Le contentement une condition indispensable pour votre bonheur!

Abonnement immédiat à Chaîne YouTube pour retrouver l’ensemble des vidéos les plus récentes!

Accès IMMEDIAT et GRATUIT à
▼ la méthode de méditation « ICI et MAINTENANT » ▼
======================================
ici: http://yoga-meditation.tv/meditation-bonus
======================================

Si vous recherchez un cours de yoga à lyon, vous tombez bien!… rejoignez-nous et commencez par une séance d’essai gratuite de yoga!

Bonjour mes amis, François, expert de yoga, méditation et autres techniques de bien être. Je voulais vous parler aujourd’hui d’une notion à laquelle on accorde une attention particulière dans la pratique du yoga et de la méditation. C’est le contentement. Parce que simplement, lorsqu’on est content, on est tranquille ! Tout simplement ! Quand on est tranquille c’est beaucoup plus facile de méditer, d’être dans ce que l’on appelle  » la pleine conscience »… C’est-à- dire, que dans cet état de tranquillité nous ne sommes pas en quête d’obtenir plus, d’obtenir quelque chose encore, encore et encore, dans une démarche qui est un peu sans fin. C’est comme si on remettait le bonheur entre les mains d’un futur illusoire sans jamais pouvoir l’atteindre puisqu’en fin de compte, c’est sans fin. On a une tendance qui est ni plus ni moins qu’une habitude, qui est de toujours vouloir quelque chose de plus. Quand on a ardemment désiré quelque chose et qu’on l’a obtenu, une fois qu’on l’a, on finit par s’habituer, et ma foi, ça devient normal, et on n’en apprécie plus du tout la valeur.  C’est simplement une attitude que l’on a. C’est-à- dire qu’on n’est pas éduqué pour prendre le temps de s’arrêter, de prendre conscience de toutes les choses qui sont là et de toutes les conditions favorables qui sont réunies dans notre vie, être dans ce  » mindfulness » qui permet de se rendre compte que toutes les conditions du bonheur sont déjà là. Je vais prendre un exemple simple : combien d’entre vous partez le matin au travail, à vos occupations quotidiennes, et partent très rapidement de la maison, et dites à votre chérie « ok au revoir à ce soir », et vous partez à toute vitesse au travail. Parce que pour vous, c’est évident, vous retrouverez votre chérie ce soir. En réalité, est-ce que vous êtes sûr que vous retrouverez votre chérie ce soir ? C’est dur à dire comme ça, c’est un peu brutal, mais soyons réalistes : est-ce qu’on n’a pas des exemples, beaucoup d’exemples même, de personnes dont la vie, à un moment donné, a basculé brutalement ? Vous voyez ? Rien que nos proches, on ne fait pas forcément attention à leur présence. Et ça vaut peut être le coup, le matin, pourquoi pas, de prendre une nouvelle habitude, de prendre son chéri ou sa chérie dans ses bras, d’être dans cette pleine conscience de la présence de l’être cher, lui dire qu’on l’aime, simplement: vous savez ceci vaut toutes  les techniques de méditation car vous êtes là, bien là et nulle part ailleurs et surtout dans la vraie vie, uni à la vie. Prendre le temps, de se sentir avec cette personne, pour cette personne. Comme si on se quittait pour la dernière fois, parce que ça peut être le cas… et puis ci cela ne convient et bien faites comme si c’était la toute première fois!… rappelez-vous la première fois lorsque vous êtes tombés amoureux, est-ce que vous partiez à l’arrach lorsqu’il s’agissait de dire au revoir à votre chéri(e)?… certainement pas… vous étiez là et bien là, nulle part ailleurs, à vous unir à ce que la vie était en train de vous offrir au moment présent… bref, dans l’état de méditation… Je ne dis pas que vous ne retrouverez pas votre chéri(e) le soir, la plupart du temps vous retrouverez la personne. Mais prendre le temps d’apprécier ce que vous avez, simplement peut être au travers de cette première habitude. De prendre le temps, chaque matin, quand je pars au travail ou à mes occupations quotidiennes, de faire un hug, et de vraiment me sentir uni avec les personnes que j’aime, de me sentir uni, de dire au revoir et bonne journée à votre chérie. Le contentement, c’est aussi prendre conscience de ces petites choses. Pas forcément faire focus sur ce que l’on n’a pas, mais aussi se rendre compte de tout ce que l’on a. C’est ce que je voulais partager avec vous. Ce que je veux dire laissez tomber la panoplie des objets de saisie lié à la pratique de la méditation, tout ce cirque avec la recherche permanente de méthodes miracles de méditation, la méditation sur les chakras, la méditation transcendantale, la méditation de pleine conscience, les méditations guidées, la musique zen, la relaxation, les expériences mystiques, les histoires que l’on se raconte pour se rassurer… soyez simplement là, uni à la vie, uni aux expériences du moment présent, sans vous raconter toutes ces histoires qui ne mènent nulle part… c’est tellement ridicule parfois… D’ailleurs le contentement c’est un enseignement qui est largement développé au cours du cycle « 2 mois pour une vie nouvelle ». Si ça vous intéresse, vous pouvez me le faire savoir en allant sur le site meditation-lyon.com et en laissant un petit message pour être invité à la prochaine conférence, mais c’est quelque chose qui, effectivement, est très important. Si on est pas content, on ne peut pas être tranquille. Si on n’est pas tranquille, on ne peut pas trouver la paix intérieure, tout simplement. C’est vraiment quelque chose d’essentiel à développer. Donc ça c’était juste un petit extrait pour au moins vous donner une petite clé qui vous permette d’installer une nouvelle habitude dans votre vie et qui vous permettra de commencer à cheminer vers le contentement, vers le fait d’apprécier sa vie beaucoup plus pleinement. Si vous avez aimé cete vidéo, cliquez sur J’aime et également abonnez vous pour être informé des prochaines vidéos par email. Très bonne journée à tous, à bientôt mes amis, au revoir !

Ah oui vous pouvez vous rendre également à la rubrique formation méditation pour laisser vos coordonnées si vous voulez recevoir toutes infos sur les programmes de formation à la méditation en ligne offerts par François.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *