Articles

Activité, énergie et satisfaction

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

Activité, énergie et satisfaction

On a mesuré que on éprouvait une certaine satisfaction à faire les choses dans notre quotidien selon que ça mettait en jeu nos compétences ou aussi une certaine forme de challenge. C’est-à-dire qu’on pense que c’est possible mais que ça ne sera pas évident ni gagné d’avance.

Et quand ces deux paramètres sont réunis et qu’on fait ce genre d’activité, ça nous apporte du bien être et plus que si on est vautré devant la télé.

Résultats d’une étude scientifique

D’ailleurs à un moment donné y en avait un qui avait fait un test, à l’époque c’était avec des pagers, c’était avant la période SMS. C’était un truc de dingue, des personnes étaient équipées d’un pager et se prêtaient à un test, et quelqu’un qui, de manière aléatoire, leur envoyait un signal et au moment où les personnes recevaient le signal devaient dire à quoi elles étaient occupées, ce qu’elles faisaient.
En même temps, il y avait une échelle d’évaluation et on devait sur cette échelle quel était notre degré de bien être dans lequel on se trouvait au moment de faire cette activité.

Par exemple de 1 à 10. J’envoyais un message à Germaine, « Germaine vous faites quoi ? » « Je regarde la télé » « Tu te sens bien ? Epanouie ? Quelle échelle ? 1 au fond du gouffre, 3-4 c’est vaseux, 6-7 pas mal, 9 top ».

Eh bien toutes ces activités comme ça sans effort où on est passif, on a constaté que les gens étaient en dessous de 5. Ça ne demande pas d’effort mais ça n’apporte pas de satisfaction, c’est pas valorisant.

Dès que tu te valorises au travers de ce que tu sais faire et qu’en plus tu atteins un résultat, tu es tout de suite dans une énergie où tu te sens bien. Alors que de prime abord on peut se dire que c’est plus difficile parce qu’il faut mobiliser de l’énergie, etc.

Vive le travail !

Ce qui veut dire cette étude a permis de constater que finalement les gens étaient surtout heureux au travail !

Si vous êtes lyonnais, vous pouvez venir aux cours de yoga à lyon

===============
A TOUT MOMENT:
===============
1. Réserver une séance d’essai de hatha yoga à lyon :

================
LES FORMATIONS :
================
1. Formation de professeurs de Yoga – remplir au préalable une demande d’informations en remplissant le formulaire ici :http://yoga-meditation.tv/formation-de-professeur-de-yoga
2. « 2 mois pour 1 vie nouvelle » (formation à la pratique méditative)
Inscrivez-vous ici à la web-conférence GRATUITE (qui inclut une présentation du cycle de formation) : http://yoga-meditation.tv/groupe-meditation-lyon-formation-en-ligne/
3. A venir : Coaching PREMIUM sur UN AN pour s’épanouir sur tous les plans de son être (physique, énergétique, mental, émotionnel et spirituel)… Le programme s’articule autour de techniques avancées du Yoga, des techniques de thérapies brèves et des protocoles les plus innovants sur l’épanouissement personnel… Groupe de 15 personnes maximum.

Pour plus de renseignements écrire à : contact@yoga-meditation.tv 
================
LES STAGES

================
1. Séjours spirituels en INDE programmés chaque année soit à Pondichéry soit à Varanasi avec à la fois beaucoup de Yoga et de la liberté aussi !

http://yoga-meditation.tv/stage-yoga-inde/

2. Stage de yoga/détox ou yoga/randonnée programmés 2 ou 3 fois par an
=======================
☛ ★ COMMENT ME SUIVRE :

=======================
1.Abonnement immédiat à Chaîne YouTube ici goo.gl/qIhlFq
2. Likez ma page Facebook ici : https://www.facebook.com/yogalyon/ ainsi que

https://www.facebook.com/fyogesh
==========
Autres sites
==========
http://yoga-lyon.fr
http://thefrenchyogi.in

Hatha yoga – règle n°8: la relaxation – yoga Lyon

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

 PARTAGEZ SVP! 
LIBEREZ-VOUS DU STRESS grâce à la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ?
Accès GRATUIT et IMMEDIAT ici ►►► http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus

La porte d’entrée: La relaxation

Bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Je voulais vous exposer aujourd’hui la règle 8 pour faire suite à ce qu’on a déjà vu et vous parler de l’un de ces 5 grands principes du yoga, c’est la relaxation, sans laquelle il n’est pas du tout possible de rentrer dans cette expérience que vous propose de vivre le yoga.

La relaxation on dit que c’est la porte d’entrée du yoga.

La relaxation initiale

Elle doit être là tout le temps mais particulièrement en début de cours pour faire la transition entre la vie extérieure et la séance proprement dite.

La relaxation entre les postures

Entre les postures parce qu’on sollicite certaines parties du corps puis d’autres donc il faut que la circulation sanguine se renormalise pour qu’il n’y ait pas d’appels de sang dans tous les sens et qu’on puisse profiter pleinement de chaque posture, l’une après l’autre, pour tirer tous les bienfaits de chaque posture, c’es nécessaire d’observer un temps de relaxation entre chaque posture.

La relaxation finale

Et, il y a un temps de relaxation spécifiquement à la fin de la séance, c’est souhaitable de consacrer au moins 10 minutes à la fin de la séance, voire un quart d’heure, pour vraiment laisser l’énergie circuler librement, c’est-à-dire on tout un tas de barrages énergétiques qui existent habituellement, là l’énergie peut circuler de manière réellement libre et fluide, mais encore faut-il lui laisser cette possibilité.

Donc ce temps de relaxation il est fait pour ça, on se détend encore plus profondément et on intègre tous les bienfaits de la séance.

Explications

La relaxation c’est aussi quelque chose de très important. Ce que je veux dire c’est que quand on arrive au début la séance il faut arriver à l’heure pour pouvoir faire correctement cette relaxation initiale.
Entre les postures il faut vraiment entrer dans la relaxation, se détendre complètement, détendre le corps et le mental, pour vraiment laisser la circulation sanguine se faire normalement.

Il ne s’agit pas d’être distrait et de se dire qu’en attendant l’autre posture on va pouvoir penser à autre chose ou discuter avec quelqu’un. Pas du tout.

Et la relaxation finale c’est très important aussi, alors là pour certaines personnes, je connais certaines personnes qui font leur séance, qui zappent la relaxation finale, qui vont vite se changer et qui partent à leurs occupations quotidiennes, c’est vraiment dommage, on perd beaucoup des bénéfices que la séance est censée nous apporter, il faut vraiment respecter ce temps aussi.

En conclusion

Bien entendu, quand on parle de relaxation, cette relaxation est facilement induite aussi avec toutes ces notions qu’on a vues dans ces autres règles, c’est-à-dire le silence, l’acceptation, l’aisance, l’union, l’intériorisation, tout ça, ça marche ensemble en fin de compte.

Retenez le, c’est aussi un maître mot la relaxation, c’est très important, respectez tous les temps qui sont réservés spécifiquement pour ça.

Tenez compte de ça, c’est important.

Je vous retrouve très vite pour la prochaine vidéo, la 9e règle.
A très vite mes amis, au revoir !

Yoga Lyon – « Mais où est ma moitié? » par François Yogesh

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

L’amour que l’on porte à sa moitié

Bonjour mes amis, François, expert de yoga et méditation.

Aujourd’hui j’ai choisi de répondre à une question qui m’a été faite lors d’un commentaire qui faisait suite à une vidéo où on m’a dit « ce serait bien que tu fasses une vidéo sur l’amour que l’on porte à sa moitié ».

Ça me fait un peu rire, oui, vous voyez il y a déjà le concept de l’amour et le concept de la moitié. Est-ce que déjà ça va vraiment ensemble ? Je ne sais pas. Il ne me semble pas…

Amour et/ou attachement

Parce que déjà sur le plan habituel, sur la manière que l’on a la plupart du temps de considérer l’amour, c’est vraiment complètement à relier à des émotions qui nous sont propres nous en tant qu’être humain parce que si on se manifeste sous forme humaine c’est sous l’emprise d’une émotion perturbatrice prédominante qui est le désir et l’attachement et c’est ça qui, sur le plan karmique, fait qu’une âme individuelle se manifeste sous un corps humain, c’est le désir et l’attachement.

Et le désir et l’attachement et l’amour, on fait vraiment un amalgame entre les deux. Bon, ce ne sont que des mots, on peut se faire des définitions très différentes les uns des autres mais sur la manière dont on expose ça nous, lorsque nous sommes des enseignants de yoga et qu’on développe des réflexions philosophiques sur ces sujets là, eh bien on dit qu’effectivement, ça peut se ressembler, cet amour mondain qui en réalité serait plus du désir et de l’attachement et cet amour qui serait un amour beaucoup plus pur.
Un amour pur, simplement. Ça peut se ressembler mais ce n’est pas du tout la même chose.

Sur le plan du yoga, on pourrait même dire ultimement que l’amour et le yoga c’est la même chose.

Quand il n’y a plus rien

J’avais lu ça quelque part, j’avais trouvé ça intéressant, c’était quelqu’un qui était en fin de vie et qui était en train d’avoir une réalisation vraiment profonde sur le plan spirituel et qui expérimentait des choses qui commençaient à s’approcher de la pure vérité et qui témoignait comme ça, au travers de mots, même si ça reste insatisfaisant et qui disait « quand il n’y a plus rien, il ne reste plus que l’amour ».
Et je pense que ça, c’est beaucoup plus proche de ce qu’est vraiment l’amour.

Ultimement, on pourrait dire que l’amour c’est l’union, donc l’amour c’est le yoga.

C’est pas du tout la même chose.

Le nom et la forme

Nous, sur le plain mondain, on est très attaché au nom et à la forme, à tout ce qui se manifeste sur le plan mondain, auquel on attribue un nom que l’on manifeste sous un plan, une forme, que l’on peut appréhender avec nos sens, que ce soit au niveau visuel, du toucher, avec l’ensemble de nos sens.

On est très guidés par nos instincts de désir, d’attachement. Encore, il n’y a pas longtemps, j’entendais ça de la part de quelqu’un qui disait « oh mais quand on va en Inde, ces indiens qui ont la peau mate avec des cheveux noirs, qu’est-ce qu’ils sont beaux ! ».
Tout ça pour exprimer ce rêve qui serait de pouvoir avoir un mari indien, simplement parce que sur l’aspect de la forme, on est très attiré par quelque chose, on aurait le désir idéalement, si on pouvait avoir le choix, d’avoir un tel mari, donc on est très attachés à la forme.

Bon, nous les hommes, c’est-à-dire les êtres humains du genre masculin, on sait très bien qu’on a une tendance à être très attachés à la forme, à l’esthétique, aux attributs féminins et on appelle ça de l’amour.

En réalité c’est plutôt du désir et de l’attachement, ça n’a strictement rien à voir. C’est quelque chose que l’on veut s’approprier. On est en priorité beaucoup plus sensible à manifestations extérieures qu’à l’aspect profond des choses et des êtres.

Quand on dit l’amour que l’on porte à sa moitié, autrement dit, ce serait comme si c’était une non question, une question qui sur le plan du yoga n’a pas de sens.

Parce que bien sûr, je pourrais faire un développement sur le plan mondain, c’est-à-dire sur le plan sur lequel on définit l’amour pour le plus grand nombre d’entre nous, mais à ce moment là ce serait plus du domaine des sociologues, des gens comme ça, je ne suis pas le plus qualifié pour répondre à ça. D’ailleurs je vis seul en ce moment et depuis un moment, donc ce n’est pas mon expertise.

Mais si vous posez cette question en tant qu’enseignant de yoga, alors là oui, je peux dire que ça n’a aucun sens sur le plan de la philosophie du yoga.

Pourtant, toi, la personne qui écoute cette vidéo et qui a posé cette question, si tu écoutes et que tu te reconnais, je t’aime mais au-delà de ce que tu peux être au niveau de ta forme, etc. Je t’aime, tout simplement.

Bref, c’est une non question au niveau du yoga.

Le concept de moitié

Vous savez, il y a le concept de moitié après. J’ai déjà amorcé une réponse là-dessus, mais le concept de moitié, c’est-à-dire que moi je serais une moitié et qu’en face il y aurait ma moitié. C’est-à-dire ces deux choses séparées l’une de l’autre comme ça.

C’est comme si on créait une séparation, une division entre les deux. Et de toute division nait un désordre, un chaos, un conflit. C’est vraiment l’inverse de l’union.

L’interdépendance et l’impermanence

On a besoin de l’autre, ou en tout cas on a le sentiment d’avoir besoin de l’autre pour être plein. Et ça c’est complètement illusoire. Parce qu’en fait, tout ce qui est composé de partie comme ça, par nature, est imparfait. Pourquoi ? Parce que par nature, tout ce qui est composé de parties, donc, est impermanent. C’est-à-dire qu’un jour c’est là, un autre jour ça ne sera plus là, c’est sûr, tôt ou tard.
Des fois plus rapidement qu’on ne le pense.

Mais à un moment où à un autre, les choses qui sont composées de parties comme ça, bougent et se séparent, se transforment et c’est plus forcément comme on le voulait. On a tendance à vouloir figer les choses et ce n’est pas comme ça que la vie fonctionne. Quand on fait ça, on se sépare, on se coupe de la vie vraiment, on est bien loin de l’union, du yoga.

La souffrance générée

Si on attend toujours quelque chose de celui ou celle qu’on appelle l’autre moitié, on vivra toujours des tourments et on sera loin de l’union.

Déjà si on est seul, on va déjà peut être souffrir de devoir trouver sa moitié.
Et ayant trouvé sa moitié on se rendra peut être compte à quel point ça n’a pas été facile de trouver celui ou celle que l’on appelle sa moitié aujourd’hui.
Ensuite, on va souffrir de garder sa moitié, parce que ma foi, quelque part, même si on n’a pas envie de se l’avouer, pas envie de se le dire parce que ça nous plait pas, on n’a pas envie de voir ça mais on le sait très bien et avec ça on souffre, de la peur de prendre sa moitié.

Donc on est aussi soumis à cette peur d’avoir sa moitié, de la connaître, et aussi soumis à cette peur de garder sa moitié parce que ma foi on n’est sûr de rien et à un moment ou à un autre on va perdre sa moitié.
Aujourd’hui c’est pas rare que l’on perde sa moitié en cours de vie et beaucoup plus vite que ce que l’on croit et dans le meilleur des cas, si l’on peut appeler ça comme ça, de toutes façons au moment de la mort on sera séparés.

Donc d’une manière ou d’une autre, tôt ou tard, et là encore, on va souffrir.

Bref, si l’on a besoin d’une autre partie pour se sentir plein, on va de toute façon être soumis à de nombreuses souffrances, de nombreux tourments. On idéalise, mais on se méprend complètement.

Le sens du couple

Donc après la question peut se poser, mais à quoi ça pourrait servir d’avoir un partenaire ?

Sur le plan du yoga encore une fois puisque je me refuse de répondre sur un plan que je ne connais pas, sur le plan mondain demandez à d’autres personnes, il y a plein de gens qui sont dans le développement personnel, des choses comme ça, qui vous donneront d’autres éléments de réponses.

Si on a un autre partenaire il pourrait y avoir qu’une utilité, c’est de s’élever l’un et l’autre, de se tirer l’un et l’autre vers le haut, de faire en sorte que l’on soit chacun l’un pour l’autre une espèce de catalyseur qui permette de nous élever spirituellement, qui nous permet jour après jour de devenir une meilleure version de soi même et qu’on puisse mesurer ça, quand on porte un regard vers un an en arrière, qu’on puisse dire « oui vraiment ensemble on a cheminé, on s’est élevés, on s’est bonifiés, on est devenus de meilleurs êtres humains »; rien que cela c’est déjà très bien et c’est une première étape à atteindre avant de se prétendre un être spirituellement élevé, vous voyez se raconter ce genre d’histoires à dormir debout… devenons simplement humain, arrêtons de compliquer les choses encore et encore, toujours et toujours…

Dans ce sens là ça sert, si c’est quelque chose qui permet d’acquérir plus de puissance pour ça, alors là, oui, il y a un sens. Mais si c’est pour être dans ces tourments, dans ces jeux psychologique où on se cherche les uns les autres en permanence et on se cherche l’un et l’autre, on se fait souffrir, on a peur, pas confiance, ça ne sert pas à grand-chose, surtout si il y en a ne serait-ce que l’un sur les deux qui se sentirait tiré vers le bas, la relation ne sert pas à grand-chose. Et à coup sûr si l’un se sent tiré vers le bas et l’autre vers le haut, obligatoirement on est dans une espèce de jeu psychologique qui est malsain.
C’est ce que je pense, désolé !

Ce qu’on peut faire, simplement, pour peut être vivre l’amour sur le plan du yoga, sur le plan  de la pureté de l’amour, c’est intéressant de se placer du point de vue de son âme et se relier à son être le plus profond, à cet être vraiment intime qui est en nous.

C’est-à-dire que l’âme puisse s’observer elle-même. C’est vraiment l’être intime de votre être le plus profond.
Et laissez cet être intime être le témoin de ce mental, laissez le être celui qui règne sur ce qui vous anime, sur ce souffle de vie, cette énergie, ce prana qui anime tout… vécu comme cela de manière spontanée, on est au coeur du yoga et on est loin du simple cours de yoga à lyon, du yoga los angeles, du yoga bourgeois quoi… 🙂

Mâ Ananda Moyi

Et je voudrais terminer par une citation que j’ai notée de Mâ Ananda Moyî, une grande sainte indienne du XXe siècle, peut être l’une des plus grandes, ou en tout cas la plus connue sur le plan du yoga en Inde.

Elle disait :

« Les plaisirs que vous avez dans la vie dépendent des sens et des objets matériels, ils sont toujours passagers. Savez-vous ce qu’est la béatitude ? C’est ce qui ne dépend de rien d’autre, elle est en soi, parfaite, réelle, éternelle. Elle se révèle comme le soleil. »

Voilà. Bonne chance avec ça, débrouillez vous avec ça ! Si vous voulez aller un peu plus loin, on va bientôt commencer le cycle « 2 mois pour une vie nouvelle » donc je programme une conférence avec une présentation du cycle fin novembre et on va commencer dès le début du mois de décembre. Alors si vous voulez apprendre à méditer pour vivre plus de bonheur et de plénitude, être plus heureux et bine notez ça sur votre agenda. D’ailleurs vous allez tous recevoir un message si vous êtes déjà dans la liste de diffusion, si vous écoutez cette vidéo et que vous n’y êtes pas encore, vous allez sur l’un des sites et remplissez l’un des formulaires, donnez votre nom, expliquez que vous voulez être invité également et vous pourrez faire partie des participants.

Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur J’aime. Si vous n’êtes pas encore abonné, faites le maintenant, comme ça vous êtes au courant dès la sortie d’une nouvelle vidéo.

 

 

 

Soulager le nerf sciatique.

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Soulager le nerf sciatique

Si vous êtes de Lyon rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai de yoga!

Bonjour mes amis, ici François, votre expert de méditation et de yoga relaxation à Lyon.

La posture

Je vais vous présenter aujourd’hui une posture de hatha yoga qui se révèle très salutaire pour les gens qui ont des problèmes de sciatique, qui se sentent de temps en temps, vous savez cette douleur qui part le bas du dos, qui court le long de la fesse et qui descend parfois le long de la jambe, certains ont des crises où ça va même jusqu’au pied.

Donc, il y a une posture de yoga vraiment spécifique pour soulager le nerf sciatique, qui s’appelle Virasana, la posture du héros: c’est une variante de Virasana, car cette posture de yoga n’est pas habituellement connue sous cette forme là.

Je conseille assez systématiquement cette posture de yoga à Lyon, là où je me trouve, dès que j’ai un élève qui a une légère irritation du nerf sciatique. Je vais donc vous la montrer et vous allez pouvoir la pratiquer.

Soyez guidé !

Alors, bien entendu, ici, je vous donne une orientation, mais c’est vraiment nécessaire de vous rapprocher de votre professeur de yoga, que ce soit à Lyon où là ou vous résidez, ne serait-ce que pour vous assurez que vous faites vraiment la posture correctement, même si ici je vais vous donner toutes les indications possibles, malheureusement je ne peux pas être de l’autre côté de la caméra, voir ce que vous faites et vous corriger.

Il vous faut un professeur de yoga qui vérifie et valide que vous faites bien la posture. Mais je vais vous la montrer. 

Description

Je vous la montre déjà sous cet angle. Vous pouvez commencer en passant le genou gauche à l’intérieur du genou droit, comme ceci, et ouvrir les jambes comme des ciseaux. Ensuite, doucement, vous asseoir les deux fesses bien à plat sur le sol. Je vais vous montrer face à vous maintenant. Je pars comme ça, et je descends, je pose les deux fesses bien à plat sur le sol. Le défaut parfois, c’est qu’on a une fesse qui est décollée du sol, comme ça. Des fois il suffit simplement d’ouvrir un peu plus la jambe pour permettre à la fesse de se poser au sol.
C’est très important que les deux fesses soient à plat de la même manière sur le sol. Et ici, vous pouvez remarquer que les deux genoux sont vraiment alignés avec l’axe médian, avec le nez. Le nez et les deux genoux sont parfaitement alignés, les deux pieds sont vraiment sur le même axe aussi. Et ici les deux fesses étant bien à plat sur le sol, dressez la colonne vertébrale, croisez les doigts des mains, placez les sous les genoux tout en gardant la colonne vertébrale bien tendue à partir de tout en bas, attirez les genoux vers la poitrine. Détendez vous mentalement, détendez le visage. Et rentrez dans le corps, en particulier ici, là, dans la fesse droite. Si vous avez une irritation du nerf sciatique ici, du côté droit, grâce à cette posture de yoga, vous allez sentir comme un courant frais, qui libère le nerf sciatique, qui soulage le nerf sciatique.

Vous restez ainsi 1mn, 1mn30, 2mn.Ensuite vous relâchez doucement.

Bien entendu, si vous êtes en délicatesse avec le nerf sciatique du côté droit, ne faites pas que le côté droit, il faut faire un travail symétrique c’est important, donc en suite vous faites à gauche. Je prends la posture directement comme ça, ensuite on fait à gauche.

Voilà. Vous pouvez répéter la posture plusieurs fois, c’est possible, deux, trois fois. Mais même si vous ne la faites qu’une fois, vous allez voir que ça va vous soulager si vous êtes concerné par des problèmes d’irritation du nerf sciatique.

Si vous êtes en crise, c’est pas le moment de faire ça. Soit vous allez voir votre médecin et si vous voulez entreprendre de faire des exercices particuliers, rapprochez vous cette fois ci directement de votre professeur de yoga pour qu’il regarde de près ce que vous pouvez faire ou pas.

J’espère que cette vidéo vous a plus, si c’est le cas je vous invite à cliquer sur J’aime, à vous abonner si ce n’est pas encore fait et partagez la vidéo avec vos amis sur les réseaux sociaux.

A bientôt pour une prochaine vidéo, au revoir mes amis !

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Yoga – spécial « bas du dos » par François Yogesh – Lyon

Le yoga, bien pratiqué, peut soulager de nombreux maux et en particulier si vous souffrez du bas du dos. Regardez cette vidéo de Hatha yoga et si vous souhaitez plus d’informations, si vous avez des questions , n’hésitez à utiliser le champ « commentaire ». 

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Séance de yoga spécial « bas du dos »

Si vous êtes de Lyon rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour mes amis, ici François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Préambule

Je vous ai réservé aujourd’hui une petite séance de yoga spéciale bas du dos, parce que très souvent on a mal au bas du dos, on dit que c’est le mal du siècle, on est plus d’un sur deux concerné, ça va servir à beaucoup d’entre vous. Je vais vous proposer une petite routine de yoga simple à réaliser. Vous allez pouvoir la réaliser une, deux ou trois fois suivant le temps que vous aurez. On va pratiquer ça ensemble, maintenant.

Bien entendu, pour vous approprier cette routine de yoga, je vais vous proposer déjà de la regarder une première fois tranquillement, et ensuite de remettre la vidéo pour la pratiquer avec moi. Petit à petit, vous allez vous en imprégner, vous aurez juste à mettre la vidéo, vous aurez le son et serez guidé, et de faire cette petite routine de yoga 2, 3 fois par semaine, peut être tous les jours, suivant si vous en ressentez le besoin.

Je vous guide…

On va commencer ensemble maintenant et s’installer sur le tapis puis s’allonger, les bras le long du corps, les jambes jointes, la tête bien droite, bien alignée avec le reste de la colonne vertébrale. On peut même rentrer un peu le menton, comme ça. Très simplement, vous allez lever la jambe droite, souplement, la jambe peut être légèrement fléchie, c’est pas grave, et vous redescendez… On inspire en montant… On expire en redescendant.

Encore une fois, à droite, j’inspire, je monte, j’expire, je redescends.

A gauche, j’inspire, je monte, j’expire, je redescends.

Une derrière fois à gauche, j’inspire je monte, j’expire je redescends.

Maintenant vous pouvez amener le genou droit vers la poitrine, croiser les doigts des mains, placer les mains en haut du tibia et presser la cuisse contre le thorax. Gardez bien la tête au sol, rentrez un peu le menton vers la poitrine. Faites en sorte d’avoir les épaules à peu près au même niveau, qu’elles soient relâchées (respecter la symétrie du corps est un principe important auquel je suis toujours particulièrement attentif pendant les cours de yoga que je donne à Lyon). En même temps, on presse la cuisse contre le thorax mais les épaules restent relâchées. Juste un moment. Respirez dans le bas du dos. Vous pouvez compter jusqu’à 7 respirations par exemple, puis vous relâchez et vous changez. Encore une fois à droite. 7 respirations. Maintenant fléchissez les deux jambes et amenez les 2 genoux vers la poitrine. Vous pouvez croiser les avant bras, comme ceci, et presser les cuisses contre le thorax. Même chose, 7 respirations. Respirez dans le bas du dos, gardez le crâne au sol. Reposez les pieds au sol. Les pieds sont joints, les genoux sont joints, et les bras légèrement en proie, comme ceci. Ici, descendez les genoux vers la droite tout en gardant les pieds bien joints, les genoux bien alignés, les chevilles et les pieds alignés et tournez la tête de l’autre côté. Respirez dans le bas du dos, du côté gauche. 7 respirations. On recentre, doucement, pour changer… C’est possible d’espacer les pieds, d’une toute petite largeur d’épaule.

La même chose, je vais partir les deux genoux vers la droite, vous voyez que le genou gauche se pose sur le talon droit. Tournez la tête vers la gauche, respirez dans le bas du dos de côté gauche, 7 respirations. Gardez les deux épaules près du sol. Maintenant croisez les doigts des mains, posez les sur la poitrine, laissez les coudes tendus vers le sol, relâchez bien les épaules, prenez une bonne inspiration, respirez profondément. Et en expirant, poussez, bras tendus, les paumes de mains vers le haut et plaquez le bas du dos vers le sol. En expirant. Inspirez, laissez le bas du dos se décoller, et expirez. Voilà deux fois, encore trois fois. Inspirez, expirez. 3. Inspirez, expirez. 4. Inspirez, expirez. 5. Ok… Restez un peu en relaxation, tranquille… 

Tournez vous sur un profil. Redressez-vous.

Allongé sur le ventre

On va poursuivre sur le ventre maintenant. Vous avez posé les coudes au sol, joindre les avants bras, les mains, les doigts dirigent vers l’extérieur, posez la tête dessus tranquillement. Et derrière, les jambes et pieds sont étendus. Vous restez tranquillement, comme ceci, bien présent avec la respiration.Comptez 7 respirations profondes. Placez les mains sous les épaules et posez le front au sol. Poussez un peu, relevez le buste, la tête, regardez là haut en inspirant et en expirant, redescendez. On va le faire 3 fois seulement. Inspirez, regardez là haut, et expirez. Encore : inspirez, et expirez. Placez les mains sous la poitrine, les paumes de mains vers le sol,  les mains l’une sur l’autre. Poussez sur les bras et expirez en redressant. Inspirez, regardez là haut, et expirez. Encore une fois : inspirez et expirez. Suivant. Placez les mains sur les épaules mais cette fois ci décollez les mains du sol, levez la tête, regardez là haut en inspirant, expirez, redescendez et reposer le front. Levez les mains, inspirez et expirez. A nouveau : inspirez et expirez. De nouveau. Relevez, poussez un peu sur les bras, tournez la tête vers la droite comme pour regarder le talon gauche et redescendez en expirant. Inspirez, tournez la tête vers la gauche pour regarder le talon droit et redescendez en expirant. Encore deux fois de chaque côté. J’inspire, j’expire. J’inspire, j’expire. Placez les mains l’une sur l’autre, le front sur les mains, les pieds tournés vers l’extérieur, relâchez bien les cuisses… Très bien. Maintenant, glissez les deux bras comme ceci sous le corps, les mains l’une sur l’autre, les bras bien tendus. Posez le menton loin devant sur le sol, joignez les jambes, les jambes droites, en inspirant, et expirez en redescendant. Jambe gauche, on inspire et expire. Jambe droite, on inspire et expire. Jambe gauche… Un petit peu, on relaxe. Vous sortez, tournez vers l’extérieur, les cuisses bien relâchées… Voilà, très bien.

Vous voyez, vous avez une petite séquence que vous pouvez suivre, qui peut être salutaire pour les problèmes de douleurs lombaires en particulier. Vous pouvez le faire une fois et si vous avez plus de temps vous pouvez répéter la séquence une 2e fois, voire pourquoi pas une 3e fois. Bien entendu, c’est un instrument vidéo accessible à tous, ça peut très bien se passer, vraiment faire beaucoup de bien, ou au contraire vous pouvez ressentir que vous n’êtes pas si confortable que ça, et peut être même que ça peut réveiller certaines douleurs… Alors je vous rassure, la plupart du temps ce ne sera pas le cas, mais dans certains cas particuliers ça peut se trouer être comme ceci.

Trouvez un bon professeur

Je vous conseille de vous rapprocher d’un professeur de yoga et si vous êtes à Lyon venez donc me voir! Si vous êtes dans une autre ville vous, vous pourrez facilement trouver un professeur de yoga expérimenté si vous visitez quelques centres de yoga, vous pourrez trouver le professeur de yoga avec qui vous ressentez des affinités. Expliquez à votre professeur de yoga ce que vous faites, que vous ayiez la possibilité d’être corriger. Rien ne vous empêche de faire tout ça de manière autonome mais il est nécessaire d’avoir un enseignant qui puisse aussi voir éventuellement ce qui a besoin d’être corrigé, vous comprenez.

Ça n’exclut absolument pas le fait d’avoir un enseignant. La vidéo à elle-même va être suffisante ou pas, mais je vous conseille de suivre un cours de yoga quelque part pour avoir quelqu’un qui puisse répondre à vos questions et surtout qui vous corrige ce qui a besoin de l’être.

J’espère que vous avez aimé la vidéo, si c’est le cas, cliquez sur J’aime ; n’oubliez pas de vous abonner pour être au courant des vidéos  de yoga qui sortent. Partagez aussi sur les réseaux sociaux, ça sert à beaucoup de gens.

 

* « 2 mois pour 1 vie nouvelle »: Une profonde expérience de transformation personnelle

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

 

Entretien avec Sandra qui a participé au cycle de formation à la pratique de la méditation à Lyon avec François

François : Sandra, tu as participé au dernier cycle de formation « 2 mois pour une vie nouvelle » et donc tu tenais à partager ton expérience, et expliquer comment ça s’était passé pour toi. Alors je te remercie au nom de tous les gens qui vont t’écouter. Je voulais simplement déjà, te demander, à l’origine, qu’est ce qui a fait que tu t’es décidée à suivre ce cycle de formation « 2 mois pour une vie nouvelle » pour apprendre la méditation?

Sandra : J’en avais entendu parler l’année d’avant, alors que je venais de m’inscrire au cours de Yoga dans la salle de Lyon la part Dieu car je venais de déménager, je ne me sentais pas tout à fait prête à entamer le cycle.Toute l’année ça a mûri, et quand est venue la dernière session, je me suis dit « cette fois-ci, c’est mon tour ». Je ne voulais pas louper le coche.

François : Justement, c’est ça, je veux comprendre pourquoi tu ne veux pas louper le coche, en gros, qu’est ce que tu attendais de la méditation, pour toi, personnellement ?

Sandra : J’ai senti que dans ma vie j’avais besoin de l’apport de la méditation pour mieux affronter les choses et mieux comprendre ce qu’il se passe en moi.

François : Mieux comprendre ce qu’il se passe d’une manière générale dans ta vie.

Sandra : Oui, les choses vont parfois très vite…dans le travail, dans la vie personnelle, j’avais besoin d’y voir plus clair, de mettre un peu plus de relaxation en moi, d’approfondir la méditation et d’être guidée.

François : D’accord. Donc c’était ton objectif. Au final, est-ce que la formation a répondu à ce que tu attendais ?

Sandra : Complètement.

François : Complètement ? Tu peux en dire un peu plus ,

Sandra : D’un côté avec l’enseignement de la méditation, je trouve que ça permet de se sentir beaucoup plus serein et moins stressé. On arrive mieux à gérer ce qu’il se passe, et d’un autre côté, avec tous les enseignements que tu nous apportes dans chaque module, non seulement sur la méditation mais aussi sur la philosophie, ça permet petit à petit d’approfondir notre réflexion, de développer notre connaissance de nous-même, bref de défaire la pelote de nœuds.

François : Donc ça permet de défaire cette pelote de nœuds et d’y voir plus clair dans sa vie, ce qui était ton objectif de départ. Alors simplement, pour terminer, je te demanderais de t’adresser à une personne, qui, aujourd’hui, aurait dans l’idée de faire cette formation, de s’engager dans la voie de la méditation mais qui hésiterait encore un peu. Qu’est ce que tu pourrais lui dire ?

Sandra : Et bien de ne surtout  pas hésiter, de se lancer. C’est vrai qu’on ne sait pas à quoi s’attendre parce qu’on ne connaît pas la méditation ni ce que tu vas nous apporter, donc on peut être un peu sur la réserve, on se demande si ça vaut vraiment le coup. Et une fois qu’on a ça en main, on se rend compte à quel point la méditation peut être un outil  vraiment puissant.

François : Oui, bien sûr. Ecoute, je te remercie au nom de tout le monde, et ravi de t’avoir parmi mes élèves.

* Comment faire face à l’inquiétude?

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, François, votre expert de yoga, de méditation et autres techniques de bien-être.

Cette nouvelle vidéo pour vous parler de quelque chose que j’ai vu simplement affiché sur une pancarte devant une librairie. Il y avait un titre : comment faire face à l’inquiétude ? Ce n’était pas un magazine de yoga bien sûr mais je me suis dit que c’était intéressant. Alors, on pourrait déjà se demander d’où vient l’inquiétude et apprendre à méditer un peu là-dessus ensemble… Eh bien, si l’on regarde, il y a des pensées associées à l’inquiétude, et qui sont elles-mêmes associées à quelque chose que l’on a déjà vécu, qui ne s’est pas vraiment bien passé et du coup on a créé des peurs, des craintes. L’inquiétude, c’est de se dire « à un moment donné ça s’est mal passé, donc ce qui m’attend va mal se passer aussi », ce qui n’est pas forcément vrai. Parfois, on se projette dans le futur avec ça, on se dit « non, ça ne va pas fonctionner ».Et parfois, on nous conditionne tellement pour penser que ça ne va pas fonctionner, on reste là-dessus et finalement ça se valide parce que si l’on ne fait rien et que l’on reste avec ça et si on reste esclave de ces conditionnements, tout va très mal se passer. Bref, si on devient familier avec les techniques de méditation et que notre esprit devient plus naturellement apaisé, nous nous rendrons compte que l’on est dans cette prison et que l’on crée soi-même sa propre prison sans vraiment s’en rendre compte. Et l’inquiétude, on peut simplement, en se raisonnant, déjà, mettre plus d’espace dans cette prison. Acquérir un espace de liberté. Et se rendre compte, que, finalement, les choses peuvent être autrement. Pour commencer, il y a quelque chose de très simple que je vous propose d’expérimenter. C’est simplement de voir comment on peut faire pour être là et bien, simplement. Être libre de ses pensées, qui sont associées soit au passé, soit au futur. Être simplement sans craintes, sans espoirs, tranquille, et serein, dans l’état méditatif,comme ça. Nous le savons bien parmi les outils que nous utilisons dans nos pratique de yoga il y en a un qui est formidable pour ça, c’est la respiration. Parce que la respiration est toujours là et c’est aussi une des raisons pour la Elle s’écoule, en permanence. On peut la prendre comme support de méditation et trouver le calme en s’unissant au souffle. Simplement, mais véritablement en s’unissant au souffle.En faisant un avec le souffle. En devenant indifférencié du souffle, comme ça, vous voyez ? Essayez ça. On dit que le souffle, la respiration,c’est ce qui fait le lien entre le corps physique et l’âme. Effectivement, si vous voulez bien tester ça, faire l’expérience de vous unirà la respiration, vous allez vous rendre compte véritablement. Vous pouvez trouver la tranquillité, et pendant un temps l’inquiétude peut disparaître. Et quand vous vous rendez compte que l’inquiétude peut disparaitre, vous vous dites que finalement, c’est vous qui décidez. Vous pouvez décider que l’inquiétude soit là ou non. Et vous vous tranquillisez. De cette manière, petit à petit, on peut reprendre confiance, se libérer de l’inquiétude, ou en tout cas qu’elle soit beaucoup moins oppressante. Je vous ai donné une petite piste, ici, je vous invite à l’explorer et à voir quelle différence ça peut faire. Et si vous voulez aller plus loin, tous les liens qui sont nécessaires sont en bas de cette vidéo pour approfondir la pratique de la méditation à Lyon ou en ligne pour ceux qui n’habitent pas à côté de notre centre de yoga lyonnais: Vous aurez ainsi la possibilité d’approfondir tout ça. Vous pouvez également venir aux cours de yoga et rien que le fait de faire circuler l’énergie de manière plus libre cela libère en partie des phénomènes d’inquiétude, de stress, de peur, bref de mal-être.Si vous avez aimé la vidéo, je vous invite à cliquer sur J’aime et peut-être de vous abonner à la chaîne, pour être informé de la parution d’une nouvelle vidéo. Merci de m’avoir écouté encore une fois, à bientôt mes amis, pour une prochaine vidéo de yoga ou de méditation.

* Tout est silence, tout est Paix.

 

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Pour participer à une prochaine conférence de présentation du cycle de formation, quel que soit votre lieu de résidence (web conférence)  c’est ici: « 2 mois pour 1 vie nouvelle »

Bonjour les amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être. Alors, il y a encore 2 minutes, j’étais là, en train de me dire « tiens il faudrait que je fasse une vidéo de yoga sur quelque chose d’intéressant » et ça m’est venu comme ça, spontanément. D’ailleurs ce que je vous dirai dans cette vidéo sera aussi très spontané. Mais vous savez, l’autre fois, je vous ai parlé du silence et le titre de la vidéo c’était « A quoi sert le silence? ». Si vous ne l’avez pas vue, vous pouvez y retourner d’ailleurs. Et aujourd’hui, je voudrais prendre le contre-pied de cette question que j’ai posé à ce moment là, où je soulignais à quel point le silence est important. Je voulais vous parler aujourd’hui du bruit. Parce que parfois, quand on pratique entre guillemets le yoga, la méditation, eh bien, précisément les débutants mais aussi parfois les gens qui pratiquent depuis un moment ont beaucoup de mal à pratiquer avec un environnement bruyant. Vous savez, quand on est en ville et qu’on fait les cours de yoga, parfois on entend la circulation passer, parce qu’on est en ville, et certaines personnes se trouvent dérangées. Pourtant on peut se trouvé aidé et guidé par une musique de méditation bouddhiste où il y a parfois beaucoup de bruit, des tambours, des cloches, des instruments à vent…J’ai fait aussi un stage à Pondichéry en Inde où on faisait des cours de yoga très agréables sur une terrasse mais bien sûr en Inde l’environnement est toujours plus ou moins bruyant, il y a des klaxons, etc. Eux, ça ne les dérange pas, parce qu’ils intègrent ces bruits dans leur intériorisation, c’est comme ça que je suggère de faire la plupart du temps. Et d’autres personnes n’arrivent pas à se libérer de ce problème qu’elles créent elles-mêmes. C’est-à- dire que le bruit les empêchent vraiment de se concentrer. Alors, il y a quelque chose qui m’a interpellé à un moment, que j’ai beaucoup aimé, c’est une citation de Mozart lui-même, ce grand musicien, qui disait « la mélodie c’est le silence qu’il y a entre les notes ». Donc, quand vous êtes dans un environnement bruyant, certes vous pouvez faire focus sur le bruit, mais aussi sur les espaces qui existent entre les différentes sources de bruit. Et prendre surtout conscience que tout ça émane de l’esprit lui-même, tout ce qui est manifestations auditives, ça émane de l’esprit lui-même, je parle de l’esprit divin. Dans la philosophie du yoga nous expliquons que tout ce qui se manifeste sur le plan de l’univers, que ce soit sur n’importe quel plan, que ce soit sur le plan auditif, visuel, en tant que sons, que formes, eh bien ça trouve sa source dans le silence lui-même, l’esprit divin ; ce que l’on appelle dans le yoga le home, qui est à la source de toute création. Donc on peut intégrer ça complètement dans le silence intérieur. Il faut aussi distinguer le silence extérieur du silence intérieur. Parfois on n’est pas en paix avec soi-même et la moindre chose va nous déranger, alors que si l’on est en relaxation, tranquille, on peut s’installer dans la détente alors que la vie peut s’écouler à droite et à gauche, il peut avoir des sons et bruits, ça ne dérange absolument pas.En tout cas pour beaucoup d’entre vous qui êtes habitués à suivre les cours de hatha yoga avec moi et mes profs, vous savez très bien qu’il y a une différence très importante dans la façon de vivre avec tout ce qui se passe autour de vous, en particulier les bruits, selon si vous êtes débutants, si vous commencez les cours ou quelques mois après où là c’est complètement différent et ça vous pouvez l’intégrer. Alors, je vais peut être m’adresser à ceux qui ne font pas encore de hatha yoga, venez faire l’expérience pour découvrir à quel point vos perceptions peuvent se modifier simplement en faisant une première séance. Alors, peut être pas complètement mais de manière vraiment notable, et à quel point ça peut vous faire du bien, vous mettre en paix et accéder à plus de silence intérieur pour que vous puissiez vraiment trouver la paix, qui est, de toutes façons en vous. Vous avez peut pensé apprendre la méditation transcendantale par exemple, et bien transcendez le bruit, reconnaissez que tout naît du silence… J’espère que cette vidéo vous a plu, elle était peut être un peu longue ; si vous avez aimé,cliquez sur J’aime, comme d’habitude. (Je laisse passer le train). Comme d’habitude, si vous ne l’avez pas encore fait, vous cliquez ici sur le petit bouton S’abonner, et je vous demande comme d’habitude aussi de partager sur vos réseaux sociaux si vous pensez que cette vidéo peut intéresser certains de vos amis.

Je vous retrouve bientôt pour une prochaine vidéo et si vous êtes intéressés pour recevoir une méditation guidée sur les chakras ou une meditation zen à pratiquer au quotidien remplissez vos coordonnées dans le formulaire ici: http://yoga-meditation.tv/groupe-meditation-lyon-formation-en-ligne/

 

Le facteur clé: la confiance en soi!

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Si vous recherchez un cours de yoga à lyon, vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bien le bonjour chers amis, François, expert de yoga, de méditation et autres techniques de bien-être. Aujourd’hui, je vais vous parler de facteur clé. C’est quelque chose que j’ai vu aujourd’hui. Pourquoi ? Tout simplement parce que depuis que j’ai entamé ma journée ce matin, j’ai reçu un premier e-mail de quelqu’un avec qui je suis en contact puisque récemment il a participé à une séance de yoga et de relaxation dans mon centre à Lyon… Cette personne est très connue dans le domaine du développement personnel et il me parle du facteur clé. Alors vous allez me dire « Le facteur clé, mais oui, à quel sujet qu’est-ce que cela a à voir avec le yoga? ». Donc, oui, le facteur clé, quand il s’agit de se sentir mieux dans sa vie, plus satisfait…. Le Yoga, basiquement cela commence par ça non? Quand on se sent capable d’atteindre les objectifs qu’on souhaite se fixer. Bref, quand on arrive à faire ce qu’on aimerait faire. Ne plus être au conditionnel et mettre les choses au présent et arriver à concrétiser les choses qu’on a envie de voir se concrétiser dans la vie. Que ce soit sur n’importe quel plan, que ce soit sur le plan professionnel, que ce soit sur le plan familial, affectif, social, n’importe quoi. Ce facteur clé, donc, s’applique dans tous les domaines de votre vie… Et encore une fois si on pratique le yoga, la méditation, la relaxation, le pranayama et que l’on a un problème de confiance en soi-même récurrent on peut se rendre compte que le yoga et la méditation ne suffisent pas; il faut autre chose en plus, un facteur supplémentaire.. Alors, quel est ce facteur clé ? Et bien c’est tout simplement la confiance en soi. Bien sûr, pour développer la confiance en soi, puisque je vous parlais de cette personne qui est très connue dans le domaine du développement personnel en France, peut-être la plus connue en France. Et bien elle fait des séminaires, elle vous permet vraiment d’aller chercher au fond de vous-même toutes les ressources qui afin de les mettre à jour, les actualiser,  pour vous permettre vraiment de vous trouver dans cet état de confiance en vous. Mais avant d’en arriver à faire de véritables séances de coaching très approfondies et très éprouvantes, pour aboutir à une totale transformation de soi-même, on peut déjà appliquer des choses extrêmement simples. Encore aujourd’hui, alors que, pour tout vous dire, pour ne rien vous cacher, j’achetais des fournitures de bureau ce matin et j’étais dans des rayons, j’étais très concentré, et je ne me suis pas rendu compte que j’avais un ami qui était là aussi et qui m’a interpellé et qui m’a dit :

Julien : François !

François : Wah super ! Julien ! Tu es là ! Comment vas-tu ?

Julien : Ben écoute, au top du top !

Et à chaque fois, donc, ce Julien me dit toujours la même chose : « Je suis au top du top ». Et toujours avec le sourire. Alors, vous voyez que derrière… Donc, j’ai vu Julien, bah oui, sourire, et puis le fait de verbaliser des choses extrêmement positives, d’affirmer « Je suis au top du top ». Déjà, au niveau de l’ambiance interne, ça ouvre les choses, ça ouvre les possibilités… Et au passage, je vais vous dire, Julien ne se prétend pas être un yogi, il ne pratique pas le yoga au sens habituel du terme… simplement il a acquis une maturité, une expérience de vie, une philosophie, un regard plus vaste sur la vie et donc une confiance en la vie… Beaucoup plus que si on est renfermé sur soi-même, comme ça, et puis qu’on fait de la vie un drame. Forcément, les résultats ne sont pas les mêmes. Au fond, qu’est-ce qui change ? Bah simplement, l’attitude d’esprit. Donc, prenez l’habitude de sourire, et puis, d’avoir un langage extrêmement positif. C’est ça le message que je voulais délivrer aujourd’hui. Donc, je vais peut-être pas trop vous dire de choses aujourd’hui mais déjà, souriez. Souriez, c’est-à- dire que si dans le mois, j’allais dire « dans la semaine », mais même dans le mois, vous n’avez pas au moins une ou deux fois quelqu’un qui vous dit « Ah vraiment, ce qui est agréable avec vous, c’est qu’on vous voit toujours sourire. », c’est que vous avez besoin de progresser. Soit vous souriez jamais, soit vous ne souriez pas assez. Je pense, personnellement, ce n’est pas pour parler de moi, mais je pense que pour Julien, c’est la même chose. C’est très souvent que les gens me disent « Ah, ce qui est agréable avec vous, c’est qu’on vous voit toujours sourire ». Ça, c’est la bonne jauge. Si vous avez ce genre de retour, c’est bien, vous êtes dans le bon truc. Après, au niveau du monologue que vous avez intérieurement, il faut être attentif à ça. Quand les choses ne vont pas, qu’est-ce qu’on est en train de se dire ? Au moment où on n’est pas bien dans sa peau. On est en train de se raconter quoi à l’intérieur ? Essayez d’identifier ça. Bien souvent, on va se rendre compte que quand on n’est pas bien dans sa peau, on se raconte des choses qui ne sont pas tellement favorables à la confiance en soi, au contraire, qui nuisent à la confiance en soi. Donc, développez un langage aussi interne, intérieur, qui favorise la confiance en soi. Donc, affirmez des choses positives sur ce que vous souhaitez réaliser pour qu’elles puissent se réaliser. Le sourire, le monologue intérieur, vous pouvez retenir ça, déjà. Tout simplement. Bah écoutez, et si vous voulez aller plus loin sur ces sujets, n’hésitez pas à m’en faire part, soit laissez des commentaires, soit si vous êtes en contact physique directement avec moi, que vous me voyez, vous pouvez m’en parler aussi, bien sûr, sinon, faîtes des commentaires. Et puis, je serai ravi de vous donner des tuyaux supplémentaires, de vous mettre en contact avec des personnes supplémentaires, parce que je parlais tout à l’heure de cet ami qui travaille dans le domaine du développement personnel à un très très haut niveau, donc, là aussi, il y a des choses qui sont proposées, qui sont vraiment de la bombe atomique. Donc, franchement, si vous avez envie d’avancer dans votre vie et que vous voulez consacrer du temps à ça, il y a de la matière, il y a des possibilités. Déjà simplement, commencez par venir aux cours de yoga, parce que vous avez entendu récemment le témoignage de Lise- Marie. Vous avez vu à quel point en un an, ça a permis de transformer sa vie, sa vision de la vie, le rapport qu’elle établit avec la vie. Simplement, cette personne, Lise-Marie, en l’occurrence, c’est quelqu’un qui s’est vraiment engagé dans la démarche aussi, qui a fait plein de choses, qui a assisté aux cours de yoga toute l’année, qui a fait le cycle « 2 mois pour une vie nouvelle », qui est venu en Inde. Il n’y a pas de pétard. À un moment donné, quand on a une vision positive, qu’on se bouge, qu’on passe à l’action, qu’on initie des nouvelles choses, qu’on prend des initiatives, bah il y a des résultats. C’est la loi de cause à effet, tout simplement. Donc, là-dedans, je vous ai dit un tas de petites de choses en quelques minutes, j’espère que ça vous inspire, que ça peut vous aider. Encore une fois, n’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez des questions supplémentaires. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur « J’aime ». Si vous n’êtes pas encore abonné à la chaîne, abonnez-vous dès maintenant. Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, les amis, bonne journée, au revoir !