire à la maison pour la karma yoga.

Ce sont des choses basiques, parce que souvent, intellectuellement, ça nous réjouit tellement de dire qu’on pratique le yoga, qu’on est un yogi, yogini, etc.

Commencez par le début et faites-le bien!

Mais en fait c’est un piège. Déjà la base, on ne le fait pas souvent. C’est comme au sujet de la pratique spirituelle, une fois au cours d’une grande manifestation publique, parce que c’est comme ça que le dalaï-lama intervient, il y a toujours beaucoup de gens. A un moment, il avait parlé devant plusieurs milliers de personnes et il y a toujours un moment pour que des gens puissent poser des questions. Quelqu’un avait posé une question « quel conseil vous donneriez dalaï-lama pour bien pratiquer au quotidien ? ».
Il attendait une réponse très élaborée, intellectuelle avec peut être une recette miracle, etc.

Le dalaï-lama avait éclaté de rire comme toujours et avait répondu « vous savez, c’est pas compliqué, occupez vous d’abord d’une chose, pensez à ça, faites le bien, commencez par ça : bien manger, bien boire, bien dormir. Une fois que c’est fait, après on peut passer à autre chose. »

Voilà.

On cherche à faire des trucs, mais le basique on ne le fait pas.

C’est pour ça que dans le raja yoga on dit qu’il y a plusieurs étapes. A quoi ça sert de faire des mouvements si déjà on ne sait pas pourquoi on le fait. Si on le fait pour de la gym, c’est clair, on sait pourquoi on le fait, mais si on le fait pour être un yogi, ça veut dire quoi d’être un yogi ? C’est quoi le sens ? Si on a compris que le sens c’est qu’on a tous le droit au bonheur, qu’on est tous égaux devant ça, on a une responsabilité les uns vis-à-vis des autres, on doit être unis, et qu’avant de parler de l’union avec le divin, commençons par parler de cette union et donc avant de parler de mouvements, la première chose c’est de parler d’éthique et de discipline personnelle.

C’est la toute première chose et il faut s’attarder dessus.

Une condition préalable: une bonne santé physique!

Ensuite on peut s’occuper des pratiques physiques mais qu’on est conscient que là aussi c’est qu’un moyen pour maintenir le corps dans un bon état de santé. Parce que quand il est dans un bon état de santé il va être disponible beaucoup plus facilement pour les pratiques internes, les pratiques de concentration, méditatives.

Si on est très malade, on a 40°C de fièvre ou envie de vomir et que je vous dis de rester concentrer sur la flamme de la bougie pendant 3 minutes…c’est impossible.
Si on est en bonne santé, c’est beaucoup plus facile.

C’est tout par étape, il faut commencer dans le bon ordre, ne pas mettre la charrue avant les bœufs.

Le karma yoga et la connaissance

Le karma yoga, c’est comme toute chose, on peut philosopher et dire beaucoup de choses, encore une fois réjouissantes intellectuellement mais ça ne nous mène nulle part. Et même si on pouvait faire une conférence avec ça, des fois ça arrive, certains sont habiles pour parler, mais qui en fait ont zéro expérience.

Souvent ceux qui ont le plus d’expérience ne savent même pas parler. Parce qu’ils ne sont pas encombrés par ça.

Quand vous prenez les grands yogis qui ont passé parfois des années en retraite solitaire dans la nature, la montagne, sans croiser qui que ce soit, sans manger ni boire, étant en absorption méditative. Quand ils redescendent dans le monde, ils ne savent plus mettre un mot l’un devant l’autre. Ils bafouillent.

Certains vont penser « mais il n’a aucune connaissance ». Pourquoi ? Parce qu’on associe les connaissances au plan intellectuel. Ça n’a rien à voir. Si la connaissance était à relier au plan intellectuel ça ferait longtemps qu’on le saurait. On n’aurait plus de problèmes. Parce qu’il y en a des gens qui sont très développés intellectuellement.

A commencer par ceux qui nous dirigent. Est-ce qu’on n’a plus de problèmes pour autant ? Non. Simplement, ils ont zéro expérience.

Ou ils ont une expérience très limitée sur un plan très limité, sur le plan mondain. C’est quoi le monde par rapport à l’univers ? C’est rien du tout. Ils ne savent pas comment les choses fonctionnent de manière fondamentale.

Le dalaï-lama disait à ce sujet « si dans l’éducation on intégrait de manière systématique l’apprentissage correct de la méditation auprès des enfants dès le plus jeune âge, par exemple 8 ans, au point que dans notre éducation à tous ce soit intégré, il ne faudrait pas plus d’une génération pour qu’on vive dans un monde de paix et d’harmonie. »

Pas plus d’une génération. Vous vous rendez compte ?

Où est l’intelligence ? C’est intellectuel mais c’est pas ça l’intelligence.

Les connaissances intellectuelles c’est même pas un grain de sable dans ce qu’est le désert des connaissances. C’est rien du tout. Mais on se méprend. Pour nous, toute l’intelligence se situe au niveau intellectuel. C’est absolument pas ça.

Le karma yoga c’est chez soi, ceux qui sont là. Michael est là, moi je m’occupe de Michael. Je m’occupe pas de prétendre que je vais sauver le monde. Ça se décline naturellement. Si vraiment je mets toute mon âme, je dois la mettre au moment où je suis, au lieu où je me trouve, avec qui je me trouve.

Hatha yoga – règle n°8: la relaxation – yoga Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

La porte d’entrée: La relaxation

Bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Je voulais vous exposer aujourd’hui la règle 8 pour faire suite à ce qu’on a déjà vu et vous parler de l’un de ces 5 grands principes du yoga, c’est la relaxation, sans laquelle il n’est pas du tout possible de rentrer dans cette expérience que vous propose de vivre le yoga.

La relaxation on dit que c’est la porte d’entrée du yoga.

La relaxation initiale

Elle doit être là tout le temps mais particulièrement en début de cours pour faire la transition entre la vie extérieure et la séance proprement dite.

La relaxation entre les postures

Entre les postures parce qu’on sollicite certaines parties du corps puis d’autres donc il faut que la circulation sanguine se renormalise pour qu’il n’y ait pas d’appels de sang dans tous les sens et qu’on puisse profiter pleinement de chaque posture, l’une après l’autre, pour tirer tous les bienfaits de chaque posture, c’es nécessaire d’observer un temps de relaxation entre chaque posture.

La relaxation finale

Et, il y a un temps de relaxation spécifiquement à la fin de la séance, c’est souhaitable de consacrer au moins 10 minutes à la fin de la séance, voire un quart d’heure, pour vraiment laisser l’énergie circuler librement, c’est-à-dire on tout un tas de barrages énergétiques qui existent habituellement, là l’énergie peut circuler de manière réellement libre et fluide, mais encore faut-il lui laisser cette possibilité.

Donc ce temps de relaxation il est fait pour ça, on se détend encore plus profondément et on intègre tous les bienfaits de la séance.

Explications

La relaxation c’est aussi quelque chose de très important. Ce que je veux dire c’est que quand on arrive au début la séance il faut arriver à l’heure pour pouvoir faire correctement cette relaxation initiale.
Entre les postures il faut vraiment entrer dans la relaxation, se détendre complètement, détendre le corps et le mental, pour vraiment laisser la circulation sanguine se faire normalement.

Il ne s’agit pas d’être distrait et de se dire qu’en attendant l’autre posture on va pouvoir penser à autre chose ou discuter avec quelqu’un. Pas du tout.

Et la relaxation finale c’est très important aussi, alors là pour certaines personnes, je connais certaines personnes qui font leur séance, qui zappent la relaxation finale, qui vont vite se changer et qui partent à leurs occupations quotidiennes, c’est vraiment dommage, on perd beaucoup des bénéfices que la séance est censée nous apporter, il faut vraiment respecter ce temps aussi.

En conclusion

Bien entendu, quand on parle de relaxation, cette relaxation est facilement induite aussi avec toutes ces notions qu’on a vues dans ces autres règles, c’est-à-dire le silence, l’acceptation, l’aisance, l’union, l’intériorisation, tout ça, ça marche ensemble en fin de compte.

Retenez le, c’est aussi un maître mot la relaxation, c’est très important, respectez tous les temps qui sont réservés spécifiquement pour ça.

Tenez compte de ça, c’est important.

Je vous retrouve très vite pour la prochaine vidéo, la 9e règle.
A très vite mes amis, au revoir !

Hatha yoga Lyon- règle n°7: trouver l’aisance dans la pratique – Francois yogesh Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

L’aisance

Bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Je vous retrouve aujourd’hui pour la 7e règle, hier on a parlé de la 6e règle, c’était l’union.

Pour faire ça, eh bien il y a quelque chose d’important qu’il faut réunir aussi, c’est l’aisance.

Placer l’esprit

L’aisance, ça passe en priorité par le fait de placer son esprit, parce que ce que l’esprit accepte, le corps va pouvoir l’accepter, et à ce moment là on va pouvoir trouver l’aisance dans une situation que peut être, de prime abord, où on ne sent pas dans l’aisance.

Et faire l’expérience justement, qu’il est possible de transformer les situations et que d’une situation qui pourrait être perçue comme difficile, si on place son esprit, on peut s’installer dans une aisance, qui, à notre grande surprise parfois, on se dit « c’est fou j’ai un pouvoir, il suffit que je place mon esprit » et l’expérience est différente, je me sens bien.

J’explique tout ça parce que parfois on est un peu tendu, on est en posture, on souffre, on se dit je ne suis pas dans l’aisance, on relâche la posture et finalement on n’est pas du tout actif dans ce qu’on fait, on n’a pas pris le soin, avant toute chose, de placer son esprit.

Donc dans l’aisance, mais ayant au préalablement placé son esprit, c’est-à-dire que si on est pas dans l’aisance mais qu’on n’a pas placé son esprit, eh bien plaçons déjà notre esprit pour nous détendre mentalement et puis faire l’expérience, qu’effectivement, en étant calme mentalement, le corps peut se relâcher vraiment de lui-même.

Seulement observer…

C’est-à-dire qu’il n’y a rien à faire. On place son mental, et après à la limite on regarde ce qu’il se passe. Et à notre grande surprise, on observe et on peut voir que le corps se relâche absolument tout seul sans qu’on ait fait quoi que ce soit.

L’aisance ça veut dire placer notre esprit. C’est aussi dans certaines choses qu’il faut vérifier, par exemple au niveau de mon visage, est-ce que je suis détendu ? Parce que je suis comme ça, ça ne favorise pas l’aisance.

Pour favoriser l’aisance, pour favoriser le placement du mental, il faut aussi bien détendre son esprit, c’est-à-dire avoir le front bien lisse et détendu, peut être laisser un petit espace entre les mâchoires, les relâcher, les détendre, et un sourire qui peut venir éclairer naturellement le visage.

Respirer calmement

Et puis aussi faire en sorte de régler sa respiration pour qu’elle soit continuelle, régulière, harmonieuse, quand on est attentif à sa respiration, là aussi ça favorise la tranquillité, le placement de l’esprit. Je vous donne un certain nombre d’éléments, et essayez d’y penser. Le visage lisse et détendu, les mâchoires desserrées, une respiration calme et régulière, je place mon esprit, je m’installe dans l’aisance.

Essayez de retenir cette petite phrase.

Voilà pour la 7e règle, je vous retrouve demain pour la 8e règle, à bientôt mes amis, au revoir !

 

 

Hatha yoga -règle n°1: être à jeun! – Francois Yogesh Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Etre à Jeûn: règle N°1 pour le Hatha yoga

Bonjour mes amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Je voulais vous parler aujourd’hui des conditions minimales dans lesquelles il faut se trouver quand on entame une séance de hatha yoga, que ce soit une posture ou un exercice respiratoire, cette règle s’applique, à savoir, il faut être à jeûn !
Il faut que l’estomac soit vide, ou au moins ne rien avoir mangé depuis au moins 3h, si possible, sauf si on a vraiment…une impression d’impériosité de se nourrir avec quelque chose de physique, il faut prendre quelque chose de vraiment léger, quelques biscuits par exemple. Alors, quand je dis quelques…soyons d’accord, c’est pas 10 ou 15 biscuits, c’est 1 ou 2, mais surtout ne pas avoir mangé avant, avoir fait un vrai repas.

Sinon vous serez dérangés pendant la séance de yoga: pendant mes cours de yoga à Lyon, il y a parfois des nouveaux qui arrivent pour une première séance de yoga et qui naïvement viennent de manger.. Pas plus tard qu’hier j’ai eu quelqu’un qui venait pour la première fois et qui était dans cette situation, c’est-à-dire qu’il avait mangé avant la séance de yoga et, bon, au début, quand on est en relaxation ça va, quand le corps est en train de digérer on va peut être même s’endormir et l’inconfort va pas se manifester plus que ça.

Bref, quand très rapidement on a fait les salutations au soleil, il y a déjà des appels de sang dans tous les sens, on échauffe le corps, on mobilise l’appareil cardio-pulmonaire, là ça peut encore aller mais dès qu’on a commencé les postures, en particulier quand on s’est mis en posture inversée, sur les épaules ; où toutes les parties du corps qui se situent habituellement sous le cœur, se trouvent être au dessus du cœur et vice versa, donc tout ce qui se passe au niveau circulatoire se trouve complètement bouleversé: C’est d’ailleurs aussi ce qui fait aussi la puissance de cette posture, ça rééquilibre beaucoup de choses au niveau physiologique mais aussi énergétique, par voie de conséquence ça rééquilibre beaucoup sur le plan émotionnel, mental et spirituel.

Si l’estomac n’est pas vide, que se passe-t-il?

Mais bon, par contre, si on n’est pas à jeûn, déjà il y a tous les organes digestifs qui travaillent, il y a des appels de sang vers ces organes digestifs qui ont besoin de sang pour pouvoir fonctionner et assurer ces processus digestifs et dans le même temps si on se met dans une situation complètement inhabituelle au niveau cardio-respiratoire, on peut se trouver très dérangé. En l’occurrence la personne avait presque envie de vomir, j’ai été obligé de la mettre dans une position qui lui permette d’apaiser tous ces tourments qui survenaient brusquement. Je lui ai demandé derrière de ne pas faire cette posture de yoga que vous connaissez peut être, la charrue – Halasana – où l’on met les pieds derrière la tête, où là du coup l’abdomen se trouve complètement comprimé.
Il y a deux postures que j’ai zappées et je lui ai fait faire les autres.

Déjà, si on mange, on va avoir une tendance à s’endormir, on n’aura pas l’esprit alerte et on ne pourra pas être dans une pratique de hatha yoga où on est intériorisé, présent avec son corps.

Il y a aussi cette situation circulatoire dont je vous ai parlé, où il y a des appels de sang qui sont faits vers les organes digestifs, des appels très importants et lorsque l’on pratique telle ou telle posture de yoga, de la même façon on sollicite des zones du corps qui, et là aussi il y a des appels de sang qui peuvent être contrariés, parce que par ailleurs, on a besoin de sang pour que les organes digestifs fonctionnent pour assurer ce processus de digestion.

Donc ça crée des contradictions, on n’est pas à l’aise du tout.

Sans compter que de manière mécanique, simplement, parfois on met certaines zones dans des situations particulières. Je prenais l’exemple de la charrue, on met les pieds derrière la tête, le thorax est étriqué, l’abdomen est comprimé, là c’est complètement inadapté si on a l’estomac plein.

Donc retenez cette règle de yoga, soyez à jeûn avant toute pratique posturale, c’est vraiment très important.

Voilà ce que je voulais vous dire aujourd’hui.

J’espère que vous avez aimé cette vidéo, en tout cas qu’elle vous a été utile, avec quelques explications ça aide à comprendre le pourquoi du comment.
Si vous n’êtes pas abonné, faites le maintenant.

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, au revoir mes amis !

* Les 5 principes du Yoga selon la tradition Sivananda

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Yoga Sivananda: Les 5 principes

Si vous recherchez un cours de yoga Sivananda à lyon, vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être. Je vous retrouve pour une petite vidéo, je suis ici à 1300m d’altitude, c’est très boisé, il y a beaucoup de sapins et de végétation. Ainsi, Il faut juste faire attention qu’il n’y ait pas de vipères qui traînent par ici. Je voulais revenir sur la définition du yoga.

Quelques précisions

Parce que quand je vous ai donné la définition du yoga lors d’une précédente vidéo, je vous ai dit que c’est l’union de l’âme individuelle avec l’âme universelle. C’est joli, comme ça, effectivement c’est ça. Autrement dit,  s’il on commence le yoga comme une philosophie purement non dualiste, cela peut se révéler difficile à comprendre… C’est bien pour ça que parfois, on vulgarise les choses…

Donc on parle de yoga quand on parle de postures, de techniques de respiration, de relaxation par exemple. C’est simplement pour avoir un langage qui est accessible à la compréhension de tout le monde, pour simplifier les choses. Ce n’est pas rigoureusement exact dans l’absolu, mais d’une manière relative c’est accepté, parce que ma foi, pratiquer le yoga de cette manière, à travers des exercices physiques, des respirations, de la relaxation, pratiquer un certain mode de vie, et bien c’est en quelque sorte comme un pont qui va nous permettre de cheminer de niveau de compréhension de là où nous nous trouvons vers un autre mode de compréhension qui nous échapperait totalement si on n’avait pas quelque chose pour faire le lien. Prenons le comme ça.

Swami Vishnu Devananda

Je voulais revenir sur une définition que Swami Vishnu Devananda a fait du yoga et de la pratique que l’on doit en faire nous, à notre niveau. Pour préciser, déjà, Swami Vishnu Devananda est l’un des principaux disciples d’un grand saint Indien qui s’appelait Swami Sivananda.

Swami Vishnu Devananda a diffusé le yoga, c’est son maitre qui lui a demandé de partir en Occident, à un moment il lui a dit « les occidentaux sont prêts, va, tu dois répandre le yoga ». Il est arrivé au Canada, il n’avait rien. C’était autour de 1960…  Et depuis, cette organisation de yoga Sivananda est la plus grosse organisation au monde de yoga. C’est pour dire quelle activité Swami Vishnu Devananda a pu avoir pour développer le yoga, c’est quelque chose d’absolument immense. Il a eu le génie de rendre un enseignement assez hermétique très simple à la compréhension des gens, et en particulier à la compréhension du mental occidental.

les 5 principes de la pratique

 Lorsqu’il a parlé du yoga, pour définir ce qu’était le yoga, il a dit « déjà, sachez que ça s’appuie sur 5 principes essentiels ».

Ainsi, Le premier principe, c’est pratiquer des exercices physiques de manière correcte (on reviendra sur ce que c’est que correct un peu plus tard).

Ensuite, le second point, c’est pratiquer des exercices de respiration, là aussi de manière correcte.

Le troisième point, pratiquer la relaxation correcte.

Le quatrième point, c’est adopter une alimentation saine. Et lorsque Swami Vishnudevananda nous demandait d’adopter une alimentation saine, alors, au principal, ce qu’il nous demandait, c’est d’adopter une alimentation végétarienne. On pourra revenir dessus, c’est autre chose, c’est pas forcément facile à admettre pour tout le monde.

Le cinquième point, c’est pratiquer la pensée positive et aussi avoir une pratique méditative.

En synthèse:

– Exercices physiques corrects,

– Respiration correcte,

– Relaxation correcte,

– Alimentation saine,

– Pensées positives et méditation.

En conclusion

Voilà, en tous les cas moi je m’appuie sur cette façon de présenter les choses lorsque je transmets à travers mes cours de yoga Sivananda à Lyon… Tout ça, bien sûr, lorsque vous faites des formations approfondies de yoga, c’est largement développé. Là c’est un peu comme si je vous donnais 5 titres. Mais retenez ça, ça vous permet de clarifier de manière extrêmement basique les choses sur quelle doit être la pratique de son yoga, lorsqu’on veut cheminer vers le Yoga avec un grand Y, c’est-à- dire vers l’union, eh bien on doit commencer par ça. J’espère que cette vidéo vous a plu. Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur J’aime et à vous abonner pour être mis au courant des dernières vidéos sorties.

 

* Dandasana: une posture de yoga simple et des bienfaits immenses pour le dos!

Si vous êtes de Lyon rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Ici François, expert de yoga, de méditation et autres techniques de bien-être.Je voulais vous proposer aujourd’hui une vidéo sur une posture de yoga qui va intéresser beaucoup d’entre-vous je pense. Parfois mes élèves de yoga qui me suivent à Lyon, lorsqu’ils partent en vacances, ils me demandent ce qu’ils peuvent faire. Je suis partisan de donner des choses simples, pas beaucoup de choses, juste petites mais très pertinentes, que vous pouvez faire seul et qui sont bénéfiques. Aujourd’hui vous allez voir en détail la posture du bâton, qui s’appelle dandasana, et qui est très bénéfique pour l’équilibre de la colonne vertébrale, qui permet d’ouvrir aussi les espaces intervertébraux et libérer les racines nerveuses qui correspondent à tous les fonctionnements des organes, très bénéfique pour tout le corps. C’est une posture de yoga très complète et qui offre de multiples bienfaits. Elle est en plus facile à réaliser, vous pouvez la faire en toute autonomie, si vous suivez de manière sérieuse les indications que je vous donne. Claire, professeur de yoga à Lyon également, va être ici en démonstration, je vais simplement lui guider la pratique de cette posture de yoga , elle va le faire en même temps et vous pourrez faire la même chose chez vous. Alors je vais te demander, Claire, de fléchir les jambes, les pieds à plat sur le sol, les genoux dirigés vers le haut, ta tête est bien droite, placée dans l’axe du reste de la colonne vertébrale, et tes bras se trouvent le long du corps, les paumes de la main sont tournées vers le sol, voilà, tranquille. Maintenant, tu peux pousser le bassin vers le haut en appuyant fortement sur les talons et en contractant les fessiers, voilà, rentre légèrement le menton vers la poitrine comme pour tirer délicatement la nuque vers le sol. Tout en gardant le bassin bien haut, les fessiers contractés, tu vas maintenant, lentement,très lentement, monter les deux bras, tout doucement.. si lentement que tu pourrais presque sentir une force qui pourrait ramener les bras vers le sol. Mais pourtant les bras continuent de progresser, voilà, et tu fais donc ce mouvement tout en conscience. En gardant, encore une fois, le bassin bien haut et la nuque près du sol. Voilà, doucement, lentement. Dans quelques secondes tu vas amener les bras sur le plan vertical…voilà. Et tu passes par le plan vertical, et tu laisses les bras poursuivre leur chemin jusqu’à les amener, dans environ 10 secondes, dans le prolongement du corps, c’est-à- dire derrière toi. Voilà. Pour les besoins de cette vidéo de yoga tu peux le faire un peu plus vite, mais quand vous pratiquez cette posture de yoga chez vous, vous pouvez le faire à la vitesse que vous voyez. C’est très bien.Tu étends complètement les mains, pour poser les doigts à plat sur le sol. Tu repousses un peu le bassin vers le haut, tu contractes les fessiers, tu tires bien la nuque vers le sol. Voilà. Quand vous êtes ici, je vous propose de porter toute votre attention sur la situation de vos 2 bras par rapport au sol. Les parties de vos bras qui sont en contact avec le sol. Il s’agit de  prendre conscience des parties qui sont en contact avec le sol et par la même occasion des parties qui ne le sont pas…. Une posture de yoga c’est aussi une méditation avec le support du corps… Une fois que c’est fait, vous allez décider, à partir de maintenant, de garder du mieux que vous le pouvez, ces points de contact au niveau des bras, de la nuque. Et à chaque expiration, de manière très soigneuse, consciemment, reposer une vertèbre, mais une seule vertèbre, au sol. Voilà. A chaque expiration, je repose une unique vertèbre sur le sol, tout en gardant les points de contact…lentement, lentement et consciemment. Voilà. C’est très bien. Vous voyez, ainsi, vous pouvez prendre 12, 15 respirations pour reposer l’ensemble de la colonne vertébrale au sol. Voilà, ici, encore une fois, pour les besoins de la vidéo, on peut accélérer un tout petit peu,mais vous avez vu le rythme auquel vous pouvez le faire. Une fois que vous avez à nouveau tout le dos au sol, ou en tout cas que vous avez reposé le bassin au sol, vous pouvez porter une attention particulière sur le bas du dos, avec cette intention de tirer le bas du dos vers le sol. Tirez le bas du dos vers le sol, et encore une fois,en gardant les points de contact au niveau des bras et de la nuque. Lentement, étendez la jambe droite sur le sol. Etendez la jambe gauche. Joignez les talons,les orteils. Amenez les orteils vers les tibias. Et ici, étirez tout le corps sur toute sa longueur. Des talons jusqu’aux doigts des mains.Grandissez le corps. Tout en grandissant le corps, tirez à nouveau le bas du dos vers le sol,tirez tout le corps vers le sol et gardez les points de contact. Voilà,vous êtes ici en posture finale et vous pouvez rester ainsi 2 bonnes minutes, en respirant calmement, régulièrement, en prenant conscience d’où se place la respiration dans les côtes, l’abdomen, ayant conscience des points de tensions qui peuvent exister dans certaines parties du corps et communiez avec le corps, comme pour l’apprivoiser, le rassurer… et lui permettre ainsi, dans ces conditions de sérénité, de se détendre absolument tout seul… c’est : c’est en tous cas ainsi que j’enseigne dans mon centre de yoga à Lyon…ainsi se pratique une posture de yoga: elle se fait d’elle-même. Ok. Après 2 minutes, vous pouvez simplement libérer la posture comme va le faire Claire ici et vous replacer en posture de savasana, la posture du cadavre, de relaxation. Et prendre le temps, pendant une petite minute, de vous détendre complètement, aussi bien physiquement que mentalement, tout en étant conscient de l’énergie qui circule, dans les différentes parties du corps. Vous vous laissez aller complètement, tout en étant là, bien présent, avec le corps.Très bien. Voilà mes amis, j’espère que cette vidéo de yoga vous a plu, qu’elle sera inspirante pour vous.Vous voyez que c’est une pratique très simple, ça prend pas beaucoup de temps, vous pouvez faire ça, pas forcément tous les jours, juste 2 ou 3 fois par semaine, ça peut être très salutaire de pratiquer ainsi le yoga, régulièrement…Vous pourrez constater à quel point vous vous sentirez mieux, vous aurez plus d’énergie, et aussi comment vous pouvez assouplir votre colonne vertébrale. Vous pouvez vraiment avoir des résultats encourageants même en le faisant juste 2 à 3 fois par semaine, je vous l’assure. En tout cas, j’espère que vous avez aimé, je vous invite à cliquer sur J’aime et si vous voulez être mis au courant de la mise en ligne de nouvelles vidéos, cliquez sur S’abonner. Et bien écoutez, je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo, merci de m’avoir écouté, au revoir !

Lien de la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=dPgQvP9nUG0

* La salutation au soleil – mouvements 8 à 12

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Regardez bien cette série de vidéo sur la salutation au soleil… Par, expérience, je constate invariablement à mes cours de yoga à Lyon que quasiment tous les élèves ont besoin de parfaire leur pratique de la salutation au soleil, donc étudiez et faites de votre mieux!

Chers amis, rendez-vous pour cette dernière vidéo sur la salutation au soleil où on s’est arrêtés au temps 7.

Ici nous nous retrouvons au temps 5, Emilie tu peux enchainer avec le temps 6, genoux poitrine et front au sol. 7, demi cobra, en extension comme ça.

Et alors, à partir de maintenant, on va revoir des mouvements qu’on a déjà vu, on va se replacer en position renversée, temps 8, donc ça on l’a déjà vu en détail, pas grand-chose ne change, ce sont exactement les mêmes consignes, donc à ce sujet vous pouvez revoir la vidéo qu’on a fait exprès pour le temps 5, pas grand-chose ne change.

Le temps 9, on va ramener le pied droit sur la même ligne que les deux mains, vraiment sur la même ligne, les orteils sur la même ligne que les doigts des mains, la colonne vertébrale est dressée, la tête relevée, le genou gauche au sol.
Mais comme on l’a expliqué pour le temps 4, au final, ce qui est important c’est que le tibia soit bien bien droit… Ici tu pourrais d’ailleurs légèrement reculer le genou gauche, et là c’est parfait, vous voyez ?

Ensuite, le temps 10. Tu vas le faire lentement, volontairement lentement, pour vraiment le faire bien, pour quelqu’un qui n’est pas flexible, c’est-à-dire jambe fléchie, bien fléchie. Vous êtes jambe fléchie, vous protégez votre dos, vous ne vous imposez surtout pas d’être jambes tendues si vous n’êtes pas hyer flexibles, et vous placez maintenant les bras dans le prolongement du corps, et vous redressez très prudemment, vous dépliez très progressivement les jambes et vous amenez en extension, poussez bien le bassin vers l’avant, on est du coup sur le temps 11, et là simplement on termine en ramenant les bras le long du corps.

Là, on a terminé un cycle complet !

Peut être, pour terminer, ce que je vous propose c’est qu’Emilie vous fasse un nouveau un cycle de 12 mouvements complets, à peu près à vitesse normale, et moi je vais vous mimer les temps respiratoires pour que ça vous soit audible.

Allons-y.

Vous vous êtes rappelé qu’à la fin du temps 5, il ya une rétention poumons vides et on reprend par une inspiration au temps 7.

A ce moment là, vous ne m’avez pas entendu ni inspirer, ni expirer.

Voilà, on a terminé cette série de vidéos concernant les explications complémentaires pour vous permettre de pratiquer la salutation au soleil du mieux que vous pouvez.
Encore une fois, n’hésitez pas à poser des questions complémentaires si vous en avez besoin, que ce soit ici sur la chaîne via les commentaires ou alors en présentiel à l’occasion des cours lorsque vous arrivez un peu en avance, n’hésitez pas à aller vers moi ou Emilie pour nous poser vos questions.

En tout cas j’espère que tout ça vous a été super utile !

Je vous invite, bien sûr, à nous soutenir pour contribuer au développement de cette chaine, en partageant ces vidéos avec les gens qui susceptibles d’être intéressés sur vos réseaux sociaux.

En tout cas merci pour tout, c’est un bonheur d’être là pour vous aider jour après jour.

A bientôt mes amis, au revoir !

La salutation au soleil – mouvement n° 7 – (10/12)

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

▼  Accès IMMEDIAT et GRATUIT ▼ à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT »
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis !

On continue avec cette série de vidéo de yoga toujours avec Emillie également professeur de yoga Lyon Bellecour à l’association Satya rue de marronniers.

Vous nous retrouvez donc au temps 5, ensuite le temps 6 qu’on a vu au cours de la précédente vidéo, où le bassin est un peu au dessus du sol.

On va passer au temps 7, le demi-cobra ou Ardha Bhujangasana, où là, vous allez déjà étendre les pieds et puis écraser le bassin au sol, étirer la colonne vertébrale vers l’avant, aller chercher loin avec le menton, relever la tête tout en gardant les épaules vraiment éloignées des oreilles et les coudes rentrés vers l’intérieur. Les épaules, elles, sont détendues. Idéalement on n’appuiera même pas sur les bras. On pense à dresser la colonne vertébrale, à partir de tout en bas, et le bassin reste écrasé au sol. Voilà donc cette posture de yoga: le demi-cobra.

Les talons sont joints, les fessiers sont bien contractés. Veux-tu rajouter quelque chose Emilie ?

Emilie : Oui, on a vraiment une extension de tout le dos, on fait travailler le haut du dos en particulier. Bien garder le gainage du corps, et puis on ne repousse pas avec les bras ici, on vient juste en appui dans les mains, c’est pas la peine de se retrouver comme ça…

François : Et surtout pas au dessus du sol.

Emilie : Simplement on vient en appui dans les talons des mains. Voilà.

François : C’est ça, voilà.

Voilà pour les précisions utiles pour le demi-cobra. J’espère que vous y avez trouvé un intérêt, des précisions qui vont vous servir pour votre pratique.

Vous pouvez cliquer sur J’aime comme d’habitude, vous abonner à la chaîne si ce n’est pas encore fait, et on vous retrouve pour la fin des explications concernant la salutation au soleil, parce que certes on est au temps 7 et après on a encore jusqu’à 12, mais bon, en fait, ça correspond déjà des mouvements qu’on a vu avant, je crois qu’il y a 4 mouvements qu’on répète deux fois.

On va voir là le 8 qui correspond également au temps 5, le 9 correspond au temps 4, le 10 au temps 3, le 11 au temps 2.

Mais on va voir ça en sens inverse, ça sera quand même utile de le voir ! Mais on va faire en une vidéo de yoga.

Ok, donc rendez-vous dans cette prochaine vidéo ! A bientôt mes amis, au revoir !

* La salutation au soleil – mouvement n° 6 – (9/12)

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis !

On continue, vous voyez qu’on part à nouveau du temps 5, on va aller sur le temps 6, où d’ici, sans bouger les pieds, vous allez poser les genoux au sol, puis la poitrine au niveau des mains et le front tout en gardant le bassin légèrement au dessus du sol.

Donc genoux, poitrine, front au sol. Les mains sous les épaules et le bassin, lui, reste légèrement au dessus du sol.

Je vais laisser Emilie vous expliquer pourquoi il faut garder le bassin un peu au dessus du sol, en quoi c’est important.

Emilie : Ici, on garde le bassin au dessus du sol pour pouvoir gainer la sangle abdominale. Parce que quand ensuite on va prendre le demi-cobra, il s’agit d’être bien en extension et de ne pas prendre la posture en cassant les reins, le bas du dos.
On gaine la sangle et puis ensuite dans le temps suivant, eh bien, tout en gardant ce gainage, on va pouvoir allonger le corps et prendre le temps suivant.

François : Mais ça c’est ce qu’on verra dans la prochaine vidéo, le temps 7, le demi-cobra.

Comme d’habitude, on fait un monologue, vous n’avez pas la possibilité de poser vos questions en direct, n’hésitez pas à poser ces questions dans les commentaires pour qu’on puisse y répondre pour continuer à vous aider, peut être plus en avant, au-delà de cette vidéo, qui j’espère vous a plu. Si c’est le cas, cliquez sur J’aime, abonnez vous si ce n’est pas encore fait.

A noter que lorsque vous êtes bien habitués à la pratique du haha yoga et en particulier celle de la salutation au soleil, le mouvement devient très fluide, un peu comme si vous exécutiez une « coulée du corps » vers l’avant et vers le haut pour vous mener du chien tête en bas /Adho Mukha Svanasana (le temps 5) vers le demi-cobra / Ardha bhujangasana (le temps 7)

A bientôt pour le temps 7, le demi-cobra !…

Et en attendant profitez de toutes les vidéos disponibles sur la chaîne youtube, que ce soit sur le hatha yoga, la philosophie du yoga, plus simplement la philosophie de vie, la méditation, la pleine conscience, l’Inde, les voyages, séjours et stages de yoga en Inde avec François Yogesh, yoga acharya reconnu sur le plan international et plus particulièrement en Inde au sein de la communauté des maîtres de yoga, des gurus, swamis et acharyas de toutes traditions de yoga.