Articles

Arrivée à New Delhi – Présentation de Yogi Rasananda – Yoga Pondichéry

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Yoga et méditation à Lyon: « L’intelligence »

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

L’intelligence

Bonjour chers amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être à Lyon.

L’intellect et l’intelligence

Aujourd’hui je voulais vous parler du concept, parce que c’est un concept, de l’intelligence, que l’on associe déjà assez systématiquement au développement intellectuel.
Alors que bon, quand on reste enfermé dans un mode intellectuel en fait, ça nuit considérablement à l’expression de notre intelligence.

Et c’est ainsi, qu’au final, sur le plan de l’humanité, on fait beaucoup de choses assez stupides…

Le paradoxe

Donc il y a un peu ce paradoxe : d’une part on a développé des prouesses au niveau technologique qui sont phénoménales; par exemple, si on parle d’Internet et qu’on se projette 50 ans en arrière et que si quelqu’un vous expliquait, en 1960, qu’en 2010 on vivrait de telle manière, qu’on pourrait communiquer à distance très facilement et de manière instantané via quelque chose qui s’appelle Internet et qu’on vous explique tout ça en détail… Vous vous diriez que cette personne a une imagination fertile incroyable, mais que ça dépasse l’entendement, c’est de la pure science fiction.

Et pourtant aujourd’hui ça fait partie de notre vie à tous, même quelqu’un qui n’a pas d’adresse email, c’est presque un extraterrestre pour nous. On fonctionne tous avec ça et ça emplit une bonne partie de notre vie.

Sur le plan de la recherche médicale, sur le plan de la médecine, on fait maintenant des vrais prodiges aussi.
Sur le plan technologique, quand on parle simplement de se déplacer d’un endroit à un autre du globe, on peut se retrouver sur la partie opposée du globe en l’espace d’une demi-journée ayant passé une demi-journée à 10km au dessus du sol dans une espèce de tube de fer avec 300 autres personnes, et ça on n’y pense même plus tellement c’est normal.

Mais en réalité, si on s’arrête un peu et qu’on regarde ça : oui, c’est prodigieux.

Donc il y a ce paradoxe qu’à la fois on a été capable de développer de telles technologies et d’ailleurs ça ne fait que commencer, ça va de plus en plus vite et on ne sait pas ce qui nous attend ne serait-ce que dans 10 ans, voire dans 20 ans.
Et dans le même temps, et bien, on peut dire qu’on n’a jamais eu autant de personnes qui sont mal dans leur peau. Je parle d’autant de personnes sur le plan relatif parce que bien entendu nous sommes beaucoup plus d’êtres humains aujourd’hui qu’il y a 50 ans, peut être le double je ne sais pas, faudrait regarder les chiffres.
Mais de manière proportionnelle, on est un ratio de personnes qui sont mal dans leur peau beaucoup plus important qu’il y a 50 ans.

essai cours yoga à Lyon

Les guerres perdurent, il y a toujours énormément d’êtres humains qui souffrent de la faim, la soif, on persiste à tuer…alors je crois que c’est plus de 100 milliards d’animaux qui sont élevés de manière industrielle simplement pour les prétendus besoins alimentaires humains et ça sans que ça nous écorche le moins du monde, ça fait tellement partie de nos habitudes qu’on n’y pense pas, c’est normal, on a comme une espèce de voile extrêmement épais qui est là, qui nous empêche de voir l’évidence, c’est quelque chose d’absolument inouï… Pendant cela on pratique le yoga  à Lyon, à Paris, dans toutes les grandes villes de France, du monde entier…

Pour dire à quel point notre intelligence peut être masquée sur des choses comme ça aussi, on ne respecte pas la nature, on voit bien aussi que ce sont des faits, on voit les dérèglements que ça provoque, on ne s’occupe plus de nos aînés, pour beaucoup de personnes c’est acquis, quand les parents deviennent vieux, ils sont dans des maisons de retraite, on ne s’en occupe pas et ma foi, on a besoin de faire notre vie comme on dit.

Parallèlement quand on va dans certaines tribus dites sauvages, eux, ils ont un tout autre mode de vie, ils respectent la nature, les animaux, leurs anciens et c’est eux qu’on traite de non-civilisés…

Vous voyez ce paradoxe entre tout ce qu’on est capable de faire et tout ce qu’on est incapable de comprendre, percevoir, voir. C’est vraiment quelque chose d’incroyable.

On ne sait pas faire tout ça, réaliser tout ça, alors qu’on a toutes ces prouesses technologiques.

Alors, l’intelligence, je disais qu’on l’associe souvent au développement intellectuel.

Au delà de l’intellect

Maintenant, il y a une forme d’intelligence qu’on n’est pas habitués à observer. Oui, nous ne sommes pas habitués à observer notre intelligence profonde, celle qui va au-delà de l’intellect, celle qui, justement, est inaccessible dès lors qu’on fonctionne uniquement sur le plan intellectuel, mais qui, pourtant, touche à notre être profond.

L’intelligence cosmique

C’est ce qu’on appelle l’intelligence cosmique. Quand on parle de la philosophie du yoga, on parle de l’intelligence cosmique, cette intelligence cosmique qui anime toute forme de vie, qui anime ces plantes qui se développent, ces graines qui se transforment en plantes, parfois en arbres, en toutes sortes de végétation et cette végétation qui se transforme simplement au contact des éléments, de la terre, de l’air, de l’eau, de l’espace, des rayons du soleil, de la lumière, sans avoir besoin de quoi que ce soit d’autre : ça, on ne l’observe pas.
Ça fait partie de notre environnement, c’est comme si c’était quelque chose d’acquis et on est peu en lien avec ça, on observe peu ça, et si on observe peu ça, on observe encore moins cette intelligence cosmique qui se manifeste aussi à travers le fonctionnement de ce corps humain, parce que nos organes fonctionnent aussi grâce à cette intelligence cosmique et on n’a pas besoin d’y penser pour que ça fonctionne.

essai cours yoga à Lyon

Par contre, justement, dès qu’on pense un peu trop et dès qu’on est trop limités dans notre intellect et que ça suscite des désordres particuliers au niveau émotionnel, comme par hasard, ça vient perturber le fonctionnement de nos organes, parfois de certains de nos organes, et ça développe des pathologies graves justement parce qu’on n’est plus en union avec la vie, on vit dans une séparation.

Surtout, on n’est pas dans cette conscience, justement, de cette vie qui s’exprime à travers cette intelligence cosmique. Elle est vraiment incroyable, elle pénètre tout, et si on devait réunir toutes les connaissances, absolument toutes les connaissances possibles de tous les savants qui ont pu exister et qui existent et qui existeront sur le plan humain, si on rassemblait toutes ces connaissances sur le plan intellectuel et qu’on puisse comparer ça à l’intelligence cosmique, mais ce serait… vous voyez j’ai du mal à trouver le terme, j’allais dire insignifiant, mais c’est tellement ridicule que c’est même pas ça, le mot n’existe pas, ce n’est rien du tout.

Ce qui nous reste à apprendre, quoi que l’on pense connaître, c’est tout simplement infini, on ne sait rien, absolument rien, d’ailleurs on pourrait comparer ça aussi, tout simplement avec la planète Terre. Par rapport à l’univers, c’est quoi la planète Terre ? C’est même pas un grain de sable dans le désert, c’est insignifiant, impossible à voir, c’est rien du tout ! Nous on vit sur ce plan là, on croit qu’on a tout compris, qu’on connaît tout, qu’on a un avis sur tout, parfois définitif, c’est absolument stupide !

Comment développer l’intelligence profonde?

Donc si on veut avoir accès à cette intelligence qui est tellement plus vaste, on a besoin de déjà apprendre à regarder ce qu’il se passe autour de nous, à regarder comment s’exprime la vie et à faire ce travail qui nous amène à nous unir à la vie, pour passer de cette intelligence toute relative à cette intelligence profonde qui est l’intelligence essentielle puisque c’est elle qui nous anime comme par ailleurs elle anime toute forme de vie.

C’était juste pour vous donner une petite piste de réflexion là-dessus, ça, bien sûr, on l’aborde largement pendant les formations de professeur de yoga, la formation « 2 mois pour une vie nouvelle », c’est passionnant. Moi-même je me rends compte que je suis complètement démuni et que j’ai beaucoup de choses à vous apprendre parce que tout ce que je vous transmets ici, bien sûr c’est une partie de mon expérience profonde, mais c’est aussi beaucoup quelque chose que je vous retransmets comme ça avec des mots, tout simplement.
Tant que c’est ça, c’est rien du tout. Ce qui est très important, c’est d’avoir accès à l’expérience.

L’écoute

On dit d’ailleurs dans l’enseignement qu’il y a 3 choses qui sont très importantes pour pouvoir évoluer personnellement et sur un plan profond, pas forcément sur un plan mondain mais sur un plan profond, eh bien on doit pratiquer de l’écoute, recevoir des enseignements comme vous êtes en train de recevoir ici et plus particulièrement quand on peut recevoir ces enseignements de manière directe, de manière physique, c’est-à-dire quand vous avez un enseignement qui vous est donnés, quelqu’un qui est en face de vous, il y a comme un souffle qui est envoyé, qui vous pénètre, c’est ce qu’on appelle la bénédiction.

La réflexion

Il faut pratiquer cette écoute et sur la base de ces enseignements reçus et cette écoute pratiquée, il faut développer notre réflexion de manière analytique en étant concentré sur des sujets particuliers sans être dans un état où justement le mental est complètement fragmenté et il part à droite, à gauche, il peut être sollicité de manière totalement anarchique, avoir la capacité à maitriser ce cheval fou et à en faire un outil plutôt que l’outil se retourne contre nous, puisque c’est une arme qu’on retourne contre soi bien souvent le mental.

Essai cours yoga Lyon

L’expérience

Donc développer sa réflexion pour nous amener à développer une vraie forme de discernement et on dit que, de manière ultime, on ne parle même plus de discernement mais de discrimination, ce qui nous permet, à ce moment là, de vraiment distinguer ce qui est réel de ce qui ne l’est pas, pour se rendre compte qu’au final, toutes les choses qu’on tient pour réelles ne le sont pas vraiment. C’est un stade vraiment développé, pour développer cette discrimination il faut avoir beaucoup travaillé sur soi, avoir développé justement, c’est le 3e point, beaucoup d’expérience, parce qu’au-delà de l’écoute et de la réflexion, eh bien il faut pratiquer l’expérience et justement aller au-delà de l’intellect et aller laisser tomber tout ce qu’on pense connaitre, avoir un regard neuf sur toute chose, sans discourir intérieurement, et ça, c’est développer l’expérience.

Il faut donc développer l’écoute, la réflexion puisque les deux sont indispensables et aussi et surtout l’expérience. On pourrait dire que l’expérience est la pratique méditative pour faire simple.

Je vous encourage à rejoindre le prochain groupe « 2 mois pour une vie nouvelle » pour développer un peu cet aspect expérience avec aussi toute cette dimension écoute et réflexion.

Conclusion

Voilà, que vous dire ? Quand on veut parler d’expérience c’est très difficile d’en parler plus que ça, on compare souvent, on donne cette métaphore, on dit imaginons que vous expliquiez à quelqu’un qui n’a jamais mangé du chocolat quel est le goût du chocolat. Quelle que soit votre habileté à utiliser les mots, qui que vous soyez, rien ne pourra remplacer l’expérience, la personne, c’est seulement au moment où elle va mettre le carré de chocolat dans sa bouche qu’elle va pouvoir dire « ah oui c’est ça ».

Là, c’est pareil, pour aller à la découverte de soi même, il faut entamer ce chemin intérieur. Et je suis là pour vous accompagner, au moins jusqu’où je peux, avec le peu d’expérience que j’ai de mon côté, déjà c’est intéressant, on peut faire un chemin ensemble.

Ecoutez, je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, qui ira peut être un peu moins loin parce que là on est partis dans des choses…

Si vous avez aimé, cliquez sur J’aime et abonnez-vous si ce n’est pas encore fait !

A bientôt mes amis, au revoir !

Yoga à Lyon: « doutes et certitudes »

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Doutes et certitudes

Bonjour mes amis, ici François, expert de méditation et de yoga à Lyon

Je voulais partager avec vous une réflexion sur ce qui touche aux doutes et aux certitudes auxquelles on se trouve tous touchés mais d’une manière un peu différente suivant qui l’on est..; Comme je l’explique souvent à mes élèves de yoga à Lyon, c’est bien beau de venir faire son cours de yoga mais cela ne suffit pas si vraiment on veut apprendre sur soi-même, nous avons beaucoup de choses qu’il convient d’observer pour comprendre comment nous fonctionnons… c’est aussi le propos de la méditation au passage…

Les différentes situations

Effectivement, il y a différentes situations et je voulais vous aider à vous situer par rapport à ça pour que vous sachiez où vous êtes vous, dans quelle situation vous êtes, et si finalement vous êtes dans le bon cadre par rapport aux doutes ou aux certitudes. Effectivement, il y a différentes proportions entre doutes et certitudes, alors j’ai symbolisé ça avec plusieurs carrés.

Premier carré

  • Un premier carré, qui serait la 1ère catégorie, ce carré je l’ai rempli de couleur sombre qui symbolise le fait qu’on est dans une situation ici où on est empli de doutes. Symboliquement, c’est 100%, mais peu importe que ce soit 90 ou 100%, on est empli de doutes et ça nous empêche de faire quoi que ce soit. Bien souvent, quand on est dans cette situation là, on n’est pas bien dans sa peau voir on est en totale déprime, on n’a confiance en rien, ni en soi même et quand on n’a pas confiance en soi même on n’a pas confiance en les autres, on n’a pas confiance en notre environnement, pas confiance en notre société, pas confiance en quoi que ce soit. Evidemment, ça, c’est pas une situation rêvée. Mais elle existe. Si vous n’êtes pas dans ce carré là, c’est déjà un moindre mal.

Deuxième carré

  • Après, il y a possibilité de se trouver dans ce carré, ce 2e carré, cette 2e catégorie, où là, vous avez 3/4 de doutes et 1/4 de certitude, c’est-à-dire que les doutes l’emportent globalement sur vos certitudes et ça, ça vous empêche vraiment d’avancer. Des doutes, on en a tous, mais là c’est dans une grande proportion, 2/3 1/3, 3/4 1/4, en tout cas, les doutes sont prépondérants. Et ça, même si de temps en temps il y a un coup de mieux, ça reste minoritaire, on n’avance pas. Est-ce que vous êtes vous dans cette situation ? Là il est urgent de vous occuper de vous et peut être de commencer par venir participer à nos cours de yoga dans la quartier de la Part Dieu et si vous n’habitez pas à Lyon essayez de trouver un professeur de yoga près de chez vous… Mais bon, si vous n’êtes pas dans le cas de figure décrit ci-dessus, vous vous trouvez peut être dans cette situation, ce 3e cas de figure, ici.

Troisième carré

  • 3e carré, où ici, c’est du 50/50, c’est-à-dire un jour je suis dans un état de doute, un autre je suis dans un état de certitude. Un jour je suis en capacité de mobiliser mon énergie pour avancer dans ma vie et concrétiser ce que je veux concrétiser, mes objectifs, aspirations, etc. Et un autre jour, je suis plombé, et même si je le voulais, je me trouve dans l’incapacité d’avancer et de faire quoi que ce soit. Donc c’est un peu cette situation où je fais un pas en avant et le lendemain je fais un pas en arrière. Quand je fais le bilan je suis toujours au même endroit, ça n’avance pas. C’est imagé, mais c’est comme ça que ça se passe concrètement. Quand on est comme ça, on fait aussi le bilan entre là où on en est aujourd’hui, là où on en était y a un an, ça n’a pas vraiment bougé. C’est pas le carré idéal. Si vous êtes dans ce carré, prenez en conscience avant qu’on avance un peu plus loin dans la réflexion, parce qu’on a encore 2 carrés à voir.

Quatrième carré

  • Il y a certes, aussi, ce carré là, vous le connaissez peut être aussi ou vous l’avez vu même si ça ne vous concerne pas, vous avez sans doute vu autour de vous des gens où ce carré reste tout blanc. Il n’y a aucun doute, toujours sûr de soi. Quand on est toujours sûr de soi, il y a un écueil, on n’a pas forcément les pieds sur terre parce que ma foi nous sommes des êtres humains, nous sommes remplis de sentiments, d’émotions de toute nature et ça, eh bien c’est normal, si on est constitué de manière équilibrée on doit vivre des émotions et sentiments de toute nature et ça nous sert pour évoluer. Si on n’a rien de tout ça, c’est soit qu’on se coupe de ses émotions, on se raconte une histoire en se disant que tout va bien. Et en réalité, quand on fait le bilan entre aujourd’hui et il y a un an, finalement on se raconte peut être beaucoup de choses, on s’illusionne et finalement rien n’a vraiment avancé. Ou alors, si on se rend compte, on peut vraiment tomber très rapidement dans des désillusions, si on ne s’en rend pas compte et qu’on est tout le temps comme ça, ça peut être pathologique et on ne voit pas la personne avancer dans sa vie. Pourquoi ? Parce que, on pourrait se dire que quand on est rempli de certitudes tout va bien, on fonce et tout marche. Mais, je ne pense pas que ce soit comme ça. Parce qu’une vie humaine, par définition c’est un champ d’expérimentations. Une vie humaine se caractérise par la prédominance des émotions perturbatrices suivantes, que sont le désir et l’attachement. Quand on est soumis au désir et à l’attachement, on a des variations d’humeur, on a parfois des jours sans. Ça peut arriver de temps en temps et ça arrive dans une constitution humaine normale, sinon il y a quelque chose qui ne va pas, c’est obligatoirement comme ça. Et c’est là aussi pour nous permettre de développer notre expérience, parce que parfois c’est grâce aux doutes, aux remises en cause, grâce au fait qu’on va peut être subir des critiques voire des trahisons, j’en parle récemment dans une autre vidéo sur « se libérer du jugement d’autrui pour réussir sa vie », alors c’est un peu en lien, des fois on est soumis aux critiques, soumis à des jugements pas très positifs, soumis à des trahisons, à des comportements qui nous atteignent. On est attaché au fait de se sentir aimé et quand on ne se sent pas aimé ça nous atteint. Et parfois, on a besoin de ça pour dépasser les choses, aller plus loin et aller chercher au fond de soi même, c’est-à-dire ne plus compter sur l’extérieur mais sur notre développement intérieur, notre force intérieure pour avancer. Parfois c’est grâce à ça, je dirais même que c’est tout le temps grâce à ça qu’on va se transcender, c’est à partir des expériences malheureuses, sur cette base qu’on va pouvoir faire fleurir nos qualités, qu’on va se dépasser, aller au-delà, et qu’à partir de là on va décider de devenir un meilleur soi même. Donc on a besoin d’avoir des doutes. Si on n’a pas de doutes, qu’on est empli de certitudes, c’est Krishnamurti, un grand philosophe indien qui disait ça, c’est la fin de l’intelligence, on n’a plus rien à apprendre, tout simplement. Ça n’existe pas, à moins d’avoir atteint l’état de Bouddha. Alors, s’il y en a parmi vous qui m’écoutez qui ont déjà atteint l’état de réalisation spirituelle totale comme Jésus ou Bouddha, faites moi un petit commentaire et dites moi. Mais si ce n’est pas le cas, ça vous concerne.

La situation la meilleure

  • Alors, quel est le bon carré, on va le matérialiser mais vous l’avez déjà deviné je pense… C’est un carré où on aurait, ma foi, un peu de doutes, mais pas trop. C’est-à-dire 1/4, 1/3, ou alors 40%. Mais il y a quand même prépondérance de certitudes.
  • C’est-à-dire que vous êtes déjà construit, vous avez une force, un pouvoir, une capacité à vous reconnecter à vos certitudes. Ça vous l’avez. Quand on est dans ce carré, c’est cette situation. De temps en temps, on a des challenges à relever, on va aller chercher au fond de nous même, on gagne en puissance, en pouvoir d’influer sur notre propre vie. On a ce pouvoir. Le bon carré, pour finir, c’est donc celui-ci…. C’est ce que je voulais vous expliquer aujourd’hui en complément des cours ou des enseignements de méditation et de yoga que vous suivez avec moi à Lyon ou à distance et j’espère que cela vous a aidé ou pour le moins intéressé!

* Une méditation à expérimenter: « Uni au souffle »

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Uni au souffle

Bonjour mes amis, ici François, professeur de méditation et de yoga à Lyon.

Je vais aborder aujourd’hui avec vous quelque chose qui peut beaucoup vous aider…
C’est toujours pareil, à chaque vidéo que je fais, à une condition, c’est que vous fassiez l’expérience, que vous jouiez le jeu et ne restez pas au stade de vous nourrir intellectuellement de ce que je dis, de mettre en pratique, parce que ça peut vous apporter quelque chose… et avec tout ce que je vous propose en bonus avec ces vidéos , je vous offre vraiment parfois de vraies pépites pour votre bien être et c’est vraiment du bonus en plus des cours de yoga que vous prenez avec moi à Lyon ou ailleurs si vous habitez dans une autre région.

Trouver le calme intérieur

Alors, de quoi je veux parler ? Je veux parler de comment trouver le calme intérieur, comment s’installer dans l’état naturel simplement… relisez bien cette dernière phrase… Cela met simplement le doigt sur quelque chose que l’on met parfois de longues années à comprendre véritablement à savoir que la méditation ne se pratique pas au sens qu’il n’y a rien à faire, simplement s’établir dans sa nature propre… Alors on ne sait pas bien ce que c’est que l’état naturel parce que quand on est dans l’état naturel on n’a besoin de rien, tout est bien, on est simplement à l’aise, détendu, présent dans l’expérience du moment, dans ce qu’il se présente, que l’on puisse expérimenter ça sur n’importe quel plan, que ce soit le plan sensoriel : visuel, gustatif, etc.

Rien à faire

Quand on fait une petite session de méditation, le problème qu’on a souvent, c’est qu’on est toujours dans l’idée qu’il faut faire quelque chose et justement, vous voyez, on parle de faire de la méditation, et dès qu’on pense qu’il y a quelque chose à faire, déjà on crée comme un obstacle. C’est-à-dire, tout de suite on met en route, ce genre de choses : je fais bien ou mal, etc.

On est toujours en train de vouloir élaborer quelque chose de supplémentaire à ce qui est déjà là, simplement…. Pourquoi est-ce comme cela?… tout simplement parce que nous entendons beaucoup trop parler de méditation en terme de; faire sa méditation, faire sa pratique, utiliser telle technique de méditation, la méditation transcendantale, la méditation de pleine conscience, le mindfulness, la méditation vipassana, la méditation ceci, la méditation cela… Laissez tomber tout cela mes amis, vous ne faites que vous encombrer un peu plus le mental… Il n’y a rien à faire, surtout pas quoique ce soit à rajouter!… mais plutôt beaucoup de choses à enlever…

Se détendre

Je dis tout le temps, pour s’installer dans la détente, dans l’état de méditation, il faut simplement se détendre, être parfaitement à l’aise, l’esprit ouvert. Et puis on a un support merveilleux qui est la respiration, on peut s’unir à la respiration comme pour devenir pleinement la respiration et être dans un état indifférencié du souffle, bref ne pas pratiquer quoique ce soit, revoir dans l’état de non séparation, d’union, état de yoga quoi…

Une petite histoire…

Je vais vous raconter une histoire à ce sujet, c’est un ami qui lui-même avait dans ses amis, il comptait un moine vietnamien. Il y a beaucoup de moines qui s’intéressent à la philosophie mais qui, en réalité, ne vivent qu’assez peu, concrètement, l’état méditatif. Il se trouve que ce moine, lui, a intégré ça dans sa vie, il se lève très tôt, à 4h du matin, il mange très peu vers 6h du matin, mange un peu à midi et après il se nourrit à nouveau le lendemain matin, il ne remange pas. Il est toujours très tranquille, il se lève très tôt. Simplement, mon ami, quand il recevait ce moine vietnamien chez lui, il n’était pas vraiment au courant que ce moine se levait aussi tôt.  Bien sûr, il imaginait facilement qu’il pouvait se lever vers 5h30, 6h, 6h30 mais peut être pas aussi tôt que ça. Quand il a hébergé ce moine chez lui, à un moment il entend un peu de bruit, il regarde l’heure, il se dit « tiens c’est 4h, qu’est ce qu’il se passe ? », il se lève, va voir et voit le moine assis dans un coin de la grande pièce, vraiment tranquille. Un peu inquiet, mon ami lui demande « mais..ça va ? que fais-tu ? »
Le moine lui répond en anglais, parce qu’il ne parle pas français : « I enjoy my breathing », c’est-à-dire « je me nourris, j’apprécie pleinement ma respiration » et il reste tranquille, en souriant.  Donc, vous unir à la respiration, vous détendre à un point tel qu’un sourire peut naitre spontanément sur votre visage, et ainsi vous pouvez rayonner simplement, développez cette expérience de ne rien faire, de vous établir dans l’état naturel, dans votre essence, dans l’état de méditation authentique, au delà de telle ou telle pratique, telle ou telle technique… Point, c’est tout, il n’y a rien à faire. Juste relax et être bien présent. Et pour être bien présent, encore une fois, toujours revenir à son souffle. Ça aide énormément. Et on dit que la respiration c’est le lien entre le corps et l’âme. Il n’y a pas de meilleur support de méditation.

La respiration essentielle

D’ailleurs, il y a le titre d’un livre qui s’appelle La respiration essentielle de Thich Nhat Hanh, si vous voulez approfondir tout ça, je vous encourage à lire ce livre, ça vous intéressera certainement beaucoup si vous avez aimé cette vidéo… et ainsi vous pouvez vraiment approfondir le yoga.

Si c’est le cas, je vous invite à cliquer sur J’aime, à vous abonner si ce n’est pas encore fait et je vous dis à bientôt pour une autre vidéo mes amis, au revoir !

Soulager le nerf sciatique.

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Soulager le nerf sciatique

Si vous êtes de Lyon rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai de yoga!

Bonjour mes amis, ici François, votre expert de méditation et de yoga relaxation à Lyon.

La posture

Je vais vous présenter aujourd’hui une posture de hatha yoga qui se révèle très salutaire pour les gens qui ont des problèmes de sciatique, qui se sentent de temps en temps, vous savez cette douleur qui part le bas du dos, qui court le long de la fesse et qui descend parfois le long de la jambe, certains ont des crises où ça va même jusqu’au pied.

Donc, il y a une posture de yoga vraiment spécifique pour soulager le nerf sciatique, qui s’appelle Virasana, la posture du héros: c’est une variante de Virasana, car cette posture de yoga n’est pas habituellement connue sous cette forme là.

Je conseille assez systématiquement cette posture de yoga à Lyon, là où je me trouve, dès que j’ai un élève qui a une légère irritation du nerf sciatique. Je vais donc vous la montrer et vous allez pouvoir la pratiquer.

Soyez guidé !

Alors, bien entendu, ici, je vous donne une orientation, mais c’est vraiment nécessaire de vous rapprocher de votre professeur de yoga, que ce soit à Lyon où là ou vous résidez, ne serait-ce que pour vous assurez que vous faites vraiment la posture correctement, même si ici je vais vous donner toutes les indications possibles, malheureusement je ne peux pas être de l’autre côté de la caméra, voir ce que vous faites et vous corriger.

Il vous faut un professeur de yoga qui vérifie et valide que vous faites bien la posture. Mais je vais vous la montrer. 

Description

Je vous la montre déjà sous cet angle. Vous pouvez commencer en passant le genou gauche à l’intérieur du genou droit, comme ceci, et ouvrir les jambes comme des ciseaux. Ensuite, doucement, vous asseoir les deux fesses bien à plat sur le sol. Je vais vous montrer face à vous maintenant. Je pars comme ça, et je descends, je pose les deux fesses bien à plat sur le sol. Le défaut parfois, c’est qu’on a une fesse qui est décollée du sol, comme ça. Des fois il suffit simplement d’ouvrir un peu plus la jambe pour permettre à la fesse de se poser au sol.
C’est très important que les deux fesses soient à plat de la même manière sur le sol. Et ici, vous pouvez remarquer que les deux genoux sont vraiment alignés avec l’axe médian, avec le nez. Le nez et les deux genoux sont parfaitement alignés, les deux pieds sont vraiment sur le même axe aussi. Et ici les deux fesses étant bien à plat sur le sol, dressez la colonne vertébrale, croisez les doigts des mains, placez les sous les genoux tout en gardant la colonne vertébrale bien tendue à partir de tout en bas, attirez les genoux vers la poitrine. Détendez vous mentalement, détendez le visage. Et rentrez dans le corps, en particulier ici, là, dans la fesse droite. Si vous avez une irritation du nerf sciatique ici, du côté droit, grâce à cette posture de yoga, vous allez sentir comme un courant frais, qui libère le nerf sciatique, qui soulage le nerf sciatique.

Vous restez ainsi 1mn, 1mn30, 2mn.Ensuite vous relâchez doucement.

Bien entendu, si vous êtes en délicatesse avec le nerf sciatique du côté droit, ne faites pas que le côté droit, il faut faire un travail symétrique c’est important, donc en suite vous faites à gauche. Je prends la posture directement comme ça, ensuite on fait à gauche.

Voilà. Vous pouvez répéter la posture plusieurs fois, c’est possible, deux, trois fois. Mais même si vous ne la faites qu’une fois, vous allez voir que ça va vous soulager si vous êtes concerné par des problèmes d’irritation du nerf sciatique.

Si vous êtes en crise, c’est pas le moment de faire ça. Soit vous allez voir votre médecin et si vous voulez entreprendre de faire des exercices particuliers, rapprochez vous cette fois ci directement de votre professeur de yoga pour qu’il regarde de près ce que vous pouvez faire ou pas.

J’espère que cette vidéo vous a plus, si c’est le cas je vous invite à cliquer sur J’aime, à vous abonner si ce n’est pas encore fait et partagez la vidéo avec vos amis sur les réseaux sociaux.

A bientôt pour une prochaine vidéo, au revoir mes amis !

Et pour retrouver l’intégralité des vidéos abonnez-vous dès maintenant et ici à la  Chaîne YouTube.

Qu’est-ce que le Yoga? par François Yogacharya Lyon

Pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant !

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Le yoga: Définition

Si vous recherchez un cours de yoga à lyon, vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour mes amis. François, expert de yoga et de méditation.

Un chemin spirituel

Je voulais simplement aujourd’hui vous parler du mot « yoga », qu’est ce qu’on met derrière ce mot d’habitude ? La plupart du temps, le grand public pense que c’est une espèce de culture physique venue d’un pays lointain et ça relaxe, et ça dé-stresse. C’est pas faux, mais originellement, si on va un peu plus en profondeur, qu’est ce que le yoga ? A la base, c’est vraiment un chemin spirituel, et si vous traduisez le mot « yoga » par un mot en français, alors ce mot serait « l’union ». Quand on parle d’union, on parle de l’union de l’âme individuelle avec l’âme universelle. Autrement dit, c’est se fondre dans le divin.

Les postures de pour le yoga

Vous voyez que ça va bien plus loin qu’une simple culture physique qui détend. Maintenant, quand on fait des pratiques physiques comme des postures par exemple, c’est pour cette raison aussi que je ne me sens pas toujours très bien de parler de postures de yoga. Parce que ça crée un amalgame justement, ça crée une confusion, une incompréhension. J’aime bien parler de postures POUR le yoga. Parce que le fait de pratiquer, d’avoir cette pratique posturale, ça permet de créer des conditions de bonne santé du corps physique.

Des conditions optimales pour les pratiques internes

Comme on dit « un esprit sain dans un corps sain », le fait d’avoir un corps sain qui fonctionne bien, où l’énergie circule bien, ça sera beaucoup plus facile pour développer vos pratiques intérieures, en particulier la méditation, la concentration, les réflexions analytiques, le calme mental (samatha), la vision profonde (vipassana) qui vont vous permettre de cheminer vers le yoga. Les asanas, les postures de yoga sont plus des moyens, qu’un but  en soi. Les pratiques physiques, posturales, respiratoires, etc. C’est juste une petite précision.

Yoga mac donald ou yoga los angeles?

D’ailleurs, depuis pas longtemps, en Inde, il y a un nouveau ministère, le ministère du yoga. Et le ministre du yoga s’est donné une mission, et je me fais un peu son relais, de repréciser, en particulier auprès du monde occidental, qu’est ce que c’est que le yoga… Alors vous savez aujourd’hui la liste des yoga est longue: yoga bikram, vinyasa yoga flow, vini yoga, power yoga, vini yoga, accro yoga (incroyable), core power yoga, para yoga, yin yoga… bref la liste est longue… et pourquoi pas yoga mac donald?… bref, pour ce qui est de mettre le yoga à toutes  les sauces, nous pouvons faire confiance à l’être humain… Le Yoga est UN… En aucun cas il n’est multiple! Pourtant on voit fleurir des slogans tels que: « Quel type de yoga faites-vous? » ou encore « trouvez le yoga qui est fait pour vous! »… Un adepte authentique du Yoga n’est pas dans le faire, mais dans l’être… Notre problème à nous les humains c’est que nous ne savons plus être et nous ne sommes familiers qu’avec tout ce qui est de l’ordre du faire ou de l’avoir… On ne sait plus ETRE, tout simplement… Dans ces conditions, pas étonnant que nous vivions dans la confusion la plus totale…Toutes ces façons de parler du Yoga ne font que révéler une méconnaissance totale de ce qu’est le Yoga… et pourtant ce sont parfois, des magazines spécialisés ou des prétendus professionnels du Yoga qui s’expriment ainsi… Il était grand temps que l’Inde vienne au secours du Yoga en lui créant un ministère.

Désolé pour ceux qui se sentiraient heurtés… et si vous avez certes le droit de rester dans vos convictions, moi aussi… 🙂

 

* Méditation pleine conscience Lyon: Témoignage

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Christiane : Bonjour François

François : Eh bien écoute je suis content de te retrouver ce soir, surtout que tu t’es proposée pour venir parler de l’expérience que tu as faite alors que tu t’es engagée dans la pratique de la méditation avec  le cycle « 2 mois pour une vie nouvelle ». A l’occasion de ce cycle, j’ai eu l’occasion de te retrouver parce que tu participais également aux cours de yoga à Lyon et nous nous étions quittés pour un moment. C’est super que tu aies partagé cette expérience.J’ai l’impression que ça s’est vraiment bien passé pour toi, je voulais que tu parles un peu pendant 2 minutes de ce que la méditation t’as apporté.

Christiane : En fait, j’avais commencé à faire du yoga avec toi et de la méditation,et  j’avais déjà goûté avec toi ce qu’était la méditation, surtout le travail sur les émotions. J’avais beaucoup aimé, ça m’avait déjà beaucoup apporté à ce moment-là, et j’avais très envie de participer « 2 mois pour une vie nouvelle » pour développer un peu plus la méditation. Et quand l’occasion s’est proposée, j’étaisdisponible, tout concordait, donc je l’ai pas ratée.

François : Et au final, alors ?

Christiane : Eh bien je ne regrette pas du tout parce que ça m’a apporté énormément et surtout ça m’a permis de mieux maîtriser ce que j’avais appris au début. J’avais un peu appris, ça me rendait service dans certaines situations alors que là c’est tout le temps.

François : Ça te rends service tout le temps dans ta vie.

S : Oui et je me rends compte que je l’ai intégré la méditation dans mon quotidien, c’est devenu naturel et automatique.

François : C’est-à- dire qu’il y a vraiment un automatisme de comportement mais aussi de ressenti, tu vis ta vie différement.

Christiane : Oui c’est énorme. C’est impressionnant.

François :  Oui, c’est pour ça que je fais témoigner des gens comme toi, parce que parfois, quand je le dis moi-même, évidemment, on me dit « oui tu parles de ton truc », mais oui, tu peux attester que c’est énorme.

Christiane : Y a tellement de situations où je me dis « oh tu réagis pas comme avant », c’est impressionnant. Donc c’est tout bon.

François : Ça fait une grande différence.

Christiane : C’est pour ça que je le dis.

François : C’est super, je crois que ce témoignage que tu offres à ceux qui regardent cette vidéo est super.

Merci Christiane.

Christiane : Merci.

Yoga lyon3: la salutation au soleil – le temps « zéro » # video 3 sur 12

Découvrez la  Chaîne YouTube et toutes les autres vidéos!

Bonjour à nouveau chers amis.

On va commencer à rentrer dans le détail de chaque mouvement de la salutation au soleil ou surya namaskar. Dans chaque cycle de mouvement, il y a 12 mouvements, la salutation au soleil du yoga en comprend donc 12. Aujourd’hui on ne va même pas commencer par le premier mouvement, on va commencer par le temps zéro, c’est-à-dire la position de départ correcte.

Il y a un point important déjà, qu’on ne mentionne pas souvent, et grâce à cette vidéo, vous êtes là à écouter ça attentivement, vous le saurez, et ça vous permettra d’avancer dans votre pratique. En effet, il est important dès le départ de trouver la stabilité et l’enracinement dans le sol.
La première chose à faire déjà, c’est donc d’avoir les pieds joints..; et je vais te demander d’avoir les pieds bien joints, les talons qui se touchent. L’intention serait que les gros orteils se touchent, et d’être bien droit.

Ici, on fait attention à bien gainer aussi tout le centre, c’est-à-dire en contractant les fessiers, en rentrant un peu l’abdomen, l’abdomen est en tension mais naturellement, on a l’impression d’être bien solide au centre.

Les épaules sont relâchées, détendues et les mains sont le long du corps, les paumes de main tournées vers les cuisses et les doigts naturellement détendus, c’est pas la peine de mettre de la tension superflue. Mais en tout cas, on est bien solides au centre, les pieds bien à plat sur le sol, bien joints et, comme le disait Emilie, j’ai bien aimé cette expression, avec cette impression qu’on repousse le sol avec ses deux pieds, mais toute la surface des deux pieds repousse le sol, pour avoir le sentiment d’être ancré et stable.

C’est la position de départ. En même temps, ça place un peu la concentration avant de commencer. Parce que pendant la salutation au soleil, même si c’est un enchaînement un peu dynamique, on doit faire en sorte d’être bien là, bien présent dans ce qu’on fait.

Est-ce que tu voulais rajouter quelque chose Emilie là-dessus ?

Emilie : Non c’est bon, je pense qu’on a tout vu, bien repousser le sol, ce qui permet de sentir la verticalité du corps, la présence du corps dans l’espace et qui prépare déjà à un gainage de tout le corps.

François : Oui. Quoi qu’il en soit, si vous avez des questions alors la chose à faire c’est de laisser des commentaires. Vous pouvez remarquer qu’on répond toujours à vos commentaires donc si vous avez besoin de précisions supplémentaires, il n’y a pas de questions bêtes et ça peut profiter à tout le monde donc n’hésitez pas, laissez un commentaire.

Voilà avant toute chose, comment on doit commencer la salutation au soleil avec la position zéro, c’était même pas le premier mouvement.

La prochaine vidéo, on va rentrer dans le premier mouvement.

Je vous dis à bientôt !

yoga lyon: les étapes de l’apprentissage

Pour retrouver les vidéos les plus récentes, abonnez-vous dès maintenant à la  Chaîne YouTube.

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Bonjour mes amis, François, expert de méditation et de yoga à Lyon.

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de quelque chose qui va pouvoir vous aider, parce que vous savez, dans beaucoup de choses que je vous explique, je vous aide surtout à vous raisonner, parce que parfois, cela suffit et ça nous permet de pas faire fausse route, de ne pas nous décourager, de se dire, quand il se passe telle ou telle chose, c’est normal.

Je voulais parler aujourd’hui de l’apprentissage, parce que parfois, certains d’entre vous venez me voir et me dites « François, j’éprouve telle ou telle difficulté » et vous attendez peut être que le yoga vous apporte une solution miracle que ce soit sur le plan physique ou sur le plan du fonctionnement de votre mental, parce que quand on partage nos séances de haha yoga à lyon, on travaille à la fois sur la dimension physique mais aussi sur la dimension mentale, émotionnelle voire spirituelle, et parfois vous me dites que vous avez des difficultés à vous concentrer, etc.

Parfois ça vous tracasse beaucoup j’ai remarqué, mais en réalité, il n’y a pas matière à se tracasser ! Est-ce qu’un enfant, lorsqu’il rentre à l’école et qu’il ne sait pas lire, pour apprendre à lire, est-ce qu’il se tracasse ? Non ! On l’envoie à l’école parce qu’il ne sait justement pas lire.

En général, la plupart du temps, vous avez remarqué qu’au bout du compte, finalement les enfants apprennent à lire et finissent par savoir lire comme tout le monde, non? Et pourquoi donc le yoga échapperait-il donc à la règle?
Là c’est exactement pareil, ça suit exactement la même règle, c’est-à-dire que dans tout processus d’apprentissage, quelque soit la matière, il y a des étapes qui sont toujours les mêmes au fond.
D’ailleurs on pourrait les schématiser très facilement, c’est pour ça que j’ai prévu un tableau, pour une compréhension vraiment aisée, en 4 étapes.

Il y a une 1ère étape où vous ne connaissez vraiment rien au sujet.
Prenons comme exemple « 2 mois pour une vie nouvelle », vous avez entendu parler de ce cycle de formation pour apprendre à méditer qui consiste à faire de la pratique méditative une habitude; vous avez entendu à quel point il y a de nombreux bienfaits à pratiquer la méditation et vous vous dites que ça va être bien pour vous, vous entendez que ça vous amène à expérimenter un bonheur beaucoup plus stable, moins de stress, etc.
Et quelque part vous êtes convaincu, mais vous ne savez pas ce que vous allez découvrir, vous ne savez rien, vous allez complètement découvrir ce qu’il va se passer, et c’est pour ça que vous avez besoin d’être guidé.

Ce qui veut dire qu’au départ, vous ne savez pas méditer et vous ne savez pas comment ça fonctionne, vous ne savez rien de rien.
C’est comme si on part sur un terrain vierge, on est à zéro, au tout départ et ici à ce stade, on dit que vous êtes au stade où vous êtes inconsciemment incompétent. 

Parce qu’à la limite, jusqu’à un certain temps, vous vous dites que vous n’avez pas besoin de ça, vous vivez votre vie, vous êtes heureux et c’est comme tout le monde, vous avez vos joies, vos peines et c’est normal, rien à y faire.

On ne se rend pas forcément compte au départ qu’on peut changer et acquérir un bonheur beaucoup plus stable et pas passer comme ça d’un état à un autre avec des pics dans un sens et dans l’autre.
On est inconsciemment incompétent quand on commence.

Dès qu’on commence, par exemple la pratique méditative, eh bien on fait des premières expériences, et on se rend compte que c’est pas forcément facile de stabiliser son mental, on est en train d’apprendre, et là on se rend compte qu’on ne peut pas maitriser son mental, ou en tout cas au stade où on en est on ne maîtrise pas son mental.
Là on en est déjà à un 2e stade de l’apprentissage, on a commencé à cheminer, c’est-à-dire que cette fois ci, on est consciemment incompétent.
C’est le 2e stade dans tout processus d’apprentissage, vous pouvez retrouver ça.

Avec un peu d’entrainement, vous commencez à acquérir un peu de maitrise sur certaines choses, vous intégrez certains réglages aussi, certains modes de fonctionnement, réflexes, vous savez comment poser une intention pour arriver plus ou moins aux résultats que vous souhaitez, ça commence à fonctionner. A ce moment là, vous développez une certaine forme de compétence déjà, mais vous avez besoin vraiment d’utiliser tout un tas d’outils pour ça, et de poser des intentions pour fonctionner, ça ne se fait pas tout seul.

Vous arrivez à un stade supérieur, puisque la maitrise commence à être là, c’est le stade où vous êtes consciemment compétent.

Et avec de l’entrainement, vous finissez par vraiment intégrer les choses, comme une seconde nature, il y a des réflexes qui s’installent, c’est-à-dire, vous n’avez même pas besoin d’y penser, ça fonctionne.
Avec de la persévérance, de la régularité, on arrive à ce qu’on appelle des automatismes, tout simplement, ça se fait seul. Quand on suit le cycle « 2 mois pour une vie nouvelle », c’est cette capacité à se recentrer sur l’expérience du moment et de ne pas se laisser embarquer par des pensées qui nous perturbent et qui n’existent pas réellement parce qu’elles sont soit de l’ordre du passé, soit de l’ordre du futur. On a une capacité à revenir automatiquement dans l’instant présent pour vivre pleinement ce qu’on a à vivre sur le moment.

A ce stade, parce que ça se fait de manière automatique, on n’a pas besoin d’y penser, on est devenu ici inconsciemment compétent.

Donc je vous ai expliqué tout ça tout simplement pour que vous vous raisonniez. C’est-à-dire que quand il y a quelque chose qui ne fonctionne pas encore alors que vous venez à peine de vous engager dans ce processus d’apprentissage, c’est normal que ça ne fonctionne pas comme vous le voudriez. Il faut laisser du temps au temps comme on dit pour cheminer et traverser ces différentes étapes qui sont incontournables dans tout processus d’apprentissage, et encore une fois le yoga n’échappe pas à la règle.

Ne vous inquiétez pas, faites votre chemin et vous serez un jour inconsciemment compétent, vous développerez de nouveaux automatismes, de nouveaux savoirs et capacités, seulement avec de la persévérance, de la régularité et un enseignement juste.

J’espère que ça vous a aidé.
Si vous avez aimé, cliquez sur J’aime, abonnez vous également à la chaîne.

A bientôt mes amis, au revoir !

Suite de l’article le 6 Août…